Dites NON au mouvement perpétuel 542


Un collègue est arrivé au boulot tout excité par le « moteur magnétique » présenté par un certain Aurélien Prévost à l’émission « l’inventeur 2012 » sur M6. Il s’agit d’une « rampe de lancement » magnétique très similaire à celle ci-dessous [1], déjà brevetée en 1977 [2]:

Après une petite démo de la version linéaire du moteur qui pourrait étonner ceux qui n’ont jamais joué avec des Geomags ou autres aimants, Aurélien explique calmement kyaka refermer la rampe pour former un circuit circulaire fermé et fixer les billes à une roue pour que celle-ci tourne toute seule, grâce à un moteur magnétique qui ne nécessite ni carburant ni batterie.

L’enthousiasme du jury pour cette « invention » qui va permettre à la France d’alimenter le monde en énergie gratuite fait peine à voir dans un premier temps. Seuls quelques membres du jury demandent à en voir plus, et aucun ne prononce les 2 mots qui qualifient cette « invention » dès le premier coup d’oeil scientifique : « bull shit ». En français : « mouvement perpétuel ».

Après avoir revu la séquence plusieurs fois, je suis persuadé qu’il s’agit d’un canular monté par Aurélien avec la complicité d’une partie du jury, voire de toute l’émission de M6. Si j’ai tort, alors j’ai vraiment très honte pour la chaîne de E=M6 : il ne faut pas laisser croire au public qu’il existe la moindre possibilité qu’un truc pareil existe.

Il en va de la santé mentale des spectateurs : combien d’hurluberlus ont passé leur vie à ruiner leur santé mentale et le porte-monnaie familial à bricoler des machines condamnées à l’immobilité perpétuelle. Voici une collection de dessins commencée pour l’occasion, de Léonard de Vinci à nos jours [3,4,5]

William C. Lucas

Turbine Viktor Schauberger

Turbine Viktor Schauberger

MinatoWheel_jp70

roue---billes

wilkins

Feynman_ratchet

Maxwell's_demon

perp03

perp06

perp01

Mvp8

recirc1

perp04

ramel-w

perp02

orffyreuswessenstein

Mvp9

taccola

Bessler's wheel (1715)

On pourrait imaginer qu’après des siècles d’échec expérimental et de réussites scientifiques à expliquer pourquoi ça ne peut pas marcher, les génies amateur se découragent un peu et travaillent à des choses éventuellement possibles comme la téléportation ou la machine à remonter le temps. Mais non. Sur internet et YouTube en particulier, on trouve des floppées de solutions pour fournir de l’énergie gratuite. Certaines sont d’habiles montages avec un moteur caché dans un coin ou un petit jet d’air invisible bien placé. Ma palme va à cette magnifique réalisation d’un célèbre dessin d’Escher.

Et avec des aimants ?

Une machine est toujours un peu plus étonnante voire magique quand on y ajoute quelques aimants et leurs champs magnétiques invisibles. Avec des aimants, on peut attirer n’importe quel bout de ferraille à distance, et même repousser un autre aimant. Cette force de répulsion est tellement inhabituelle qu’on en est tout perturbé, comme le juré d’Aurélien qui parle de répulsion alors que son expérience n’utilise que l’attraction des aimants sur la bille. Voici une chouette application de la répulsion magnétique:

Chaise longue à lévitation magnétique d’Hoverit

Cette chaise longue n’a pas besoin d’énergie pour vous maintenir en lévitation. Pour comprendre pourquoi, il faut comprendre la différence entre force et travail d’une force.

La Terre attire un kilo de sucre avec une force constante et permanente de 9.81 Newton dirigée vers le sol. Lorsque vous posez le sucre sur la table, celle-ci exerce une force de réaction égale, mais vers le haut. Comment ? En fait ce sont les électrons de la surface de la table qui repoussent les électrons de la surface du paquet de sucre parce qu’ils sont chargés comme eux. C’est cette répulsion (électrostatique) qui empêche le paquet de sucre de passer à travers la table. Pourtant, il n’y a pas besoin de brancher la table à une prise électrique pour qu’elle fonctionne car une force « statique », qui ne crée pas un mouvement ou un changement des objets qu’elle lie ne « travaille » pas : elle ne consomme ni ne produit d’énergie.

De même, un aimant permanent n’a besoin d’aucune énergie pour rester coller à votre panneau d’affichage, ni pour repousser un autre aimant dans la chaise longue. Il ne s’use pas. Ce n’est que parce qu’on a besoin d’aimants plus puissants et moins chers qu’on utilise des électroaimants pour les trains à sustentation magnétique : leur consommation d’électricité pour maintenir des tonnes à quelques millimètres d’un rail est théoriquement nulle, et en pratique très faible. Par contre, lorsqu’on veut déplacer le train, là ça consomme de l’énergie car la force de propulsion « travaille » : elle doit s’exercer tout au long du chemin. Les moteur électriques, qu’ils soient rotatifs ou linéaires utilisent les électroaimants pour convertir l’énergie électrique en énergie mécanique.

Configuration des aimants de la rampe pour former un puits d’arrêt (1)

Les aimants d’Aurélien accélèrent la bille, mais ensuite la freinent et l’immobilisent à son point d’arrêt, à la position correspondant au fond du trou tracé sur la figure ci-dessus. Il n’existe aucun moyen de couper leur champ magnétique pendant qu’elle se déplace, où plutôt, les moyens existants nécessitent de dépenser au moins autant d’énergie que l'énergie cinétique acquise par la bille. En fait c’est Aurélien qui fournit l’énergie du mouvement lorsqu’il reprend sa bille tombée dans le puits magnétique et la déplace toujours sous l’influence des aimants à l’extrémité de la rampe, ou la force est plus élevée.

S’il enroule son dispositif sur un cercle, la source d’énergie (Aurélien) permettant de remonter la bille depuis le fond du puits disparaîtra : ça ne marchera pas.

Comme l’a dit un commentateur sur un forum que je ne retrouve plus, Aurélien aurait tout aussi bien pu laisser tomber la bille par terre à travers un tube, puis dire qu’en enroulant le tube elle tournera en rond…

Pourquoi ça ne peut pas marcher

Plutôt qu’une seule explication, en voici plusieurs, destinées à différentes configurations mentales:

  1. « Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. » ( Genèse 1:3 ) Mais la lumière n’étant qu’une forme commune de l’énergie, chose beaucoup plus fondamentale et donc difficile à définir, il est probable que Moïse n’a pas tout compris que Dieu lui dictait : « Que l’énergie soit! Et l’énergie fut ». Et depuis le Big Bang, cette énergie n’a pas varié d’un seul Joule, sauf peut-être sur les lieux des miracles, car seul Dieu Himself a (éventuellement) le pouvoir de créer ou de détruire de l’énergie dans Son Univers.
    Faire une machine à mouvement perpétuel, ce serait comme faire un miracle sans être Dieu. Tu comprends, pauvre mortel ?
  2. « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». La célèbre loi de conservation de la masse de Lavoisier a pris une dimension encore plus générale lorsqu’un employé du bureau des brevets de Berne y a ajouté « e=m.c²  » : en fait c’est l'énergie qui est conservée. C’est le premier principe de la thermodynamique. En physique, un « principe » est une loi qui n’a jamais été formellement démontrée* mais qui est vérifiée dans toutes les expériences que l’on a pu imaginer jusqu’ici, et jamais infirmée par aucune.
    Faire une machine à mouvement perpétuel est équivalent à en faire une qui produit de la matière. As-tu bien compris ça, ô bricoleur inconscient ?
  3. Oui mais de célèbres scientifiques ont aussi étudié des mouvements perpétuels plus sophistiqués. Il y a par exemple le Démon de Maxwell, et la roue à cliquet de Feynman-Smoluchowski, un nano-moteur mu par le mouvement brownien:

    Là, c’est une bonne maîtrise du deuxième principe de la thermodynamique qui est nécessaire pour montrer que ces systèmes peuvent fonctionner, mais nécessitent qu’on leur apporte de l’énergie de l’extérieur conformément aux lois susmentionnées. Dans le cas de la roue à cliquet, c’est d’ailleurs Feynman lui-même qui a montré que ce moteur ne fonctionne que si la température T1 est plus élevée que T2, et que la puissance du moteur ne dépasse pas celle prévue par l'efficacité de Carnot.
    Imaginer une machine à mouvement perpétuel de 2ème ordre, voilà qui commence à être un challenge abordable et respectable, disciple.

Mais je t’en supplie, cher lecteur : tu as dit non à l’héroïne, non à la chiantologie, dis aussi NON aux mouvements perpétuels, au moins de premier ordre.

E pur si muove…

C’est vrai, il existe des mouvements « pseudo perpétuels » pour lesquels les sources d’énergie sont si discrètes qu’il faut une bonne analyse pour expliquer leur fonctionnement. Dans cette catégorie je placerai le radiomètre de Crookes, la pendule Atmos, l'assistance gravitationnelle, et peut-être aussi l'oiseau buveur. Vos suggestions sont bienvenues dans les commentaires.

A la réflexion, je range aussi dans cette catégorie la grande roue d’Aldo Costa, qui tourne réellement comme on le voit dans ce reportage. Puisque ça ne peut pas être un mouvement perpétuel, sa puissance, de l’ordre de 1 watt seulement selon ces calculs, provient de quelque part, mais je ne sais pas d’où. Un minuscule vent ? une petite dilatation thermique due à l’éclairage ? l’induction d’un câble électrique ? A mon avis, cette réalisation spectaculaire mériterait une étude sérieuse. Mais M. Costa survivrait-il à l’explication ?

costa1avant

M. Costa devant sa roue


Enfin je vous soumets cette idée folle vue au salon des inventeurs de Genève il y a de nombreuses années, quand il était encore rigolo grâce aux mouvements perpétuels plutôt qu’aux sex toys chinois : une voie ferrée (ou magnétique) en circuit fermé circulaire de 1000 km de diamètre, avec un train de train roulant sur une voie ferrée (ou planant dessus en lévitation magnétique). Un train  aussi long que la voie (3142 km…) avec de lourds wagons, et des locomotives fonctionnant à l’envers, comme génératrices injectant dans le réseau l’énergie cinétique du train. Et comme source d’énergie, la force de Coriolis. Ca peut marcher ? ou pas ?

* Note ajoutée le 11.10.2013 : en fait le théorème de Noether peut être considéré comme une démonstration mathématique du principe de conservation de l’énergie.

Références

  1. Gilles Charles, « Rampe de lancement« , site supermagnete.de
  2. Hartman, Emil T., « U.S. Patent 4,215,330« , 1977
  3. « MACHINES A « MOUVEMENT PERPETUEL » sur Quant’Homme
  4. Donald E. Simanek, « Perpetual Futility A short history of the search for perpetual motion.« 
  5. R. A. Ford "Perpetual Motion Mystery" (1986) Lindsay Publications, Inc. ISBN:9780917914539 WorldCat Goodreads Google Books  
  • Miloud Belarbi

    @Hem… Bonjour! Bravo! C’est ce que j’ai toujours souligné dans mes divers commentaires sur la toile. Qu’il faudra donner à chacun la chance de chercher à percer le  » pourquoi l’utopie sur le mouvement entretenu »
    Tout simplement pour dire que les SCIENTIFIQUES ont raison et parce que les lois de la Thermodynamique doivent êtres respectées parce que les Scientifiques ou la physique l’impose ?

    La seule difficulté qui reste pour que le mouvement soit possible…c’est tout simplement la possibilité de trouver la technique qui permet d’inverser la polarité magnétique de l’aimant à l’exemple d’un électro-aimant est tout est réglé ?
    Tout est FORCE…Car la force reste l’action qui permet à tout mouvement d’exister ? Le problème pour la FORCE que permet un aimant est tout SIMPLEMENT : FORCE Attractive ou FORCE Répulsive sans aucune possibilité d’inverser l’action de force… pour soit attirer ou repousser un objet…

    Dans un système isolé ou adiabatique, il y a forcément conservation de l’énergie. Comme le transfert d’énergie se fait sans perte du moment que la science le certifie, il faudra trouver ce qui est déjà connu : la DUALITÉ MAGNÉTIQUE reste inviolable ?
    Un aimant ne peut que Attirer ou repousser….et c’est la raison qui fait qu’il ne peut que faire actionner sa force par l’attraction ou par la répulsion. Par contre un électro-aimant non seulement accepte l’inversion et peut recevoir suivant dimensionnement, une source de courant plus ou moins importante qui le rend puissant pour faire fonctionner un moteur très puissant.
    Le mouvement perpétuel ne sera possible que si quelqu’un arrivera un jour, à dompter la dualité magnétique d’un aimant permanent.
    Les astres errants qui nous hébergent pour une vie, sont en perpétuel lévitation et en interaction avec les autres astres depuis des millions d’années…voir des milliards d’années…sans aucun lien matériel..Comme l’avait dit un Certain Monsieur GILBERT :
    J’ai l’impression que la TERRE est un GROS AIMANT ….
    et non électro-aimant que l’homme peut utiliser comme bon lui semble pour accomplir des prouesses en inversant la polarité ou en lui fournissant un important courant ? Mais un pauvre aimant permanent ne peut donner qu’une unique force….celle de repousser un objet (chargé) donc effectuer le déplacement de l’objet distant ou bien d’attirer l’objet (chargé) donc lui faire effectuer un déplacement qui correspond au volume magnétique que représente l’espace d’interaction ? Car tout comme l’homme peut emmagasiner de l’énergie on compriment un ressort, il peut emmagasiner de l’énergie en créant un champ magnétique qu’il convertie ensuite en énergie mécanique ou vise versa. La Science permet la conversion de l’énergie mécanique en énergie magnétique ou l’énergie magnétique en énergie mécanique. Pour cela, il faudra créer dans le système adiabatique, un volume magnétique dont l’égale énergie sera convertie en énergie mécanique sans aucune perte d’énergie du moment que les aimants permanents disposés dans le système adiabatique détiennent une énergie conservative donc, perpétuelle ou pour quelques années encore…
    Ce qui bloque, c’est le comment inverser la polarité d’un aimant dont l’action de la force reste…attractive ou répulsive pour l’expérimentateur de l’énergie libre… Que Dieu nous préserve l’atome…. et de certains Scientifiques qui se prennes pour Dieu…
    Si toutes les Scientifiques ont tous testés et affirment qu’il le mouvement reste impossible….c’est que leurs connaissances du moment est limitée …donc, c’est mère ignorance qui l’emporte…
    Au lieu d’abandonner de faire la guerre à mère ignorance, tout physicien qui se respecte doit s’efforcer de chercher le pourquoi de cet abandon par le premier principe de la thermodynamique le maintient…scientifiquement prouvé ?
    Personne ne dit le contraire ? La science a raison de dire que l’énergie se conserve…mais là à se décourager et abandonner les recherches et décourager les gens…je dirai que certains scientifiques sont stipendiés par ces grands Messieurs de l’Or noir…du Nucléaire et similaire.
    Ce n’est pas un Scientifique qui a découvert la Dynamo Gramme qui était aussi moteur…Gramme. Dans la naissance de Mr Gramme Zénobe, je pense en 1926…les hommes de sciences cherchaient le moteur idéal avec des équations mystiques….et il a fallut que ce soit un Autodidacte à l’instruction très rudimentaire qui invente la première dynamo qui porte son nom de Mr Gramme et qui déposa pour la première fois à l’Académie des Sciences de Paris en 1967…
    Non la créativité est un don du ciel qui vient avec l’élu et meurt avec lui… Un jour viendra qui stupéfiera les scientifiques, chamboulera toute la physique à partir de Postulats et les rétracteurs de l’énergie libre..
    Je suis pour l’énergie libre….au service d’un monde sans pollution…ou un chacun peut respirer l’air pur dans une planète enfin paradisiaque. Merci,

    • Et un trop long commentaire de plus… les aimants n’attirent pas ni ne repoussent : ils déforment le champ électromagnétique en créant un « creux » à un pôle et une « bosse » à l’autre pôle. C’est tout. La force d’attraction ou de répulsion qui apparaît lorsqu’un autre aimant (ou un bout de ferraille qui s’aimante en passant par là) tombe dans le trou ou est repoussé par la bosse.

      Inverser la polarité d’un aimant est tout à fait possible : dans un électroaimant tu fais circuler le courant électrique en sens inverse dans la bobine et voilà. Le problème est que l’inductance de la bobine va te faire dépenser de l’énergie pour ça, exactement l’énergie qu’il faut pour « creuser la bosse » du champ électromagnétique et remplir le trou pour qu’il devienne une bosse… Pour un aimant permanent, c’est plus compliqué (il faut le chauffer puis taper dessus) mais ça revient au même : il faut de l’énergie.

      Rien ne sert d’être « pour » l’énergie libre ou « pour » les licornes roses si ça n’existe pas …

    • vde

      Il y a la force, le travail d’une force et LA FORCE de l’univers Star Wars … mais il ne faut pas tout mélanger car seul un de ces éléments permet de « produire » de l’énergie. Je met des guillemets car on ne fait que transformer de l’énergie d’une de ces formes vers une autre (mécanique, électrique, chimique, …)

  • charcutier

    Si on fait un trou dans la lune de part en part passant par son centre. on y laisse tomber un objet. théoriquement il devrait osciller à l’infini. Bon après il est possible que le chanp de gravité de la lune soit alors perturbé… Mais utiliser la gravité et combiner ça dans un environnement sans frottement peut être une solution ? (ps: je me fous de vos pleurs sur mon orthographe 😉

    • (moi ça me fait mal aux yeux alors j’ai corrigé les 9 phôtes…)
      Pas besoin de faire un trou dans la Lune, un objet en orbite « oscille » aussi à l’infini, ou presque. Le problème du mouvement perpétuel ce n’est pas ça. Le problème c’est de récupérer de l’énergie de cet objet, même juste un tout petit, mais sans freiner l’objet pour qu’il continue à osciller à l’infini tout en produisant de l’énergie. Le principe de conservation de l’énergie dit que ce n’est pas possible.

  • ghendir

    BONNE ANNEE 2016 Dr Goulu.
    BONNE ANNEE à TOUS.
    Ne pas oublier le conseil du laboureur à ses enfants.
    Cette année sera la bonne.

  • Léon

    Ouais dites non au Mouvement perpétuelle , dites oui au nucléaire ! Bien joué les gas, grâce à vous on risque pas d’avancer ! C’est pas comme si Tesla ne nous avais pas laissé une tonne d’expérience et de resultats ! Allez payer votre facture edf si vous etes tant persuadé qu’il ni à pas de solution mais arretez de troller les gens qui y bossent !

    • Tesla était un inventeur génial qui nous a laissé plein de choses qui, avec le nucléaire, font que vous payez le kWh si bon marché à EDF. Mais sur l’énergie libre ( ou gratuite ? ) il s’est planté. Ou plutôt c’est vous qui l’avez mal compris. C’est là : http://www.drgoulu.com/2012/08/19/nikola-tesla-genie-mais-connu/

      Par contre, des millions de physiciens et de scientifiques dans tous les domaines laissent tous les jours une tonne d’expériences qui confirment qu’il n’y a pas de mouvement perpétuel possible.

      Les « gens qui y bossent » perdent leur temps. Ils devraient commencer par étudier. Et si « troller » est devenu synonyme d’informer, alors je « trolle » volontiers.

  • Une très chouette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=th5EL-KJ2Lw découverte à l’occasion du buzz sur le bidule à gravitation piézoélectrique (ou le contraire) de l’architecte hollandais sur lequel il y a si peu d’information que ça vaut pas la peine d’en parler.

  • Antisceptik

    Pardon je crois que je vous ais posté deux fois le même lien, en fait il s’agissait de deux liens différents. Escroquerie selon vous ? Voici la page web de la société en question. Cordialement .. http://platinum-invests.eu/palladium-green-energy/

    • je ne traite personne d’escroc ici. C’est un terme réservé aux procureurs et aux juges lorsqu’ils dont saisis par des clients et investisseurs floués. Mon rôle ici est juste de dire : « n’achetez pas et n’investissez pas dans des sociétés bizarres montées par des » docteurs » sans références qui proposent des produits miracles sans caution scientifique, ni brevets. »
      Cela dit, ce bidule à aimants produit autant d’énergie que tous les autres. ZERO. parce qu’aucun phénomène physique ne laisse entrevoir la moindre violant du principe de conservation de l’énergie.

  • Antisceptik

    NO COMMENT https://www.youtube.com/watch?v=MTlEACqNjGo ils en ont déjà vendu une cinquantaine en Espagne et deux fois plus en Italie. Le Maroc vient de demander une démonstration à la société qui les produit.. Bien à vous

  • ghendir

    Bonjour Dr.Goulu

    Une idée géniale venant de vos compatriotes là: http://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/energie-libre-et-mouvement-47318

    Je suis curieux de connaitre l’erreur sur cette machine.
    Je suis pour la machine surunitaire ( c’est ma tendance ).

    • a) la poussée d’Archimède résulte de la gravité (pas de poussée d’Archimède en apesanteur)
      « b) la gravité est un champ conservatif (https://fr.wikipedia.org/wiki/Champ_conservatif ) : la circulation (=énergie) le long de n’importe quel chemin fermé est nulle

      a+b = ce truc ne marche pas.

      Sur votre lien on lit au moins 2 énormités:

      1) « produisant 5 kWh » . Donc tout le système s’arrête après avoir produit un euro d’électricité ??? Le mec recommence un peu plus bas : « [Puissance générée par l’alternateur] – [Consommation des compresseurs] = 5 kWh. ». Comment peut-on prendre au sérieux quelqu’un qui ne connait pas la différence entre énergie et puissance ?

      2) « Cela est possible parce-qu’un compresseur électrique ne consomme pas beaucoup de courant. » . Or un compresseur normal n’a qu’un rendement de ~30%, le reste est perdu en chaleur (c’est le deuxième principe de la thermodynamique…). Les gros compresseurs adiabatiques utilisés pour le stockage CAES arrivent à 80% ( http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/caes-stockage-par-air-comprime )

      Même avec un compresseur parfait, ce truc tourne dans l’eau, qui a une sale tendance à freiner. Je parie pour un « rendement » réel du tout de l’ordre de 10%. Un chauffe-eau presque parfait 🙂

      Oui, mon beau pays et idéal pour ce genre d’affaires : une société anonyme détenue par deux autres sociétés derrière lesquelles il n’y a que deux (ou trois) personnes, le propriétaire étant un Allemand sur lequel on ne trouve aucun CV, profil ou sources de son titre de « Dr. »

      La seule idée géniale de ce truc est de ressortir une idée du XIXème siècle pour piquer du fric à ceux qui sont « pour la machine surunitaire » . Ma tendance c’est l’esprit critique et les faits expérimentaux vérifiables 😉

      • ghendir

        J’ai l’impression que vous avez répondu en analysant le texte et c’est tout.
        Cette idée est différente de celle du « idée du XIXème siècle « .
        Le CV de l’inventeur importe peu, si l’idée donne des résultats.
        OUI, il faut un compresseur ayant un rendement élevé (70% fait l’affaire).
        Je relève dans la vidéo 7,5 t/mn , la rotation de la roue support des trois biberons
        ou tétines. Cette roue je l’estime avoir 30 cm de diamètre, les cylindres 20 cm de diamètre
        et 40 cm comme hauteur (ou longueur). Je mets 4 cylindres par mètre et je construis la machine
        de 12 Kw. ( sur papier à l’aide d’une calculatrice )
        SURPRISE:
        – la hauteur est 255 m , loin des 5 m annoncé .
        – il faut 2040 cylindres
        – Le compresseur consomme bien 7 Kw (rendement 100 %), les 5 Kw sont bien là.
        avec 70 % c’est 10Kw
        – La sale tendance à freiner n’a besoin que de 0.3 Kw.
        – J’attribue la même chose pour les frottements soit 0.3 Kw.
        Sauf mauvaise étude de ma part 12-10-0.3-0.3= 1.4 Kw
        Un expert UIT suisse nous disait ( en 1972 ) que les suisses aiment en rajouter ( pour les marges de sécurité ) , je rajoute un rendement global de 80% 1.4 x 0.8 = 1.12 Kw.
        J’espère que vous aussi vous aboutirez à une MACHINE SURUNITAIRE si vous voudrez bien étudier par
        les chiffres cette idée.
        C’est la première fois que je suis en face d’une machine surnitaire.
        Je me suis mis à la recherche du surunitaire depuis 1994 et quand ça ne marche pas je trouve zéro.
        Seul les chiffres peuvent me convaincre.
        NB : la chaîne et l’axe inférieur doivent supporter 102000 N.

        • Bon alors des calculs vite faits, probablement faux:

          Si je mets un godet d’1 litre plein d’eau à 10m de profondeur, il me faut injecter 1/2 l d’air à 2 bars pour le remplir à moitié, afin qu’il remplisse tout le godet sans pertes lors de la remontée il remplisse tout le godet.

          l’énergie nécessaire pour cette compression avec un compresseur adiabatique parfait de 100% de rendement est de T=Vo.Po.ln(P/Po)
          soit avec Po=10^5 Pa et P=20 Pa:
          T=0.001 m3 * 10^5 Pa * ln(2)
          T=70 [Pa*m^3] = 70 [N*m] = 70 [J]

          la poussée d’Archimède sur le godet est alors de F=d.V.g avec d=10^3 kg/m3, V=0.0005 m3 et g=10 m/s2, soit
          F=5 [kg.m/s2] = 5 [N]

          en remontant cette force va augmenter linéairement jusqu’à la surface où le godet sera plein d’air, donc V=1 [l] et la force sera de 10N

          le travail de cette force le long de la remontée vaut donc 7.5 [N] * 10 [m] =75 [N*m]

          LE MOUVEMENT PERPETUEL EST POSSIBLE !

          Pas de bol, j’ai considéré que la détente de l’air était adiabatique aussi à la remontée, ce qu’elle n’est pas : en se détendant de 2 bars à 1 bars l’air va se refroidir de 60°C environ et donc en haut de la remontée il n’occupera plus que 0.8 l environ, donc le travail le long de la remontée ne sera que de
          (5+8)/2 [N] * 10 [m]= 65 [N*m]

          Je me suis surement planté quelque part (plus fait de thermodynamique depuis longtemps…) parce que dans le meilleur des cas la détente dans le godet est le symétrique de la compression, donc bilan nul. Avec pompe qui n’existe pas et sans frottements ni rien….

          Et évidemment si un godet ne fournit pas d’énergie en remontant, on peut en mettre autant qu’on voudra comme on voudra pour le même résultat.

          Bon, faut que je retourne m’occuper des machines qui a une chance de fonctionner car elle « consomme » beaucoup d’énergie…

          Tiens d’ailleurs, les adeptes du mouvement perpétuel : j’avais indiqué dans un commentaire qu’un système qui détruirait de l’énergie serait industriellement aussi intéressant qu’un qui en produirait. Genre un frein qui ne chauffe pas. Si l’énergie ne se conserve pas, elle devrait aussi pouvoir se détruire, non ?

          • ghendir

            Le godet contient 1 Litre dés le départ jusqu’à la surface.
            Je continue à m’occuper de la machine ROSCH jusqu’à ce que je percerai le secret.
            Si vous avez un peu de temps allez voir cette machine, je suis loin de la SUISSE.

            • si le godet est rempli d’air depuis le fond, l’air va s’échapper pendant la remontée en se détendant : énergie perdue…

              La société est en Suisse, mais la machine est apparemment en Allemagne, et la « technologie » serbe… Il y a un rapport de visite ici : http://www.pureenergysystems.com/Validations/Rosch-KPP/ auquel je ne donne aucun crédit car n’importe quel prestidigitateur peut vous embobiner facilement sur son propre terrain.

              J’aime bien le passage « Classical physics would predict that such a system would never produce excess energy, but there are some proprietary aspects to the technology that are not disclosed (…) The proprietary aspects are in the air compressor and the generator, both of which Rosch manufactures; and in the controlling circuitry. »

              Autrement dit, le bidule à poussée d’Archimède ne sert à rien, ce sont le compresseur et le générateur qui sont magiques 😀

              « Des affirmations extraordinaires demandent des preuves extraordinaires » comme disent les sceptiques : un tel système ne peut être « validé » que dans un labo de physique bien équipé, avec ses propres instruments, et avec un accès complet au système. En science, il n’y a pas de secret.

              • Michel ARMAND

                Bonjour, durant quelques jours un Certificat du TüV allemand était disponible en ligne relativement à cette machine de Rosch innovations… Je n’ai pas trouvé de brevet sinon celui ci http://www.google.fr/patents/US6914339

                • Un brevet ne garantit pas qu’un système fonctionne, juste qu’il est nouveau et réalisable (voir http://www.drgoulu.com/2009/03/08/combien-pour-ce-brevet/ ) Certains estiment qu’il ne faudrait pas accorder de brevets aux mouvements perpétuels et autres systèmes surunitaires tels que celui-ci. Pour ma part je considère que ce n’est que de l’argent perdu…

                  De même le TüV ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Technischer_%C3%9Cberwachungsverein ) ne fait que de certifier qu’un système n’est pas dangereux, pas qu’il fonctionne. Et encore : les prothèses mammaires PIP étaient certifiées TüV … (mais elles « fonctionnaient »…)

                  • Michel ARMAND

                    On est d’accord sur ce point, j’en parle simplement pour souligner qu’officiellement la Sté Rosch innovations prétend avoir cédé des licences, …ce qui m’étonne attendue qu’elle n’a pas de brevets )) à ma connaissance sinon celui indiqué supra qui ne couvrirait pas l’invention dont nous parlons ! C ‘est assez étrange.

                    Au sujet du TUV j’ai parcouru le document en diagonale, il me semble qu’il n’y avait pas mention d’une quelconque « surunité » : A quoi donc sert cet appareil ???

                    Notez que je partage votre scepticisme, ayant pourfendu sous un autre pseudo le fameux « moteur magnétique » LLW9, (devenu d’ailleurs « convertisseur » entre temps) …Merci pour vos articles …

              • ghendir

                Je pensais à un godet pouvant contenir deux litres, mais erreur de ma part le problème reste le même.
                Mais, juste pour la théorie (exploitation pratique impossible), remplacer l’eau par du mercure et l’air par l’eau, le volume restera constant (pas de détente) et une poussée d’Archimède plus grande.
                La traînée (le freinage) le sera aussi.
                15 Kw et 100 Kw je n’y crois pas. Il faut un COP (coefficient de performance) important pour couvrir les pertes dans le compresseur, dans le générateur et le multiplicateur.
                L’idée est bonne mais insuffisante, ROSCH n’est pas sur-unitaire.

                • la poussée d’Archimède est une illusion : c’est la gravité sur le côté « plein » du système qui exerce une force vers le bas plus grande que sur le côté « vide ». L’énergie à fournir pour vider un godet ne dépend pas de la compressibilité etc, juste de la masse à vider et de la pression, donc de la profondeur p: E1=m.g.p. Et cette saleté de Nature restitue ensuite l’énergie potentielle du godet plein descendant d’une hauteur h : E2=m.g.h . Et comme le système tourne en rond on a p=-h ou le contraire et le bilan est de E1+E2= z.e.r.o.

                  Physiquement ce truc archimédien est parfaitement équivalent à un « circuit de billes » dans lequel l’énergie de la descente serait utilisée pour remonter les billes en ascenseur. Peu importe la matière des billes et celle de l’environnement, compressible ou non, ou même vide.

                  Le principe de conservation de l’énergie est beaucoup plus fondamentale que ça . Il est équivalent au théorème de Noether

                  Le COP a une signification particulière pour les machines thermiques ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Coefficient_de_performance ) ici on parle d’énergie mécanique, le rendement mécanique est TOUJOURS inférieur à 1.

                  • ghendir

                    Le « COP », en dehors de Wikipédia, est souvent utilisé pour les machines pseudo-surunitaire.
                    Merci pour toute votre patiente en espérant vous surprendre, peut-être.

                    • oui, ils utilisent le COP parce que pour les pompes à chaleur il peut être plus grand que 1, sans comprendre la seconde loi de la thermodynamique.
                      De rien c’est un plaisir quand le dialogue est poli et constructif.

  • Réponse à « Gilber Ducon » :
    votre commentaire a été supprimé pour non respect du point 2 des règles de modération http://www.drgoulu.com/a-propos/

    Si vous l’aviez formulé de manière polie, j’y aurais répondu ainsi :

    1) http://www.laubergedelours.com/minato-le-moteur-nippon-ni-bon/

    2) le https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_du_viriel décrit ce qui se passe dans l’effondrement gravitationnel d’un nuage de gaz. Il est strictement équivalent au premier principe de la thermodynamique (conservation de l’énergie) S’il était faux, nos observations astronomiques seraient très différentes.
    3) L’école m’a principalement enseigné que je pouvais vérifier les choses dont je doute par moi-même. C’est mon curé qui me disait de croire ce qui est écrit sans chercher à comprendre ni vérifier.
    4) Ne dites plus jamais du mal de Brooke Logan sous peine de bannissement perpétuel.

    • Beloniane

      C’est qui Brooke Logan ?

      Le chef de votre secte ?
      XD (petite blague, mais vrai question)

      L »univers n’est pas Elliptique, c’est cela qui est dure à comprendre en réalité.
      Y a 2 force opposés qui l’on crée, c’est ce qui dit subtilement dit dans les écrits sur l’unions, la pomme comme dirait certains religieux, la pomme est l’union, la conscience n’est que le résultat de 2 forces opposés qui crée un équilibre est une expansion de celle-ci donc un 3 éme point.
      Les trous noires se base sur cette loi, là.
      Le Soleil, toutes matière atomiquement parlant, marche sur ce principe, un échange mutuel est constant, c’est pour cela dans les représentations de l’ancienne Égypte, la maison d’Osiris, un équilibre parfait.

      Car toutes forme de vie est équilibré, sinon sans cela, il n’y aurait pas de stabilité atomique aux niveaux de la matières, il y a, en réalité dans la vie 3 dimensions, dont 2 qui s’opposes et la 3 éme n’est que le résultat des 2 liés, celle dans la dimension temporel et dimension intemporel.

      La matières dont parle certains (plus rapide que la vitesse de la lumières) est en réalité la matière qui provient de la dimension intemporel.
      Dont l’esprit humain est lié, comme toutes matière, il y a une liaison entre toutes choses.

      Mais la science actuel a tendance à séparer les choses et non de les voire dans l’ensemble, la science avancera que très lentement si elle reste cloîtres sur toutes ces règles qui ne se base que sur une dimension, sans comprendre les 2 autres.

      On a mit des siècles avant d’admettre que la terre était ronde.

      Donc la science aura vraiment dû mal, a admettre certaines réalité.

      Merci pour votre écoute.

      • Je saute par dessus votre verbiage New Age et je viens à l’essentiel : les deux phrases de la fin

        « On a mit des siècles avant d’admettre que la terre était ronde. » Non ça a été super vite dès qu’on a fait des expériences. Ceux qui ont eu de la peine à piger étaient les gens qui accordaient du crédit aux  » écrits sur l’unions », Isis et Osiris et compagnie

        « Donc la science aura vraiment dû mal, a admettre certaines réalité. » on ne doit pas avoir la même définition du mot « réalité » … D’après https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9alit%C3%A9 « Ce concept désigne donc ce qui est perçu comme concret, par opposition à ce qui est imaginé, rêvé ou fictif ». La réalité c’est ce qui est concret, perceptible par l’expérience et la science ne s’occupe effectivement que de cette seule et unique réalité. Vos « certaines réalités » ne feront partie de LA réalité que lorsque vous aurez un fait expérimental qui le démontre.

        Tout ça n’ayant aucun rapport avec le mouvement perpétuel et très peu avec la science, on va arrêter là.

  • Gilber Ducon

    Vous vous prenez pour des scientifiques mais vous êtes des imbéciles qui ne comprennent rien à rien, la seule chose que vous savez c’est ce que vous avez appris à l’école (et que vous n’avez pas du tout compris non plus)……
    Le moteur à répulsion magnétique fonctionne, regardez donc le moteur « MINATO » fabriquer et commercialisé au japon (seul pays du monde non dominé par les illuminatis).
    L’énergie de l’univers n’a pas bougé d’1 joules? En est tu sur, ou est ce encore une débilité que tu a appris à l’école???
    Quand un amas de gaz Hydrogène s’effondre sur sa propre gravité, que ce passe t il à ton avis? Idiot va, laisse tomber la science t’es trop bête, va plutôt de policher le salsifis devant « amour, gloire et beauté » lol))))))))

  • Dawidoff

    Bonjour. J’ai trouvé ceci –> https://www.youtube.com/watch?v=eqwxKwG93Hg .. De plus en plus de personnes au Maroc, en Turquie, en Inde etc etc deviennent mythomanes, niaises, ou les deux selon vous ? Cordialement ..

    • Keshe sévit depuis de nombreuses années, avec l’originalité de s’adresser à des ambassadeurs puis il prétend avoir le soutien des États dont les représentants sont venus boire une coupe de champagne à sa conférence…
      Je ne crois pas que quelque chose de spécial se passe dans les pays que vous mentionnez. Il y a probablement autant d’illuminés et de gogos qu’ailleurs, mais internet (et YouTube en particulier) permet d’obtenir une audience planétaire gratuitement…

  • Eric Baise

    Si le voyage dans le temps est possible au sein du même univers , alors la condition est qu’il ne modifie pas le présent…

  • Mg

    Bonjour Dr. Goulu !
    Pouvez-vous nous donner votre avis scientifique sur ce type de machine « charlatanesque » : https://www.youtube.com/watch?t=50&v=nUgdCubBZ5g… (Qui ressemble évidemment à tant d’autres déjà présentes sur le web… )

    Pourriez-vous nous expliquer clairement, si c’est bien le cas, en quoi on ne peux pas produire d’électricité à partir d’aimants ?
    Et, plus particulièrement, en quoi on ne peux pas faire tourner une roue à partir d’aimants, sachant par ailleurs, que l’aimant est capable de créer des mouvements « temporaires » (d’attirer ou de repousser)?
    En quoi il n’est pas possible de sommer ces mouvements temporaires pour créer un « quasi » mouvement perpétuel ?
    (quelque soit les pseudos astuces intermédiaires proposées, placement des aimants selon tel ou tel angle, positionnés en attraction ou en répulsion, etc… comme on peut voir dans la vidéo ci-dessus)

    Merci d’avance pour votre réponse…
    Et désolé pour la « pub » à ce charlatan et aux sous que le nombre de « vus » lui rapportera! :/
    Mg

    • Dr. Goulu

      L’article ci-dessus et de nombreux commentaires expliquent pourquoi on ne peut pas plus produire d’énergie à partir d’aimants qu’à partir de roues asymétriques ou de cailloux: une fois qu’un « mouvement temporaire » a été effectué en fournissant de l’énergie, il faut exactement la même quantité d’énergie pour remettre les aimants/roues asymétriques/cailloux dans leur position de départ. C’est parce que le champ de gravité et le champ électrique sont « conservatifs » et que le champ magnétique est à « flux conservatif »

      J’ai déjà vu passer ce « LLW9 » ici : http://www.drgoulu.com/2012/05/27/dites-non-au-mouvement-perpetuel/#comment-4564 . Le charlatan s’appelle Luc Besancon (probablement un pseudo) et avec son « institut à lui tout seul » IIDSRSI il cherche du pognon pour passer au niveau supérieur

      J’aime bien la dernière phrase de http://fr.ubergizmo.com/2015/09/11/llw9-revolution-energetique-ou-canular.html qui en parle « Il rencontrerait régulièrement des industriels mais refuse, pour le moment, de travailler avec eux, craignant d’être dépossédé de son invention et de ses brevets. »

      Je traduis : je montre juste ce qu’il faut sur facebook et youtube pour que les gens qui n’y connaissent rien me filent du fric (ou me fassent de la pub), mais je ne travaille en aucun cas avec des gens capables de comprendre que mon truc est bidon…

      • Mg

        Merci pour votre réponse Dr Goulu !

        Pourquoi les néophytes comme moi avons-nous tellement tendance à confondre force et énergie?

        Peut-on vulgariser leur distinction, sans entrer dans les détails trop « poussés »? pour l’expliquer à des enfants par exemple…
        Pourrait-on par exemple dire « la force agit sur de l’énergie, sans être une énergie en soi »?
        Pourrait-on dire qu’ « une force est une fonction de transformation de l’énergie »? Et de là, qu’elle n’apporte pas de l’énergie, qu’elle ne fait que la transformer?
        Ou n’est-ce valable que pour certaines forces?

        Quand un aimant agit pour attirer ou repousser, d’où vient l’énergie nécessaire au mouvement de l’objet qu’il attire ou repousse? De l’aimant lui-même? Il perdrait de l’énergie à chaque fois qu’il attire ou repousse ? Ou de l’objet attiré, qui lui perdrait de l’énergie pour se mettre en mouvement?

        Je fais probablement de terribles confusions dans mes questions mais je sens que votre réponse m’éclairera, comme bien d’autres, pour démêler ces fréquentes mécompréhensions au sujet de la « force » et de l’ « énergie ».

        D’avance merci à vous et votre patience! Ça fait toujours plaisir quand des spécialistes prennent le temps de transmettre leur savoir!
        Mg

        • Dr. Goulu

          Le problème avec les notions de force et d’énergie (et d’autres notions en physique), c’est que ce ne sont pas des notions évidentes du tout. Ce n’est pas pour rien que les grands philosophes grecs, d’autres avant eux et encore beaucoup de génies après eux (dont Léonard de Vinci) se sont cassés les dents sur la description et l’explication du mouvement. Il a fallu attendre Newton en 1687 pour commencer à y voir clair.
          Et encore, même pour Newton ça avait pas l’air très clair (voir « 2. Chérie j’ai rétréci la formule » dans cet article ) La confusion entre force et énergie était encore courante parmi les scientifiques vers 1850

          Pour comprendre ces notions, je vous propose trois étapes:

          1) une expérience que j’ai déjà proposée 2 ou 3 fois dans des commentaires plus bas : appuyez contre un mur très fort, le plus fort que vous pouvez pendant disons 10 secondes. Mesurez votre pouls et votre transpiration ensuite. Une fois reposé allez dans votre parking et poussez votre voiture sur ~20 mètres (sans moteur ni frein à main…) avec la même force pendant ~10 secondes environ aussi. Vous sentez la différence ? C’est la différence entre force et énergie : l’énergie est l' »accumulation » de la force le long d’un déplacement (en maths on dit que l’énergie est l’ « intégrale » de la force sur le chemin) Remarquez que si la force est perpendiculaire au chemin (cas du Soleil qui attire la Terre), l’énergie est nulle…

          2) lisez cette conférence de Feynman (prix Nobel de physique et gars absolument génial) en particulier le passage « Qu’est-ce qui le fait bouger ? » . La phrase importante est « la définition de l’énergie, elle doit être inversée. On peut dire que quand quelque chose bouge il possède de l’énergie, mais pas que c’est l’énergie qui le fait bouger » Pour revenir à vos questions, l’aimant ne transmet pas plus d’énergie à un bout de ferraille que la Terre ne vous en transmet lorsque vous sautez en l’air. L’aimant fait un « trou » dans le champ électromagnétique dans lequel la ferraille tombe tout comme vous tombez dans le champ gravitationnel de la Terre. Il n’y a aucun échange d’énergie

          2) lisez les articles de la wikipédia:
          – sur la force qui commence par « Une force désigne, en physique, l’interaction entre deux objets ou systèmes »
          – sur l’énergie « L’énergie est, en science physique, une MESURE de la capacité d’un système à modifier un état » . J’ai mis mesure en majuscules pour souligner que l’énergie n’ « existe » pas. Ce n’est pas un fluide, une onde où une particule mystérieuse. C’est juste un nombre qui décrit la somme des interactions qu’un système (objet) peut avoir avec un autre considéré comme référence. Si je monte sur un plongeoir de 10m, mon énergie gravitationnelle par rapport à la Terre a augmenté de m.g.h=10’000 joules et l’énergie chimique stockée dans le sucre de mon corps à diminué de 10’000 joules en montant le plongeoir (car j’ai un rendement parfait aujourd’hui…). Quand je saute du plongeoir j’atteins l’eau à une vitesse telle que mon énergie cinétique par rapport à sa surface est de 10’000 joules et mon frottement dans l’eau pour me freiner dégage 10’000 joules en chaleur (=agitation des molécules de l’eau). 10’000 joules, c’est juste un nombre qui caractérise cette suite d’interactions le long d’un trajet cyclique.

          Quoi ? J’ai perdu 10’000 joules ? L’énergie ne s’est pas conservée ! Vite un sucre… 10’000 joules et ça va mieux 😉

      • KAMISAN

        Bonjour, au sujet du LLW9, il ne s’agit pas d’un moteur à aimant tel que revendiqué par l’apporteur d’affaire au début du buzz, mais d’un range  » extender » ou prolongateur d’autonomie, c’est à dire comme vous le savez une variété de volant à inertie, avec dans le cas présent une composante interne magnétique. A ma connaissance cet engin est conforme à la physique classique puisqu’il a un rendement inférieur à 1…et n’a pas donné lieu au dépôt d’un brevet (sauf erreur) La conception est protégée par une enveloppe Soleau :))[non reconnue hors de France] . Comme l’explique l’apporteur d’affaire présenté comme « Institut » (en fait une société à action simplifiée) l’important c’est qu' »on en parle » , d’après moi c’est pour motiver les « investisseurs » lol)). Vous avez raison Luc Besançon n’est pas son vrai nom, une recherche auprès d’un registre de commerce (en ligne ) nous donne rapidement la réponse !

  • Joe

    Vous dites que ça ruine la santé mentale que de chercher à inventer le mouvement perpétuel. Qui êtes-vous pour décider qu’un tel n’a pas le droit de tenter des expériences du genre. Ce sont des gens comme vous qui sont dangereux, car dans le passé des gens qui tentaient d’inventer un mouvement perpétuel ont été mis en prison à cause de gens comme vous. Vous passez beaucoup de temps pour écrire et étudier contre le sujet. Pourquoi tant d’heures pour contredire ça ? Avez-vous peur que quelqu’un découvre le mouvement perpétuel ? Ca donnerait un coup à votre orgueil dominateur ? C’est pour ça que vous essayez de controler la volonté des autres à ne pas faire ce que vous voulez qu’il ne fassent pas? Vivre et laisser vivre, ça vous dit quelque chose? Les scientifiques disent que faire travailler le cerveau et la mémoire ça aide pour la santé mentale. En plus même si les expériences ne fonctionnent pas, au moins on apprend de nos erreurs et on avance dans la connaissance. De toute façon le mouvement perpétuel existe déjà depuis quelques années, à vous de fouiller un peu sur Internet pour vous en rendre compte. Le simple fait que vous ayez passé beaucoup de temps à étudier, raisonner et écrire contre le mouvement perpétuel, cela montre que vous aviez jadis espérance que cela puisse s’inventer un jour. Maintenant, vous n’avez pas autre chose à faire pour perdre votre temps à écrire contre ? Est-ce bon pour votre santé mentale que de perdre inutilement votre temps de cette façon à combattre quelque chose qui pourrait éventuelement aider beaucoup de gens dans la misère à ne plus creuveer de faim ? Il y a du bénévole pour les gens qui meurt de faim dans le monde, etc., je vous encouragerait à mettre votre temps pour eux par exemple. Ou bien d’écrire contre les effets nocifs sur le mental de ceux qui sont accros à des jeux virtuels, a la drogue, à l’alcool, au sexe, etc. etc. Si vous viviez il y a 2000 ans, seriez-vous de ceux qui écriraient contre ceux qui tenteraient d’inventer un moyen de parler à distance (radio), de se voir à distance (télé, cellulaire, etc.), de marcher sur la lune, de voler dans les airs (avion), etc. etc.

    • Quand on ne connait pas la physique, on ne sait pas ce qu’est l’énergie donc on croit pouvoir en produire à partir de rien. Donc on a essayé et comme vous dites très bien « même si les expériences ne fonctionnent pas, au moins on apprend de nos erreurs et on avance dans la connaissance ». Et à force d’avancer dans la connaissance, on a compris ce qu’est l’énergie et que l’univers ne permet pas d’en créer. Donc toute tentative est vouée à l’échec et c’est du temps perdu d’essayer. Je sacrifie effectivement un peu de mon temps à essayer d’en faire gagner beaucoup aux autres en leur disant « n’essayez plus, c’est sans espoir ».
      Vous dites « De toute façon le mouvement perpétuel existe déjà depuis quelques années ». C’est faux, vous vous êtes faits embobiner. Il y a des escrocs qui sont arrivés à vivre des années parfois très confortablement grâce à des gogos qui ont financé des recherches en mouvement perpétuel et autres énergies surunitaires. De ce point de vue ils ont réussi.

      • bruno

        Vous êtes pathétique dans votre négativité et votre croyance aveugle des dogmes de la « science officielle ». Pour ne citer qu’eux, NikolaTesla,Viktor Schauberger, John Searl, ont prouvé par leurs travaux que l’énergie libre existe bel et bien. Vous vous contentez de répéter ce que nos gouvernements et scientifiques associés nous martèlent sous peine de sévères représailles (sinon la mort). Il faut simplement nous maintenir sous contrôle, et ça passe par l’énergie que l’on ne peut obtenir qu’en payant !!!
        La liberté de l’humanité passe par l’énergie libre. Tous les chercheurs et découvreurs l’ont compris.
        Levez le nez de vos livres, cherchez par vous même, observez la nature, et vous finirez par comprendre bien des choses.
        À moins bien sûr que vous n’ayez déjà choisi votre camp !

        • Je préfère être pathétique que crédule, et j’ai effectivement choisi mon camp. Le seul et unique dogme de la science, c’est que les hypothèses doivent être vérifiées par des expériences reproductibles.

          Celles de Schauenberg ( http://peswiki.com/index.php/PowerPedia:Viktor_Schauberger ) et Searl ( http://peswiki.com/index.php/PowerPedia:John_Searl ) n’ont pas été reproduites. Poubelle.

          Celles de Tesla sont utilisées tous les jours, mais certains (vous?) les ont mal comprises. Entre autres il n’a jamais parlé d’énergie libre. C’est là : http://www.drgoulu.com/2012/08/19/nikola-tesla-genie-mais-connu/

          Levez le nez de vos sites psychédéliques, cherchez par vous même, observez la nature, et vous finirez par comprendre que l’énergie se conserve.
          À moins bien sûr que vous n’ayez déjà choisi votre camp 😉

        • blob

          Dr Goulu est bien sûr un reptilien illuminati à la solde des gouvernements ! hahaha
          blague à part, Dr Goulu je te tire mon chapeau pour tes connaissances, ta pédagogie et ta graaande patience face à la lie d’internet !
          bonne continuation

  • LéoLéo

    Alors, je viens de passer 2 heures à lire cet article (passionnant et constructif et qui ma beaucoup aidé à assimiler les principes de la thermodynamique) ainsi que ses commentaires (autrement passionnants et encore plus divertissant…).

    Je finirait par cette petite citation rigolote de notre employé des bureaux des brevets Berne favoris :
    « Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue »
    Grace à vous je constate que l’on peut ajouter ( et avec une certitude absolue cette fois), un troisième élément à cette citation : votre patience
    Je suis sincèrement impressionné, vous êtes un modèle dans le genre: je vous tire mon chapeau avec le plus grand des respect…
    Encore bravo, merci, et continuez !

  • Pingback: L’extrême-droite : l’alliée naturelle des pseudo-sciences et de l’obscurantisme | Pourquoi le ciel est bleu…()

  • M. Visionnaire

    Dr. GOULU, tout ce que tu dis comporte des erreurs. Tu es d’accord qu’un atome est un noyau avec des électrons qui tourne autour, de façon perpétuel. Tu voix jamais un noyau sans ses électrons. De plus, concernant le champ magnétique, si tu poses ton paquet de sucre sur la table. Tu dis que les champs magnétiques s’équilibrent pour immobiliser le sucre. Et si tu laisses ton paquet de sucre une éternité, le sucre sera toujours à la même place. Les champs magnétiques auraient travailler un éternité. N’est -ce pas là une énergie perpétuelle ? qui dit énergie perpétuelle, dit mouvement perpétuel et dit énergie libre. L’homme ne fait que s’inspirer de la nature, quoi de plus naturel qu’un atome?
    Merci de ta compréhension.

    • Dr. Goulu

      Bienvenue ici M. Visionnaire,

      Selon mon profil MBTI je suis « visionnaire » aussi 😉

      je te réponds point par point:

      -Tu es d’accord qu’un atome est un noyau avec des électrons qui tourne autour »
      Non je ne suis pas d’accord. C’est une vision trop simpliste. Lis http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectron

      – « Tu ne vois jamais un noyau sans ses électrons »
      Si, chaque fois que je regarde le Soleil 😉 Si tu fournis suffisamment d’énergie aux électrons d’un atome (en le chauffant), les électrons se barrent et tu as un http://fr.wikipedia.org/wiki/Plasma : une sorte de gaz de noyaux et d’électrons séparés.

      – « Et si tu laisses ton paquet de sucre une éternité, le sucre sera toujours à la même place. Les champs magnétiques auraient travailler un éternité » .
      Non justement, ils n’auront pas travaillé du tout. Comme je l’ai écrit dans l’article, il faut absolument comprendre la différence entre force et travail d’une force. En physique, le « travail » est une force multipliée par une distance, et ce travail est une énergie. Une force permanente qui ne se déplace pas ne nécessite aucune énergie. La table n’a pas besoin d’énergie pour tenir le paquet de sucre.

      – « N’est -ce pas là une énergie perpétuelle ? ».
      Oui, l’énergie EST perpétuelle effectivement, c’est exactement ce que dit le premier principe de la thermodynamique. On ne connait rien de plus perpétuel que l’énergie.

      – « qui dit énergie perpétuelle, dit mouvement perpétuel »
      Justement PAS ! C’est là qu’est la faute. Pour qu’un mouvement soit permanent (comme une turbine ou un moteur), il faut un apport d’énergie extérieure rigoureusement égal à l’énergie extraite (ou perdue) du mouvement. Si tu trouves de l’énergie pour faire tourner ton moteur/turbine/bidule, c’est que tu l’as piquée à un autre système. Un moteur de voiture prend l’énergie du pétrole, une éolienne prend l’énergie du vent, un panneau solaire prend celle du Soleil (et la pique aux plantes qui auraient pu pousser dessous). Et toute cette énergie est tôt ou tard convertie en chaleur, dont une bonne partie est irrécupérable en vertu du second principe de la thermodynamique.

      En passant, j’avais écrit cet article http://kidiscience.cafe-sciences.org/articles/indestructible-energie/ suite à la visite d’une très chouette exposition qui explique tout ça.

      – « L’homme ne fait que s’inspirer de la nature, quoi de plus naturel qu’un atome ? »
      Si tu étudies de près les atomes, tu te poseras des questions sur ce que tu appelles la nature… A petite échelle (et à très grande), la nature est très très différente de ce que nous voyons autour de nous.

      • M. Visionnaire

        Bonjours Dr. Goulu
        Je ne savais pas ce qu’étais le plasma. merci de viens d’apprendre quelque chose. Malheureusement, je ne suis pas d’accord avec toi. Dans ton article tu dis que l’énergie est de la matière, mais c’est faux, c’est un déplacement de matière. De plus, concernant l’histoire du paquet de sucre, la table a besoins d’énergie, car tout objet possède une énergie interne, qui lui permet de garder sa forme. C’est cette énergie qui maintien le paquet de sucre. Dans un objet, les atomes qui le constitue vibrent tous autour d’un point d’équilibre, c’est de là que provient cette énergie. C’est de cette vibration, que des scientifiques, on créé l’échelle  »Kelvin » où ils disent qu’à 0 Kelvin, les atomes ne vibrent plus, donc plus d’énergie dans l’objet. L’électron tournera indéfiniment autour de son noyau(mouvement perpétuel).

        • Dr. Goulu

          Rebonjour M. Visionnaire,
          je suis très heureux de t’avoir appris quelque chose, c’est le but.

          Pour commencer, tu as parfaitement le droit de ne pas être d’accord avec moi, mais cet article comme la quasi totalité de ce blog n’exprime pas mon opinion. C’est un blog qui se veut « scientifique », donc ce que tu y lis correspond en principe à ce que tu peux apprendre dans un cours de physique niveau bac ou premier cycle d’université ou d’école d’ingénieur. En faisant une recherche sur les sites sérieux d’internet comme la Wikipédia ou dans une bibliothèque, tu trouveras plein de cours et d’explications sur ces sujets et tu pourras constater qu’ils correspondent à ce que j’explique ici. Je t’encourage même vivement à le faire, la compréhension vient souvent lorsqu’on voit plusieurs explications différentes d’une même chose.

          Tu as raison : l’énergie est liée au déplacement de matière, c’est ce qu’on appelle l’énergie cinétique. Elle vaut e = 1/2 m.v^2 où m est la masse en mouvement, et v sa vitesse. le ^2 signifie « au carré » et veut dire que si tu roules deux fois plus vite dans ta voiture de masse m, elle a 4 fois plus d’énergie cinétique, c’est ce qui fait qu’il te faudra environ 4 fois plus de distance de freinage. Et quand v=0, ta voiture a une énergie cinétique nulle.

          Mais un pote suisse a découvert il y a 110 ans que l’énergie et la matière sont « la même chose ». Sa formule E=m.c^2 dit que même au repos, une masse m contient une quantité d’énergie phénoménale. En comparant avec la formule de l’énergie cinétique, tu vois que l’énergie que dégagerait ta voiture si elle se transformait en énergie est le double de son énergie cinétique si elle allait à la vitesse de la lumière ! (sans tenir compte de la relativité. avec, c’est 0.866 c)

          Ca fait envie d’utiliser cette colossale quantité d’énergie « libre » présente dans chaque gramme de matière, non ? C’est exactement ce qu’on fait dans les centrales nucléaires.

          Là où ça devient intéressant, c’est quand on s’aperçoit que la combinaison des deux formules dit qu’en accélérant un objet, il devient plus lourd. A 100 km/h c’est absolument négligeable, mais sur les protons qui tournent dans l’accélérateur du CERN très près de la vitesse de la lumière c’est très net : la puissance des aimants qui courbent le faisceau de protons pour les faire tourner en rond doit augmenter comme si les protons pesaient des millions de fois plus qu’au repos. Et quand ils entrent en collision, ils produisent parfois des particules plus lourdes qu’un proton au repos : leur énergie est reconvertie en masse ! Donc l’énergie totale, somme de l’énergie des protons au repos plus leur énergie cinétique qui a été fournie par l’accélérateur, est rigoureusement égale à la somme des énergies (cinétiques et de masse) des particules produites lors de la collision. Toute la matière s’est transformée, seule l’énergie s’est rigoureusement conservée.

          La dernière forme d’énergie que tu mentionnes est l’énergie thermique, la chaleur. Effectivement, ce que Kelvin a compris au milieu du 19ème siècle est que la chaleur est l’énergie cinétique moyenne des molécules. Donc quand tu refroidis de la matière tellement que ses molécules ou atomes ne bougent plus du tout, leur énergie cinétique est nulle (elle n’a pas disparu, tu l’as « absorbée » dans ton frigo)

          Si on revient à la table :
          – le paquet de sucre ne bouge pas par rapport à la table : pas de modification de leur énergie cinétique
          – le poids de la table avec le paquet de sucre dessus est égal au poids de la table seule + le poids du paquet de sucre dessus, donc pas de modification des masses au repos ni émission ou absorption d’énergie
          – la table ne chauffe pas ni ne refroidit quand on pose un paquet de sucre (qui a à peu près la même température) dessus : pas de changement d’énergie thermique.

          Il faut bien se rendre à l’évidence : la table n’a pas besoin d’énergie du tout pour tenir le sucre. Elle a besoin de la force électrostatique répulsive entre les électrons de sa surface et ceux du paquet de sucre, mais comme rien ne bouge, cette force statique ne travaille pas, donc ne consomme pas d’énergie, ni n’en produit.

          Et donc les électrons de la couche de surface peuvent en effet « tourner » perpétuellement (bien qu’ils ne tournent pas…) puisque ni le paquet de sucre ni rien d’autre ne leur prend d’énergie.

          • M. Visionnaire

            Bonjour Dr. Goulu,
            Je suis désolé mais je ne suis toujours pas d’accord avec toi. Toutes objets possèdent des contraintes internes. Changeons d’exemple, imagine que tu es debout avec le bras tendu, pour se faire tu consomme de l’énergie, celle qui te permet de garder ta position, un peu comme celle que la table utilise pour garder sa forme. Ensuite, imagine que tu mets un poids au bout de ton bras, là tu utilises plus d’énergie pour garder ta position, c’est la même chose pour la table.

            • Dr. Goulu

              Pas de souci, tant que tu n’auras pas compris la différence entre force et énergie, tu ne seras pas d’accord avec la physique 😉 Regarde si une de ces explications te convient mieux : https://www.google.com/webhp?#q=force+travail+%C3%A9nergie (mais elles sont toutes assez mathématiques, et je n’ai pas trouvé de vidéo YouTube sympa qui explique ça, c’est dommage.)

              Avant de revenir à ton exemple, je répète le mien que j’ai déjà sorti dans un des autres commentaires : appuie très fort contre un mur, comme quand tu fais du stretching. Appuie pendant une bonne minute. Tu es un peu essoufflé, fatigué ? Maintenant sors sur ton parking et pousse ta voiture avec la même force pendant une minute, si tu y arrives. Là tu vas comprendre la différence entre une force statique et un force qui travaille, une énergie 😉

              Je reviens à ton exemple : ton bras n’est pas conçu pour exercer une force constante, tu ne peux pas « bloquer » les os de ton épaule comme un albatros en vol, donc effectivement tu dois contracter tes muscles pour maintenir la position, et ça consomme de l’énergie. Mais cette énergie, ce sont juste des pertes, comme les pertes dans un moteur électrique à l’arrêt, ou quand tu fais du stretching dans l’exemple plus haut.

              La table ne se déforme pas (ou peu) quand tu mets le sucre dessus car ses atomes sont liés par des liaisons chimiques que tu peux visualiser comme des petits ressorts : quand le sucre est posé dessus, ça comprime légèrement ces liaisons en leur donnant un peu d’ énergie élastique . Elles vont rester comme ça jusqu’au jour où tu enlèves le paquet de sucre, et là l’énergie élastique sera libérée pour remettre les atomes dans leur position initiale.
              Pas d’énergie en plus ni en moins.

              On pourrait encore étudier 100’000 exemples différents, il n’y a aucune exception au principe de conservation de l’énergie. C’est une des lois les plus fondamentales de l’Univers. En fait on peut très bien imaginer un univers dans lequel l’énergie ne se conserverait pas, et ce serait un vrai bordel : pas d’orbites de planètes stables, de la matière qui chaufferait ou refroidirait toute seule, ou deviendrait même du plasma. Tu n’aimerais pas ça 😉

              • M. Visionnaire

                Je reste persuadé qu’ il est possible de réaliser un mouvement perpétuel, ou au moins rentable. Les scientifiques ne sont pas très évolué, en réalité ils ne savent pas faire grand chose. Ils commencent à découvrir le monde. Je suis convaincu qu’il est possible de faire un générateur autonome qui fournisse assez d’énergie pour fabriquer un autre générateur. Les scientifiques étudient des choses qui les dépassent. La preuve, ils ne peuvent rien affirmer avec certitude, ils ne font que des hypothèses comme les lois fondamentales de l’univers. De plus, comme ceux sont des hypothèses, tous le monde n’est pas d’accord. Compare le moyen-age, par exemple, à maintenant. A l’époque, ils n’imaginaient pas l’ existence de l’électricité.

                • Dr. Goulu

                  Malgré tous les « je suis persuadé… je suis convaincu », je pense que si tu as pris la peine de ce petit échange, c’est que tu as un léger doute…

                  Je n’en ai aucun. Pourtant, les lois scientifiques sont réfutables : j’accepte qu’une seule expérience (reproductible indépendamment) les remette en question. La réfutabilité n’est pas le point faible de la science, c’est son point fort, ce qui lui permet d’évoluer, de progresser pour former un savoir partagé de plus en plus cohérent.

                  Quand une seule expérience (reproductible de façon indépendante) remet en question le savoir, les scientifiques font le ménage, parfois à fond. Preuves : l’évolution de Darwin, la relativité d’Einstein, la mécanique quantique, ou plus récemment les quasi cristaux.

                  La proposition « le mouvement perpétuel est irréalisable car l’énergie d’un système fermé se conserve » est une proposition réfutable, donc scientifique. Comme il n’y a pas la moindre expérience reproductible ni hypothèse solide jusqu’ici qui la remette en question, elle fait partie du « savoir » avec la certitude maximale apportée par des millions, des milliards d’expériences qui la confirment.

                  A l’inverse, ta proposition « il est possible de réaliser un mouvement perpétuel » est irréfutable, puisqu’il n’y a aucune manière de démontrer que cette proposition est fausse. Ce n’est donc pas une proposition scientifique, c’est une profession de foi.

                  Si, au Moyen-Age ils imaginaient parfaitement l’existence de l’électricité car ils voyaient les éclairs, peut-être aussi de petites étincelles la nuit quand ils frottaient leurs habits de laine. Ils ne savaient pas ce que c’était, ils considéraient ça peut-être comme de la sorcellerie, mais ils avaient l’expérience de l’électricité.

                  Dès qu’ils ont arrêté de croire à la magie et aux miracles, ils ont fait des expériences, compris l’électricité, construit l’ordinateur devant toi, et compris que le mouvement perpétuel était une croyance…

                  Visionnaire ou voyant extralucide ? Chosis ton camp.

                  • M. Visionnaire

                    C’est pas qu’on ne puisse pas prouver l’ existence de quelque chose qu’il n’existe pas, exemple: le trou noir. Qui dit mouvement perpétuel, dit système surnuméraire et un tel système existe. Il est reconnu de tous. Lors de la naissance, la première cellule se divise en deux cellule identique à la première et ainsi de suite. J’ai pris l’exemple de l’électricité mais j’aurais pu prendre l’exemple de la terre qui n’était pas ronde selon eux. Il était près a tuer pour cette croyance. Je ne veux pas choisir mon champ, je suis visionnaire et voyant extralucide, car je n’ai pas de doute.

                    • Dr. Goulu

                      Les cellules multiplient leur nombre, mais ne créent pas leur masse, elles la prennent dans leur environnement en mangeant et respirant. Les êtres vivants sont effectivement exceptionnels car ils parviennent à réduire leur entropie (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9guentropie ). Mais pour ça ils doivent consommer beaucoup d’énergie. (manger… j’aime ça… je suis très néguentropique ! 😀 ) . En tout cas plus qu’un caillou, qui peut aussi se casser en 2,4 etc jusqu’à devenir du sable.

                      Attention à ne pas inverser les rôles : les scientifiques savaient que la terre est ronde depuis environ 2 siècles avant JC, suite à l’expérience d’Eratosthène. Ce sont les religieux qui se sont opposés (souvent par ignorance) à des faits expérimentaux.

                      Les faits expérimentaux montrent aujourd’hui que l’astrologie est une connerie, que l’homéopathie est un placebo et que le mouvement perpétuel ne peut pas exister. Mais tu peux t’opposer à certains de ces faits expérimentaux, ou à tous. Si c’est un choix éclairé, je le respecte autant que toutes les religions.

                      Mais si c’est par ignorance, alors ce blog est pour toi.

    • réponse

      bonjour l’ « energie des électrons » de la table résiste a l’ « energie de la boite de sucre » et l’équilibre s’installe alors et permet a la boite de sucre de rester sur la table. on pourrait dire que la boite a une énergie x et que la table a une énergie -x si l’on prélève de l’énergie de n’importe quelle façon c’est a vous de choisir l’équilibre sera rompu et il se passera quelque chose donc notre « équation x-x=0 sera rompue et la nature n’aime pas le déséquilibre votre énergie vous l’aurez capté mais elle ne sera pas infinie.

      • Dr. Goulu

        Vous aussi vous confondez force et énergie. Un corps (le paquet de sucre) est en équilibre lorsque les forces qui s’exercent sur lui s’annulent, pas l’énergie!

        Dans votre exemple, ce que vous appelez x et -x sont les forces de répulsion électrostatiques entre les électrons (pour simplifier…), pas l’énergie. D’ailleurs l’énergie négative ça n’existe pas, car sinon le e=mc^2 d’Einstein impliquerait qu’il existe des masses négatives…

        Si l’équilibre est rompu, le paquet de sucre va commencer à bouger selon la formule de Newton f=m.a : il va accélérer (a) dans le sens de la force (f) et il va acquérir progressivement une énergie cinétique e=m.v^2/2 exactement égale au travail de la force f qui le pousse.

        N’essayez pas de redécouvrir la physique, étudiez la et vérifiez la par des expériences.
        Ce n’est pas pour rien que ça a pris 300 ans (depuis Newton) : ce n’est pas évident.

  • Je découvre cette vidéo, très bien faite:

  • nrjlibreoui

    Dites non au mouvement perpétuel si vous voulez, mais ne dites pas non à l’énergie libre !! Ce serait trop dommage, et surtout dommageable pour l’écosystème dans lequel nous vivons. Cet écosystème que nous nous sommes accaparés par la force brute, sans rien demander à personne … comme des cow-boys .. Cordialement

    • Définissez « énergie libre » svp. En quoi l’énergie « libre » serait-elle différente des énergies renouvelables comme le solaire, selon vous ?

  • HATEM Léon-Raoul 94 ans

    La preuve du Mouvement perpétuel est que depuis des milliards de milliards de millénaires, l’Univers fonctionne MALGRE les énormes résistances qui se produisent en permanence depuis l’éternité, et qu’il faut remettre en fonction ininterrompue…Ainsi, dans l’Univers le Mouvement Perpétuel constitue le seul VRAI moyen d’entretien  »éternel » ou simplement  »perpétuel ». Et c’est grâce à la Dualité Magnétique que ce  »miracle » se perpétue… Il suffit de savoir que la VRAIE « gravitation » se produit lorsque deux pôles magnétiques opposés se rapprochent simultanément l’un de l’autre avec des vitesses inversement proportionnelles à leur valeur énergétique ; Celui qui est deux fois plus faible doit se rapprocher deux fois plus rapidement que le plus fort…Cette gravitation correspond par ailleurs à la valeur de la gravitation newtonienne, soit quatre fois plus forte que la simple attraction…Mais sans supprimer la répulsion qui demeure permanente…Et, que devient cette répulsion dans les rotations synchronisées symétriquement de deux aimants. Elle devient inopérante car les pôles en répulsion se trouvent toujours à la même distance l’un de l’autre, ce qui supprime leur EFFET sans supprimer la répulsion elle-même.. Ne reste donc que les autres pôles en attraction.A L’OPPOSE, mais qui S’ELOIGNENT SIMULTANEMENT L’UN DE L’AUTRE…Avec des vitesses elles-aussi
    inversement priportionnelles à leur valeur énergétique, celle qui est deux fois plus faible, doit s’éloigner deux fois plus rapidement que le plus fort Et là, ces deux pôles qui s’éloignent l’un de l’autre, se mettent simplement en DEGRAVITATION, et ne s’attirent plus.
    SE LIBERANT MUTUELLEMENT L’UN DE L’AUTRE SANS SE FREINER, COMME S’ILS NE N’ATTIRAIENT PAS. Avec inversion des fonctions à chaque demi-tour. C’est là le MIRACLE de  »Dieu » pour les croyants…Et aussi pour les Métaphysiciens, qui permet à deux aimants opposés en rotations synchronisées symétriquement, de PRODUIRE DE L’ENERGIE EN PERMANENCE ; et aussi pour les Physiciens s’ils font l’effort de le comprendre…Il suffit de jouer sur la Loi de COULOMB qui ne le savait pas et ce que j’ai découvert en 1955…Vingt années de recherche…Déposé à l’Académie des Science où j’ai eu le plaisir de me faire traîter de con par un Académicien alors qu’il s’agit de l’une des plus grandes et énormes découvertes de toute l’histoire des Sciences…..Car elle permet le MOUVEMENT PERPETUEL dans l’atome comme dans la galaxie. JE DONNE UN MILLION D’EUROS A QUI DEMONTRE QUE C’EST FAUX …L.R. HATEM … (no de téléphone de M. Hatem supprimé par Dr. Goulu) pour démonstration…Et voir comment l’Univers produit sa propre énergie depuis l’éternité.et pour l’éternité par Dualité Magnétique.. Jusqu’à deux heures de démonstrations.par l’HORLOGER DE L’UNIVERS

    • Que dire… C’est la troisième ou quatrième théorie farfelue exposée ici, et si je n’ai pas censuré les précédentes je n’ai pas de raison de le faire pour celle-ci… Je n’ai aucun espoir de convaincre M. Hatem que sa théorie ne vaut pas tripette. Juste quelques points, pour les autres:

      – « Le mouvement perpétuel désigne l’idée d’un mouvement (généralement périodique), au sein d’un système, capable de durer indéfiniment sans apport extérieur d’énergie ou de matière, ni transformation irréversible du système. » (définition Wikipédia). Or l’Univers se transforme irréversiblement : il se dilate, se refroidit, et les étoiles fusionnent l’hydrogène en éléments lourds. L’Univers n’est donc pas un mouvement perpétuel. Et en passant, il n’a que 13.7 milliards d’années, pas des « milliards de milliards de millénaires »…

      – L’atome n’est pas un mouvement perpétuel non plus. Les électrons et protons ont une durée de vie limitée. Très longue certes, mais il peut leur arriver des accidents, comme par exemple lors de l’effondrement des étoiles à neutrons où les électrons et les protons se combinent pour former des neutrons. Neutres. Sans charge.

      – Depuis 1865, les équations de Maxwell décrivent à la perfection (et permettent de calculer, de prévoir) tous les phénomènes électriques, magnétiques ou électromagnétiques observables et observés, depuis les aimants permanents jusqu’à la lumière. Et elles sont beaucoup plus claires et compactes que le charabia de M. Hatem. (mention spéciale pour « des vitesses elles-aussi inversement proportionnelles à leur valeur énergétique » Si un étudiant me sort ça à 18 ans, je transforme l’énergie cinétique de mon pied en quantité de mouvement de ses fesses. Mais à 94 ans, ça le tuerait…)

      – on fait tourner des aimants en rotation synchronisée depuis un bon siècle dans des millions de moteurs électriques, et il faut toujours leur fournir de l’énergie (électrique) produite par des millions de génératrices à aimants en rotation synchronisée auxquelles il faut toujours fournir de l’énergie (mécanique, thermique ou autre). Et je n’ai pas besoin de promettre un million d’Euro à celui qui prouvera le contraire, car il n’aura qu’à produire de l’énergie et la vendre pour gagner bien plus que ça. Seulement, c’est sans espoir.

      – En fait, lorsque des planètes se tournent autour en rotation synchrone , c’est justement parce qu’elles ont freiné par l’effet de marée. Leur rotation n’a pas produit de l’énergie mais en a dissipé.

      – le brevet de M. Hatem est un modèle du genre… l’INPI n’aurait pas du l’accepter car on ne peut pas breveter une théorie.

      voilà voilà, comme on dit chez nous …

    • Léon-Raoul HATEM

      Cher Docteur GOULU, C’est la troisième fois que tu coupes mes messages afin qu’ils ne paraissent pas dans ton numéro de clown opposé à la plus grande découverte vraiment scientifiques concernant la Mécanique Universelle, car elle fonctionne par Mouvement Perpétuel depuis des milliards d’éternités…Alors je veux bien me taire et te laisser la parole puisque c’est toi seul qui peut en décider.. Je te fais mes adieux…Et rendez-vous dans vingt années pour constater que tout se perpétue dans l’Univers, de bien avant l’atome jusqu’à la plus immense galaxie…Et tu ne le sais pas DOMMAGE…

      • Cher M. Hatem, je n’ai jamais coupé vos messages, juste enlevé vos coordonnées personnelles car:
        1) je veux éviter que vous soyez importuné
        2) ce blog n’est effectivement pas destiné à propager vos théories. Vous avez vos propres sites, publications et vidéos sur lesquelles vous n’acceptez aucun commentaire. Ici je laisse un espace au dialogue constructif, dans des limites définies dans la page « à propos ».

        Une théorie est scientifique lorsqu’elle est réfutable par l’expérience. La votre est réfutée par de les résultats de nombreuses expériences. Comme vous ne l’acceptez pas et ne proposez pas d’expérience que votre hypothèse serait la seule à pouvoir décrire, votre théorie n’est pas scientifique. Votre foi inébranlable l’a transformée en religion partagée par quelques disciples. Dommage …

    • Verde

      C’est très intéressant, mais est-ce-qu’il existe une modélisation de ce système avec une combinaison des équations existantes (Maxwell etc..) ou justifiée existe.
      Je pense qu’une modélisation par ordinateur permet d’avoir un autre angle de vue sur le problème, car il s’approche plus du réel que juste une explication et une démonstration simple, ou il peut potentiellement avoir des erreurs. Alors que si il y a des erreurs sur un modèle… bah ça ne marche pas XD.

      Mais il faut tenir bon fasse à l’adversité, si vous pensez vraiment que ce que vous dites est juste, il faut pas lâcher l’affaire. Peut être même essayer de se regrouper, d’utiliser les réseaux sociaux pour atteindre plus de monde. Car si vous êtes isolé, vous aurez beaucoup moins de chance de « percé » dans ce monde.
      Pourquoi? Ex: en physique, tout le monde sait que tout est en constante évolution, elle explique un comportement globale, qui ne regroupe pas tous les cas (pour l’instant en tout cas) la physique macroscopique et microscopique est distincte par exemple de plus on utilise des outils de mesures ou autre matériel qui peut conformer ce que l’on étudie (ex en physique quantique), la lumière? onde ou corpuscule? bah les deux, donc c’est chiant (ceci à l’air d’être un cas particulier non?). Et si il existe ce cas, il peut en exister d’autre.
      il existe donc plusieurs cas particuliers, on maitrise mal les cas non linéaire etc.. et on a tendance à dire « cette loi marche tout le temps » alors qu’il y a quand même un max de contrainte, si on veut pas de contrainte on fait des maths :p. Comme quoi y a encore beaucoup de taf en physique.
      Donc tant que personne n’a prouvé de manière extrêmement clair et inébranlable que c’est faux bah on sait pas sauf si il y a une bonne démo et un bon prototype fonctionnel, et évidemment faire des bon protos.. entre la théorie et la pratique il y a un sacré gouffre, du style y a ptet des pertes qui augmentent de manière exponentielles ou d’autre chose qui faut bien maitriser. Mais déjà rien qu’un prototype qui marche pas très bien peut montrer que le principe est intéressant et c’est déjà une manche de gagné ;).

      • Bel effort, Verde mais tenter de convaincre M. Hatem est peine perdue, et même dangereux. A son âge, la vérité pourrait le tuer… Comme vous le verrez en googlant son nom, il a passé sa vie à vénérer les aimants envers et contre tous et il a écrit des bouquins, fait des films, des sites web et des brevets.. Mais jamais un proto fonctionnel.

        Dans le même temps la http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_unification des forces a effectivement unifié l’électromagnétisme de Maxwell avec les interactions atomiques (forces faible et forte) de manière parfaitement conforme à toutes les observations, notamment aux milliards d’expériences de collisions de particules. Dès lors personne ne va se fatiguer à prouver que M. Hatem a tort.

        • Verde

          Ah bah là c’est un peu dommage pour lui, ça risque d’être super chaud. Mais il y a peut être quand même un moyen qui sait.. Peut être en travaillant sur des systèmes « composés » qui utilisent plusieurs lois différentes, car il peut exister une interaction bizarre entre elles.. mais on a peut être pas les outils adaptés.
          Mais c’est vrai que son idée est pas mal au final fallait y penser, mais un développement est surement nécessaire.
          En tout cas c’est intéressant, ça donne des idées de thèse tout ça ;). Plus simple que la téléportation ou la manipulation temporelle xD.
          Du coup ça me fait pensée que la cohésion entre noyau et électron fait une sorte de système perpétuel non? Pour faire une horloge atomique, l’atome ne cessera jamais de vibrer non (sauf au zéro absolu)?

          • Verde

            Ah désolé pour l’atome.. je viens juste de lire votre commentaire à ce sujet xD

            • Verde

              Après réflexion je trouve que l’on ne peut pas dire si l’atome et l’univers est un mouvement perpétuel ou non, on n’en connait pas assez, ça se trouve l’univers peut se contracter se réchauffer…
              Pour prouver que quelque chose « en physique » est faux (du type « ça existe » bien sûr, pas l’antithèse, là un seul cas suffit), il faut connaitre tout à propos de ce quelque chose, or bah on connait pas grand chose sur le monde pour l’instant u_u.
              Au moins c’est chaud de reculer, on brûle plus des documents pour hérésie de nos jours XXD. Vive l’intelligence des hommes blancs (désolé pour la blague un peu moisi mais c’était plus fort que moi)

              • Denis

                Pour l’atome, on ne peut même pas parler de mouvement. Les électrons ne tournent pas autour du noyau comme une planète autour d’un soleil.

                Se demander si l’univers est un mouvement perpétuel est presque un non sens. Oui, tout dans l’univers bouge, et lui-même est en expansion, ça ne veut pas dire qu’il brise les lois de la thermodynamique pour la cause.

                • En plus, le but est de pouvoir extraire de l’énergie du « mouvement perpétuel », sinon il ne sert à rien d’autre qu’à philosopher en rond. Or on sait tirer de l’énergie des atomes, mais ce n’est pas perpétuel. Certains disent même que c’est pas bien. Et si on peut extraire de l’énergie de l’Univers, vu qu’on fait partie de l’Univers on ne lui extrait rien du tout 😉

                • Verde

                  Les lois de la thermodynamique ne sont pas absolu, ça été défini par quelque chose de palpable par l’homme alors que l’univers on n’en connait pas assez. On voit pas le mouvement des électrons tout simplement parce-qu’on ne sait pas faire, mais ça n’empêche pas qu’ils bougent sinon calculer la probabilité de leur présence ne servirai à rien.
                  Mais je reste sur mon idée que l’on ne peut pas conclure. Donc on tourne en rond en quelque sorte u_u

                  • Denis

                    Vous êtes du genre à vouloir aller plus vite que la lumière, à considérer qu’il existe un endroit dans cet univers où 1+1 serait égal à 3 ?

                    Vous tournerez toujours en rond si vous considérez que des principes vérifiés mathématiquement peuvent avoir une exception, quelque part.

                    Mais l’univers est plus têtu que vous… Peu importe l’échelle, tous les mouvements plus ou moins perpétuels qui vous viendront à l’esprit obéiront aux mêmes lois. Vous ne pourrez pas en tirer de l’énergie sans altérer ce mouvement.

                    • Merci Denis mais restez courtois svp.

                    • Verde

                      Posons à la variable 1 une unité et demie, 1 + 1= trois unités. Voilà, tout est une question de notation et de définition en math (en gros tu résous a+a = b avec + une fonction de (machin)²->machin, tu peux même faire un autre opérateur que l’addition connu si tu veux) . Donc j’ai du mal à cerner le problème du « il existe un endroit dans cet univers où 1+1 serait égal à 3 ? ». Bah oui, partout en quelque sorte, c’est une chose abstraite au final.
                      Mais j’avoue que de l’eau + de l’eau = de l’eau, 1+1=1, si tu veux sinon. Les trucs in-quantifiable ça existe .
                      J’ai jamais dis vouloir extraire de l’énergie sinon, j’aime juste bien contre argumenter c’est tout, je trouve ça sympatoche. Voir la réaction des gens.. XD, comment ils pensent, je trouve ça… enrichissant.

                    • On s’écarte trop du sujet là… sur la logique formelle c’est plutôt là : http://www.drgoulu.com/2014/02/02/les-impossibles-1 (article écrit suite aux discussions sur celui-ci d’ailleurs).

                    • Gwel

                      Il faudrait revoir votre logique : de l’eau + de l’eau = de l’eau n’équivaut pas à 1+1=1. Vous sommez deux volumes d’eau, mettons 1L et 1L, vous obtenez 2L. De par son volume, l’eau est tout à fait quantifiable.

          • En passant, une horloge atomique ne mesure pas une vibration de l’atome, mais la fréquence du photon émis lorsqu’un électron « tombe » d’un niveau d’excitation à un autre plus bas. En fait il faut fournir de l’énergie à l’atome pour l’exciter, et ensuite il renvoie exactement cette énergie dans le photon. http://fr.wikipedia.org/wiki/Horloge_atomique

        • HATEM LEON-RAOUL

          Notre Ami GOULU dit n’importe quoi pour se rendre intéressant… Mais il devrait se déranger jusqu’en Seine et Marne, pour voir et constater que Léon-Raoul HATEM a bien réalisé des prototypes parfaitement fonctionnels sur la Mécanique Universelle dont il explique les moindres détails dans son livre ET L’UNIVERS FUT, et qu’il produit de l’électricité A GOGO avec ses systèmes qui copient la Mécanique Universelle… UN SEUL MOTEUR DE 2000 WATTS QUI FAIT TOURNER QUATRE GROS ALTERNATEURS DE CHANTIERS AVEC UN SEUL MOTEUR DE 2000 WATTS..A 3000 TOURS MINUTE…Et un autre système de DIX ALTERNATEUR DE VOITURES DE 600 WATTS CHACUN, QUI TOURNENT A 1500 TOURS MINUTE AVEC UN SEUL MOTEUR DE 750 WATTS.

          (blabla métaphysique inutile censuré par Dr. Goulu. Dernier avertissement : MON blog n’est pas une plateforme de publication de VOS idées.)

          • Ce n’est pas à moi à aller en Seine et Marne. C’est à vous d’amener vos inventions dans un laboratoire de métrologie, ou directement au Comité Nobel. Ou simplement à vendre vos kWh gratuits à EDF pour 1ct, ça devrait suffire à attirer leur attention.

            Selon http://peswiki.com/index.php/OS:_Hatem_Magnetic_Cogging_Device qui est le seul site à peu près fréquentable de votre Univers parallèle, personne n’a jusqu’ici réussi à boucler vos bidules. Donc jusqu’au rapport de l’institut de métrologie susmentionné et Prix Nobel qui y sera immanquablement associé, vos bidules respectent scrupuleusement les équations de Maxwell. Et ne produisent pas un joule.

            • WWW.hatem.com

              Mes systèmes ne sont pas transportables…Ils pèsent au moins 200 Kilos chacun….Et ce n’est pas avec ma retraite de Dix Euros par jour à,peine, qui me restent, que je peux faire transporter mon système vu par au moins 2000 personnes depuis plus de quarante ans, et dont une trentaine d’électroniciens qui ont été époustoufflés de voir produire gratuitement de l’électricité, ce dont ils n’ont pas pu déterminer la nature nouvelle de l’énergie donc inconnue de la Physique. Alors vous pouvez raconter tout ce que vous voulez, cela ne me gêne pas, et puisque cela vous fait plaisir de critiquer sans savoir…Grand bien vous fasse…Je vous donne rendez-vous dans une trentaine d’années, quand on roulera dans des véhicules magnétiques qui rechargeront les batteries en cours d’utilisation. Souvenez-vous de celui qu’on nomme l’HORLOGER DE L’UNIVERS…Léon-Raoul HATEM

              • Co

                Hey ben, pas entendu de pareils arguments depuis les « je sais mais je veux pas te le dire » de mon enfance.

                • Verde

                  Bah, comme je le disais plus tôt, une modélisation par ordinateur ça ne coûte rien et en plus ça permet d’avoir un excellent aperçu du bidouillage. En plus vous pouvez faire une animation de base avec flash ou autre et laisser le code source pour voir si c’est physiquement cohérent etc.. l’ordi c’est un outils puissant, donc autant l’utiliser.
                  Comme ça vous pourriez l’envoyer à Mr Goulu ou autre, sans transporter du matériel de XXX kg

                  • Je prévois la réponse logique de M. Hatem : « les logiciels de simulation physique se basent sur des lois fausses puisque c’est Moi qui ai découvert les Vraies Lois de l’Univers. Ou en tout cas ces logiciels ne tiennent pas compte de l’énergie libre / noire / verte / pure / divine (cochez ce qui convient) qui fait marcher mon bidule. Donc la simulation sur ordinateur montrera que ça ne marche pas, et de toutes manières je sais pas la faire. »

                    Maintenant je te donne la mienne : il aurait raison, car un logiciel capable de simuler des champs générés par des pièces mobiles et calculant en même temps les effets de ces champs sur les mouvements des pièces, y compris les pertes par induction voire la thermique, ça s’appelle des FEA « multiphysiques » et c’est très très compliqué, cher et difficile à maitriser. J’en connais deux (Ansys et Comsol) et je ne m’aventurerais pas à essayer de modéliser un système aussi simple que les deux aimants barres de M. Hatem …

                    Et finalement je te dis ce que je ferai à la place de M. Hatem : je le ferais quand même, parce qu’en jouant un peu avec les paramètres je pourrais arriver à obtenir une simulation numériquement instable dans laquelle le système (mal amorti si j’oublie de modéliser les frottements et pertes magnétiques) accélérerait en démontrant qu’on peut créer de l’énergie !

                    (en effet la méthode des éléments finis ne garantit pas que l’énergie totale du système simulé reste constante…)

              • Denis

                J’ai du mal à comprendre votre (avant) dernière phrase. Ma voiture recharge sa batterie en cours d’utilisation, mais je ne pense pas qu’elle vienne du futur.

                Vous ne pouvez pas déplacer votre invention, mais vous avez les fonds pour produire un DVD ?

                • … et pour promettre un million d’Euro au premier qui parviendra à lui donner un cours de physique 😉

                  M. Hatem, ce n’est pas le nombre de spectateurs mais la reproductibilité ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Reproductibilit%C3%A9 ) qui rend une expérience scientifiquement valable. Au lieu de me donner un million d’Euros, utilisez cet argent pour louer des déménageurs, amenez votre bidule au http://www.lgep.supelec.fr/ et demandez une mesure des puissances d’entrée et de sortie, et voilà c’est tout, on vous enverra le Prix Nobel par la poste.

                  Ah et j’oubliais… ( peut-être que c’est ce que vous attendiez…) je vous fais la même promesse qu’aux autres inventeurs de systèmes surunitaires (et que je peux tenir, moi…) si votre système est validé par une autorité scientifique indépendante, je rampe à vos pieds en léchant la partie de votre anatomie de votre choix, et je vous appelle Grand Horloger de l’Univers. En attendant, ce sera juste « Modeste Bricoleur de Seine et Marne »…

  • Verde

    Connaissais vous les techniques de création de vide biologique pour créer une source d’énergie? Une sorte de moteur à implosion? Viktor Schauberger avait fabriqué un prototype (Pas au point mais le principe est intéressant, du genre à propulser de l’eau à quatre fois la vitesse du son avec peu d’énergie )
    Cf « Le Génie de Viktor Schauberger » de Alick Bartholomew si ça vous intéresse sinon

    • J’avais déjà vu passer ce nom mais merci de me l’avoir rappelé car sa turbine est très jolie, j’ai ajouté ses dessins à ma collection.

      Comme dans d’autres histoires d’inventeurs incompris « à la Tesla », je vois de bonnes choses:

      • – comprendre la mécanique des fluides. Effectivement, les poissons sont capables d’exploiter certains tourbillons pour leur propulsion alors qu’ils freinent nos bateaux et nos turbines. On est en train de comprendre ça et on fera comme les poissons bientôt, et Schauberger était visiblement un précurseur dans cette idée.
      • – considérer les êtres vivants comme néguentropiques. Là aussi Schauberger semble en avance sur son temps, ou du moins en phase avec Schrödinger, autrichien aussi, qui a énoncé l’idée en 1944. C’est couramment accepté aujourd’hui
      • – utiliser le vide plutôt qu’une surpression. Effectivement on peut faire un moteur qui fonctionne avec du froid plutôt que du chaud, et du vide plutôt que de la pression parce que le cycle de Carnot est basé sur les ΔT et ΔP. Le problème est qu’on peut chauffer et comprimer à l’infini (en principe) alors qu’on ne peut refroidir que de 273°C et diminuer la pression atmosphérique que d’un bar, donc le moteur Schauberger est limité en puissance

      Comme dans d’autres histoires, je vois là où il s’est planté : En inversant le sens d’un tourbillon pour qu’il « pousse » au lieu de freiner, le tourbillon ralentit et perd l’énergie qu’il a passé au poisson : on n’a pas créé d’énergie… Idem pour le moteur : pour faire une dépression (ou du froid), il faut autant d’énergie que pour faire de la pression ou du chaud …

      Et comme dans les autres histoires, je vois des gens raconter n’importe quoi sur des expériences supposées et se faire du fric en vendant des bouquins sur lesquels ils ont oublié de rajouter « -fiction » après « science »…

      • Verde

        Je pense que le problème est beaucoup plus subtil, et c’est normal que ce soit controversé car si quelqu’un arrive à créer une machine de la sorte il se fera assassiner immédiatement et son alentour sera automatiquement corrompu.
        Les moteurs actuels à base de pétrole, en plus de cette matière première, rapporte beaucoup d’argent et de pouvoir pour que les personnes qui en on s’en passe sans broncher. Ce que j’avance, c’est que, si un moteur autre que thermique serait existant et « mondialement utilisé », le moteur thermique serait controverser par tout ces points négatifs etc… (Et il y en a un paquet XD) de plus il serait resté à l’état de prototype non fonctionnel.
        Soit, le principe de ce petit moteur (QUI n’est pas au point je le rappelle et je ne le rappellerai pas assez => C’est un prototype non fonctionnel <=, il a de gros défaut) est un assemblage de divers fonctionnement. Il y a la gravité qui joue, le vide biologique et la différence de température, qui n'est apparemment un moyen pour utilisé le vide biologique et non une fin.

        Si je cite une partie de ce livre:

        "Dans une baignoire, l'énergie d'aspiration est fournie par la pesanteur rapportée
        à la « centrifugence », homologue de la « centripétence ». De la même
        manière que le réacteur d'un avion exploite l'interaction entre aspiration et
        pression sur un axe commun, Schauberger exploita l'équilibre entre ces deux
        forces appliquées à un axe commun pour produire un vide biologique.

        Ce dernier est induit par la rotation très rapide et tourbillonnaire du gaz ou du
        liquide pour qu'il devienne dense et froid. Si on utilise de l'eau, chaque fois qu'on
        gagne 1 degrés en refroidissement, le volume des gaz qu'elle contient diminue dans un
        rapport de 1 à 273. Toutefois, si c'est l'air qui est utilisé renfermant la quantité de
        vapeur d'eau habituelle, la contraction de l'air en eau s'opère dans un rapport de 816
        à 1. Un litre d'eau à + 4 degrés pèse 1 kg alors que, dans les conditions normales, un litre
        d'air pèse 0,0012 kg. C'est le principe sur lequel est basée l'énergie d'implosion.

        Et pour la turbine que vous avez rajouté à votre collection: (Je cite ici toute la partie)

        Cette ambitieuse machine fut conçue en tant que génératrice électrique, bien
        qu'elle ait produit une eau d'excellente qualité. Elle fonctionnait sur le même principe
        que le Répulsator: elle était d'abord remplie pour chasser l'air, puis partiellement
        vidée pour qu'on puisse y introduire simultanément le dioxyde de carbone.

        Elle était difficile à réaliser, car elle nécessitait une série de « vortexeurs » à
        jets d'eau conçus pour reproduire la forme de la corne du koodoo, antilope
        d'Afrique. Ces tubes, de forme très curieuse, présentent une section ovoïde et
        permettent un écoulement en double spirale hyperbolique presque parfait.
        Cette géométrie, associée à la réduction progressive du diamètre, respecte les
        proportions correspondant au nombre d'or.

        Cette configuration agit de la même manière que la canalisation conçue par
        Viktor pour l'expérience de Stuttgart, dans laquelle sa forme imposait à l'eau un
        écoulement involutif éloigné des parois, ce qui réduisait beaucoup la friction.
        Dans les deux types de « vortexeurs » que montre le schéma (cf turbine), la
        rotation de l'eau s'effectue soit dans le même sens que celui du tube spiralé, soit
        en sens opposé, selon le « vortexeur » choisi, l'efficacité hydraulique de chacun
        étant déterminée par l'expérience. En pratique, seule l'une des deux configurations
        de « vortexeur » est fixée au moyeu central.

        Cet effet centrifuge/centripète imprime à l'eau un mouvement en double spirale
        qui la refroidit et la condense ; il permet également un changement dans les
        polarités des énergies : on peut ainsi passer d'une polarité magnétique à une autre,
        bioélectrique, ou encore d'une électrique à une autre, biomagnétique. Cette modification
        transforme des énergies génératrices de résistance en d'autres, amplificatrices
        de mouvement, comme les dynagènes antigravitationnels et diamagnétiques.

        Quand le centripulseur, entraîné par le moteur, accomplit 1 200 tours par
        minute, l'eau est centrifugée dans les « vortexeurs » et soumise à une contraction
        centripète en double spirale. Elle est éjectée des tuyères de 1 mm de diamètre
        (il y en a 4 par « vortexeur ») avec une force énorme en raison de sa densité
        et de sa vitesse élevée. Sa vitesse d'éjection égale environ 1 290 m/s (soit 4 fois la
        vitesse du son), ce qui la rend aussi compacte et dure qu'un fil d'acier.

        Ce qui suit est le témoignage oculaire de Gretl Schneider, qui accompagnait
        Arnold Hohl, l'un de ceux qui observait Viktor :

        « M. Viktor Schauberger me fit une présentation de la machine. La précédente, énorme,
        n'existe plus. Sa taille a été réduite de moitié et, en fonctionnement, elle développe une
        formidable puissance. Je versai un pichet d'eau dans sa partie inférieure. La machine
        émit un son presque inaudible, puis, au même instant, un «pfft», et l'eau perça de
        part en part une dalle de béton épaisse de 4 cm, ainsi qu'une plaque d'acier trempé de
        4 mm avec une telle force que les particules d'eau, invisibles en raison de leur vitesse
        élevée, traversèrent tous les vêtements au point que nous les perçûmes comme des
        piqûres d'aiguille sur la peau. Un verre à eau fut également traversé et solidifié, sur la
        paroi extérieure du boîtier, sous forme de fils longs de 5 cm, comme des poils. »

        Certaines des machines réalisées par Viktor ne nécessitaient pas de moteur de
        démarrage et il suffisait de les lancer à la faveur de quelques coups de manivelle.
        Le lourd centripulseur en avait peut-être besoin mais, après avoir atteint une
        vitesse suffisante, produisait assez d'énergie pour entretenir sa rotation. Si la
        machine fonctionne comme Viktor l'affirmait, la génératrice doit produire
        10 fois plus d'énergie que le moteur n'en a besoin, soit un excédent disponible
        de 9 fois le courant électrique consommé. Ces machines ne posaient que deux
        problèmes, à savoir, d'abord comment les arrêter une fois qu'elles avaient
        démarré, ensuite comment les maintenir ancrées au sol pour empêcher les fortes
        énergies antigravitationnelles produites de les projeter en l'air."

        Je préfère cité le livre plutôt que d'utiliser une explication plus concise mais déjà "personnaliser".

        Donc pour finir on voie très bien que les explications de l'auteur ne sont pas parfaites du tout, mais que les faits/le fonctionnement ont/a l'air réel (l'avant dernier paragraphe et les problèmes à la fin du dernier paragraphe)

        • « si quelqu’un arrive à créer une machine de la sorte il se fera assassiner immédiatement » . Alors pourquoi les inventeurs du moteur a explosion ne se sont pas fait assassiner par les éleveurs de chevaux ? Et pourquoi Tesla (inventeur de la « machine » électrique, soit moteur alternatif ou génératrice) ne s’est pas fait assassiner par Edison ? Et pourquoi les partisans de l’énergie nucléaire n’ont ils pas assassiné les fabricants de cellules photovoltaïques ? La théorie du complot ne tient historiquement pas. C’est l’excuse ressortie depuis des siècles par les « génies » dont les inventions ne marchent pas pour rester en marge de la science.

          Du point de vue scientifique, tous les témoignages du monde ne valent pas une expérience. Or il n’y a aucune expérience reproductible qui viole le principe de conservation de l’énergie, et aucun début de théorie compatible avec ce que nous observons tous les jours qui laisse entrevoir la possibilité qu’un bidule de Viktor ait fourni plus d’énergie qu’il n’en a consommé.

          Entre parenthèses, Viktor Schauberger a breveté certains de ses bidules ( voir http://www.rexresearch.com/schaub/schaub.htm ), donc il ne comptait pas en faire cadeau. Si ils avaient fonctionné (dans un Univers parallèle sans théorème de Noether…) , il vous aurait vendu ses moteurs et/ou l’énergie produite avec, et rien ne dit que cette énergie aurait été meilleur marché que celle du pétrole…

          • Verde

            De un pour la théorie du complot, pour simplifier de manière exagéré, il faut du pouvoir, et une envie de le garder et donc c’est normal que les éleveurs de chevaux n’ont assassiné personne, au niveau pouvoir ils n’avaient pas les capacité de passer à l’acte si ils en avaient envie.Pour Edison je voie pas du tout puisque ça fait plutôt une bonne concurrence et un bon challenge. Pour les partisans de l’énergie nucléaire, le groupe opposé avait déjà acquis plusieurs pouvoirs, mais la concurrence devait être désuète, leur propre groupe devait baissé en popularité etc… En gros pour que ça marche il faut un type seul, pas connu, pas beaucoup de relation, que ça soit dangereux et que ça puisse poser un problème en plus que le facteur humain du côté opposé soit favorable à l’acte. Donc peu de chance mais quand on voie que les gens meurent d’une façon suspecte…

            Et de deux, non son bidule ne fournis pas plus d’énergie qu’il en a consommé et représenter ce type de machine et savoir comment s’y prendre c’est pas forcement évident si les dimensions exactes de l’appareil, les pièces, le fonctionnement, les matériaux utilisé, ce que c’est censé faire etc..ne sont pas parfaitement décrites.

            Et de trois, il aurait pas pu les vendre car c’était pas au point, seulement le principe qui est très intéressant.

            Et de quatre, bah à vue d’œil, comme ça, pour un truc non polluant, si c’est un peu moins puissant qu’un moteur thermique c’est pas grave du tout. Et rien ne dit que le pétrole aurait été meilleur marché que cette énergie… On saura si des personnes veulent et peuvent achever son travaille. l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence. 😛

            • Denis

              Concernant le complot, vous répondez point par point (assez mal d’ailleurs, vraiment, Edison avait envie de concurrent ?!), mais ça ne change pas grand chose à l’idée de base. L’invention du téléphone sur le télégraphe, d’Internet sur le téléphone, du GSM… Chaque invention technologique est venue perturber un marché existant, et pourtant elles sont là, bien là.

              Le fait est que chaque invention qui a changé le monde n’a jamais été l’oeuvre d’une seule personne, donc même si on s’en tient à votre vision du monde, il n’y a jamais eu de complot.
              Et aujourd’hui, ça n’arrivera jamais. Parce que même s’il existait un moyen d’obtenir de l’énergie à partir de quelque chose qu’on a encore du mal à cerner, c’est dans une installation comme le LHC qu’on le découvrirait, pas dans un garage avec des matériaux récupérés chez le ferrailleur du coin…

              • Verde

                « il n’y a jamais eu de complot. »
                Bah qu’il n’y ai pas eu de complot on n’en sait strictement rien, on peut pas affirmer ni l’un ni l’autre, mais les morts suspectes ne manque pas, même si elles ne prouvent rien.

                « Le fait est que chaque invention qui a changé le monde n’a jamais été l’œuvre d’une seule personne ». Einstein? Connait pas. En fait il s’est fait aider un peu, mais les idées sont de lui.
                Bon si tu trouve que c’est pas un contre exemple très parlant parce-qu’il a utilisé d’autres travaux avant lui. Bah le feu, l’arc, la lance.. ça m’étonnerai que se soient plusieurs mecs qui se sont dit:
                – Alors… Hum… comment faire du feu…
                – Deux caillou pointu comme ça, ça fait des étincelles
                – En effet, peut être avec un peu d’herbe sèche..
                L’importance d’une découverte est la réflexion elle même, non le matériel. Einstein avait tjrs un LHC dans le coin? La théorie du boson de Higgs n’existait pas avant la preuve de son existence? En gros toutes les découvertes ont était faite par quelqu’un de différent, qui manquait pas de réfléchir autrement, et avec une bonne observation, intuition, déduction etc… tout ce que l’on veut mais pas une personne « normale ».

                • Denis

                  C’est la deuxième fois que vous parlez de morts suspectes, on attend des exemples, au moins. Il convient de démontrer l’existence de ce que vous affirmez.

                  Einstein, oui, bien. Planck, Maxwell, Lorentz, Poincaré, Minkowski, Grossmann, Hilbert. L’histoire grand public ne retient qu’un nom, mais il s’agit bien de travail de groupe ! Travail basé sur des idées anciennes (Galilée) et qui aurait été impossible sans les travaux de scientifiques avant lui (Newton…).

                  Ils étaient combien à postuler de l’existence du boson de Higgs ? Au moins 6 si mes souvenirs sont bons.

                  L’arc, la lance, le feu, tout ça nous amènent dans la préhistoire et tout devient tout de suite plus flou. Néanmoins les archéologues trouvent des traces d’outils et de foyers à divers endroits du monde sans qu’on arrive à confirmer un lien humain. On peut donc supposer que les mêmes inventions ont été réalisées à plusieurs endroits, à la même époque.
                  Ça vaut pour l’agriculture, l’écriture…

                  Cette vision du surhomme qui descend sur Terre dans le but de faire avancer nos connaissances est due au fait que l’histoire ne retient en général qu’un seul nom par découverte. Dans les faits, ce n’est jamais le cas, jamais.

                  • Verde

                    « Il convient de démontrer l’existence de ce que vous affirmez. » Oulalala j’ai rien affirmer du tout, tout ce que j’affirme c’est qu’on peut rien affirmer : « on peut pas affirmer ni l’un ni l’autre ».
                    Tout ce que j’affirme c’est que les assassinats existent.
                    Exemple de mort suspecte : « son travail pour le IIIème Reich ou la CIA, sa mort suspecte 5 jours après son retour des USA où il avait complété des études et schémas pour le compte du gouvernement US », Viktor Schauberger sur Wikipédia.
                    Sinon par mort, une « mort morale » peut suffire, c’est à dire forcer à arrêter les recherches.

                    « On peut donc supposer que les mêmes inventions ont été réalisées à plusieurs endroits, à la même époque. » C’est la théorie de la Noosphère, comme quoi deux personnes/groupes de personnes peuvent inventer la même chose à deux endroits différents, mais ils ont aucune relation entre eux donc, à part la capacité de pense, ils ne communique pas, on ne peut pas dire que cet ensemble est un groupe d’inventeur mais des groupes/personnes distinctes.
                    Cette supposition n’est pas un contre argument de mon argument et des exemples précédents.
                    Tiens un autre petit exemple (somme d’entier naturel, Gauss) :
                    http://villemin.gerard.free.fr/Calcul/Som1a100.htm#GaussH

                    « Cette vision du surhomme qui descend sur Terre ».. What? On parle d’extraterrestre maintenant j’ai rien suivi.

                    « Dans les faits, ce n’est jamais le cas, jamais. » Je confirme, je voie pas d’extraterrestre, mais ça ne prouve rien.

                    • Denis

                      Vous affirmez qu’on ne peut rien affirmer, mais ensuite vous affirmez qu’une mort est suspecte sans préciser en quoi elle l’est. C’est donc bien une affirmation gratuite, non justifiée, non ?

                      C’est précisément un contre argument au fait qu’un groupe puisse empêcher la connaissance d’évoluer.

                      Il ne s’agit pas d’extra-terrestre, je caricaturise votre «différent, qui manquait pas de réfléchir autrement, et avec une bonne observation, intuition, déduction etc… tout ce que l’on veut mais pas une personne « normale ».»

                    • Verde

                      « mais les morts suspectes ne manque pas », j’affirme quelles existent, oui, pour des exemples, bah voilà: http://www.amazon.fr/Morts-suspectes-sous-Ve-R%C3%A9publique/dp/2847362924, j’ai juste pas besoin de développer en quoi elles sont suspectent, internet permet d’avoir beaucoup d’exemples et un seul exemple permet de prouver leurs existences, même l’existence du terme permet quasiment de le prouver.

                      « On peut donc supposer que les mêmes inventions ont été réalisées à plusieurs endroits, à la même époque. », de un c’est une supposition, et on peut aussi arrêter plusieurs invention, quelque soit l’endroit où il sera crée tant qu’il y a des humains et une forme de pouvoir, il y a une très grande chance que non mais bon, on ne peut pas savoir, sinon l’invention serait connu. Et cette théorie à plus de chance de se développer sur une nouvelle découverte connu, comme plus de personne font de la recherche dessus.
                      J’ai du mal à saisir le « à la même époque », pour moi une époque c’est déjà énormément de temps.. quelques siècles.

                      Un groupe ne veut pas forcement empêcher la connaissance d’évoluer, mais garder ces intérêts.

                    • Verde

                      tiens? J’ai changé de logo? Je me suis surement trompé dans mes coordonnées xD

  • Verde

    Personnellement je trouve que le système solaire est un très jolie mouvement perpétuel (quasi) existant. Sinon l’univers est en mouvement perpétuel :p.

    • Si on considère le système solaire comme un système fermé, on peut en effet considérer que son énergie totale, sa quantité de mouvement et son moment cinétique se conservent, donc il bougera « toujours ». Mais ce mouvement « freine ». Les meilleures preuves sont que la Lune ne tourne plus sur elle-même par rapport à nous (= nous montre toujours la même face), Mercure ne tourne quasi plus par rapport au Soleil et idem pour d’autres satellites de Jupiter et Saturne)car ils ont freiné par l’effet de marée. D’ailleurs les marées freinent aussi la rotation de la Terre, le frottement provoqué par les courants de marée se transforme en chaleur. Ajoutez le fait que le Soleil convertit 619 millions de tonnes d’hydrogène en 614 millions de tonnes d’hélium chaque seconde, libérant une énergie correspondant à E=mc2 avec m=4,26 millions de tonnes de matière par seconde et vous comprendrez que le Système Solaire ne semble perpétuel qu’à l’échelle de la vie de notre modeste espèce…

      Pour l’Univers, c’est plus compliqué. Tant qu’on ne saura pas vraiment ce qu’est le temps, ce qui s’est passé au Big Bang et ce qui se passera dans très très très longtemps, je ne m’aventurerai pas à vous répondre. Je trouve que le problème est très bien posé dans le livre de Smolin

  • Dawidkicherchetkitrouv

    Bonjour. Je pense que vous ne connaissez pas le moteur Keepe de l’ingénieur Brésilien du même nom. C’est de l’énergie libre, qui vient de quelque part mais pas d’une batterie, n’y de quoi que ce soit qui envoi du courant via un système d’induction ou autre subterfuge. Ils disent que certains lobbys les empêchent de se développer (mais ce sont de conspiparanoîaques je suppose.. encore et encore et toujours des conspiparanoïaques). Les lobbys n’ont jamais rien empêché n’est-ce pas 😀 .. Cordialement
    https://www.youtube.com/user/KeppeMotor

    • Il y en a des centaines comme ça. Toutes les infos sur celui-là sont sur http://peswiki.com/index.php/Directory:Keppean_Scalar_Motor .

      Evidemment qu’il est victime des lobbies, comme le pétrole a été victime du lobby du charbon, l’avion a été empêché par le lobby des dirigeables, le photovoltaïque par celui du nucléaire etc etc. Heureusement la physique n’a pas besoin de lobby pour empêcher les gens de dire des conneries bêtises : l’Univers se charge du tri. Ton expérience marche : tu deviens riche et/ou célèbre. Elle ne marche pas : on t’oublie, tu perds ton pognon et/ou tu finis à l’asile ou en prison.

      Je vais faire pour M. Keppe comme pour les autres : juste attendre en souriant 😉

  • Je cherche encore

    Bonjour,

    J’aimerais revenir sur certains de vos propos au sujet du 11 septembre.
    Vous êtes un physicien donc vous connaissez un bon bout des théories sur le bout des doigts et vous l’appliquer donc régulièrement dans la vie de tout les jours.

    Donc juste quelques questions hors sujet du mouvement « naturel » (perpétuel).

    Avez-vous vue la tour 7 s’effondrer ?

    N’y a t-il pas un problème de l’ordre physique ?
    Car la 3éme loi de Newton, s’applique au 2 tour qui ce sont effondré, sauf! bien sur à la 3éme.

    Enfin, je dirais plus que la synchronisation été bien trop fluide à la 3éme tour, contrairement aux 2 premières, mais bon (c’est du conspirationnisme).

    De plus beaucoup de « témoins » (dit « conspirationnistes ») affirment avoir entendu d’énormes explosions avant l’effondrement des tours, donc vous remettez entièrement le point de vue des gens qui étaient sur place et qui les ont entendu ?

    De plus de nouvelle preuve photographique, chimique, et des prélèvements, affirment que nous avons tous à faire à de la « thermite » ou « nano thermite » un explosif, qui été utilisé quelques années avant, dans la démolition..
    Ce n’est pas vraiment un explosif, mais il sert essentiellement à couper d’immense barre en acier, comme les immenses piliers qui tenaient l’édifices durant un peu prés 42 ans.

    « Les ingénieurs du World Trade Center envisagèrent aussi qu’un aéronef puisse s’écraser dans l’une des deux tours. En juillet 1945, un bombardier B-25 qui s’était égaré dans le brouillard percuta le 79e étage de l’Empire State Building. Un an plus tard, un autre avion s’était écrasé au numéro 40 de Wall Street et un autre manqua de peu l’Empire State Building58. En concevant le World Trade Center, Leslie Robertson considéra donc le scénario de l’impact d’un avion de ligne de type Boeing 707, qui pourrait se perdre dans le brouillard, en cherchant à atterrir à l’aéroport JFK ou à Newark59. Le National Institute of Standards and Technology (NIST) trouva un document de trois pages mentionnant qu’une autre analyse de l’impact avec un avion, impliquant un impact avec un objet allant à plus de 970 km/h, fut en effet envisagée, mais la documentation originale de l’étude fut perdue lorsque les bureaux de l’Autorité portuaire furent détruits dans l’effondrement du World Trade Center60. »

    Source wikipédia « construction du wall trade center ».

    De plus la construction des tours fut lancé par Rockfeller et son frère…..
    Horrible coïncidence, que les accidents vraiment effroyable, on lieu à des choses financer ou construite par certaines familles ou privilégié, un peu comme le Titanic (JP MORGAN), ou on nous a jamais vraiment exposés le trou qu’a put faites le dit « l’iceberg »(torpille sous marine).

    Je ne suis absolument pas complotisme, je trouves juste que le hasard fait des choses, bien douteuse, parfois, mais bon…
    Ce n’est que des théories ou thèses, tout comme la physique actuel ou encore tout comme celle qui est officialisé et médiatisé, et qui conclut qu’elles s’opposent mutuellement, mais bon, il n’y a que des « scientifiques qui peuvent t’expliquer le bon fonctionnement de la vie et de la nature » (ironique), contrairement aux hermites qui ont une connaissance en toutes choses de la nature, mais qui ne connaissent rien pour les scientifiques (petite phrase humoristique de fin)

    En clair, une bonne partie des dit complotismes sont en réalité des révisionnistes !!!!
    Ce qui ont besoin de preuve concrètes, visuels, physique…..
    Et de Thèse et Théorie qui relatent de la réalité.

    Un peu comme ce soit disant peuple élu, qui dit qu’il avait construit un temple dédier a Salomon et qu’il fut détruit X nombre de fois, et qui est réalité un mensonge incontestable, mais bon….

    Bonne soirée ou journée,
    Je n’ai pas écrit ses phrasés pour faire polémique ou pour vous dire que vous avez tort, mais juste exposer certains fait qui me semble, soit incohérent ou déstructuré, selon certaines loi de la physique, et de la nature.

    • Effectivement c’est hors sujet. Alors zéro blabla:

      masse d’une tour du WTC : m=288’000’000 kg
      hauteur du dernier étage : h=420 m
      énergie potentielle de la tour : E=m.g.h/2 = 593309 MJ
      énergie dégagée par l’effondrement de la tour 593309 MJ car l’énergie se conserve 😉
      c’est l’équivalent d’une explosion de 141 tonnes de TNT, soit 1.3 tonnes par étage en moyenne.
      Pas besoin de thermite quand on sait calculer, et ceux qui ont planifié ces attentats savaient, eux.
      La tour 7 est tombée suite à l’incendie qui s’y est propagé.

      Pour le Titanic, on n’a jamais « exposé le trou » parce que justement, les visites sous marines ne l’ont pas trouvé. Personnellement je penche pour l’hypothèse métallurgique

      Bref, nos réalisations, surtout les plus grandioses, ne sont pas infaillibles et parfois « shit happens », comme ils disent si bien.

      Mais j’aime bien discuter avec vous, parce que je commence à comprendre que le conspirationnisme est une variété de finalisme. En fait, vous partez de l’idée que tout événement a un but plutôt qu’une cause. Je ne peux rien pour vous.

      • je cherche encore

        Relisez bien ma question sur la tour 7, qui n’est pas une des tour du Wall trade center, mais de la TOUR 7, et non une des 2 tours.
        Car ce jour là, il n’y a pas eu que 2 tours, mais 3.

        Donc vu la difficulté de chercher une vidéo je vous la met en lien:

        Et pour les explosions, elles ont été entendu avant les effondrements et non pendant!

        • relisez bien ma réponse « La tour 7 est tombée suite à l’incendie qui s’y est propagé. »
          La chaleur, les débris et l’onde sismique de 2x 141 tonnes de TNT ont endommagé les bâtiments voisins surtout au niveau du sol. Sur votre vidéo on voit bien que la fumée sort des niveaux bas, voire du rez. La chaleur affaiblit les piliers qui pètent sous la charge en faisant un sacré bruit, et l’immeuble s’effondre « par le bas ». Je ne vois aucune incohérence.
          D’autant que ce n’est pas 2, ni 3 tours qui ont été détruites, mais tout le quartier.

          • Hal

            Je reviens au sujet du mouvement perpétuel:
            Si une fusée quitte l’attraction terrestre et poursuit son chemin dans l’univers de par sa vitesse initiale, une fois le carburant consommé.
            Peut-on parler pour elle de mouvement perpétuel ?

            • Non. D’abord l’espace n’est pas absolument vide, la fusée freinera par frottement avec les atomes qui trainent. Perte d’énergie cinétique, mais ce frottement la chauffera un petit peu.
              Ensuite elle refroidira parce que l’espace interstellaire est très froid (-270°C). Perte d’énergie thermique.
              Si on néglige ces deux effets, on peut considérer que la fusée est en « mouvement (rectiligne) uniforme » tant qu’elle n’est soumise à aucune accélération (équivalente à une force) extérieure.
              Mais ça nous fait une belle jambe : pas moyen de retirer de l’énergie de cette fusée sans la ralentir. Or c’est bien le but de la quête du mouvement perpétuel : produire de l’énergie, au moins un tout petit peu. Au moins ce qu’il faudrait pour compenser le frottement ou le refroidissement. Mais c’est non : l’Univers refuse obstinément de produire le moindre picowatt.

              En passant, il refuse tout autant de détruire le moindre picowatt aussi. Comme je l’ai mentionné dans un autre commentaire, l’énergie se conserve. Tout ceux qui rêvent de prouver que ce principe est faux essaient de produire de l’énergie, mais personne n’essaie de détruire de l’énergie, ce qui aurait pourtant une floppée d’applications industrielles : ça remplacerait les radiateurs, les climatisations, les frigos, les freins de tous les véhicules etc. Mais les chances de succès sont tout aussi élevées que de produire de l’énergie : nulles.

      • Davidrempliderien

        alors là ! Franchement vous êtes vraiment un comique.. Excusez moi d’intervenir de cette façon, mais allez dire à un pompier New-Yorkais que la tour 7 c’est effondrée à cause d’un incendie alors que le propriétaire (locataire) des tours a lui même avoué que la tour 7 avait été « tirée »… Aucun bâtiment de cette nature ne pourra jamais s’effondrer à la vitesse de la chute libre (c’est bien le cas de la tour 7..) à cause d’un incendie, c’est de la physique de base. On voit bien que vous n’avez absolument rien approfondie sur cette sombre histoire.. Vous n’aurez jamais réponse à tout .. cordialement 🙂

        • Denis
          • Davidrempliderien

            (commentaire « modéré » par Dr. Goulu car hors sujet. J’ai exceptionnellement accepté les précédents car ils pouvaient concerner l’approche scientifique (ou pas…) d’ « expériences » non reproductibles mais analysables a posteriori par des enregistrements. D’accord de continuer dans cette direction, mais pas d’accord que mon blog devienne un lieu de propagation d’hypothèses non réfutables)

            • Davidrempliderien

              Vous avez tout-à-fait raison, c’est juste que parfois quand on lit certaines choses ça gratte trop fort si on ne répond pas :D.. J’apprécie votre blog alors je ferais plus attention à mes commentaires, c’est déjà sympa de ne pas avoir modéré les autres. Cordialement..

        • Je ne prétends ni avoir approfondi cette histoire ni avoir réponse à tout. J’ai consulté vos sources et d’autres, et rien ne m’a fait douter de la version officielle. Affaire classée.
          Merci @Denis pour le lien, très intéressant.

  • mc

    la preuve en image

    • ah si c’est sur YouTube, c’est que c’est la Vérité Absolue!

      Ils sont vraiment cons les fabricants de moteurs électriques de mettre des aimants dans leurs moteurs au lieu de les mettre autour pour attirer le plastique des ailettes 🙂

      Perso je préfère le générateur à patates https://www.youtube.com/watch?v=U3LA0Pgra80 avec son transformateur à courant continu 🙂

      Merci pour cette franche rigolade, je me réjouis du live du 1er avril !

    • Baldr666

      C’est un fake.
      Arrêtez la vidéo à 5min54, on voit le fil qui alimente le ventilateur et le trou par lequel il passe.

    • gijoe

      pure fake cette video bourré d’incoherence, 110w en sortie ce qui voudrait dire 10A sur les fils du ventillo sans qu’ils ne fondent, le transfo 12va ne tiendrait pas non plus, d’ailleur il ne doit meme pas etre reversible ca doit etre une alim avec redresseur, sans parler que le ventillo produit du continu donc meme avec un transfo tu ne passe pas en 220v il faut un onduleur
      en debut de video il met tjrs ses doigts derriere le ventillo pour cacher le fils ensuite a 5:54 on voit que le ventilo est alimenter par la table et a 11:16 petite coupure le temps de relier le transfo par dessous la table

      • je pense que c’est une préparation de poisson d’avril. Ne pas spoiler, on se poilera beaucoup plus après 😉

    • Davidrempliderien

      hélas les images ne sont pas des preuves…

  • mc

    Désolé mais ça fonctionne très bien. Certain moteur à mouvement perpétuels sont même commercialisés au Japon. Il sufit d’ouvrir les yeus et de se renseigner. L’énergie libre existe et c’est peut-être ce qui nous sauvera…

    • Désolé mais ça fonctionne ne fonctionne absolument pas. Les moteurs à mouvement perpétuels commercialisés au Japon ou ailleurs sont des escroqueries. Il suffit d’aller à l’école : l’énergie libre n’existe pas et il faudra nous sauver (de quoi ?) autrement 🙂

    • gijoe

      çà ne fonctionne pas, et c’est pas une question de lobby quelconque, c’est juste un fait, çà ne peut pas fonctionner

  • Thierry garnier

    Le mouvement perpétuel existe… La preuve, les commentaires sur internet 😉

    • ils consomment plus d’énergie qu’ils n’en produisent …

      • Corentin

        Excellent!

      • Patrice Beaudoin

        le moteur perpétuel de Raoul Hatem est une escroquerie intellectuelle. Cela ne peut pas fonctionner, car une unité de production ne peut fonctionner qu’a l’aide d’une énergie première tel l’ESPRIT III; Le but est me semble t’il de faire entendre la dualité de la raison d’être « le paradoxe ». sur les installations moteur à aimants, il y a toujours une alimentation électrique du primaire « à l’évidence dissimulée » cordialement.

  • davidrepliderien

    Je ne comprends pas cette façon d’affirmer que telle ou telle autre chose ne pourra jamais être démontrée, puisqu’elle est tout simplement impossible à réaliser : moteurs sur-numéraires, à gravité inversée, ou que sais-je d’autre encre, je ne prétends pas tout savoir, même si j’ai quand même travaillé pendant plus de 10 ans dans le domaine des supra-conducteurs et que j’ai eu l’occasion de voir des choses que vous jugeriez impossibles à réaliser, et je suis fier d’avoir été initié aux sciences par des personnes comme le professeur Jean Pierre Petit (même s’il n’a pas dit ou fait que des choses brillantes, nul n’est parfait…) car c’est quelqu’un de brillant et d’intègre, à l’image de Paul Davies ou de Michio Kaku que j’admire aussi pour leur philosophie de la Science et pour le fait qu’ils savent qu’ils ne savent à peu près rein.. En tous cas je comprends mieux le raisonnement qui poussait certains « savants » à affirmer que nous avions tout compris de l’univers, et des forces qui le régissaient dans les années 1900. Quand je lis des articles comme celui ci-dessus, je me dis que les grands théoriciens du rien ont encore de beaux jours devant eux. On a traité N.Tesla de menteur parce qu’il affirmait que le « son » pouvait être transporté par de simples câbles en métal, pendant que d’autres certifiaient que tout ce qui était plus lourd que l’air ne pourrait jamais voler … et que dire des fameux 50km/h, vitesse après laquelle tout objet se serait désintégré en la dépassant.. C’est vrai que les idées reçues ont la vie dure, mais elles ont sans doute un rôle à jouer (en dehors de retarder l’avancée des paradigmes scientifiques et de faire perdurer les dogmes qui sont le pire énnemi de la Science..). Cordialement.

    • Depuis les années 1900 on a une idée beaucoup plus claire de ce qui est impossible et de ce qui est impossible à démontrer. Lisez http://www.drgoulu.com/2014/02/02/les-impossibles-1/ où j’essaie d’établir la différence fondamentale entre les « choses que vous jugeriez impossibles à réaliser » et celles qui sont impossibles tout court (un frigo à -300°C par exemple).

      Je peux facilement démontrer qu’il est impossible de trouver un nombre premier pair autre que 2. Avec la même rigueur mathématique, Emmy Noether a démontré en 1918 que la conservation de l’énergie est équivalente à l’invariance par translation dans le temps, qui dit en gros que le résultat d’une expérience (sur un système isolé) ne dépend pas du moment auquel on fait l’expérience.

      Aussi bien l’une (conservation de l’énergie) que l’autre (invariance par translation dans le temps) sont vérifiées dans les milliards d’expériences que nous faisons chaque jour, mais la science est « réfutable » : si vous trouvez UN SEUL contre-exemple, vous aurez le Nobel, la richesse des nababs du pétrole et au moins un esclave pour vous lécher les pieds : moi.

      Par contre la foi en l’existence du mouvement perpétuel est irréfutable : comme ses adeptes n’acceptent aucun argument prouvant que leur quête est vouée à l’échec, ce n’est pas de la science.

      Le mouvement perpétuel n’est pas « impossible à réaliser », il est impossible tout court. Encore plus impossible que la machine à voyager dans le temps de Paul Davies qui n’est (peut-être) que très difficile à réaliser et que les véhicules magnétohydrodynamiques de Jean Pierre Petit qu’on fera quand on en aura besoin. (j’étais est reste un fan d’Anselme Lanturlu)

      • davidrempliderien

        Mais il n’est pas question de « mouvement perpétuel » ni de croyances. Le mouvement perpétuel est un qualificatif qui sert justement à déqualifier les travaux des personnes qui savent que nous baignons dans une soupe énergétique, et cherchent par la même occasion un moyen d’utiliser cette énergie dans laquelle nous baignons. Croire l’inverse c’est justement le dogme actuel de la Science officielle, cette « science » même qui vous explique que des réacteurs en titane massif se sont vaporisés sur le pentagone un certain 11 septembre, qu’il est normal que trois bâtiments s’effondrent sur eux même lorsque… bref, passons… Comme je vous l’ai dis avant, je crois qu’en 1900 certain grands hommes sages et pleins de savoir pensaient qu’on avait plus grand chose à découvrir et qu’avec la Science de l’époque on pouvait presque tout expliquer.. Aujourd’hui je remarque seulement qu’il y a encore des personnes qui croient être en mesure de dire ce qui est possible et ce qui ne le sera jamais. Pour le prix Nobel, vous parlez de cette subvention accordée à des gens comme H.Kissinger, ou B.Obama, pour la paix ? Je me demande si ce genre de prix n’est pas devenu tout le contraire de ce qu’il était à son origine « je me comprends ».. En tous cas pour moi c’est pas une référence un prix Nobel. Nombreux sont ceux qui auraient dû l’avoir et qui ne l’ont pas eu, et inversement.. Si non j’ai l’impression que vous sous-estimez complètement les capacités de confiscation qu’ont les industriels en ce qui concerne des technologies qui pourraient s’avérer dangereuses pour leurs monopoles. En général ils achètent vite fait les brevets pour les mettre bien à l’abri dans une chambre forte, si non, il suffit de vous renseigner un peu pour voir ce qu’il arrive aux naïfs qui trouvent quelque chose, une « nouvelle énergie exploitable », ou un nouveau système pour récupérer très efficacement des joules et les réinjecter.. tous ces gens qui parfois disparaissent subitement, ou sont emprisonnés pour des dettes fiscales, ou que sais-je encore..

        • Je passe sur le conspirationnisme à tout crin assez typique, parce qu’il ne fait pas l’objet de cet article.

          Par contre mon article traite des

          mouvements « pseudo-perpétuels » pour lesquels les sources d’énergie sont si discrètes qu’il faut une bonne analyse pour expliquer leur fonctionnement. Dans cette catégorie je placerais le radiomètre de Crookes, la pendule Atmos, l’assistance gravitationnelle, et peut-être aussi l’oiseau buveur.

          Et si vous lisez bien mes commentaires vous verrez que je n’ai pas exclu qu’on puisse un jour utiliser d’autres sources d’énergie, effectivement abondante puisque l’univers ne contient que ça. Mais ce ne sera pas un bricoleur qui fera ça dans son garage car les champs de gravité et électromagnétiques sont des champs conservatifs. Et si un jour un construit un moulin spatial à neutrinos où une turbine à matière noire, rien ne garantit que le prix du kWh sera inférieur à celui du charbon, du nucléaire ou du solaire.

          Tiens, à propos de solaire : Albert Einstein a obtenu en 1921 le Nobel (de Physique) pour l’explication de l’effet photoélectrique, pas pour la relativité. Le premier brevet utilisant l’effet photoélectrique pour la production d’énergie est de Tesla ( http://www.google.com/patents/US685957 ) Aucun des deux n’a disparu subitement, et aucune industrie n’a acheté les brevets de la NASA des années 1950 pour empêcher la production massive de panneaux photovoltaïques que nous voyons actuellement. Une « nouvelle énergie exploitable » est née, le complot a échoué, ou n’a pas existé.

          Alors avant d’invoquer un complot de plus parce quand vos bricolages ne fonctionnent pas, commencez par décrire le phénomène physique qu’ils sont censés exploiter, ce sera plus constructif.

          • davidrempliderien

            Donc tous va pour le mieux dans le meilleur possible des mondes, okay.. Heuu si non, l’obsolescence programmée c’est aussi du conspirationnisme ? Donc comme Tesla et Einstein ne se sont pas fait assassiner cela prouverait que y’a pas de problème, y’a pas d’intérêts nationaux, y’a rien à défendre car tout baigne. Et si quelqu’un trouve un truc qui pourrait foutre en l’air des pans entiers de l’économie, on laissera faire, ba oui, on est dans un monde comme ça, honnête, c’est bien connu .. Si non, si l’on s’en tient à la légende, il me semble que Steeve Jobs ou Bill Gates (pour ne citer qu’eux) c’étaient des geeks un peu bricoleurs non ? Je parle d’eux mais évidemment ils étaient, et sont encore nombreux à bricoler dans leur garage et à bidouiller. Récemment un bricoleur à d’ailleurs repris un vieux brevet de l’armée américaine et à pondu des lunette à immersion 3D, et il a commencé ses recherches dans son garage justement. Aujourd’hui on veut lui racheter sa boite pour plusieurs milliards de dollars, heureusement qu’il ne pensait pas que le bricolage ne le mènerait nulle part lui non plus .. donc vous allez peut-être pouvoir mesurer l’arrogance de vos propos  » ce ne sera pas un bricoleur qui fera ça dans son garage car les champs de gravité et électromagnétiques sont des champs conservatifs » .. Je ne vous traite pas d’arrogant, je m’en prends seulement à vos propos qui sont ceux que l’on tient quand on raisonne avec des certitudes.

            • Il y a une grosse différence entre les impossibilité techniques et les impossibilités scientifiques. En technique on ne sait parfois pas COMMENT faire quelque chose (un ordinateur, des lunettes 3D etc). En physique on sait POURQUOI on ne peut pas aller plus vite que la lumière ou créer de l’énergie. Ces distinctions sont à (l’origine du titre de ce blog), en y ajoutant le COMBIEN de l’économie, qui a aussi ses impossibles.

              Dans le cas des lunettes 3D que vous citez, on commençait à avoir une idée de comment les faire lors du dépôt de brevet, le marché n’était pas prêt à l’époque (assez de clients avec des ordinateurs capables de générer des scènes 3D complexes), mais elle ne violent aucun principe physique. En fait elles en utilisent tout plein.

              Le point fort de la certitude scientifique est qu’elle est réfutable : il suffit d’une seule expérience pour infirmer le principe de conservation de l’énergie.

              Et vous, quel argument pourrait vous convaincre que vous avez tort ? S’il n’y en a aucun, votre démarche est basée sur la foi, pas sur la connaissance.

              (ajouté le 16)
              Désolé, je m’aperçois maintenant que je répète certains arguments de mon commentaire d’il y a quelques mois. Bon ben voilà, je n’en ai pas d’autre…

              Ah si : j’ai le https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_totalitaire de Gell Mann ! Si une interaction entre particules/champs/ondes produisait de l’énergie, ça se serait vu parmi les milliards de milliards d’expériences du CERN, du moins jusqu’au niveau d’énergie du LHC. Donc nous n’avons pas raté la route et le bricoleur de l’énergie libre doit au minimum disposer d’un accélérateur de protons à 10 TeV…

              Toujours pas convaincu d’étudier la physique ?

              • KOWAL

                La science n’a que pour fonction, d’expliquer rationnellement certains phénomène de la nature.
                Elle n’a aucunement le droit de s’imposer face à elle.

                Des milliers d’année avant nous, en inde, existé des gens qui soulevaient des blocs de roche de plusieurs milliers de tonne, pour y placer des petits cailloux en dessous, afin de crée des entrée d’air pour faire circuler l’oxygène dans leur habitat (des vulgaires grottes), et pour la physique, cela constitue quelques choses d’impossible, et pourtant, c’est dans le concret…

                Il y a beaucoup de choses dans le magnétisme, que énormément de gens ignorent, et que les 3/4 des phénomènes atmosphérique est d’origine magnétique, mais aucune thèse fut pondue, pour les civiles, contrairement aux militaires.
                Tout comme la pile nucléaire, qui date de 1970, dont un Serbe fut son créateur, et pourtant cela est physiquement impossible, la pile mesure environ 4,5 cm sur un rayon de 8 ou 9 mm de diamètre, certes il n’y aucune preuve, mais lorsque vous voyez de vos yeux, une tel énergie détenue dans la main d’un homme pas tout jeune, qui vous fait part de sa propre technologie, dont certains testes, qui prouve qu’elle émet, 60 000 kw/h, vous serez plutôt perplexe.

                Et qu’ils te parles d’une ancienne civilisation datant de 10 000 ans (av JC) qui été tellement avancé du point de vue technologique, qu’ils utilisaient des matières naturel pour les confectionner, dont l’ébauche de certains temple en Egypte (fleur de vie) Tiwanaku (Effrayante Cité de Tiwanaku), Hampi (Le mystérieux artefact de Garuda & Les anomalies de Hampi) (les nom en parenthèses sont des vidéo d’une chaine Youtube en particulier, qui est très intéressante)
                Et aussi une fascination prononcé pour le triangle, qui a part amant la base de toute dimension.

                Comme les technologies basés sur le cristal, les projections holographique basé sur la théorie du cristal liquide ou du magnétodynamique, fabriquer de l’hydrogène avec 4 volts…..comme cette théorie qui n’est pas encore arrivé comme quoi le centre de la terre ne serait donc pas chaud mais froid, car aucun scientifique aujourd’hui ne prend des risques sur la fusion froide, la modification de la matière par le biais de divers résonance à certaines fréquence….

                Mais non, vous êtes scientifique ?
                Donc intéressez vous, aux avions du 11 septembre, qui descend vite d’une altitude à l’autre, qui est pour le corps humain IMPOSSIBLE, et qui peut engendrer diverse lésions, ou même encore, lorsque les avions percutent les tours, ce qui est physiquement impossible, il devrait de disloquer a l’intérieur de la tour mais aussi à l’extérieur ^^

                Souvenez vous aussi, que les World Trade Center, n’était pas à leur premier avion de ligne qu’ils se prennent sur la tronche.

                Ce n’est pas du conspirationniste, c’est tout simplement de la REFLEXION, vous scientifique vous mettez en doute la nature, moi je met en doute votre réflexion face à une choses qui est bien plus complexe, qu’un vulgaire réseau internet, ou même qu’une théorie laborieuse scientifique.

                Dans le dessin, si l’on commence par un détail, il est très difficile d’avoir quelques choses de proportionnels et cohérentes.
                Il faut donc voir en globalité, ce qui n’est pas le cas de la science, car elle a tendance à séparer les choses, d’ou certaines incohérence dans certaines thèses, mais ce n’est guère pour vous blâmer, car vous avez été éduqué de cette façon, au lieu de l’autre.

                Changez d’angle de vue, et vous verrez ^^

                (quel plaisir d’avoir écrit un si grand texte, pour qu’un seul spectateur)

                • Bon, j’ai commencé par corriger 37 fautes d’orthographe et d’accord dans votre message (il doit en rester…) car ça me faisait mal aux yeux et aussi parce que j’ai pitié pour les plus de cent personnes qui lisent cet article chaque jour.

                  Mes collègues ingénieurs et moi-même avons inventé les ordinateurs, les logiciels et le « vulgaire réseau internet » qui vont avec, et on s’est cassé la tête pour faire des correcteurs d’orthographe qui soulignent les mots qui ne sont pas dans un dictionnaire en rouge, et même ça vous ne le comprenez pas.

                  Alors quand vous écrivez qu’une pile « émet » des « kw/h » (ce sont des kWh) ou quand vous trouvez étonnant de pouvoir électrolyser de l’eau avec 4V (alors que 1.5V ou même moins suffit), je ne suis pas étonné du tout : vous avez dormi pendant vos cours de physique ou vous n’en avez jamais eu, ce qui explique pourquoi vous trouvez que la conservation de l’énergie (si j’ai bien compris) est une « théorie laborieuse scientifique »

                  Vous êtes donc le parfait pigeon pour tous les gourous mystiques et pseudo scientifiques qui peuvent vous faire gober n’importe quel canular ou théorie du complot. Entre autres, je suis allé à Tiwanaku l’été passé et c’est très impressionnant, mais un peu d’ingéniosité et beaucoup de travail sont beaucoup plus efficaces pour construire des monuments que d’attendre des ovni. Exemple pour les statues de l’Ile de Pâques : https://www.youtube.com/watch?v=YpNuh-J5IgE

                  Mais tout n’est pas perdu puisque vous vous êtes donné la peine d’écrire sur ce blog. Si vous le lisez en plus, vous allez peut-être apprendre des choses…

                  Mais il y a une chose sur laquelle je dois absolument réagir. Vous me dites « vous mettez en doute la nature » alors que je me tue à dire que c’est la nature (je préfère dire l’univers) qui a toujours le dernier mot en sciences. De ce point de vue je partage à 99% le point de vue de Richard Feynman donné ici et que je vous encourage à lire avec attention pour comprendre comment on devient scientifique. Ce n’est pas à l’école. C’est en naissant curieux.

                  Alors comme je suis curieux, j’ai cherché des infos sur Hampi que je ne connaissais pas, et ça a l’air de chouettes pierres, j’essaierai d’aller voir. Et les petits cailloux sous les grosses pierres, c’est où ? Sinon j’étais au sommet du WTC en mars 2001 et mon papa ingénieur civil m’a expliqué la structure du bâtiment (façade porteuse avec de gros profilés métalliques, pas de noyau béton), donc la pulvérisation d’un avion en aluminium et composites sur la façade ne m’étonne pas plus que de voir une patate former des frites en traversant une grille. Quand aux lésions lors de la descente rapide du Vol 77 je confirme : ils sont tous morts…

                  • davidrempliderien

                    Pour finir je vous demanderais si vous avez pensé aux possibilités qu’offrent les matériaux à mémoire de forme en matière d’ effort mécanique. https://www.youtube.com/watch?v=oKmYqUSDch8 . Une fois de plus, si ce genre de technologie est abandonnée ou du moins, semble l’être, c’est bien parce que derrière il y a des forces qui s’y opposent. C’est comme en médecine, parfois des chercheurs se sont approchés de la solution et tout d’un coup, plus de crédits… Ce n’est pas du conspirationnisme, c’est comme ça que fonctionne le monde. Il y a les propriétaires, et les autres, les locataires. Les propriétaires feront tout pour que les locataires continuent à leur louer les choses qu’ils se sont accaparés, et qu’ils ne sont pas prêts du tout à lâcher. Et pour en finir avec le « conspirationnisme » qui est un mot absurde, je dirais seulement que l’histoire humaine est faite de luttes secrètes et de conspirations en tous genre, c’est un fait…

                    • Les matériaux à mémoire de forme comme le Nitinol sont utilisés dans plein de produits allant du fil orthodontique aux montures de lunettes en passant par les antennes de satellites. J’ai moi même plusieurs fois envisagé de les utiliser dans des systèmes que je conçois professionnellement. La dernière fois c’était la semaine passée. Le problème est que ces matériaux sont difficiles à produire dans d’autres forme que du bête fil et coûtent affreusement cher, donc on trouve très souvent une manière moins coûteuse de remplir la même fonction.

                      Désolé mais l’idée de les utiliser pour produire de l’énergie est absurde : pour les faire osciller entre deux positions on doit les chauffer/refroidir en cycle, et c’est l’apport/retrait de chaleur qui fournit l’énergie exactement comme avec une dilatation normale. Le rendement ne peut donc pas excéder celui d’une machine thermodynamique (~30%)

                      C’est un fait que la conspiration des producteurs de silex contre les fondeurs de bronze a échoué, puis toutes les conspiration suivantes ont échoué jusqu’à la conspiration des compagnies de téléphone contre internet etc. Le taux de réussite des conspirations contre le progrès technologique est de 0%. Ou alors, il n’y a pas eu de conspiration…

              • davidrempliderien

                Oui c’est vrai qu’on s’éloigne parfois un peu du sujet, désolé. Sur le fond je suis presque d’accord avec ce que vous dites, cependant moi je n’ai rien à prouver car je défend seulement l’idée que l’on ne sait pas tout, et qu’on ne connait pas encore les limites de la science. Par exemple je ne vois pas comment on peut à l’heure qu’il est prétendre que la vitesse de la lumière est infranchissable. Si Einstein parlait de relativité c’est bien pour une raison… Il y a donc des laboratoires capables d’accepter la lecture dite impossible d’une expérience, car être capable de dépasser la vitesse de la lumière est depuis des années synonyme d’espoirs pour tous ceux qui sont passionnés par les distorsions de l’espace-temps. (extrait copié ici http://www.generation-nt.com/vitesse-lumiere-photon-physique-quantique-actualite-44132.html) Günter Nimtz et Alfons Stahlhofen de l’université de Koblenz en Allemagne, ont effectué leurs recherches sur le phénomène du tunnel quantique. Ils ont assemblé deux prismes, et lorsqu’une lumière est diffusée à travers ceux-ci, un détecteur la capte et enregistre des informations à propos du photon. Cependant, lorsque les deux prismes sont séparés, les deux chercheurs ont découvert que les photons pouvaient créer de manière occasionnelle un tunnel entre les prismes, arrivant au détecteur plus rapidement que ce que l’on pensait possible jusqu’ici… Cela a bien évidemment été contesté par la suite, mais ça montre en tous cas que certains chercheurs sont prêts à lire des résultats contraires à leurs paradigmes, et heureusement. Comme je vous l’ai dis dans mon premier message, quand quelqu’un a expliqué à des scientifiques de renom, l’idée de fabriquer un télégraphe par lequel pourrait circuler de la voix et du son, les grands noms de la science de l’époque lui ont rit au nez en lui soumettant l’idée de se mettre à étudier la science afin qu’il comprenne pourquoi cela serait tout simplement inenvisageable (un peu comme vous le faites avec moi). Je n’ai pas de niveau scientifique à proprement parler, je suis plus dans une démarche journalistique qui consiste à lire beaucoup, et à comparer pour me faire une opinion. Après, même si je n’ai pas suivis d’études scientifiques, je ne me considère pas comme un ignare total en la matière. J’ « apprends » certes au travers de la vulgarisation car je ne peux pas résoudre moi même de grandes équations, mais vous savez, on peut en apprendre beaucoup en écoutant une conférence de monsieur Jean Pierre Petit. J’ai par exemple presque tout compris sur la Z.machine, j’ai aussi bien travaillé sur le sujet de ce qu’on appelle la fusion à froid (impossible selon certains, et pourtant…). Disons que je m’intéresse beaucoup à tout ce qui pourrait nous permettre de nous débarrasser des réacteurs nucléaires qui sont un réel danger pour la vie telle que nous la connaissons sur terre. Cordialement.

                • Je sens du potentiel en vous, c’est pour ça que je prends du temps à vous répondre 😉 Vous êtes curieux, c’est très bien continuez !

                  Les expériences de Nimtz et Stahlhofen ( et d’autres similaires ) sont très perturbantes car elles mettent en évidence l’incompatibilité de la relativité et de la mécanique quantique, qui bloque la fameuse « théorie du tout » qu’on recherche depuis un siècle. Ces expériences font appel aux deux théories simultanément : l’effet tunnel est un effet quantique ( à « petite échelle ») , alors que la relativité est issue de la gravitation à l’échelle cosmologique. Entre ces deux domaines il y a véritablement un problème de définition de notions fondamentales comme qu’est ce qu’un photon, qu’est-ce que l’espace, et surtout qu’est-ce que le temps. C’est pour cela que les interprétations des mêmes faits expérimentaux divergent.

                  Etonnament, ça ne veut pas dire que l’une des 2 théories soit fausse, ce n’est peut-être qu’une question de définitions. Vous allez adorer la deuxième partie de http://www.drgoulu.com/2015/01/28/la-renaissance-du-temps sur laquelle je planche depuis plus d’un mois. Ce bouquin de Smolin propose une interprétation extrêmement originale des deux théories pour les rendre compatibles. Patience, mais vous pouvez attaquer la première partie en attendant…

                  Le seul conseil que je me permet de vous donner est d’accorder au moins autant d’attention à la physique actuelle qui décrit (elle n’explique pas, elle décrit..) la quasi totalité des phénomènes que nous observons que l’attention que vous portez aux quelques indices qui semblent la contredire. La raison est que toute nouvelle théorie qui décrirait ces « phénomènes inexpliqués » doit aussi couvrir tout le reste. Toute nouvelle théorie devra expliquer pourquoi une horloge atomique soulevée d’un mètre de sa table ralentit (ça a été mesuré !), et pourquoi une paire de trous noirs perd de l’énergie ( http://www.drgoulu.com/2008/04/18/ca-cest-du-trou-noir-du-vrai/ )

                  Donc je suis d’accord avec vous pour dire qu’ « on ne sait pas tout, et qu’on ne connait pas encore les limites de la science ». Mais la science connait certaines limites de l’Univers, au moins deux:

                  1) l’énergie se conserve
                  2) la vitesse de la lumière est infranchissable (par un objet matériel ou une information permettant un viol du principe de causalité)

                  J’ai moi aussi beaucoup apprécié les BD d’Anselme Lanturlu de Jean-Pierre Petit, et sur la fusion « tiède » j’ai écrit ça : http://www.drgoulu.com/2011/06/11/tiede-fusion/

                  • davidrempliderien

                    Merci pour cette intéressante conversation, je prends note 🙂

                  • davidrempliderien

                    Je viens de terminer ma deuxième lecture de « Mondes en collision » écrit par un certain Immanuel Velikovsky (ami d’Einstein..), je pense que vous savez de qui il s’agit. En tous cas ce livre est une preuve supplémentaire montrant que la Science n’a parfois rien de scientifique. On ne peut pas contester le fait que certaines découvertes venant peut-être avant l’heure, et faites par des personnages un peu « borderline » sont dérangeantes au point qu’on les fasse taire .. peut-être pas pour toujours, mais pour un temps en tous cas. C’est aussi ce que je pense vis-à-vis de la technologie, certes, les industriels n’ont pas empêche l’arrivée d’autres énergies ou technologies concurrentes, mais elles peuvent très retarder leur apparition. C’est pour ça que je parle de confiscation technologique, voir de sabotage..

                    • davidrempliderien

                      mince on ne peut pas se corriger 🙂

                    • Non, je ne connaissais pas, et en lisant la correspondance entre Velikovsky et Einstein, je ne vois pas ce qui vous permet de dire qu’ils étaient « amis ». Moi ce que je vois, c’est que dans ses 5 lettres, Albert descend Immanuel en flammes avec sa légendaire politesse.

                      Si, je conteste « le fait que certaines découvertes venant peut-être avant l’heure, et faites par des personnages un peu « borderline » sont dérangeantes au point qu’on les fasse taire. » . N’importe qui peut publier ce qu’il veut sur papier (mais pas dans n’importe quel journal, c’est vrai) ou sur internet, et même déposer des brevets fantasques , on ne fait taire personne (ou alors citez des cas svp.). Parce qu’une découverte, c’est reproductible donc tôt ou tard, quelqu’un réessaie l’expérience pour voir s’il obtient les mêmes résultats. Ayant fait de la recherche, je peux vous certifier que n’importe quel thésard rêve de trouver un fait expérimental qui contredit une théorie établie, surtout depuis l’histoire de Dan_Shechtman (que vous auriez pu sortir comme exemple, mais c’est moi qui le sors le premier 😉 ) Evidemment, si les résultats ne sont pas reproduits (fusion froide, mémoire de l’eau etc.) la « découverte » se rapproche dangereusement de la Grande Poubelle de l’Histoire…

                      Par contre, quand quelqu’un sort une théorie qui n’est pas vérifiable expérimentalement et qui contredit ce qui est connu et vérifié, on commence gentiment par lui dire qu’il déconne, on essaie de lui montrer où, et s’il ne pige pas après 3 mails ou lettres, on lui dit qu’il a pondu une jolie fiction… Exactement ce qu’a fait le génial Albert !

                      Quelques liens pour illustrer vos propos ce serait bien, parfois…

                    • =)

                      john hutchison

                    • =)

                      A t’entendre,
                      Tu peux expliquer à toi tout seul ce genre de phénoméne, alors ?

                      https://www.youtube.com/watch?v=_S82nKc7OxE

                      https://www.youtube.com/watch?v=08Yw5A-s5HE

                      C’est facile de faire taire quelqu’un en l’insultant de complotiste et blablabla…..
                      Cela n’a été inculqué, que pour calomnier, ceux qui désire ouvrir les yeux à d’autres ou mettre le doute.

                      N’est ce pas humain d’agir ainsi ?
                      Vous saviez, si vous lisiez la premiére ISLAM qui fut imprimé, vous auriez un regard totalement différent des choses de la nature….
                      C’est pour cela qu’elle fut détruite puis remplacé par l’actuel.

                      Vous croyez, que votre sagesse et savoir viennent des Grecs, mais cela est complétement faux, des preuvent scientifiques le prouvent.
                      Votre sagesse vient de Mésopotamie (berceau de l’humanité).
                      L’astronomie fonctionne avec l’astrologie, si vous ne faites pas de lien vous même, vous ne visiterez qu’une seul face de la même médaille.

                      Cette science à plus de 10 000 ans !
                      Et vous ne pouvez toujours pas être d’avantage plus précis qu’elle.
                      Malgrés vos technologie dite évolutive (qui ne sert qu’a faire des assistés)

                      Un corps humain détient en réalité beaucoup plus de mémoire, que l’un des plus puissant ordinateur de tout les temps, il faut simplement savoir se reconnecter.

                      Mais il est complexe d’y parvenir, car la science n’a aucune envis de prouver certaines choses, surtout allant dans le contre courant, car le systéme en place est plus dépendant de nous, que nous de lui =)

                      Il n’a aucune envis d’envisager une reconversion dans les bien faits pour l’espéces humaine, et ainsi aidé l’humanité à trouver sa vrai place, non il faut utiliser son intélligence à créer d’avantage de dépendance pour le bétails, c’est pour cela que la technologie fut créer.
                      L’utilisation de certains outil réduit le bon fonctionnement de certains organes, dont le principaux est le cerveaux, afin de crée de moin en moin de personne futé.

                      Bienvenue sur la terre.

                      Ceci n’est absoluement pas du complotisme mais du réalisme, qui sera peut-êtres une nouvelle science qui se basera sur l’avenir, et non qui avancera sur le passé sans penser à l’avenir.

                      Salut.

                  • davidrempliderien

                    Bonjour.
                    Immanuel Velikovsky
                    Sans doute le théoricien la plus maudit par la science traditionnelle , mais jusqu’à aujourd’hui ses déductions logiques n’ont pas encore étés démenties. Dans son livre « Mondes en collision » paru en 1950, il faisait – entre autres – les affirmations suivantes :
                    – La température sur Vénus est très chaude « on pensait l’inverse quand il affirmait cela.. »
                    – Il y a déjà eu de l’eau en abondance sur Mars;
                    – Jupiter émet des ondes radio;
                    – Vénus est une ancienne planète errante ou une « planète comète »;
                    – plusieurs autres affirmations vérifiées de nos jours, grâce aux avancées technologiques, furent émises par I.Velikovsky. Tout ce que je peux vous conseiller c’est de jeter un œil à un des ses bouquins, de rester humble et de ne pas chercher de suite un article qui le débinerait sur le web car, de la même façon que vous ne voyez pas ce qui me fait dire que Einstein avait plutôt du mépris à son égard, je ne vois pas ce qui vous permet d’affirmer qu’il s’agit encore d’une imposture et qu’ Einstein n’avait donc aucune considération pour ce type… En tous cas, lorsque les sondes Viking et Mariner commencèrent à étudier le système solaire, les théories de Vélikovsky furent vérifiées une à une, c’est un fait. Lorsque la NASA découvrit qu’il y avait déjà eu de l’eau sur Mars, et en abondance , ils firent bien attention dans les premiers temps de cette découverte à ne jamais prononcer le nom de Velikovsky. Heureusement de nos jours le nom de I.Velikovsky figure bien sur le site officiel de la NASA et il est considéré comme faisant partie de ceux qui ont contribué à l’édifice de l’  » histoire spatiale humaine « .. Un autre exemple : Vénus est la seule planète de notre système solaire a posséder une queue de plasma résiduelle , exactement comme si cette planète avait été errante, ou comme si il s’agissait d’ une ancienne « planète comète ». Je n’ai pas de lien sous la main, mais vous pouvez aller voir sur le site de la NASA. http://nasasearch.nasa.gov/search?utf8=%E2%9C%93&affiliate=nasa&query=Velikovsky&commit=Search
                    En résumé , son livre « Mondes en Collision » n’est jamais pris en défaut , même plus de 60 ans après sa publication. C’est la raison de la popularité de ce livre.
                    Sans ordinateur , il a récolté des écrits des anciennes civilisations. En Amérique , en Europe , au Japon , bref , partout , les anciennes civilisations ont laissé des écrits des nombreuses catastrophes naturelles qui se sont produites il y a 3,600 ans , à l’époque ou Moïse et le peuple hébreu quittaient l’esclavage en Égypte. Les 10 plaies d’Égypte furent mondiales. Après, pour ce qui est de l’amitié entre Einstein et Velikovsky, cela ne vient pas de moi mais de la préface de son livre. Einstein serait mort avec un exemplaire de Mondes en collision ouvert et posé sur son torse. D’après ce que j’ai pu lire, Einstein c’est rétracté et a fini par considérer les recherches de Velikovsky comme des recherches sérieuses, une fois de plu ce n’est pas de moi, mais de la préface du livre que je tiens cela. Après, peut-être que c’est du mensonge, mais si s’en est un, je ne vois que l’arbitraire pour tirer pareille conclusion.

                    • davidrempliderien

                      « de la même façon que vous ne voyez pas ce qui me fait dire que Einstein avait plutôt du mépris à son égard » OOPS.. je suis pressé du coup je me suis trompé, je voulais écrire de la considération à son égard… j’aurais dû attendre d’être chez moi pour vous répondre :d..

                    • davidrempliderien
                    • davidrempliderien

                      Pour revenir une dernière fois sur le vrai sujet de cette page car de fil en aiguille on finit parfois par se retrouver ailleurs.
                      http://peswiki.com/index.php/Directory:Perendev_Power_Developments_Pty_%28Ltd%29
                      Allez faire un tour sur cette page, vous changerez peut-être un peu d’opinion. Perendev existe vraiment, ils font des démonstrations et invitent tous les sceptiques comme vous à se pencher sur leur technologie, et les mettent au défi de prouver qu’il y a une supercherie, ou que leur système ne produit aucune énergie exploitable. Ça tourne « tout seul » grâce à des aimants, le mouvement ne vient donc pas de nulle part. Ils ne parlent pas de « mouvement perpétuel » car il parait que ce mouvement n’existe pas ….. sur Terre .. Peut-être pas de mouvement perpétuel, mais de l’énergie libre quasi gratuite …

                    • Mais quel excellent exemple ! merci, merci et encore merci ! (mais en fait je le connaissais déjà, il a déjà été mentionné dans un commentaire précédent)

                      Sur la page en question on lit :

                      Perendev, headed by Michael J. Brady, is famous for its claim to an all-magnet motor (…)
                      As of April, 2010, no one from the New Energy Congress has yet been able to validate the magnetic or EMM technologies — that there really exists such a thing — despite rigorous efforts (…)
                      Mike Brady was arrested on March 29, 2010 for embezzling 61 German customers’ money in the amount of around 1 million Euros

                      D’après https://www.psiram.com/en/index.php/Mike_Brady il a été condamné à 5 ans et 9 mois de prison pour 36 escroqueries et 19 tentatives d’escroquerie.
                      Il n’a pas livré les générateurs d’énergie libre prépayés par ses clients, par contre la Maseratti qu’il avait à Wollerau (une des banlieues les plus chic de Zürich) fonctionnait à l’essence…

                      Je sais je sais, c’est les multinationales du pétrole etc. etc. Ou alors c’est juste un escroc de plus qui a profité de l’ignorance de ceux qui dormaient pendant leurs cours de physique.

                      J’ai un certain respect pour peswiki qui répertorie apparemment tous les projets, brevets, réalisations et publications dans ce domaine, mais n’a jusqu’ici jamais confirmé qu’un de ces systèmes fonctionne. (car s’ils le faisaient, je n’aurais plus de respect 😉 )

                      En passant j’ai suivi de près l’aventure du bidule de M. Yildiz, invité au salon des inventeurs de Genève 2013. C’était l’occasion à ne pas rater … et il l’a ratée : http://peswiki.com/index.php/Event:2013:Yildiz_Magnet_Motor_Demos

                      Dans le genre il y a aussi eu le « moteur à gaz noble » de Papp qui a pété et tué quelqu’un lors d’une démo devant Richard Feynman. C’est fou comme l’effet démo frappe plus souvent ceux qui veulent violer la conservation de l’énergie que ceux qui l’utilisent…

                    • davidrempliderien

                      En fait, même si on vous prouvait que vous vous trompez, vous êtes tellement bourré de certitudes que vous ne voudriez pas regarder (je ne reprends pas vos propos mais c’est à peu près ce qu vous dites dans votre dernier post..). Effectivement, la démo récente du moteur « tout-aimant » à l’Expo inventeurs à Genève de M. Yildiz » a foirée. Ce sont des choses qui arrivent, surtout avec les prototypes. En tous cas si M. Yildiz est un menteur, il va jusqu’au bout de son « délire » et comme il est un peu masochiste, il s’expose dans des endroits remplis de personnes pouvant le mettre en défaut, de manière à se couvrir de ridicule, ça doit être ça. Sa « démonstration est tombé à l’eau pour une raison mécanique, mais je lis que la panne a eu lieu après que son moteur ait tourné de manière continu pendant quatre heures trente (après je ne suis pas sûr que l’article dit vrai puisque apparemment vous y étiez..).. Je lis aussi que  » néanmoins, de nombreuses preuves ont été présentés prouvant la bonne foie de M. Yildiz… » Une autre démonstration était prévue afin de présenter un système capable de générer 5 kW, mais M. Yildiz a finalement annulé ce rendez-vous à la dernière minute (je pense que ce sont des choses qui arrivent). Ce dernier rendez-vous devait être l’occasion d’un véritable test scientifique encadré par un certain monsieur Chava. Etant donné qu’il s’agit d’un prototype, M. Yildiz a sans doute considéré qu’il devait mettre au point un prototype plus fiable qui ne le lâcherait pas lors des grandes occasions. On ne sait pas comment se sont passées les choses, pareil en ce qui concerne Perendev, on peut détruire très facilement de nos jours (mais non mais non voyons, y’a que dans les films que ça arrive ce genre de choses, les conspirations et tout le reste sont des balivernes.. RAS tous va bien..) m’enfin, vous vous Savez. En revanche moi je ne sais pas, alors comme je suis naïf et un peu « conspi », je me dis qu’étant donné les passions qu’on l’air de déchaîner ce type de recherches, un sabotage est parfaitement envisageable En tous cas la prochaine tentative de M. Yildiz aura lieu à Izmir, là où il pourra tricher plus facilement.

                    • davidrempliderien

                      Cela peut paraître sans rapport, mais ça en a. Je me demande ce qu’un scientifique compétent comme vous (je ne dis pas ça en pensant le contraire, je ne doute vraiment pas de vos compétences..) pense du sujet OVNI, ou PANS pour les plus chatouilleux (phénomènes aérospatiaux non identifiés). D’après vous, les personnes qui participent à des événements comme celui-ci : https://www.youtube.com/watch?v=l1E5mVcIv4U sont des hurluberlus ? Il s’agit d’un événement encadré par l ‘ INREES. Cordialement

                    • Je vais vous surprendre mais je ne conteste pas les observations de phénomènes extraordinaires, que ce soit les OVNI, les apparitions de la Sainte Vierge, les fantômes ou autres. Je conteste que ce soit des « expériences » car elles ne sont pas reproductibles : tant que je ne peux pas répéter l’observation dans un labo en conditions contrôlées ou analyser un enregistrement authentifié, ce n’est pas une « expérience » au sens scientifique. Ces observations m’intéressent peu car elles ne permettent pas de réfuter une loi scientifiquement établie comme « on ne peut pas se déplacer plus vite que la lumière », mais surtout parce qu’elles donnent lieu à des hypothèses non réfutables comme « les extra terrestres nous visitent depuis des millénaires ». Je ne conteste donc ni les observations, ni les hypothèses, mais la démarche non scientifique de ces « recherches ».

                      Votre INREES a excité la curiosité de mon OGMEA (Organisation Goulue pour la Méfiance à l’Egard des Acronymes) : c’est une SAS qui édite un journal. Point. Je ne vois aucun « chercheur » ou personne ayant un profil scientifique dans cette liste. Alors je vais continuer à lire http://www.pourlascience.fr/ à cause de leur liste

                    • davidrempliderien

                      Merci pour votre réponse. Disons que l’INREES est réputé comme sérieux, c’est tout ce que ça donne de plus… « Je ne vois aucun « chercheur » ou personne ayant un profil scientifique dans cette liste. » Pourtant je vois que cette conférence a lieu en présence du Général de division Wilfried De Brouwer, ancien Chef des opérations à l’Etat-major de l’air belge, et de Jean-François Clervoy, astronaute de l’Agence spatiale européenne.. Un militaire n’est sans doute pas un scientifique mais un astronaute .. un peu quand même.. non ? Si non on ne peut pas contester les compétences de J.Pierre Petit en matière scientifique. Et bien je l’ai vu dire qu’il avait fait de la Science grâce à du savoir transmit par des extraterrestres (ses travaux sur la magnéto hydrodynamique seraient aussi largement inspirés par..). Après, je sais qu’il y a une polémique disant qu’il se cacherait derrière les fameuses lettres ummites pour dissimuler un plagiat, ou du moins un pompage de recherches, mais qui sait, si ça se trouve la vérité est vraiment ailleurs 🙂

                    • Il y a certainement pire que l’INREES, mais avec une « voyante » et un « Consultant en Tarot Psychologique » dans l’organisation, c’est mal barré pour une reconnaissance scientifique. Il y a des gens encore plus célèbres que ce général et cet astronaute qui vont à la messe le dimanche, ça ne prouve pas l’existence de Dieu…

                      La probabilité pour que les études de JPP à Condorcet, Supaéro puis au CNRS lui aient transmis plus de savoir que les ET me semble élevée, comme ça, au pif 😀

                      En passant, la MHD est un phénomène connu depuis les débuts de l’électricité et mesuré pour la première fois en 1851 (mille HUIT cent cinquante et un). Puis il a été étudié dès 1942 et baptisé MHD par Hannes Alfvén qui reçut le Nobel de Physique pour ça en 1970. JPP n’avait pas besoin des « lettres ummites » , il avait « Nature » et « Science » à la bibliothèque !

        • Hal

          Si un mécanisme arrive à capter une forme d’énergie inconnue aujourd’hui, mais diffuse dans l’univers, le mouvement qui pourrait en résulter ne serait pas perpétuel car il consommerait petit à petit cette énergie. Energie, par nature finie.

  • Lazard

    Bonjour et encore merci pour ces articles toujours aussi bien faits et agréables à lire.
    Par hasard, je suis tombé sur la vidéo suivante :
    https://plus.google.com/+LEONARDPAUL/posts/cWGS88AUzxE
    qui explique fort bien les différents principes thermodynamiques et les trucages des « mouvements perpétuels ».

  • Bienvenue aux nombreux lecteurs qui arrivent ici depuis l’article sur Rue89 consacré à l’ « effet Dumas » (aussi connus sous le nom d’ « effet Claude François » 🙂 ) .

    • invent

      Cher et Respectable Mr GOULU,
      Bonsoir:

      Il semble que contrairement à votre vision sur le mouvement impossible et interdit, un certain institut parle d’un Moteur révolutionnaire le LLW9 et on parle aussi de la modification d’un autre moteur révolutionnaire le SEG
      l’un ou l’autre vont permettre à l’humanité de se tourner vers les énergies propres. Croyez vous que ces moteurs magnétiques existent réellement….
      Respectueusement votre

      • Le SEG est bien documenté http://peswiki.com/index.php/Directory:Searl_Effect_Generator_%28SEG%29 : depuis plus de 50 ans Mr Searl vit d’un embrouillamini de sociétés qui ne vendent toujours rien ( http://www.donotlink.com/d2ug ) Une d’entre elle « STG » cherche actuellement $500’000 sur « indiegogo » juste pour poursuivre le développement d’un bidule dont la description fait hurler de rire…

        Donc je comprends très bien que ça suscite des vocations. Voici donc « Luc Besancon » (un pseudonyme apparemment) qui cherche aussi de l’argent pour un bidule non documenté, soutenu par un « institut international » IIDSRSI qui n’a qu’une page facebook…

        Je n’ai que trois conseils : méfiez-vous, renseignez-vous, et apprenez la physique.

        • invent

          Cher et Respectable Mr GOULU,
          Bonjour!

          Merci pour l’information et pour les conseils. J’espère qu’un jour la Science finira par nous surprendre en apportant une réponse miracle à la matérialisation d’une machine capable de contourner l’utopie scientifique sans infirmer ni réfuter les lois de la Thermodynamique.

          D’après vous,existe-t-il un espoir de vaincre l’interdit, la gravité et tout ce qui suit avec et qui permet à TOUTE l’humanité de vivre l’abondance énergétique sans se frapper d’un manque qui peut
          freiner ou retarder le progrès dans notre monde souillé par tant d’amertume et de mélancolie.
          Respectueusement votre,

          • Je ne sais pas ce que vous appelez « utopie scientifique » mais la fusion thermonucléaire naturelle (=solaire) ou artificielle (un jour) me semble assez bien répondre à votre souhait. J’en cause un peu dans http://www.drgoulu.com/2009/05/02/pourquoi-seulement-2000-watts/ où je vous propose de continuer cet aspect de la discussion si vous le souhaitez.

            La gravité est une force étrange : c’est la dernière à ne pas avoir été « unifiée » avec les autres interactions élémentaires et, contrairement à notre intuition, elle est extraordinairement faible. Avec de petites forces électromagnétiques (aimants des trains à sustentation) ou chimiques (avions, fusées) ou simplement la poussée d’Archimède (ballons) on en vient à bout facilement. Que voulez-vous de plus ?

            D’un point de vue plus scientifique que technique, je pense qu’on verra probablement des expériences étonnantes sur la gravité maintenant que les physiciens ont compris que la masse n’est pas une propriété fondamentale mais le résultat d’une interaction avec le champ de Higgs. Il y a aussi des expériences en cours pour valider des solutions exotiques aux équations d’Einstein comme le « moteur d’Alcubierre », qui pourraient donner des choses intéressantes. Ou pas. A la fin, c’est toujours l’Univers qui définit ce qui est possible ou pas.

            Dommage que vous commenciez l’année dans un monde « souillé par tant d’amertume et de mélancolie. » Moi pas : je trouve qu’on vit une époque extraordinaire où l’humanité se libère de ses chaînes une à une.

  • Albanito12

    Bonjour Docteur, tout d’abord je tenais à vous féliciter pour cet article (je n’ai pas eu le temps encore de parcourir le site).
    Je suis globalement d’accord avec vous, la course au mouvement perpétuel est d’après moi une perte de temps, et une perte d’énergie (paradoxal non?).

    Par contre, je vous trouve un peu trop catégorique sur le second principe de la thermo. Je ne remets pas du tout en cause ce principe, je ne suis évidement pas assez qualifié pour pouvoir me le permettre. Mais, j’admets la possibilité qu’elle soit remise en cause dans un futur plus ou moins proche.

    Quand on y réfléchit, les lois de Newton marchaient parfaitement à l’époque de Newton. Cela aurait été insensé de les remettre en cause. Il aura fallu attendre un gros siècle pour que des observations ne colle pas parfaitement à la théorie et que Einstein prenne en compte l’influence du champs gravitationnel (si mes souvenirs sont bons).
    Pour en revenir à nos moutons, est ce que dans le futur, il n’y aura pas un domaine ou une partie de physique dans lesquelles le second principe de la thermodynamique ne sera plus vérifié.

    Ce ne sont que des broutilles au final, mais je peux comprendre que la lecture du texte puisse braquer les fervents défenseurs des montages surunitaires.

    De mon point de vue, au lieu de se casser les neurones pour créer des systèmes magiques, il faudrait exploiter les énergies « spontanées » (ce n’est pas le bon mot, mais je vois pas comment l’appeler autrement). Je m’explique. Vous avez mentionné (vous ou un commentateur, peu importe) des barrages hydroélectriques. Outre le fait de le construire et l’entretien, l’utilisation de cette technique créé de l’énergie sans en dépenser. La nature en dépense mais ça ne se retrouve pas dans les dépenses d’EDF (ou groupe E, pour nos amis fribourgeois). D’après moi, ce serait dans ce sens que les recherches donneraient le plus de résultats pour un meilleur rendement.

    Enfin que pensaez vous du projet ITER? D’après ce que j’ai lu et entendu, si tout fonctionne bien et en régime stationnaire bien sur, il serait capable de s’auto-alimenter. Il faudra évidemment lui fournir les ingrédients principaux, le deutérium et le tritium il me semble.

    J’en ai fini avec mon commentaire, j’espère que vous pourrez y répondre. Sinon, bonne continuation, je continuerai a vous lire avec attention.

    • Bonjour Albanito,

      comme vous le mentionnez très justement, la théorie résulte de l’observation. La précession du périhélie de Mercure est la première observation qui ne collait pas avec la théorie de la gravitation, et Albert ne l’a expliqué, en corrigeant légèrement la théorie de Newton que 60 ans plus tard.

      Pour le 2ème principe de la thermodynamique, qui date de 1824, on n’a pas encore la moindre observation qui indiquerait qu’il pourrait éventuellement être imparfait. Tout comme le théorème de Noether a démontré que le premier principe était équivalent à la translation dans le temps (en faisant 2x une expérience on obtient le même résultat), il se pourrait bien que le second principe soit lié à l’écoulement du temps, mais je ne sais pas s’il existe une démonstration mathématique de ceci aussi rigoureuse que celle de Noether.

      Vos énergies « spontanées » sont simplement les énergies « renouvelables », non ? Effectivement, et c’est ce que je me tue à dire aux adeptes de l’énergie libre, l’énergie est libre et gratuite. Même le pétrole. En fait toutes les ressources naturelles sont gratuites. Ce qui coûte c’est de les extraire ou capter, de les transporter et de les livrer sous une forme utilisable, et c’est ça et uniquement ça qui se retrouve sur votre facture EDF ou Groupe E.

      Donc le prix d’une énergie, c’est le salaire du travail des humains tout au long de la chaîne + la rémunération du risque pris par les investisseurs + des taxes prises par l’Etat pour diverses raisons y compris la compensations de nuisances actuelles et futures.

      Donc en définitive le prix de l’énergie est déterminé par la quantité de travail humain correspondante. Un esclave = 100W. Une centrale nucléaire = 1MW/employé. Notre productivité en matière d’énergie a augmenté d’un facteur 10’000 depuis les romains, en gros.

      ITER ne sera pas plus autosuffisant qu’une centrale à uranium : l’énergie potentielle est dans les quelques kg (tonnes?) de deuterium et tritium qu’il consommera. Je n’en pense que du bien, mais il ne faut pas se faire trop d’illusions, ça marchera peut-être, dans longtemps, et ce ne sera pas tout propre http://www.drgoulu.com/2005/12/11/la-fusion-thermonucleaire .

      A mon humble avis il faut continuer la transition énergétique nucléaire débutée il y a 50 ans et qui commence à devenir efficace et sure (avec le thorium notamment), poursuivre le renouvelable éolien et solaire en réalisant que leurs caractères intermittents généreront d’énormes coûts de transport et de stockage, et la fusion sera peut être la transition énergétique du 22ème siècle.

      Le challenge pour toutes les trois est le même : produire de l’énergie moins chère que le charbon.

      • Albanito12

        Je ne sais pas si j’ai bien cerné le théorème de Noether (les lagrangiens, c’est pas ce que je maitrise le mieux), mis à part les phénomènes qui sont dépendants du temps, tous les autres (phénomènes) vérifient le théorème de Noether. Une expérience que Newton a menée dans sa jeunesse, je serais normalement capable de les reproduire, en obtenant les mêmes résultats. A l’inverse, si il n’avait pas été capable de trouver les mêmes résultats pour une même expérience, il n’aurait pas pu en déduire la théorie qui se trame derrière.
        En ce sens, je ne suis pas sur de comprendre ce théorème. Pour moi, la reproductibilité dans le temps d’une expérience est essentielle.
        Par contre, Einstein n’a pas refait les mêmes expériences que Newton. Il a fait une observation, qui n’est pas vérifiée par les lois de Newton. Bon la vision est simpliste mais je pense que l’essentiel y est. Dans ce cas là on ne peut pas appliquer le théorème de Noether étant donné que les expérience de Newton et d’Einstein sont différente.
        Et je fais le rapprochement avec le second principe thermodynamique. Est ce qu’un jour, on ne trouvera pas un cas particulier dans lequel ce second principe ne marche pas. Ca ne faussera pas la valabilité du théorème de Noether étant donné qu’on aura fait une expérience sur un cas jamais étudié auparavant, par exemple, la supraconductivité à T ambiant (c’est vraiment pour illustrer).
        Bon, tout ce raisonnement repose sur la bonne compréhension du théorème de Noether, et je ne suis pas sur de l’avoir bien cerné.

        Oui en y réfléchissant un peu plus longuement, il est vrai que je parlais d’énergie dite renouvelable. A ce compte là, toute énergie est renouvelable (sauf peut être l’énergie nucléaire), le pétrole est aussi renouvelable. Par contre, par rapport à notre consommation, le pétrole n’est pas assez renouvelable. Mais en fin de compte, l’énergie provenant d’un barrage n’est pas plus « magique » que l’énergie provenant du pétrole.

        Vous avez à peu près le même discours que Jean-Marc Jancovici, avec les comparaisons machine/esclave etc. Je ne sais pas si vous le connaissez http://www.manicore.com/ , bon la présentation est à revoir, mais le fond y est.

        Je suis plutôt d’accord avec votre conclusion. Reste à dédiaboliser le nucléaire, et ça, c’est pas un mince affaire. Je rajouterais peut être une choses, « Le challenge pour toutes les trois est le même : produire de l’énergie moins chère que le charbon » ET moins impactante sur le climat et/ou sur notre santé.

  • Encore une petite réflexion pour la route. L’autre jour en discutant d’un problème professionnel, j’ai réalisé qu’un « annihilateur d’énergie » serait presque aussi utile qu’un mouvement perpétuel, moteur magnétique ou autre dispositif surunitaire supposé produire de l’énergie.

    En effet, dans presque tout bidule technologique on a besoin d’évacuer l’énergie dissipée par le bidule sous forme de chaleur avec force radiateurs, ventilateurs, pompes à chaleur et climatiseurs consommant encore plus d’énergie … Alors pourquoi personne ne cherche à détruire de l’énergie plutôt qu’à en créer ? Pourtant c’est exactement le même problème à une symétrie du temps près : si quelqu’un arrive à démontrer que de l’énergie peut se perdre, alors l’énergie ne se conserve pas et peut-être qu’on pourra alors trouver le truc pour en créer …

    En fait je connais un endroit où on vérifie avec une énorme précision si de l’énergie se perd, c’est au LHC du CERN. Des calorimètres ultra-précis mesurent si, une fois parmi des milliards de milliards collisions générant des trifouillées de particules étranges, l’une d’entre elles disparaîtrait dans une autre dimension en faisant disparaître un tout petit peu d’énergie de notre univers. Jusqu’ici la réponse est non. L’énergie n’est pas plus détruite qu’elle n’est créée. Bref, elle se conserve…

  • lamome julien

    Bonjour, je suis tombé ici par un grand hasard, en cherchant des infos sur le phénomène d’orbite circulaire stable dans un plan tournant, ce qui m’a fait penser au train de Coriolis.

    Je voulais revenir sur le train de Coriolis. Déjà, je suis d’accord avec certaines personnes qui préfèrent parler « d’effet Coriolis », car c’est une pseudo force. Du coup ça donne moins envie d’en tirer de l’énergie (ou du travail).
    Lorsqu’on envoi un objet vers le sud, il dévie vers l’est et vers le nord, il dévie vers l’ouest (ou l’inverse, peu importe), on pourrai donc imaginé boucler ces deux mouvement. La « force » de Coriolis à l’origine de ce mouvement pourrai alors être utiliser pour créer de l’énergie ! Récupérant ainsi l’énergie cinétique créer par cette déviation.
    Mais bon, comme on peut le lire sur Wikipedia, cette force est perpendiculaire au mouvement, donc elle ne travail pas ! Il s’agit juste d’une déviation due à la rotation, pas de modification de l’énergie cinétique 🙁 Arf ! tout ces kilomètres de voies férré devront être rendus à la SNCF et dédiés au transport de passagers !

    • Merci et bravo pour cette réponse parfaitement correcte, obtenue après 2 ans et 357 commentaires. Effectivement, comme je l’expliquais à l’inventeur du train de Coriolis, les nuages des dépressions tournent dans un certains sens dans l’hémisphère Nord, mais les vents tournent en sens contraire autour des hautes pressions!

      Car en fait ce sont les mouvements de convection verticaux de l’atmosphère combinés à la rotation de la Terre qui provoquent ces rotations comme on le voit dans cette illustration http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9pression_(m%C3%A9t%C3%A9orologie)#mediaviewer/File:Circulation_systemes_pression.PNG

      Donc il faudrait que le train de Coriolis ait des wagons formés de gros cylindres tournants comme des bétonneuses… Et l’énergie du train sera alors fournie par les moteurs qui font tourner les cylindres, exactement comme l’énergie des cyclones n’est pas extraite de la rotation de la Terre, mais du rayonnement solaire qui cause la convection thermique…

  • Papimichel

    Bonjour Dr Goulu, il y avait longtemps… je passais par là, alors je vous fais un petit coucou.
    Quelle patience vous avez ! Entre nous, vous devez en avoir un peu marre tout de même de répéter les mêmes choses, non ?
    Mais, je parie que vous cherchez à battre le record du nombre de commentaires… Vous allez y arriver, je n’en doute pas. Parce que si le mouvement perpétuel est impossible, ce genre de « débat » lui, peut durer éternellement.
    Evidemment personne ne viendra ici vous faire la démonstration que le mouvement perpétuel est possible, ni même vous faire douter qu’il puisse être possible… Et vous n’arriverez jamais à convaincre les croyants que leur dieu n’existe pas, vous le savez pourtant. Et puis, comment démontrer que quelque chose n’existe pas ? Au fait, où en êtes-vous avec ce train sur un circuit de 1000 km de
    diamètre… il tourne tout seul, ou pas ? Parce que j’aimerais savoir tout de même
    !
    Allez, à un de ces jours Dr Goulu… je repasserais de temps en temps pour voir si ça avance.

    • Bonjour Papimichel, et merci d’être repassé. Ca tombe bien, la réponse correcte à la question du train de Coriolis vient d’être donnée par un autre visiteur occasionnel .

      Le record du nombre de commentaires sur ce blog est effectivement détenu par le présent article, et de loin. J’ai même du mettre en place un autre système de commentaire (Disqus) pour éviter la page de 3km de long.

      Je m’obstine à répondre personnellement aux commentateurs polis pour les raisons mentionnées dans http://www.drgoulu.com/a-propos/ : si quelqu’un fait l’effort d’écrire ici, je peux faire celui de lui répondre même s’il n’a pas lu les 357 commentaires précédents. D’autre part ça me force à tout de même visiter les liens vers d’autres sites, parfois à y réfléchir, et souvent à réexpliquer la même physique un peu différemment.

      On peut parfaitement démontrer que quelque chose n’existe pas. Il n’existe pas de nombre premier pair autre que 2 (facile). Il n’existe pas d’entier n>2 tel que x^n = y^n + z^n pour x,y,z entiers (il a fallu 363 ans pour le démontrer) . En physique c’est plus compliqué, mais le théorème de Noether traite de la conservation de l’énergie sous forme purement mathématique…

      C’est justement une faculté d’abstraction de ce genre qui manque aux concepteurs de mouvement perpétuels qui me semblent plutôt procéder par la méthode Shadock « plus ça rate, plus ça a de chances de réussir ».

      https://communaute.joemobile.fr/t5/image/serverpage/image-id/10718i2995AD72B847CEEA?v=mpbl-1

      A un de ces jours

  • Murdock

    Bonjour Doc,

    L’impression d’arriver après la bataille… Cela tombe bien, je ne suis pas venu pour me battre !
    Constatant la patience permanente de l’auteur (et malgré tout convaincu que celle-ci n’est pas éternelle), je souhaiterais apporter quelques éléments de réflexion qui m’empêchent de formuler un avis certain après lecture de l’article et des commentaires…
    L’auteur indique que « un aimant permanent n’a
    besoin d’aucune énergie pour rester coller à votre panneau d’affichage,
    ni pour repousser un autre aimant dans la chaise longue. Il ne s’use
    pas. » Les chercheurs en mouvement perpétuel auraient donc raison de travailler avec des aimants permanents… Mais si je ne m’abuse, les aimants permanents ne sont pas perpétuels ! La sustentation magnétique d’un aimant permanent au dessus d’au autre aimant présentant une polarité inversée n’est pas perpétuelle ; les aimants se démagnétisant mutuellement (obligeant à mobiliser une grande quantité d’énergie pour les re-magnétiser et bien sûr une grande quantité d’énergie pour la magnétisation initiale, si bien que tout système surnuméraire devra aussi justifier de l’énergie à consommer pour « charger » et « recharger » ses aimants… aïe, ça risque de plomber les résultats)… Oui ou non ?

    En passant je remarque aussi que l’assertion résumée par « la rotondité de la terre était connue 1000 ans avant Galilée » est erronée… Nous avons certes connu 1000 ans d’obscurantisme absolu, mais si cette remarque fait référence à Aristarque de Samos, le chiffre est plus proche de 2000 ans, bien que de nombreux éléments militent en faveur d’une découverte très antérieure de la rotondité (-10000), mais il s’agit là d’un débat archéologique non pas en physique… 2000 ans, au minimum, oui ou non ?

    Notions de travail d’une force et de force sans travail ; imaginons que j’ai besoin de maintenir un objet de 1 kg à une hauteur de 20 cm, plusieurs solutions se présentent :
    1. Utiliser un hélicoptère télécommandé pour le « porter »,
    2. Utiliser 1 ou 2 aimants pour attirer ou repousser l’objet à la hauteur désirée (compte-tenu de la nature de la solution suivante, nous retiendrons la seule solution de sustentation ; l’attraction nécessitant le recours à des fixations…),
    3. Le suspendre au plafond avec un bout de ficelle (faut pas être con non plus !).
    Dans le premier cas, j’utilise la force ascensionnelle créée par la rotation imprimée par le moteur à un couple d’hélices pour faire monter la charge puis la maintenir en altitude, il y a déplacement, travail d’une force et consommation d’énergie (tout va bien…), la force motrice me permet d’arriver à mes fins en consommant de l’énergie, si bien que ce dispositif ne sera pas durable et la charge retombera une fois toute l’énergie de la batterie ou du réservoir consommée…
    Dans le second cas, je pose la charge sur un aimant en sustentation, c’est mon bras (et tout le système biologique rattaché) qui fournit l’énergie motrice nécessaire à l’élévation (sachant que si l’aimant est en sustentation libre, il me faudra monter l’objet beaucoup plus haut que la hauteur finale visée pour le poser sur l’aimant), les aimants se démagnétisant mutuellement, le dispositif aura une fin quand l’énergie nécessaire à la magnétisation des aimants aura été dissipée par démagnétisation. L’auteur semble considérer que cette force magnétique n’effectue pas de travail… ???
    Dans le troisième cas, mon bras fournit l’énergie motrice, la ficelle sert à reporter la force de réaction du plafond pour maintenir l’objet à l’altitude souhaitée. Sous réserve de la durabilité de la ficelle, du clou et du plafond à des agressions EXTERIEURES au système considéré (et de la constance de la gravité terrestre…), la suspension sera éternelle ; la force de réaction du matériaux n’usant pas le matériaux ni ne consommant son énergie…
    Que donne la comparaison, en équations physiques, de ces 3 situations de suspension-sustentation (et pas les efficacités énergétiques relatives du bras et du moteur électrique…) ???
    Sinon que pour effectuer un même travail, des quantités d’énergie très variables sont à mobiliser (selon l’intelligence de l’opérateur…), jusqu’à utiliser une force sans travail et une quantité d’énergie tendant vers 0 (l’énergie nécessaire à fabriquer la ficelle et le plafond s’amortissant sur une durée infinie…).

    Sophisme ? ou cet exemple, bien que statique, nous montre la voie à suivre pour imaginer des systèmes tendant à une meilleure efficacité énergétique ?
    L’énergie n’est pas corollaire de travail… (je pousse sur le mur de toutes mes forces depuis des jours et des jours , mais il n’a toujours pas bougé ! pourtant depuis le temps que je pousse, j’ai déployé l’énergie nécessaire à le faire tomber..)

    Par ailleurs, le mouvement (d’un système) n’est-il pas la conséquence d’une situation de déséquilibre des forces en présence ? Le mouvement permanent nécessiterait donc un déséquilibre permanent, mais faut-il obligatoirement injecter de l’énergie au système pour causer un déséquilibre ?
    Voilà la question à laquelle je ne sais pas répondre, m’interdisant objectivement de trancher…

    Pour finir, M Costa est décédé l’an dernier (RIP)… la remarque placée au-dessus de sa photo est aujourd’hui fort déplacée…
    Les équilibres sont fragiles, je vous dis ! Tout bouge…

    • Cher Murdock,

      d’abord désolé pour le retard de cette réponse, j’étais en pleine expérience de la vie sur les hauts plateaux du Pérou, dont décrirai les résultats bientôt 🙂

      D’abord sur les aimants permanents. Ils se démagnétisent principalement sous l’effet de la température, pas parce qu’ils sont collés. http://www.over-blog.com/Comment_fabriquer_un_aimant_permanent_conseils_guide-1095203942-art147451.html

      Les aimants ne se démagnétisent pas vraiment « mutuellement » Un aimant coupé en deux, c’est comme deux aimants collés, les pôles N et S à l’interface « disparaissent » lorsque les lignes de champ deviennent continues. En répulsion, les lignes de champ sont déformées comme ceci : http://philippelopes.free.fr/ChampMagnetiqueRepulsifs.jpg ce qui peut effectivement un peu accélérer la démagnétisation thermique des pôles rapprochés, mais je n’en suis même pas sur.

      Il ne faut pas une « grande quantité d’énergie » pour magnétiser un aimant, il faut juste faire pivoter le spin de ses électrons. Ensuite on peut l’utiliser pendant des siècles voire des millénaires autant qu’on veut, pour autant qu’on le garde froid, car une fois de plus c’est ce qui déplace l’aimant qui fournit de l’énergie, pas l’aimant.

      Selon https://fr.wikipedia.org/wiki/Aristarque_de_Samos Aristaque a (assez mal) évalué le rapport entre la taille de la Lune et du Soleil et celle de la Terre mais c’est Erathostène https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ratosth%C3%A8ne qui a fait la première « bonne » mesure de celle-ci , vers -200. Ok ça fait plutôt 1800 ans avant Galilée, si l’on néglige les siècles qu’il a fallu pour convaincre plus de quelques érudits 😉

      En ce qui concerne les 3 systèmes de suspension d’une charge :

      En la suspendant au plafond, on crée des forces supplémentaires vers le bas sur le plafond et les murs de la pièce qui vont légèrement comprimer la matière en rapprochant les atomes, ce qui va créer une force opposée, vers le haut, par répulsion électrostatique des électrons tournant autour de ces atomes. Pas besoin d’énergie.

      Avec des aimants c’est exactement la même chose, sauf que la répulsion est magnétique au lieu d’électrostatique. Au niveau fondamental, les équations de Maxwell décrivent les deux cas. Pas besoin d’énergie non plus.

      Pour l’hélico, il manque un ingrédient : l’air. Là la force constante nécessaire à maintenir la masse, statique, et ne nécessitant donc pas d’énergie est toujours la même. C’est pour créer la force vers le haut par réaction en propulsant de l’air vers le bas que l’hélico dépense de l’énergie. L’hélico se déplaçant vers le haut par rapport à l’air environnant, cette force « travaille » et nécessite donc de l’énergie.

      Du point de vue physique, le travail (force fois distance) est une énergie https://fr.wikipedia.org/wiki/Travail_d'une_force . En appuyant sur le mur vous dépensez un tout petit peu d’énergie pour tendre vos muscles, respirer fort etc, mais aucune pour faire « travailler » cette force. Poussez votre voiture avec la même force sur 100m, vous comprendrez la différence !

      Non le mouvement n’est pas le résultat d’un déséquilibre. Ce sont les variations du mouvement (accélérations) qui sont provoquées par les forces, comme l’exprime si bien le F=m.a de Newton. A partir de là vous pouvez soit considérer par exemple que le Soleil attire la Terre avec une force (quasi) constante ce qui la fait tourner autour du Soleil à une distance (quasi) constante, donc que cette force ne travaille pas, soit suivre Einstein en disant que la Terre va tout droit dans un espace courbé par la gravité du Soleil, c’est (quasi) équivalent.

      Tout bouge, même les inventeurs de mouvements perpétuels ne sont pas immortels, mais non je ne trouve pas ma remarque déplacée, comme je l’ai mis dans l’article je pense que la roue de Costa mérite une investigation pour savoir pourquoi elle tourne et j’espère toujours que M. Costa n’est pas mort en ayant compris pourquoi …

  • Donald

    Bonjour,
    rien ne se perd, rien ne s……….. OK, formule connue de tout le monde.
    Une petite question alors.
    D’où vient toute la matière de l’univers, ce qui nous entoure et nous même, d’où vient cette expansion de l’univers ??
    Admettons avant le big bang un amas de molécule s’est tout d’un coup expansé, OK, mais d’ou venait ces premières molécules ? un gaz, oui mais d’où venait-il également ?
    Une théorie simple veut que toute forme existante proviennent de molécules existantes, mais aussi d’énergie, prenant les plantes, elles poussent grâce à l’énergie solaire et au nutriments du sol, oui mais cette énergie comment serait-elle apparut, je parle de la toute première énergie.
    Normalement au début c’était le néant, alors d’ou venons nous ? Certains grands scientifiques disent, « le monde n’a pas eu de commencement », mais cette idée est actuellement réfutée.
    Création de qui ? la première molécule ?????

    Au final tout ça pour dire, (à moins que vous m’apportiez une réponse), que nous ne connaissons pas le millième, millionième de notre environnement et de ses possibilités. Des énergies gratuites, pourquoi pas ??? tout reste à découvrir.

    Je ne suis pas scientifique, mais tout simplement je me pose des questions, si quelqu’un a les réponses, (ce dont je doute fortement), qu’il me les expose.

    • Bonjour Donald et bienvenue.

      pas facile de vous répondre en un commentaire, mais je vous encourage vivement à lire les livres d’Hubert Reeves, à mon sens le meilleur vulgarisateur sur la naissance de l’univers. Voir http://www.drgoulu.com/2007/11/10/oiseaux-merveilleux-oiseaux/ pour quelques références

      Pour ma part je m’intéresse beaucoup au temps et après avoir pas mal lu et un peu écrit sur le sujet ( http://www.drgoulu.com/tag/temps/ ), ma conviction personnelle est que des questions comme « qu’y avait-il avant le Big Bang » n’ont pas de sens car ce que nous appelons le temps est lié à l’espace et que l’unité « seconde » n’est pas adaptée pour décrire ce qui s’est passé « au début ». J’ai essayé d’expliquer ça ici : http://www.drgoulu.com/2008/06/06/la-grande-question-du-temps/

      Quand vous dites « cette idée est actuellement réfutée. » à quoi pensez-vous exactement ?

      Je vous serais reconnaissant de continuer la discussion sous l’un des articles correspondant à ce sujet plutôt qu’ici, où on croule sous les commentaires disparates…

      Effectivement, « nous ne connaissons pas le millième, millionième de notre environnement et de ses possibilités. », c’est l’intérêt de la recherche scientifique mais nous commençons à avoir une idée assez claire de ses impossibilités 😉

      Et l’énergie est TOUJOURS gratuite. Le vent, le rayonnement solaire et même le pétrole sont gratuits. Ce qui a un coût, c’est le travail humain pour rendre cette énergie utilisable, via construction de machines etc. Donc même si un jour on turbinait les neutrinos ou faisait des réactions antimatière/matière noire, ce n’est pas dit du tout que le kWh coûterait moins cher que ce bon vieux charbon qu’on a qu’à ramasser dans un trou.

      Mais ce qui est absolument certain, c’est qu’on ne peut pas ajouter un seul Joule à l’Univers. Comme indiqué dans mon article, par e=mc^2 ça revient à fabriquer de la matière à partir de rien. C’est interdit par Ce(lui) qui fait qu’il y a quelque chose plutôt que rien, et Emily Noether est sa prophétesse 😉

  • Angelo

    Bonjour

    J’ai participe une fois a se forum, et depuis le temps je n’ai rien vu de concret. mais ailleurs sur youtube j’ai trouver un truc pas mal et je voulais vous le faire partager. je suppose que vous allez le mettre en pieces, mais franchement, etant electricien de metier, je suis etonner. alors si se monsieur au charantaise, parait scincer au demeurant, a vous de voir… voila le lien: https://www.youtube.com/watch?v=Jhje1prO9gc

    Le genre de type qui ne sait pas que c’est impossible, et il a fait … et sa marche !!!
    je ne sais plus dans quel clan me mettre !!?

    • Pas besoin de le mettre en pièces. Selon http://pesn.com/2011/05/11/9501823_Romeros_Self-Sustaining_Muller_Dynamo_Drama/ qui est un site que je considère comme « sérieux » , un dénommé « Romero » est l’auteur de la première video de ce type et a reconnu que c’était un canular ici : http://www.overunity.com/3842/muller-dynamo/msg285496/#msg285496 après quoi il a supprimé tous ces comptes YouTube etc.

      Sur http://www.mullerpower.com/ , le site du Muller qui a inventé ce bidule on trouve pêle mêle des pages de « recherche » sans la moindre équation ou dessin, des références à une soi-disant physique védique, évidemment des références à Tesla, et des avertissements contre ceux qui vendent des plans de la dynamo illégales, car le pognon doit aller à la fille de Muller …

      Bon sang de bonsoir, je repose la même question : pourquoi faites vous plus confiance à YouTube qu’aux expériences de physique que vous avez faites au lycée ???

      • Angelo

        merci de votre reponse, je sais que je n’aurais pas le dernier mot 🙂 , je fait confiance comme vous a la physique, tel qu’on me l’a appris a l’ecole. je sais aussi qu’en 30 ans la nouvelle technologie a un peu boulverse, ou plutot evoluer notre regard sur le monde. (c’est vrai que le smartphone a ete plus simple a realiser qu’un mouvement perpetuel)

        toutes ces video sucite certaine question ?

        ces gens on passer des heures a travailler et a realiser des super machine, pour finir comme canulare ?
        ont-ils recu des menaces ?
        ou alors il a supprimer ses filmes parcequ’il doit faire breuvter sa machine, et qu’il est interdit d’en dire plus ? avant brevet …
        il n’y a pas que du muller en ligne, d’autre aussi sont pas mal non plus,
        ils sont tous debiles ?
        et encore plein d’autre question pertinente, quand on regarde de plus pres, les different plan, montages, explications qu’on peu trouver en cherchant sur le web.
        j’ai du mal a imaginer que se monsieur en charantaise se fout de notre gueule.
        et de la sienne au passage … mais quand on voit une machine qui tourne comme la sienne sa vous donne pas envie d’aller a sa rencontre ?, prendre vos propre mesure ?, et en avoir le coeur nette ??
        on voit de suite que c’est un passionné.
        Dans quel monde on vie ??
        Dr Goulu, que vous soyer quantonner a nos idees recu ? (a l’ecole, car je partage encore les memes)
        je peu comprendre, mais le muller ne pas l’aire aussi contester que sa puisque le site a plus de 9 ans, et qu’il se passe quelque chose derriere.
        Bien a vous Dr Goulu a la prochaine …

        • Il y a effectivement plein de vidéos et de sites de toutes sortes d’idées farfelues. Elles ne sont pas faites par des « débiles ». Selon moi il y a:

          – des gens qui veulent juste faire du buzz, que tout le monde parle d’eux, comme ceux qui se cassent la gueule en skate ou font des reprises de chansons idiotes

          – des escrocs dont le but est de vivre de votre crédulité en vendant des livres, des plans etc.

          – des bricoleurs qui arrivent « presque » à faire marcher leur bidule et la montrent alors qu’ils n’ont « plus que » une petite batterie ou un champ d’induction ou un jet d’air comprimé à supprimer pour que le mouvement soit perpétuel…

          J’ai suivi de près puisque j’étais juste à côté la démonstration du moteur magnétique de Yildiz au salon des Inventeurs de Genève, annoncée avec tellement d’efficacité qu’un spécialiste est venu depuis les USA. Son récit est là :

          http://www.peswiki.com/index.php/Event:2013:Validating_Muammer_Yildiz'_Magnet_Motor_for_30_Days_at_European_University Au lieu de 30 jours, le bidule (fermé, intérieur invisible) a tourné 4.5 heures alors que c’était LA démonstration à ne pas manquer… Bizarre, non ?

          Le mouvement perpétuel n’a rien à voir avec la technologie. C’est de la physique, beaucoup plus fondamentale. Ce n’est pas qu’on sait pas comment le faire (il y a eu plein d’idées à ce propos), mais que l’Univers ne le permet pas. C’est comme ça : la conservation de l’énergie est une des très rares lois sur lesquelles sont construit cet Univers. Si l’énergie ne se conservait pas, l’Univers serait très différent de ce qu’il est.

          J’ai écrit la première partie d’un article là dessus : http://www.drgoulu.com/2014/02/02/les-impossibles-1/ mais je tarde à faire la suite, beaucoup plus complexe que je ne l’imaginais. Patience.

  • cebyl

    Le mouvement perpétuel est possible il faut cependant une condition j’ai étudié des centaines de possibilité et une semble particulièrement prometteuse, celle du vide. En effet dans l’espace le mouvement perpétuel est possible les planètes tourne sans jamais s’arrêter tout ça parceque il n’y a aucun élément qui peut les arrêter. Alors que sur terre l’air ambiant compromet ce mouvement infini car l’objet qui censée tourner sans jamais s’arrêter et stopper par l’air donc si nous arrivons à créer une cellule sous vide et y mettre un machines a mouvement perpétuel celle si ne devrai plus ce stopper . A vous de me rependre sur émail si cous avez d’autres idées pour que celle marche et produisent une énergie infini propre . cebyl123@gmail.com

    • Non, désolé, même le mouvement des planètes n’est pas perpétuel. Elles freinent par effet de marée, par frottement dans le vent solaire et dans le vide qui n’est jamais parfait, et même dans un vide parfait elles freinent par émission d’ondes gravitationnelles ( http://www.drgoulu.com/2014/03/22/le-point-sur-les-ondes-gravitationnelles/ ). Si vous faisiez une machine sous un vide parfait elle tournerait peut-être très longtemps, mais vous ne pourriez pas en tirer un travail utile (= de l’énergie), sinon elle s’arrêterait beaucoup plus vite. Donc pas d’énergie infinie propre.

  • Avant de proposer un système perpétuel ou « surunitaire » ci-dessous:

    lisez l’article, et essayez de le comprendre, notamment la différence entre force, énergie et puissance.

    est-ce que votre système est « fermé » ? Fonctionnerait-il dans une bouteille thermos fermée, blindée contre tous les rayonnements ? Si vous n’en êtes pas sur, par exemple si vous n’avez qu’une vidéo YouTube, n’en parlez pas ici svp.

    votre système est-il vraiment nouveau ? Vérifiez sur The Museum Of Unworkable Devices et l’Histoire des mouvements perpétuels de la Wikipédia. Si il y est, ou une de ses variantes, il ne marchera pas car des dizaines d’autres personnes se sont déjà cassé les dents dessus.

    Y’a-t-il un conspiration mondiale pour empêcher que votre système soit connu ? Oui ? Alors je fais partie de cette conspiration. Les extraterrestres m’ont contacté avant vous. Ils m’ont déjà expliqué que votre système fonctionne effectivement. Mais il crée une société où l’énergie libre nous permettrait de les menacer, ce qui les forcerait à nous détruire. Donc en ne publiant PAS votre invention ici, vous contribuez à sauver le monde.

    (adapté de http://www.wired.com/2014/05/perpetual-motion-email-guidelines/)

  • Bienvenue sur mon blog, Sko.

    Si vous cherchez à parfaire votre culture scientifique, vous trouverez probablement pas mal de choses intéressantes sur mon blog. Faites l’effort de lire, et vous verrez de la science n’est pas ce que vous croyez qu’elle est.

    Cela dit, mon nom est Goulu, pas Goulou, et mon but est mes règles sont là : http://www.drgoulu.com/a-propos/ .

    Sur le thorium j’ai écrit là : http://www.drgoulu.com/2013/05/18/latome-vert-le-thorium/ C’est de la physique nucléaire connue, expérimentée, juste pas industrialisée. Vous avez raison, je suis pour.

    Je parle de la MHD dans un commentaire de cet article quelque part. La https://fr.wikipedia.org/wiki/Magn%C3%A9tohydrodynamique est un phénomène physique connu aussi. Ceux qui croient qu’on peut produire de l’énergie « à partir de rien » avec la MHD n’ont pas compris https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9n%C3%A9rateur_MHD . Même JP Petit ne le dit pas.

    Quand un journaliste inculte répète ce que lui raconte un illuminé, ce n’est pas « officiel ». Une découverte scientifique est « officielle » quand elle est reproduite indépendamment, ce qui n’est pas le cas du bricolage de M. Dumas ( http://www.hoaxbuster.com/forum/energie-libre-effet-dumas )

    Sur Tesla j’ai écrit http://www.drgoulu.com/2012/08/19/nikola-tesla-genie-mais-connu/ . Lui au moins a inventé plein de choses que nous utilisons aujourd’hui, et d’autres qui n’ont pas marché. Les autres personnes que vous citez, je les connais aussi, elles n’ont fait que des sculptures immobiles. La science progresse aussi (surtout?) par les échecs, donc personnellement je tire une information très positive de toutes les tentatives de ces inventeurs plus ou moins géniaux : oui, l’énergie se conserve bel et bien.

    Je n’ai pas tout compris ce que vous aimeriez que je vous explique, par exemple sur la finitude de l’univers, mais lisez http://kidiscience.cafe-sciences.org/articles/est-ce-que-lunivers-est-infini-question-de-colin/ à tout hasard.

    Vous avez raison, il y a toujours moyen de capter l’énergie. Ou avez-vous vu que j’ai dit le contraire ? le problème, c’est que nous humains avons besoin d’une quantité contrôlée (ni trop, ni trop peu), quasi continue d’énergie bon marché, donc il n’est pas très utile de récupérer votre énergie vitale en pissant dans une turbine, par exemple, mais c’est absolument possible, en effet.

    La biologie n’est pas ma spécialité, mais je peux vous assurer qu’elle fait partie de la science et que pour mes amis biologistes un oeuf cru est très différent d’un oeuf cuit, encore plus s’il est fécondé.

    Comme vous, je change tous les jours parce que j’apprends, et la science évolue aussi, plus vite qu’elle n’a jamais évolué comme vous vous en apercevrez si vous suivez ce blog ou ceux de mes collègues du http://www.cafe-sciences.org/ par exemple.

    Le but de la physique est de décrire (et non d’expliquer) les lois de l’Univers. Pour autant qu’on le sache actuellement, ces lois sont constantes (ou varient très très très lentement ou à très très grande distances) et l’une d’elle est particulièrement extraordinairement bien vérifiée : l’énergie se conserve.

    Avons-nous raté quelque chose d’important ? Je traite ce sujet dans http://www.drgoulu.com/2011/11/06/la-route-que-nous-navons-pas-prise/ .

    SVP, pour vos prochains commentaires (s’il y en a), séparez les sujets, mettez de petits commentaires dans les articles concernés, et si possibles avec des liens vers vos sources d’information. C’est la leçon 1 de l’apprenti scientifique 😉

    • Encore une fois je suis désolé mais tout ceci n’est qu’un salmigondis de préjugés; l’énergie ne se conserve pas elle se transforme et c’est la somme de travaux (externe et interne) qui se conserve SI la symétrie temporelle est présente !
      Je pense que vous n’avez qu’une compréhension très approximative des lois de l’univers !
      Laissez moi vous donnez une petite leçon de physique théorique: soit une variation de potentiel; quels sont les travaux qui vont apparaitre;
      A) si la symétrie d’impédances (mécanique par ex) est présente alors il n’y aura qu’un seul travail produit;
      B) si la symétrie d’impédances n’est pas respectée, alors
      il apparait un potentiel de jonction d’impédances et il y a deux travaux; est-ce que l’énergie totale se conserve ?
      – NON, dans le deuxième cas relativement au premier: le deuxième système contient plus de travaux et produira plus d’énergie totale finale que le premier initialement (à partir du meme potentiel initial dans les deux cas !)
      – Oui, dans ce deuxième système relativement à lui-meme: la somme des deux travaux y produira une énergie totale finale égale à cette somme!

      De meme, si dans le deuxième système, une interaction d’échange attractive intervient, il y aura apparation d’une moyenne du potentiel non-nulle et un deuxième travail interne et donc, il y aura plus d’énergie finale que d’énergie initiale ! A votre age, savoir compter devrait etre trivial or, il n’en est rien !

      Réf: potentiel de jonction d’impédance (1) et potentiel moyen sinusoidal (2):

      * u (Z1,Z2) = uo ( Z1 / Z2 – 1) ^0.5 (1)
      * um = 4 uo . Fo / 2 pi F (2)
      * Fo = 1/ tau; F = fréquence de fonctionnement du système
      * tau temps de confinement de spins

      Il vaut mieux travailler votre physique qui m’a l’air assez désuète et trop incomplète pour que vous ne vous recycliez pas ! Quant aux références, vous vous les trouverez vous-meme en réfléchissant avec votre cervelle et pas avec vos logiciels stupides de vulgarisation !

      • Bon je crois qu’on va en rester là, ce que vous radotez n’intéresse personne ici. J’en ai marre, Banni.

        http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/22/fa/af/22faafe8f5c817fe139727698588c6e3.jpg

        • Sko

          RE!!
          Je vous conseillerais bien de faire, l’expérience de Dumas vous même, de plus elle est simple à fabriqué…
          Vous en aurais au totale pour 20 Euro qui font 24,39 en Franc Suisse….
          Il n’y a rien de compliqué….
          C’est à la porté de  » génie » XD
          Faut pas mourir idiot dans la vie…..
          https://www.dropbox.com/s/c0toe889juyfzxr/resonateur-22014-04-07.pdf

          Un homme a un jour dit:
          « Lorsqu’on ignore quelque chose, mieux vaut demander et passer pour un imbécile 5 minutes, que de rester ignorant toute sa vie.  »

          C’est honnorable de connaitre toutes les lois conçut par l’homme (enfin « l’homme!! »), mais il y des lois qui surpasse l’homme, et le jour ou il les découvrira, il se rendra compte, que le néatnt n’est nullement Roi….
          Que la vie par delà les riviéres d’étoiles, pourssuit son bute, à toujours offrir plus qu’elle n’a déjà offert….

          Il y a des technologies, qui son vraiment remarquable, tel que le générateurs bio-élctrochimiques, qui servent simplement de bougie d’un gigantesque moteur….

          Sur ce bon courage,
          Intéressez-vous vraiment, au phénoménes magnéthique, mais or d’un livre…faites des expériences, arrété de claculer durant 5 minutes, vous avez des mains, servez-vous en!!!
          Et vous verrez que certains phénoménes son nullement répertorié….et pourtant elle date!!!

          L’univers est bien plus qu’il n’y parait….
          Nous ne connaissons qu’une matiéres pour le moment…

          • Ouch! y’a pas de correcteur d’orthographe où vous habitez ? Ca fait vraiment mal aux yeux… Un petit effort de rédaction svp, c’est pas un forum de djeunz ici…

            C’est une très jolie bouilloire à effet Claude François, en effet 🙂 J’en ai fait des comme ça quand j’avais 15 ans. La plus réussi électrolysait l’eau en faisant des petites bulles de mélange H2 O2 (à cause du courant alternatif) entre les plaques, et de temps en temps il y avait un arc électrique qui les faisait péter, c’était très joli. Mais je ne me souviens plus si j’utilisais une distance entre les plaques de pi, de e ou de racine de deux mm (Gros LOL le coup du nombre d’or 😀 )

            Quand je suis devenu grand, j’ai travaillé 5 ans sur le procédé d’électro-érosion en essayant tous les courants, toutes les tensions, toutes les fréquences et toutes les combines sur toutes les formes possibles et imaginables (c’est avec ces machines qu’on fait les moules ou les matrices qui produisent une bonne partie des pièces de votre quotidien).

            Le problème de l’expérience Dumas, c’est pas le bidule, c’est le protocole de mesure. Pour faire ça bien il faut un wattmètre de précision et un calorimètre, et c’est ça qui coûte cher, en argent et en heures. Pour l’instant, les « rapports d’expériences » montrent un tel amateurisme (ou une telle mauvaise foi) que pas un scientifique n’a le moindre doute : c’est bidon.

            Or je n’ai aucun doute, je n’ai aucune raison de perdre du temps à répliquer l’expérience, sinon on arrêterait pas de laisser tomber des objets pour vérifier que F=m.a ( lire http://www.drgoulu.com/2013/12/18/la-science-est-la-croyance-en-lignorance-des-experts/ )

            Alors je préfère vous faire une promesse : si vous prouvez que le bidule de Dumas est surunitaire, je rampe à vos pieds en vous appelant « maître » et je lèche la partie de votre anatomie de votre choix. Mais juste avant, et seulement à ce moment là, je referai l’expérience.

            • Wolr

              Bonjour Dr. Goulu.
              Je voulais juste vous féliciter, j’ai à peu près lu tout le débat autour de cet article et je me demande comment vous arrivez à tenir face à tous ces commentaires. (et je me demande aussi comment peut-on inventer toutes ces inepties, il doit y avoir un générateur pseudo-aléatoire de discours pseudo-scientifiques incluant les mots « Tesla », « Energie » et « Infinie » !). Bravo pour vos articles de qualités !

              • Merci Wolr pour ces encouragements.

                Mes motivations sont décrites dans http://www.drgoulu.com/a-propos/ . J’ai eu plusieurs fois la grande satisfaction de voir certains commentateurs comprendre quelque chose à la physique, se documenter par eux-mêmes et se faire peu à peu une opinion étayée. C’est pour eux que je continuera à valider et à répondre à des messages parfois un peu limite.

                Par contre je ne comprends pas les motivations de certains à utiliser ce blog pour faire la promotion de leur théorie personnelle. Il n’ont absolument aucune chance de me convaincre avec du blabla emberlificoté et ce blog est loin d’avoir une aussi grosse audience que les journaux à sensation qui publient des reportages sur des bouilloires à effet Claude François.

                Enfin, comme vous l’indiquez, pour des victimes d’une conspiration mondiale des pétroliers, des militaires et des extraterrestres, ils ont quand même vachement beaucoup de sites qui sortent sur Google avant le mien…

                En fait, ce que j’ai découvert, c’est que les gens qui savent résoudre un problème de physique en utilisant la loi de conservation de l’énergie qu’ils ont appris à l’école ne sont qu’une toute petite minorité par rapport à ceux qui croient que la vérité est ailleurs…

            • Wolr

              Bonjour,

              Je tiens à vous féliciter Dr. Goulu pour votre blog et votre patience face à tous ces commentaires assez aberrants (je suppose qu’il doit exister quelque part un générateur pseudo-aléatoire de pavés pseudo-scientifiques contenant les mots « Tesla », « Energie » et « Infinie » !). Bravo pour votre travail et bon courage !

  • La dernière version du « moteur à eau » sur laquelle quelqu’un a attiré mon attention est celle de l’hydrino, « exploité » par une boite.

    Tu électrolyse de l’eau, tu fais réagir l’hydrogène avec un mystérieux catalyseur magique (à base de nickel comme la fusion tiède) et ça met l’hydrogène dans un état « plus stable » (appelé hydrino) et puis tu re-crame l’hydrogène qui fournit plus d’énergie qu’il n’en a fallu pour l’électrolyse …

    Et des investisseurs paient des millions à cette boite depuis près de 10 ans sans lire sous « catalyseur » qu’ « Un catalyseur ne peut pas rendre possible une réaction énergétiquement défavorable » ni se demander pourquoi personne n’a jamais observé l’état « hydrino » de l’élément le plus courant dans l’Univers …

  • J’avoue que c’est assez pénible de valider des commentaires à la limite de l’insulte comme celui-ci… Ca aurait été trop simple de juste le mettre à la poubelle, donc je le fais en vertu de mes principes ( http://www.drgoulu.com/a-propos/ )

    Alors en 3 mots :

    1) Nikola Tesla n’a pas réalisé ce que tu prétends car sinon il aurait gagné le prix de l’exposition de Saint Louis en 1904 http://www.drgoulu.com/2012/08/19/nikola-tesla-genie-mais-connu/ .

    2) « avec un mouvement perpetuel tu n’est pas obliger de crée un travail tu peux tout simplement transformer ce mouvement en courant et grâce à ce courant crée du travail… » heu… c’est quoi la différence entre créer un travail et créer un travail ? En physique le travail ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Travail_d'une_force ) est de l’énergie, et « créer un travail » c’est « créer de l’énergie », et ça c’est NON.

    3) Je suis absolument désolé que l’univers ne permette pas de créer de l’énergie. Ce serait vachement chouette si l’Univers obéissait à nos désirs… baguette magique : abracadabra, je veux un Petawatt ! Wow… j’aimerais vraiment ça. Mais non, il y a des limites. Très peu. 2 ou 3. Mais l’une est « l’énergie se conserve », et cette dure réalité ne s’apprend pas à l’école (la preuve : tu as surement été à l’école) mais en essayant et en lisant les livres de ceux qui ont essayé.

    • Bonjour Dr Goulu, je suis désolé, mais vous vous trompez quelque peu; la création d’énergie signifie en fait trouver une nouvelle interaction avec sa variation d’énergie potentielle; ce travail a déjà été fait mais mal interprété, en 1926 par Heisenberg et Dirac quand ils découvrirent indépendamment, la fameuse interaction d’échange (la meme année que fut découverte l’équation de Schrodinger); il n’y a donc aucun problème pour créer de l’énergie: il faut et il suffit de trouver une nouvelle interaction. Cette interaction est ordinairement répulsive avec des fermions MAIS, il est possible de la faire apparaitre sur une simple cathode d’un condensateur avec des électrons ( masse, charge électrique et spin) si le temps de charge est inférieur à 10-5 s; ce temps va servir à confiner fortement les spins électroniques qui vont alors subir un appariement anti-parallèle; dans ce cas, l’interaction d’échange devient temporairement attractive et le potentiel de cathode augmente très fortement en valeur absolue et va fournir du courant en quantité importante, en moyenne non nulle macroscopique, et qui peut très bien engendrer une densité de courant de déplacement propagatrice dans un diélectrique pour fermer son circuit électrique. C’est ainsi que procédait Tesla.

      Il est possible de créer de l’énergie en ayant recours à cette interaction d’échange, qui peut etre généralisée à tout mécanisme possédant un vecteur polaire pouvant subir une rapide variation de sens, comme un moment cinétique en mécanique des rotations des corps solides;
      il est fort peu connu qu’au cours d’une rotation le moment cinétique change de sens par demi-période or cela est nécessaire pour qu’une rotation soit conforme au principe de l’invariance de l’action positive par changement de repère, çàd par demi-rotation, demi-période dans une rotation mécanique, par ex d’un volant d’inertie; et dans ce cas la moyenne d’une fonction sinusoidale correspondant au potentiel périodique d’un mouvement de rotation dans un champ gravitationnel, cette moyenne n’est pas nulle mais égale à 4, tout net ! Ce qui permet de créer avec cette interaction d’échange d’un moment cinétique de rotation, s’auto-appariant en changeant de sens de t € [ 0, T/2 ] puis se relaxant de t € [ T/2, T] de la rotation mécanique, de dégager (créer) une moyenne d’un potentiel non-nulle additionnelle et de créer ainsi, un mouvement stationnaire auto-entretenu et auto-régulé aussi, avec la variation de travail qu’engendre cette interaction d’échange mécanique. Depuis 1926, nous connaissons donc la recette pour créer de l’énergie et une variation de travail interne, qui produit, vous l’avez deviné, un rendement sur-unitaire, MAIS, de grace, admettez que l’énergie est quand meme conservée dans ce cas et qu’on arrete d’insulter Heisenberg et Dirac, par l’ignorance de ces mécanismes physiques si importants ! Tesla dès 1913, en ignorant tout du spin ne procédait pas autrement, avec sa tour Wardencliff: condensateur à électrodes réparties et liaison électrique souterraine entre elles, qu’il utilisait comme un circuit intégrateur AVEC interaction d’échange temporairement attractive sur la cathode, créant de l’énergie !

      • surunitaire

        Belle explication des conditions et moyens de la surunité sans problème pour la sacro sainte conservation de l’énergie .. »Amen »…
        Le tort de la position scientifique est de croire qu’il est question de vouloir rajouter une valeur au potentiel initial …(mais non !) ….sans vouloir entrevoir la possibilité que le principe consiste plutôt,à partir de ce potentiel ,qui ne variera pas,à savoir extraire une énergie résultante d’effets de fluctuations de ce dernier autour d’un axe d’échange/répartition et au cours de sa translation/révolution complète.
        Effectivement,à condition de savoir produire cet effet,une fluctuation partielle et provisoire d’un champ vers l’autre permet de briser la symétrie,donc l’équivalence,et il en résulte une « cinétique »(mouvement/travail)du fait d’un vide créé donnant un sens de fuite(dépression/pente)…………sans entamé le potentiel….car qui dit provisoire dit rendu…ce qui est emprunté pour la fluctuation,le temps de celle ci est ensuite rendu….

        MAIS BON….ça va être dur de faire croire ça au Dr Goulu…pas assez rectiligne comme raisonnement …demande trop de souplesse d’esprit……un peu de yoga cognitif sera ma prescription!
        Oui,marre de voir ce discrédit sur « l’autre façon de voir  »
        ça me rappelle comment ,selon le même principe de rigidité de raisonnement,tout le monde se foutait de Edison quand il prétendait vouloir faire naître de la lumière à partir d’électricité…c’est triste quand j’y pense,cette masse qui s’oppose toujours à l’ambition de quelques rares avec toujours les mêmes arguments : c’est la science,c’est l’univers tatatitatata qui le prouve………
        Non c’est seulement l’interprétation que vous en faite pour l’heure et que vous définissez comme ultime…à tord !

        Bon,je retourne dans ma caverne !

        • « dur de faire croire ça au Dr Goulu ». Impossible, même. Par contre c’est super facile de me convaincre, de gagner le Prix Nobel et de devenir multimilliardaire d’un seul coup : montre UNE expérience reproductible qui montre cet effet.

      • « de grace, admettez que l’énergie est quand meme conservée dans ce cas » mais je ne fais que ça ! je n’arrête pas de vous dire que l’énergie est conservée dans TOUS les cas, donc qu’on ne peut pas créer de l’énergie.

        Si vous prétendez extraire de l’énergie par votre procédé auquel je n’ai rien compris parce qu’il n’est (une fois de plus) pas référencé par des liens ou des publications faisant état d’expériences reproductibles, vous devez m’expliquer quelle partie du système perd l’énergie que votre partie du système gagne.

        Il existe effectivement de systèmes qui gagnent ou perdent « temporairement » de l’énergie qu’ils « empruntent » quelque part. L’effet Casimir est certainement le plus étonnant. Mais pour récupérer de l’énergie « longtemps », il faut créer un cycle, donc rendre tôt ou tard l’énergie empruntée.

        En passant , à Wardenclyffe, Tesla  » operated at frequencies ranging from 1,000 Hz to 100 kHz. Tesla found the frequency range up to 30 – 35 kHz “to be most economical. » ( https://en.wikipedia.org/wiki/Wardenclyffe_Tower ) . Il était donc assez loin des constantes de temps de 10-5 s que vous mentionnez. Si vous avez des références (sérieuses…) sur ce que vous attribuez à Tesla, pouvez-vous svp plutôt en faire état sous http://www.drgoulu.com/2012/08/19/nikola-tesla-genie-mais-connu/ ? Merci.

        • Je suis désolé mais 35000 Hz correspondent exactement à un temps t = 1 / 2 pi F = 4,5 10-6 s < 10-5 s qui est une très bonne valeur pour des électrons sur une cathode capacitive; d'autre part, la conservation de l'énergie par symétrie temporelle autorise que la somme des travaux initiaux (externe comme interne) se conserve dans l'énergie finale; à force de répéter qu'on ne peut créer d'énergie qui est un tout autre problème lié aux nombre d'interaction en jeux, vous oubliez qu'il y a ici, l'intervention de l'interaction d'échange, qui ne vient pas du vide, et qui n'est pas autre chose qu'un appariement entre spins; il est vrai que les interactions EM et gravitationnelle, créent des différences de potentiel et bien l'interaction d'échange aussi; cette différence de potentiel associée apparait ( est crée ) dès que l'anti-paralléléité des spins produit une diminution des distances inter-électroniques et la ddp de la cathode ne peut qu'augmenter grace à cette ddp dynamique additionnelle; la durée de cet état est stationnaire et de courte durée (métastable) et la relaxation des spins entraine une répulsion électrostatique très dynamique des électrons, antérieurement appariés et dans un état de couples bosoniques. Cette interaction d'échange dynamique apparie des électrons qui devraient se repousser (tension fortement augmentée: loi en 1/ r ) puis la relaxation les désapparie et entraine un fort courant; donc apparition d'une variation de puissance et d'une variation de travail additionnelles à celle externe initiale, qu'on doit retrouver en sortie du condensateur de Tesla; selon ce procédé, l'énergie finale est plus grande que pour tout autre procédé MAIS dans ce procédé, l'énergie totale se conserve aussi

  • J.C. Maxill

    Bonjour Docteur,

    Je tenais à vous remercier de proposer en libre accès et depuis des années des articles aussi clairs et de qualité.
    Une petite question m’est venue à la suite de la lecture du présent article : concernant le phénomène d’attraction entre deux aimants permanents, je ne comprends pas d’où vient l’énergie nécessaire pour que ceux-ci s’attirent. J’ai appris que la force magnétique ne travaille pas, or de toute évidence une force doit travailler, puisque lorsque l’on place face à face deux aimants permanents, ils se mettent à bouger soit pour s’approcher, soit pour s’écarter l’un de l’autre.
    Je sais que cette question aurait pu trouver sa place sur un forum scientifique généraliste, mais voilà, cet article parle d’aimants et d’énergie, alors j’ai pensé que c’était le bon endroit.

    D’avance merci et bonne continuation.

    • Mais vous avez très bien fait, merci.

      C’est vraiment important de comprendre la différence entre force et énergie. Vous pouvez relire le passage de l’article sur le fauteuil à lévitation et le paquet de sucre, ou l’article wikipédia sur le travail, mais je vais encore essayer ci-dessous.

      Il ne faut pas d’énergie pour que deux aimants s’attirent, pas plus que la Terre n’a besoin d’énergie pour attirer la Lune. L’aimant comme la Terre déforment un champ, magnétique pour l’un, gravitationnel pour l’autre, ce qui crée un « puits de potentiel ». Un objet ayant les bonnes caractéristiques (électromagnétique pour l’un, massique pour l’autre) peut tomber dans ce puits (ou en être repoussé dans le cas de polarités magnétiques identiques). Lors de ce mouvement les corps (aimants ou météorites) vont accélérer, donc acquérir de l’énergie cinétique qui se dissipe totalement lors du choc final en son, chaleur etc à moins qu’un ingénieur ait ajouté un moyen d’en récupérer une partie sous forme utilisable au passage.

      Alors d’où « vient » cette énergie ? Comme ma tasse à café toute proche du bord de mon bureau, un aimant a une certaine énergie potentielle mais cette énergie ne dépend pas que de l’aimant ou de la tasse, elle dépend surtout du champ de gravité ou du champ magnétique dans son voisinage.

      Donc finalement pour répondre à votre question, l’énergie permettant le mouvement lors de l’attraction (ou de la répulsion) de vos aimants a été fournie en partie peu après le Big Bang ainsi que dans l’usine chinoise qui a créé la déformation du champ magnétique permanente autour de votre aimant.

      Ensuite, c’est vous qui fournissez la même énergie chaque fois que vous séparez les deux aimants, de la même manière que chaque fois que vous ramassez quelque chose par terre.

      Les idées de certains ici reviennent à modifier le champ des magnétique une fois les aimants rapprochés pour qu’il faille moins d’énergie pour les séparer que ce qu’ils ont fourni en se rapprochant. Ca revient à faire un trou moins profond d’un côté que de l’autre, ou à le boucher avec quelque chose qu’on aurait pas besoin d’enlever quand on re-creuse le trou …

      • wolfcat

        D’ailleurs dans l’esprit si quelqu’un ici a compris comment faire des pentes à double sens ce serait une super invention, même si je me doute que les fabricants de remonte-pente ne le laisseront pas faire

        plus sérieusement pour l’histoire du train de coriolis je vois pas pourquoi ça marcherait, la « force » de Coriolis dévie les objet en mouvement de la même manière qu’une bille lancé depuis le centre d’un disque en rotation effectuera une courbe au lieu d’une trajectoire rectiligne, je vois pas comment ce phénomène pourrait fournir de l’énergie, tout comme je ne vois pas pourquoi un cercle de train quelque soit sa longueur se mettrait à circuler tout seul

      • Davidrempliderien

        https://www.youtube.com/user/KeppeMotor

        Prouvez nous qu’il s’agit encore d’un groupe d’illuminés qui ignorent les lois de la thermodynamique 😀 Bien à vous..

        • c’est prouvé dans l’article. à ce M. Keppe de prouver que son truc marche ailleurs que sur YouTube. En fait il n’a même pas besoin de le prouver, il lui suffit de vendre l’électricité qu’il produit plutôt que ses bouquins. Bien à vous 😉

  • Une machine à mouvement perpétuel ne peut fonctionner sans produire une énergie interne; pour ce faire, elle doit produire une différence de potentiel interne; cela peut etre possible en tirant parti du temps de relaxation réel non -nul du volant d’inertie de ce mécanisme; on peut définir alors une différence de potentiel moyenne non-nulle sur une période de rotation; mais pour la calculer, il faut faire intervenir les conventions de signes thermodynamiques des éléments différentiels définis par l’intégrale d’action invariante par changement de repères et toujours positive. Alors, la rotation permet par l’action de la gravitation sur une masse excentrée placée sur un volant d’inertie, de produire cette ddp moyenne non-nulle qui apportera un travail interne recherché; mais çà ne marche pas toujours; la condition de fonctionnement donne la fréquence de rotation F du volant qui doit etre telle que:

    F < 1/ (2 pi tau) avec tau = temps de relaxation du volant d'inertie
    et Fo = 1 / (2 pi tau);

    cette condition s'obtient par le calcul de la fonction de transfert d'un tel volant d'inertie telle que sur une période:

    Ft = (ddp s / ddp e) = 1 + 4. Fo / 2 pi F

    pour une ddp initiale à l'entrée sinusoidale et un temps de relaxation non-nul du volant d'inertie (calculée sans tenir compte des pertes durant le déroulement des évènements du cycle de rotation du volant d'inertie ).

    Dans ce cas la somme des travaux initiaux (externe et interne) absorbés produits par les ddp initiales externe et interne, est égale à la variation d'énergie cinétique finale; il y a donc bien une parfaite conservation de l'énergie totale finale.
    (si l'on fait abstraction des pertes mécaniques dans un premier temps).

    La thermodynamique et son premier principe est donc respectée et si l'on introduit les pertes mécaniques liées aux frottement visqueux après lubrification du mécanisme, le second principe sera respecté aussi.

    Le rendement, bien que sur-unitaire, lié à la présence de la ddp interne moyenne non-nulle et à l'observance des signes thermodynamiques conventionnels durant le cycle, produisant deux puissances en cours de cycle (externe et interne) pour une puissance initiale externe gravitationnelle, respecte parfaitement les DEUX principes de la Thermodynamique et est donc possible avec la condition de fonctionnement.

    Il ne faut donc pas croire automatiquement ce qu'on dit à propos de ce mécanisme dans les milieux traditionnels. Encore une fois, un volant d'inertie réel avec une masse excentrée avec un temps de relaxation non-nul et la condition de fonctionnement, ne contredit pas la thermodynamique, contrairement aux mécanismes incomplets prétendus perpétuels et construits sans chance de succès, dans l'irrationalité.

  • Dr.steven

    vous savez , une machine à mouvement perpétuel pourrait fonctionner si elle consommait sa propre énergie et que logiquement elle renouvelerait son énergie et dans ce cas la il n’y aurait pas un phénomène de création de matière .si un jour nous trouvons une énergie qui répond à ces critère , la machine à mouvement perpétuel éxistera . PS : Dr.Goulu je ne sais pas ou vous allé chercher un truc pareil ! une machine à remonter le temps ! c’est scientifiquement prouvé un transfert de particules dans le passé engendrerai des milliers de propabilitées que ton avenir change exemple: je suis l’inventeur de la machine à remonter le temps , je décide d’aller dans monpassé avec (ce qui fait que dans mon passé il n’y aurait plus un seul moi mais 2 ) donc je me retrouve dans mon passé et la je me vois dans la passé, j’ai peur alors je revien ans le présent mais je n’ai pas pensé que le moi du passé aussi a eu peur il est tomber en dépréssion et n’a pas créer la machine . résultat le moment qui c’est passé n’a jamais éxisté

  • JOUX

    bonjour

    je me présente Daniel JOUX et moi,je dis OUI;

    j’y crois car depuis 30 ans je travaille sur ce projet, ayant bossé dans le magnétisme comme projeteur pendant 20 ans et j’y crois fermement; je vous propose donc de découvrir mon prototype et suis là pour répondre à toutes vos interrogations ..

    Les aimants permanents du type ferrite sont optimisés pour
    posséder une aimantation puissante et sont utilisés dans l’industrie comme convoyeurs
    magnétiques, trieurs magnétiques, séparateurs de tôles etc. j’ai travaillé
    pendant une vingtaine d’années dans une usine comme projeteur en
    construction mécanique, la perte d’aimantation est négligeable lorsque l’aimant
    est utilisé dans de bonnes conditions, le prototype que j’ai mis au point
    fonctionne depuis plus de 20 ans.

    *Les moteurs à aimants permanents utilisent une bobine
    électrique pour mettre le rotor en mouvement et consomment de ce fait beaucoup
    plus d’énergie.

    * Je sais qu’en physique la quantité de travail fournie est
    proportionnelle à la quantité d’énergie consommée, dans mon système, je n’ai
    pas de consommation directe d’énergie, puisque la mise en mouvement du rotor
    n’est dû qu’à la puissance du champs magnétique des aimants permanents,
    la batterie n’est utilisée que ponctuellement pour shunter le champs
    magnétique. J’ai donc une consommation d’énergie minimum pour une production
    d’énergie électrique optimale.

    • « une aimantation puissante », c’est un champ magnétique puissant, donc une force élevée, pas une énergie. L’énergie, c’est ce que peut acquérir une particule entrant dans ce champ et qu’on devra lui reprendre pour la remettre dans son état initial. Somme de l’énergie sur un cycle quelconque dans un champ magnétique = zéro.

      La désaimantation des aimant n’a rien à voir. Un aimant ne s’use pas lorsque l’on s’en sert, mais parce qu’il est plus chaud que le zéro absolu.

      Le rendement des moteurs électriques est proche de 98% : 98% de l’électricité est convertie en énergie mécanique de rotation du rotor. Il n’y a que 2% qui est perdu en chaleur par effet joule dans les bobines et induction dans la carcasse.

      Votre batterie qui « shunte les champs magnétiques » je ne sais pas ce que ça veut dire mais dans un vrai moteur c’est exactement ce que font les bobines : elles inversent leur champ magnétique au passage des aimants pour que ça tourne : énergie électrique = énergie mécanique + chaleur.

      Peut-être que votre bidule fonctionne à 51% comme moteur et à 49% comme dynamo qui récupère une partie de l’énergie cinétique du rotor, mais vous avez forcément énergie total consommée = énergie totale produite. Notez que ce n’est pas une proportionnalité, c’est une égalité rigoureuse.

      Encore une fois, toutes les lois de l’Univers interdisent de lui ajouter de l’énergie. La définition de l’énergie, est « grandeur physique qui caractérise l’état d’un système et qui est d’une manière globale conservée au cours des transformations ».

      Désolé mais votre « moteur » n’est qu’un projet farfelu de plus.

      • Bonjour, une petite précision: un champ magnétique contient de l’énergie magnétique qui n’est pas potentielle; l’énergie finale d’un cycle est égale à son énergie initiale pour un aimant idéal; en réalité expérimentale, un aimant réel agissant sur un autre aimant réel possèdent chacun un temps de relaxation magnétique égal à:
        tau = perméance interne / résistance électrique,
        et dans ce cas, le champ B dans un cycle dépend de ce temps de relaxation tau et devient pour l’interaction:
        Bt = B . ( 1 + 4 Fo /2pi F)
        où Fo = 1 / tau avec B qui est le champ initial et F, qui est la fréquence de passage d’un aimant relativement à l’autre.
        Et dans ce cas, si la symétrie circulaire du champ des poles interagissants est atténuée, alors l’énergie finale EST PLUS GRANDE que l’énergie initiale avec des aimants REELS et pas des aimants idéaux scolastiques, qui n’existent pas !

        • Décidément je n’arriverai jamais à ce que vous mettiez un lien vers vos sources, faut tout faire soi même ici …

          Alors voilà les miennes :

          Les aimants réels ont une hystérèse qui empire les chose, en effet. Selon https://dossier.univ-st-etienne.fr/destoucn/www/Enseignements/CMmagn%C3%A9tismeND.pdf chapitre 1.4 :  »

          Sous l’effet des champs d’induction et d’excitation, les forces de Laplace créent des contraintes internes au matériau qui mettent en mouvement les domaines de Weiss. Leur frottement les uns contre les autres favorise l’échauffement du matériau : ce sont les pertes par hystérésis.

          Evaluation des pertes par hystérésis : Les pertes proviennent de la différence entre l’énergie emmagasinée durant la croissance de H et celle restituée lors de la décroissance. Pour un parcours complet du cycle, l’énergie est proportionnelle à son aire ( AH ) et au volume du matériau (V). Ces pertes sont d’autant plus importantes que le nombre de cycles par seconde est élevé. Une tension évoluant à la fréquence f, crée des grandeurs magnétiques évoluant à cette fréquence.  »

          Donc il me semble que vous devez avoir fait une petite faute de signe dans la phase quelque part si vous pensez que l’hystérèse peut créer de l’énergie plutôt que d’en dissiper…

          Merci pour votre idée selon laquelle des matériaux réels ont des avantages sur des matériaux idéalisés, ma soirée était un peu triste jusque là…

          • Il se trouve en effet et vous avez raison que l’hystérèse n’est pas la cause génétique de ce phénomène mais qu’un autre lui est associé qui est l’intégration moyenne (1) de la différence de potentiel aux bornes d’un composant (ou de son champ) et qu’il est plus rationnel de lui en accorder le role prépondérant;
            cette intégration est particulière en ce sens qu’elle ne donne pas une valeur nulle à une moyenne d’une grandeur sinusoidale dans un cycle thermodynamique mais au contraire une valeur dépendant de l’inverse du temps de relaxation, et à la puissance associée s’il s’agit d’une différence de potentiel; cela est du à la contrainte de préserver absolument l’invariance du signe positif de l’action dans l’intégrale d’action pour les deux parties d’un cycle fonctionnant en intégrateur (1) avec un temps de relaxation non nul et dans ce cas, la valeur de la 2ème demi-intégrale de la 2ème demi-période d’un cycle transformant réel physique, n’est plus alors l’opposée de la valeur de la première comme d’habitude, puisque l’élément infinitésimal dt va changer de signe pour réaliser l’invariance de signe algébrique positif de l’action pour la deuxième partie de cycle quand son Lagrangien restitué doit etre considéré lui en revanche comme ayant changé de signe conventionnel, ce qui se répercute aussi pour l’intégrale moyenne du champ ou de la ddp pour l’élément dt de cette intégrale, alors que la ddp (ou le champ B(t) ) sinusoidale, n’a pas changé dans son écriture formelle.

            Pour un aimant, cela aboutit à la valeur du champ Bt final et l’hystérèse traditionnelle n’est pas en cause

            (1)
            Un montage intégrateur est un montage qui a pour signal de sortie l’intégrale de son signal d’entrée.
            Donc tout signal vérifiant la relation suivante est un montage intégrateur :
            vs=1 / tau . S ve(t) . dt S est le signe de l’intégrale au sens de Riemann

            1/tau est une constante
            ve est la tension d’entrée
            vs est la tension de sortie

            Bien sûr on peut remplacer la tension par le courant ou une autre grandeur.

  • GP

    Le problème avec les gens de science, c’est qu’ils se basent sur des lois qui pour une grande partie on plus de deux cents ans.
    La technologie évoluant, plutôt que d’en remettre en cause certaines, il est plus simple d’en inventer d’autres, complémentaires aux premières.
    Et si d’aventure, il apparait un paradoxe dans les résultats, pas de pb on vas en trouver une nouvelle (loi) pour l’expliquer.
    La science s’est enfermé dans des dogmes difficiles à remettre en cause, sous peine d’être « lynché » par la majorité bien pensante.
    Si on avait écouté certains scientifiques de l’époque, dont les règles régissent toujours notre physique, les plus lourds que l’air ne voleraient pas.
    Moi j’affirme que notre physique est partiellement fausse, et nous maintient dans une forme d’obscurantisme moderne, dont les lois de la conservation en sont le chantre.
    Il s’en vient des temps qui donneront crédit à mon propos, qui pour le moment ne peut passer que pour de la provocation, mais sachez qu’il n’en est rien.

    • « Le problème avec les gens de science, c’est qu’ils se basent sur des lois qui pour une grande partie on plus de deux cents ans. » Faux. on se base sur les faits expérimentaux reproductibles qui permettent d’induire des lois :

      http://hateandanger.files.wordpress.com/2012/12/every-baby-knows-the-scientific-method.jpg

      « La technologie évoluant, plutôt que d’en remettre en cause certaines, il est plus simple d’en inventer d’autres, complémentaires aux premières. » . On n’invente pas des lois, on les induit de nouvelles expériences. Parfois on peut corriger les anciennes (relativité restreinte), parfois la remise en cause est réelle et très profonde (mécanique quantique, relativité générale, évolution etc.

      « Et si d’aventure, il apparaît un paradoxe dans les résultats, pas de pb on vas en trouver une nouvelle (loi) pour l’expliquer. » Exemple svp ?

      « La science s’est enfermé dans des dogmes difficiles à remettre en cause, sous peine d’être lynché par la majorité bien pensante. » Ce blog est la preuve du contraire. Les lois de la physique sont difficiles à remettre en cause car elles forment un tout très cohérent qui permet de PREDIRE le résultat de pratiquement n’importe quelle expérience. Ca ne sert à rien de « remettre en question », il suffit de faire une seule expérience (reproductible) dont le résultat n’est pas correctement prédit par la physique actuelle pour tout remettre en question. Exemples : fentes de Young ou Michelson-Morely. Revenez quand vous aurez une telle expérience.

      « Si on avait écouté certains scientifiques de l’époque, dont les règles régissent toujours notre physique, les plus lourds que l’air ne voleraient pas. » Vous êtes le 4ème qui ramène le même argument ici, sans référence exacte à qui a dit quoi. Moi j’ai fait la recherche, et c’est dans mon prochain article « Les impossibles » dans quelques jours;-) Mais je vous donne indice : on dit que c’est Lord Kelvin qui a dit ça, celui qui a démontré l’existence du zéro absolu des températures (que plus personne ne conteste je crois). Kelvin était un admirateur de Tesla et il croyait aussi à l’existence de l’Ether 😉

      « Moi j’affirme que notre physique est partiellement fausse ». Je dirais plutôt « incomplète ». Par exemple on ne sait entre autres pas ce qu’est la matière noire et c’est un gros problème car les expériences disent qu’elle existe, et que les expériences pour la détecter ne la détectent pas (encore).

      « une forme d’obscurantisme moderne, dont les lois de la conservation en sont le chantre. » Oui, ces lois ont toujours l’air un peu « parachutées » jusqu’à ce qu’on découvre le théorème de Noether qui n’est pas une loi physique mais un théorème purement mathématique démontré et qui énonce l’équivalence entre les lois de conservation et l’invariance des lois physiques par rapport à certaines transformations géométriques. En gros, la conservation de l’énergie est équivalente à l’invariance par translation dans le temps. Le simple fait qu’une expérience donne le même résultat lorsqu’on la répète « prouve » que l’énergie se conserve, et vice-versa.

      « Il s’en vient des temps qui donneront crédit à mon propos, qui pour le moment ne peut passer que pour de la provocation, mais sachez qu’il n’en est rien. » Mais je ne le prends absolument pas pour de la provocation, je regrette juste que mon article n’ait pas été suffisamment clair pour vous… Alors je résume : aucune chance.

  • Raoul

    A tout les rêveurs, rêver moderne.
    Rêver fusion froide.
    http://gizmodo.com/a-u-s-company-bought-the-rights-to-this-dubious-cold-f-1508731448

    Même le plus acharner des empiristes peu croire un instant à la fusion froide. On peut toujours attendre un catalyseur magique qui fera de la fusion froide une réalité.

    • Un empiriste ne croit rien, il vérifie 🙂
      J’ai écrit sur ce sujet ici : http://www.drgoulu.com/2011/06/11/tiede-fusion/ . Je ne crois pas à la fusion froide, mais je n’exclus pas qu’une invention géniale puisse un jour réaliser la fusion autrement que dans ITER, parce que la fusion est une phénomène physique.
      Le MP viole la physique : il est impossible.

  • Bonjour,
    Je constate une méconnaissance partielle de ce que signifie le Théorème de Noether; il s’applique très bien à un cycle; un cycle est constitué de 2 parties: l’une durant lequel une différence de potentiel est absorbée et une autre ou la ddp est restituée avec une perte; la dynamique de ce cycle est liée à la conservation de l’action; ce qui signifie que le Lagrangien est absorbé et positif durant la première partie et restitué dans la deuxième, avec perte et compté négativement,comme le travail absorbé et celui restitué dans ce cycle;
    le problème du rendement sur-unitaire est donc de créer une variation positive du travail au cours du cycle et non pas une énergie nouvelle ni provenant d’un milieu extérieur au cycle;

    Tout mécanisme cyclique est caractérisé par son temps de relaxation tau (ou constante de temps) et ce cycle peut donc etre concu comme constitué d’un accumulateur ou absorbeur d’une ddp et d’un restitueur de cette ddp (avec pertes);

    Cependant la propriété d’accumulteur peut-etre tournée en celle d’accumulateur et d’intégrateur passif si la durée d’acquisition/restitution de la ddp, t = T/2pi au cours du cycle est plus petite que le temps de relaxation tau;

    t = T/2pi < tau,

    dans ce cas, une ddp moyenne qui est l'intégrale de la ddp instantanée apparait au cours du cycle sur un période; c'est une loi de la nature aussi prouvée que le Théorème de Noether concernant un intégrateur passif; une cellule RC, RL ou un volant d'inertie peuvent etre accumulateurs et intégrateurs passifs;

    cette ddp moyenne intégrale est additive et la somme des ddp instantanée initiale (avec perte) et moyenne intégrale en donnent donc une troisième qui est donc plus grande que celle initiale; c'est cette ddp sommée qui constitue la source d'énergie interne et qui ne vient ni du vide, ni de l'éther etc.

    Et elle ne s'annule pas au cours du cycle à cause du changement du signe du Lagrangien, du travail et du signe du temps dans l'intégrale moyenne et dans l'intégrale d'action au cours du cycle pour que l'action soit invariante en signe positif;

    ce phénomène possède une autre propriété consistant en une brisure de la symétrie temporelle de l'accumulation avec intégration moyenne de la ddp initiale à la restitution de la ddp totale: la restitution est beaucoup plus rapide que ne le calcule la théorie des accumulateurs passifs (self, capacités, volant d'inertie) C'est cette asymétrie temporelle qui fait perdre la loi de conservation de l'énergie; comme un troisième phénomène est la restitution finale de la ddp totale dans une résistance et non une impédance et comme l'accumulation avec intégration de la ddp initiale n'est pas simultanée avec la restitution de la ddp totale, l'impédance ( de quelques natures qu'elle soient) devient indépendante (découplée) de la résistance de la restitution finale, ce qui crée une ddp de jonction proportionnelle à la ddp initiale et à la racine carrée du contraste Zinitiale du cycle / Rfinale du cycle, quand le cycle est aussi intégratif.

    Ce sont toutes ces propriétés accumulatrice, intégrative moyenne interne, et le découplage contrasté de l'impédance initiale et de la résistance finale ( de quelque natures qu'elles soient) qui constituent le phénomène du cycle à rendement sur-unitaire meme avec pertes de puissance au court du cycle intégratif qui est très différent ainsi d'un cycle traditionnel.

    • http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_de_Noether_(physique)#Remarque : « Le théorème s’applique à certaines classes de théories décrites soit par un lagrangien, soit par un hamiltonien, ce qui est le cas de la plupart des théories en physique. »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9canique_lagrangienne#Lagrangien_.C3.A9lectromagn.C3.A9tique : l’électromagnétisme est décrit par un lagrangien. Noether-Bevia : 1 à 0

      Mais je vous laisse une seule possibilité de prolongations : répondez à ma question dans http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Th%C3%A9or%C3%A8me_de_Noether_(physique) . Et là-bas s’il vous plait, car j’aimerais des avis plus éclairés que le mien, et moins partiaux que le vôtre.

      • Bonsoir Dr Goulu
        Pourquoi 1 à 0 ? je ne nie pas que l’électromagnétisme est décrit par le Lagrangien; ce que je dis est qu’ un Lagrangien associé à une translation ne se traite pas exactement comme les deux Lagrangiens d’un cycle intégratif, équivalent à une rotation avec une moyenne intégrale de la ddp et qui sont alors signés thermodynamiquement de manière opposés, et de meme signes que les travaux absorbé et restitué du cycle intégratif; ce qui n’est pas le cas pour le Lagrangien d’une translation; .les deux Lagrangiens du cycle intégratif ne sont alors plus équivalents car ils dépendent chacun de l’impédance de chaque demi-cycle; le Lagrangien restitué est thermodynamiquement négatif et sa valeur absolue est plus grande que celle du Lagrangien absorbé ce qui entraine une asymétrie temporelle car dans le cycle intégratif, il y a indépendance des impédances qui, si elles sont décroissantes, autorisent une variation positive du travail, qui ne peux plus etre considérée comme inférieure ou égale à 0.

        Les théories qui ne sont pas décrites par un Lagrangien ou un Hamiltonien sont donc celles qui sont le mieux décrites par deux Lagrangiens ou deux Hamiltoniens non équivalents en particulier, la théorie d’un cycle intégratif avec impédances décroissantes. La variation positive du travail qui en résulte, quoique conservant l’énergie de chaque demi-cycle, produit ce qu’on appelle un rendement surunitaire grace à la manière interne d’apparition du travail correspondant à la ddp moyenne intégrale durant l’intégrale de la ddp instantanée. Le travail contenu alors dans le cycle est plus grand que le travail introduit et absorbé. En fait cela correspond, en simplifiant un peu, si l’on se réfère à la définition d’un potentiel V = KQ / r à la variation de r quand le temps de relaxation tau est plus grand que T/2pi; on doit déduire que la valeur de r est alors: rb = V . T/2PI pour un cycle intégratif au lieu de ra = V. tau et l’on voit que V(rb) > V(ra) si T.2pi << tau.

  • belarbi Miloud

    Bonjour!

    Le problème qui se pose aux Scientifiques, c’est comment capter et transformer l’énergie qui dort au sein de la matière en travail capable de véhiculer des masses.

    Jadis, certains Scientifiques affirmaient qu’un objet plus lourd que l’air ne peut voler ? Nous constatons de nos jours que des tonnes d’acier survolent au dessus des nuages et le commun des mortels trouve cela normal. Le premier principe de la Thermodynamique n’a jamais été valider par des expériences, à ce jour.

    Un système adiabatique n’échange pas de la chaleur avec l’extérieur donc ne consomme pas de l’énergie. On peut représenter ce système qui défie les lois de la Thermodynamique sans les réfuter ni les infirmer, comme un système à implosion athermique. L’énergie qui dort au sein d’aimant permanent qui est analogue à bobine, représente une force magnétomotrice permanente et n’a pas besoin d’un courant pour générer le champ magnétique nécessaire pour générer une force capable de déplacer un objet et donc effectuer un travail.

    Scientifiquement reconnu :

    Lorsqu’un flux magnétique est crée dans un milieu quelconque, il existe toujours une quantité d’énergie emmagasinée qui est récupérable. Dans le cas d’un milieu comme l’air, ou de tout autre matériau non magnétique, la quantité d’énergie emmagasinée est bien définie et totalement récupérable. En effet, tout comme on peut emmagasiner de l’énergie mécanique en comprimant un ressort, on peut emmagasiner de l’énergie magnétique en créant un champ magnétique. Comme toute autre forme d’énergie, l’énergie magnétique se mesure en joules.

    Dans les matériaux non magnétique comme l’air, la quantité d’énergie emmagasinée dépend de la densité de flux et du volume occupé par le champ. Sa valeur est donnée par la formule : W = B² V 2µ° qui peut s’écrire sous la forme approximative : W = 400 000 B² V

    L’expérience nous montre qu’un matériau magnétique placé dans un champ magnétique subit une force d’attraction. La Force agit toujours dans la direction des lignes de force, comme si elles étaient des élastiques attachés au morceau attiré.

    Dans un moteur à « explosion » , l’inflammation du mélange gazeux pousse un piston ce qui donne un travail. Dans un Moteur magnétique à « implosion » athermique, l’interaction entre les charges ou porteurs de charges en équilibres, transforme le mouvement de l’une des charges, directement circulaire produisant un travail de puissance confirmé par des expériences sur plusieurs années.

    La vidéo suivante donne la preuve irréfutable d’une machine athermique dont le principe est validé par diverses expériences. Le problème qui se pose à l’inventeur est le manque de moyens pouvant lui permettre de fabriquer un moteur puissant qui marche sur son principe athermique et qui n’est autre que de la mécano magnétique ou effet Barnett sans infirmer ni réfuter les lois de la Thermodynamique.
    http://www.dailymotion.com/video/xkabxf_generateur-magnetique-belarbi-autonomie_tech

    Comment l’inventeur va t il contourner l’idée faite sur l’énergie libre par certains scientifiques dont le cerveau est formaté par la Thermodynamique. Ils oublient que c’est bien un certain Mr GRAMME, un vrai Autodidacte à l’instruction très rudimentaire qui inventa la première dynamo dans le monde qui porte son nom. Ils oublient aussi que Mr AMPERE, ce génie des Mathématiques n’a jamais été à l’école et qui guidé par son Père devint un illustre Savant. Ils oublient Mr THOMAS Edison l’homme aux mille brevets et j’en passe….Merci à tous ces illustres génies des temps passés qui ont permis l’avance du progrès dans le monde. Donner à chacun le livre choix pour trouve une solution qui contourne mère ignorance, c’est favoriser l’avance du progrès dans le monde et faire reculer l’alarme de l’apocalypse qui risque de détruire toute l’humanité. Les riches pollueurs de la planète ne font que retarder la misère d’un monde plongé dans les ténèbres une fois que toute les sources polluantes seront taries. Un inventeur infortuné et conscient de la situation dans laquelle survie notre belle planète autrefois si paradisiaque. Merci,

    • Bonjour !

      « Le problème qui se pose aux Scientifiques, c’est comment capter et transformer l’énergie qui dort au sein de la matière en travail capable de véhiculer des masses. » Non. Ca c’est un problème d’ingénieur, d’ailleurs vous utilisez le mot « comment » par lequel commencent les questions des ingénieurs. Les scientifiques (pas besoin de majuscule) se demandent « pourquoi » 😉

      L’énergie ne « dort » pas au sein de la matière. La matière est de l’énergie (E=mc^2) et l’énergie est un invariant : si on convertit de la matière en énergie, il y a moins de masse. Si on convertit de l’énergie en matière (après une collision de noyaux au CERN par exemple, l’énergie donne naissance à des particules qui n’étaient pas dans les noyaux), il y a plus de masse.

      « Jadis, certains Scientifiques affirmaient qu’un objet plus lourd que l’air ne peut voler ? » C’était Kelvin et Raleigh à la fin du XIXème. Pourtant ils voyaient des oiseaux. En fait Kelvin a dit en 1885 « La réalisation d’une machine volante plus lourde que l’air est impossible » . C’est la réalisation (technique) qu’il pensait impossible, parce que c’était un scientifique, pas un ingénieur. Comme scientifique le même Kelvin a dit que rien ne peut être froid que le zéro absolu, et là il a raison parce que la physique a montré que la température mesure l’agitation des molécules, et que l’agitation ne peut pas être plus faible que zéro. Ces « impossibilités » sont très différentes, et il faut bien les comprendre.

      Le premier principe de la Thermodynamique est validé par toutes les expériences possibles et imaginables : chaque explosion dans chaque cylindre de chaque moteur chaque seconde, chaque contraction de muscle de patte de fourmi, chaque collision de particules où que ce soit dans l’univers. Un principe physique est (wikipédia) : « une loi physique apparente, qu’aucune expérience n’a invalidée jusque là ». En fait il suffirait d’une seule expérience qui ne vérifie pas le premier principe pour le remettre en question, mais il n’y en a jamais eu aucune. La wikipédia dit aussi « bien qu’elle n’ait pas été démontrée ». Effectivement, il n’y a pas de démonstration disant que le principe est forcément vrai. Mais il y a le théorème de Noether, démontré, qui dit que la conservation de l’énergie est la conséquence (et même l’équivalent) de l’ « invariance par translation dans le temps ». En gros, l’expérience qui pourrait invalider le premier principe devrait se passer différemment selon le moment où on la fait, toutes les autres conditions étant identiques. Donc peut-être qu’en faisant tourner des neutrinos à la surface d’un trou noir on gagne ou on perd quelques millijoules, mais avec des aimants et de leviers, aucune chance.

      Bien sur que vous pouvez faire une transformation adiabatique ou utiliser un aimant pour effectuer un travail. Une fois. Et après, comment vous remettez le système dans son état initial pour recommencer ? Ah ben zut alors, il faut justement lui fournir depuis l’extérieur exactement le travail en question. Bilan sur un cycle : zéro.

      Votre vidéo (incompréhensible, bruyante et de mauvaise qualité, désolé je n’ai même pas eu le courage de la regarder en entier) ne prouve rien du tout, il y en a des centaines du même acabit. Ce sont des tests par des labos indépendants qui pourraient mesurer votre bidule. Amenez-le dans une bonne Université, on rediscute après. Et si vous avez besoin de sous, commencez par alimenter votre propre ménage avec votre « moteur » pour économiser sur votre facture EDF, et faites vous connaître sur http://peswiki.com/ , ici vous n’avez aucune chance.

      Gramme, Ampère, Edison et Tesla (vous l’avez oublié ? moi pas ) ont vécu aux débuts de l’électricité, quand Maxwell commençait à comprendre « pourquoi » et qu’il y avait tout d’un coup plein de réponses possibles aux « comment » pour les inventeurs. Vous arrivez juste 150 ans trop tard, désolé …

      Merci pour la référence à l’effet Barnett (ou Einstein- de Haas), je ne connaissais pas, et c’est intéressant parce que ça lie expérimentalement le spin des électrons à la rotation macroscopique. Je comprends que ça vous donne des idées, et c’est très bien, mais ne rêvez pas trop, et surtout ne vous ruinez pas.

      • BELARBI Miloud

        Cher Monsieur Dr. Goulu,
        Bonjour!
        Merci d’avoir répondu à mon commentaire.
        Je remarque que vous avez réponse à toutes les questions posées et cela me fait autant plaisir. Cela me permet d’avoir plus d’informations qui répondent à mon attente.
        Je m’incline devant votre savoir et merci d’avoir retenu comme bonne référence l’ EFFET Barnett qui avait été expérimenté pour la première fois en 1914 alors que l’effet magnéto mécanique avait été expérimenté pour la première fois par Messieurs Einstein et Hass en 1915.
        Tous les savants que vous avez énumérés avait préparé l’invention de Mr GRAMME ZENOBE qui n’était autre que la Dynamo qui porte son nom. Alors que les Savants de son époque cherchaient avec des équations mystiques le moteur idéal, il s’avéra par la suite que la Dynamo Gramme était réversible. Je n’ai rien contre les Physiciens mais seulement contre leur obstination de rejeter le mouvement entretenu dont le principe contourne ou tente de contourner une utopie scientifique sur le mouvement. La seule énergie qui permet aux astres errants de tourner sur eux mêmes et rester en lévitation et ce que connait l’Autodidacte…… L’énergie magnétique…
        Les inventeurs de machines à énergie libre tente d’apporter une réponse à l’attente de l’humanité sur son devenir énergétique une fois que toutes les sources existences seront épuisées. Certains Scientifiques sont stipendiés par des Pollueurs véreux qui ne pensent qu’à l’opulence éphémère au risque de s’auto détruire pour une vie qui ne dure qu’un instant. Pourquoi les Physiciens qui s’imaginent embrasser l’univers avec leurs connaissances à partir de Postulats ne font il preuve d’un savoir fou et risquer l’aventure au sein de l’impossible pour contourner mère ignorance sur un phénomène qui semble se moquer de la connaissance qui semble freinée au point de rendre trop égoïstes certains Physiciens qui ne font que faire reculer ce qui semble apporter la réponse à l’attente de toute l’humanité.
        Ma machine que vous taxez de bidule insignifiant tourne le principe athermique ou effet Barnett. Comme tout le monde le sait, l’homme ne peut ni créer ni détruire l’énergie mais ne fait que la transformer.
        Dans la machine athermique qui porte mon nom, la puissance motrice est engendrée par interaction mono polaire (encore un mot néologique ?). La mono polarité inconnu du monde du Postulat, n’infirme pas la dualité magnétique d’un aimant mais ne fait que renforcée le flux magnétique du Pôle magnétique en interaction avec la charge magnétique opposée. Tout comme un électro-aimant, la force d’attraction (équation :F=400 000 B² A ) entre les charges en opposition dans l’étage dynamique de la machine athermique, engendre la rotation d’un piston rotatif sur un parcourt angulaire de environ 340°. C’est le premier Temps Moteur. (sans dissipation d’énergie par effet joule) et dont la puissance dépend de certains paramètres propres au nouveau concept de technologie innovante inconnue du monde du Postulat.
        Sachez que le principe de ma machine et totalement différent de ceux que vous voyez sur le Web. Les Machines à énergie libre vues sur le Web sont réalisées sans aucun raisonnement Scientifique donc ne permettent aucune application d’une quelconque formule ou équation. qui valident le nouveau principe physique. Je peux vous certifier que le principe de ma machine reflète un raisonnement purement scientifique par l’application de formules qui permettent à tout Ingénieur ou Ouvrier Spécialité dans la réalisation de machines complexes de valider l’invention athermique. Le piston rotatif de la machine se trouve immergé dans le champ de force de gravité machine qui est 20 000 fois supérieure au champ magnétique terrestre qui se situe 0.5 Gauss. Si comme vous dites, la physique refuse le mouvement par les aimants ? Alors pourquoi Gravity-One travaille sur un procédé machine qui utilise la gravité terrestre pour faire chuter une masse et la faire remonter par la poussée d’Archimède. Ce sont cependant des Physiciens du CNRS qui sont en collaboration avec Gravity-One depuis des années. Si maintenant, les physiciens cherchent le mouvement pour contourner ou infirmer l’utopie scientifique, pourquoi alors s’obstinent ils à dire aux inventeurs que le mouvement qui contournent les lois de la Thermodynamique est impossible. La raison est que Mère ignorance fait que personne ne peut copier la mécanique céleste…Et seul le Maître de la Création peut transmettre l’idée dans l’un de ses élus afin d’assurer l’avance du progrès dans le monde et ce,; quoi qu’en pensent les physiciens de toutes disciplines…. Merci d’avoir éclairé ma lanterne. Car c’est par l’échange que l’homme grimpe les marches de la connaissance. Encore Merci
        A tout prendre ou à laisser, chercher l’inconnu par l’absurde, c’est bien mieux que la oisiveté ou la paresse…

        • Pour commencer, en aucun cas je ne me permettrais de qualifier votre réalisation de « bidule insignifiant ». Vous y avez manifestement consacré beaucoup de temps, ça mérite le respect. Donc « bidule » tout court, car je n’y ai rien compris.

          Avec tout ce qui passe sur le Net et ailleurs, je (et d’autres) ne peuvent consacrer plus de quelques minutes à une information. Et je constate dans votre prose les mêmes tendances que chez les autres génies incompris qui se sont exprimés ici : beaucoup de texte pour se plaindre des scientifiques qui ne veulent rien comprendre, pour rabâcher les mêmes poncifs sur la destruction de l’humanité et les mêmes références à Dieu le Père qui ne saurait nous avoir laissé un Univers dotés de Limites Infranchissables. Tout ça n’a aucun intérêt ici. Vous êtes un inventeur ? Alors focalisez votre énergie à répondre aux 3 questions :

          « Pourquoi » votre bidule fonctionnerait-il ? Vous invoquez l’effet Barnett et les monpôles magnétiques dont l’existence n’est en effet pas totalement exclue. En quoi ceci permettrait de violer le principe de conservation de l’énergie ? Pour ça vous devez donner des références à des travaux théoriques solides. Pas du bla-bla, juste quelques liens ou références bibliographiques.

          « Comment » votre bidule fonctionne. Déposez un brevet, publiez les plans et les calculs permettant de reproduire votre expérience. Expérience pas reproductible = pas de la science = inutile.

          « Combien » ça produit, combien ça coûte, combien ça rapporte. L’énergie est « free », libre et gratuite partout. Le pétrole est gratuit, l’énergie solaire et l’uranium aussi. Ce qui coûte, ce sont toutes les activités humaines permettant d’extraire et de fournir l’énergie : construction de puits, d’éoliennes, d’usines de retraitement, de pipe-line, de lignes à haute tension etc. Donc même si un bidule pouvait produire de l’électricité à partir de vide pur, ce bidule aura un coût, s’usera un peu, demandera de l’entretien, et donc le kWh extrait du vide aura un prix aussi. Et c’est ce prix qui compte en définitive, car rien ne prouve que l’énergie « libre » serait moins chère que l’énergie « pas libre » : ça dépend du prix des bidules.

          A ce propos, vous reprenez aussi un autre thème récurrent « le manque de moyens pouvant permettre de fabriquer un moteur puissant ». C’est stratégiquement faux. Si votre bidule marche en petit, ça suffit pour convaincre n’importe qui et ça vous ouvre des marchés beaucoup plus accessibles que de concurrencer EDF ou Exxon : les vélos, les ordis portables etc. De plus la miniaturisation apporte souvent de nombreux avantages : moins de matière, moins de frottements etc.

          Je répète que vous perdez votre temps et votre argent si vous croyez violer le principe de conservation de l’énergie. Je me fatigue juste à écrire ceci dans l’espoir que vous perdiez votre temps et votre argent de manière mieux structurée…

          • BELARBI Miloud

            Cher Monsieur Dr. Goulu
            Bonjour!

            Encore un Merci pour vos précieux conseils.
            Si vous le permettez,
            Veuillez je vous prie lire ce qui suit : Merci,

            CITATION

            Alors
            focalisez votre énergie à répondre aux 3 questions :

            « Pourquoi »
            votre bidule fonctionnerait-il ? Vous invoquez l’effet Barnett et les monpôles
            magnétiques dont
            l’existence n’est en effet pas totalement exclue. En quoi ceci permettrait de
            violer le principe de conservation de l’énergie ? Pour ça vous devez donner des
            références à des travaux théoriques solides. Pas du bla-bla, juste quelques
            liens ou références bibliographiques.

            « Comment » votre
            bidule fonctionne. Déposez un brevet, publiez les plans et les calculs
            permettant de reproduire votre expérience. Expérience pas reproductible = pas
            de la science = inutile.

            Réponse :

            L’invention est brevetée
            et a déjà fait l’objet de publications et d’une prise en charge par une
            institution étatique. Vidéo : (exposition à l’Université de Laghouat –
            Algérie) – Lien : http://www.dailymotion.com/video/xnbwmm_exposition-universite-laghouat-president-de-la-republique-14-12-2011_tech

            En France : Trois Amis Français apportent leur
            soutien dans la réalisation du Projet. Quelques centaines de messages d’encouragement
            et invitations (collaboration et autres ) se trouvent dans ma boite Gmail.

            Etant dans une phase de R&D, je ne veux tromper
            personne. Mon but étant de valider à 100% le nouveau principe physique
            athermique qui, je le confirme, n’infirme ni réfute les lois de la
            Thermodynamique mais ne fait que apporter de nouvelles informations qui
            échappent à la recherche scientifique.

            Pour comprendre un phénomène qui échappe à la compréhension,
            tout Scientifique ou chercheur sur l’énergie libre se doit de réaliser un
            modèle qui représente le dit phénomène à l’étude en adoptant un raisonnement
            purement scientifique. Un Autodidacte
            qui s’est instruit lui-même après la fin de ses études (primaires ou
            universitaires), utilise son savoir-faire pour contourner le phénomène qui
            semble Utopique à maitriser.

            Ils existent des personnes douées, au quotient
            intellectuel de créativité innée, sortes d’élus prédestinées à faire avancer le
            progrès dans le monde sur volonté divine. Car après tout, le vrai inventeur des
            choses et des êtres, reste unique et c’est bien Dieu Amour, lui l’Omniscient.

            L’homme de par son intelligence ne fait que
            matérialiser l’image (invention) émanant de nulle part et, dans la mesure du
            possible, tenter d’en faire profiter
            toute l’humanité.

            La seule chose que je peux certifier, est que mon système qui semble échapper à la
            compréhension du commun des mortels, a donné des preuves de sur unité pour ne
            pas dire Perpétuel car il n’y a que Dieu qui peut maîtriser ce phénomène qui nargue l’homme avide de savoir depuis les
            temps farouches.

            Je suis vraiment désolé de ne pouvoir vous
            apportez des preuves qui risquent de compromettre mes recherches sur la
            nouveauté technique. Laissant le temps
            décider ?

            Pour ce qui est de la deuxième question :

            Pour parler
            production, prix, apport, il faudra terminer les quelques expériences qui
            restent pour valider définitivement le nouveau principe physique de technologie
            innovante.

            Le Moteur magnétique à l’étude, n’est autre qu’un
            Moteur Sur Unitaire et non Perpétuel.

            Exemple : Si le générateur de courant fournit 1000 W,
            le moteur magnétique devra développer une puissance de : 1000 / 0.8
            = 1250 W

            Comme le moteur magnétique se compose de deux étages
            Moteurs dont les puissances s’additionnent pour fournir l’équivalent 1250 W, la
            puissance du moteur magnétique prévue dans la machine à énergie libre sera de
            mettant : 1250/2 = 625 w

            L’autre puissance sera assurée par un moteur de dé
            freinage magnétique et dont l’apport sera fourni soit par une source externe :
            électrique, solaire ou éolien ou si possible INTERNE si le moteur magnétique
            peut donner plus par interaction mono polaire.

            Donc, le résultat donnera certes un moteur sur
            unitaire ou si vous voulez une sorte de moteur hybride….. Mécano
            magnétique/électrique ou Mécano
            magnétique/Solaire etc… etc…

            Pour l’instant, l’étage dynamique du moteur magnétique
            qui doit recevoir les aimants en interaction mono polaire, est fabriqué par une
            imprimante 3 D.

            La puissance du Couple développé par le moteur
            magnétique et qui a été validé par diverses expériences, dépend de certains
            paramètres propres au nouveau concept de technologie innovante.

            Citation qui
            retenu mon intention :

            Si votre bidule marche en petit, ça suffit pour convaincre
            n’importe qui et ça vous ouvre des marchés beaucoup plus accessibles que de
            concurrencer EDF ou Exxon : les vélos, les ordis portables etc. De plus la
            miniaturisation apporte souvent de nombreux avantages : moins de matière, moins
            de frottements etc.

            Mon
            bidule a marché en petit et que donne l’expérience suivante :

            1er
            Test de validation du Couple :

            Un mini étage réalisé par l’imprimante 3 D a fourni un
            couple de seulement 4 N.m.

            Soit à la vitesse de 52.35 rad/seconde, une puissance de 209.4 W

            (Sans
            dissipation d’énergie par effet joule) et sans aucun apport externe ?

            En répondant :

            Je ne prétends
            nullement violer le principe de conservation de l’énergie MAIS tout simplement
            APPORTER la PREUVE que mon système ne fait que TRANSFORMER l’énergie magnétique en énergie mécanique par la création d’un
            champ magnétique dans un système ADIABATIQUE de mon idée. Ce nouveau principe permet de capter et
            transformer l’énergie magnétique en énergie mécanique et vice versa tant qu’existera
            une force de libération qui permet l’autonomie du mouvement du piston rotatif.

            L’énergie d’autonomie qui assure un parcourt angulaire
            de environ 20°, peut être externe ou interne au système afin d’assurer la sur
            unité.

            Je ne puis en
            dire d’avantage. Que Dieu l’Omniscient m’aide à mieux diriger mes pensées vers
            un futur écologique ou un chacun vivra sa vie dans la dépendance énergétique
            sans pollution. Les énergies polluantes sont génératrices de conflits
            humanitaires entre les enfants d’une unique Parenté Universelle EVE et ADAM.

            Pour valider mes informations scientifiques sur la
            transformation de l’énergie magnétique en énergie mécanique et vice versa,
            Veuillez consulter la page 186 – Paragraphe 15.1 (Energie Magnétique dans l’air)
            – Quatrième Edition d’Electrotechnique – Théodore Wildi et Gilbert
            Sybille. Un ouvrage tellement riche en
            informations techniques qui permet à tout Autodidacte de réaliser ses
            expériences par un raisonnement purement scientifique.

            Si telle
            formule énoncé dans un ouvrage scientifique ne donne pas le résultat sur le
            terrain (expérience technique), peut faire l’objet d’une revendication par un
            simple Autodidacte et il est fort possible qu’elle soit INFIRMEE par la
            Communauté Scientifique si la preuve apportée est validée.

            Donc, tous mes travaux reflètent un raisonnement
            purement scientifique.

            Les formules utilisées pour matérialiser la machine,
            proviennent d’ouvrages scientifiques qui donnent des exemples de calculs
            permettant à tout ouvrier ou inventeur de rester dans le sillage de l’information
            scientifique.

            Respectueusement votre,

            • Je sens que c’est sans espoir …

              Un « moteur surunitaire » est censé produire plus de puissance qu’il n’en consomme, donc en y couplant une génératrice on peut alimenter le moteur et il reste de la puissance en plus. Donc surunitaire = mouvement perpétuel = viol de la conservation d’énergie = interdit par l’Univers.

              D’après vos infos et celle que j’ai du me fatiguer à chercher sur le net parce que vous ne les donnez pas, vous avez déposé un brevet en Algérie et un Copyright en France. Mon avis sur la question est ici: http://www.drgoulu.com/2009/03/08/combien-pour-ce-brevet/ .

              Dommage que vous ne sachiez décidément pas communiquer dans le langage des gens que vous cherchez à convaincre… Regardez http://fr.wikipedia.org/wiki/Catalyseur_d'%C3%A9nergie_de_Rossi_et_Focardi pour voir comment font les inventeurs de bidules impossibles pour qu’on parle d’eux…

              • sko

                je préviens tout de même, que cela ne parle aucunement d’effet relatant d’expérience scientifique ou autres, mais parle simplement de votre enseignement que vous avez acquis durant pas mal d’année sans comprendre d’ou elle venez réellement.

                Observez le ciel!!! les étoiles.
                Androméde et les galaxie naines, ou encore l’histoire des Pléiades d’Androméde (les étoiles les plus lumineuse de l’univers), l’histoire qui on put être écrite par d’ancienne civilisation humaine, et vous verrez que certain de vos principes ne colle pas.
                Les principes scientifiques (pour certains) on vu leur origine dans des livres et des initiers de l’ancienne Kabbale (exemple:Peter DEUNOV et Albert EINSTEIN) , mais sa aucun professeur ne vous le dira, car ils ne sont qu’éléves du prince de ce monde qui à prit ces connaissances comme acquit et n’a pas dévoilé leur origine, contrairement à d’autre.
                Vous cherchez que des preuves scientifiques mais elles sont la dérriére ce miroir que vous observé, vous ne voyez que votre reflet donc vous ne prennez pas le temps de vous observez, vous perdez votre temps à chercher autour, et vous avez trouvé ces miettes que le prince à semé, pour vous attire dans ce piége que vous vous efforcez de suivre, jusqu’a la viellesse ou vous serez dévoré, car vous avez fait confiance à l’animal au lieu du maitre.

                bonne continuation, comme même, et j’espéres que vous ne tomberz pas dans ce piége.

                allé une petite citation =)

                « Le monde s’incline devant moi, mais moi je m’incline devant le Maitre Peter Deunov de Bulgarie »
                Albert Einstein ,physicien allemand (1879-1955)

                Ne prennez pas vos enseignement comme acquis car votre bute et de travaillé pour acquérir d’avantage de cette sagesse qui est en nous tous, et l’est toujours car nous sommes les fils et filles de dleu.

                namaste cinta

                • Effectivement, ça ne parle pas d’expérience scientifique, donc ça ne concerne pas ce blog. Mais je suis toujours absolument sidéré par les gens comme vous ou votre Gourou qui détiennent les Secrets de l’Univers mais qui n’ont aucun autre moyen de les communiquer que de dire « croyez moi ».

                  Les scientifiques disent plutôt : « Ne croyez rien, vérifiez tout. » Je n’ai pas cru ce que mes professeurs m’ont enseigné, je l’ai vérifié, parfois moi-même, parfois dans les écrits de ceux qui partagent cette « religion du Doute ».

                  Donc j’ai vérifié et il n’y a strictement aucune référence indépendante qui atteste votre « citation » d’Einstein. Si les faits sur les citations et la philosophie d’Einstein vous intéressent, vous pouvez lire mes trois articles sur lui ici : http://www.drgoulu.com/tag/einstein/

                  Je vous en propose une autre, vérifiable : « Il y a plus de choses dans le ciel et la terre, Horatio, qu’il est rêvé dans votre philosophie. ( Shakespeare, Hamlet, Acte I, Scene V)

                  Je n’ai pas de temps à perdre avec la métaphysique, il y a assez à faire avec le ciel et la terre, où l’un des principes les plus fondamentaux est que l’énergie se conserve.

                  • JPL

                    Je n’ai pas de temps à perdre avec la métaphysique, il y a assez à faire avec le
                    ciel et la terre, où l’un des principes les plus fondamentaux est que l’énergie
                    se conserve.

                    Ca pour une mise en boite :))

                    Ok je sors, mais quand même, ce fil dérive encore et toujours. Heureusement que les progrès de la gestion magnétique à permis de créer des unités de stockage toujours plus gros (au moins les aimants ont servi à quelque chose). Vous auriez saturé votre espace qu’avec ce thème

  • Fabrique du moteur magnétique

    Si vous connaissiez un tant soit peu la notion de moyenne intégrale d’une quantité instantanée, vous ne tireriez pas de conclusion aussi betes sur ce fameux moteur magnétique et le mouvement perpétuel, venez donc dans ce groupe Facebook et vous verrez que cette moyenne intégrale permet de lever tous vos doutes et vos affirmations péremptoires.
    https://www.facebook.com/groups/moteurmagnetique/

    • Wow, voilà que la recherche se fait sur des groupes privés facebook maintenant …

      Donc il faut être membre (payant ?) pour savoir ce que vous appelez « moyenne intégrale d’une quantité instantanée » ou la « désymétrisation du potentiel magnétique » sur lesquelles on ne trouve pas la moindre autre référence ailleurs, ou encore ce mystérieux matériau « détournant les lignes de force du champ magnétique », ce que font presque tous les matériaux d’ailleurs…

      Ca n’aurait pas été plus simple de fournir directement un lien vers http://libreenergie.wordpress.com/condition-moteur-magnetique/ par exemple ? Sur celle là j’adore « l’équation de Schrodinger à partir de laquelle, par une habile commutation d’opérateurs, nous obtenons l’équation suivante ».

      Alors là bravo pour l’ « habile commutation d’opérateurs » à laquelle personne sauf vous n’a pensé depuis Maxwell ou Schrödinger, et hop! la divergence du champ magnétique n’est plus nulle et on peut remettre toute la physique à plat en disposant deux aimants à moins de 180°, fallait y penser …

      Et comme les équations disent que ça doit tourner, ça tourne n’est ce pas ? Vous avez un proto entièrement démontable testable dans un labo indépendants, ou vous cherchez encore quelques millions et quelques monopôles magnétiques pour fignoler les détails ?

      Ce n’est pas à moi de m’inscrire sur votre groupe facebook, c’est à vous de confronter votre bidule à l’implacable Expérience pour éventuellement « lever mes doutes » (le doute tenant lieu de religion au scientifique) et les « affirmations péremptoires » de tous les physiciens qui ont joué avec des aimants avant vous. Ce n’est que ce jour là je me prosternerai à vos pieds en vous appelant « Maître » et en implorant votre pardon. D’ici là ce sera « ALCMOF » pour « Apôtre des Lignes de Champ Magnétique Ouvertes sur Facebook », pour rester poli.

      A part ça c’est assez bien vu de mentionner que votre moteur permet de remplacer l’énergie nucléaire, parce que si ça avait été le pétrole ou le charbon, là vous auriez vraiment des ennuis avec le lobby mondial qui élimine systématiquement les génies de l’énergie libre 😉

      • A) FB est gratuit…
        B) Je crois que vous allez un peu vite en besogne et que vous mélangiez tout un peu trop vite…Polémiquer c’est bien beau mais les préjugés vous arrivent à la bouche plus vite que des équations justes, je constate, comme beaucoup d’autres avant vous…
        C) je constate que vous etes un bougre de mauvais scientifique si vous croyez que la science n’est qu’expériences; cela n’est que de l »empirisme et l’on peut très bien faire de la bonne science avec une belle et élégante théorie; Einstein s’y est pris à 16 fois, 16 THEORIES de RG et sans expériences confirmant son oeuvre RG de 1916 avant 1919, qui bien entendu est fausse hors de son domaine de validité, comme vos arguties et votre talent qui sonnent faux eux aussi.
        D) Descartes dit que l’on ne doit douter que de ses croyances, telles que les votres, péremptoires et fausses; votre doute à vous n’est autre que du septicisme, et c’est un trouble mental, pas une religion et vous devez savoir qu’en sciences, depuis Louis Pasteur, la religion doit rester à la porte du labo et Laplace faisait de meme avec l’hypothèse religieuse de Dieu pour son Système du Monde !

        Consentez à étudier au lieu de croire vos balivernes et vos doutes et alors vous ferez des sciences vraies et si vous ne pouvez comprendre, on vous expliquera, honnètement, sereinement et sans les troubles psychologique qui habitent votre crane.

        • Absolument, vous êtes arrivé sur le blog d’un empiriste assumé et fier de l’être. Comme sont en train de l’endurer les physiciens des cordes, la plus belle des théories ne vaut pas tripette sans vérification expérimentale à mes yeux. C’est comme ça. Pour me convaincre moi, ni les insultes, ni les équations, ni les belles théories ne marchent. Me faut une expérience. Trop vieux pour changer. On se refait pas.

          Je trouve que j’ai déjà été bien gentil avec vous en publiant deux liens vers des sites pseudo-scientifiques (et aucun de ceux qui vous descendent en flammes, mais j’aurais pu). Donc là c’est bon, j’ai compris que vous êtes un génie et moi aussi nul que tous les autres, donc c’est pas la peine de la ramener encore ici avant de poser un de vos « moteurs » dans un labo universitaire pour des expériences.

          • Chacun a son génie et le votre n’est ni plus nul ni meilleur que celui de quiconque s’intéresse aux sciences; quant aux sites qui me descendent en flamme, je ne les connais pas; donnez-moi quelques liens pour que j’y puissent m’y défendre, si vous y consentez bien entendu et sans vous commander..

  • surunitaire

    Dr Goulu,je fais appel à votre savoir pour ce cas,dont j’entendais parler depuis quelques temps……et qui présenté comme il l’est,là,pour moi, qui suis ignorant de la science, je serais enclin à y croire dur comme fer !

    http://lesmoutonsenrages.fr/2012/01/21/e-cat-se-chauffer-pour-20-eur-par-an-des-2013/.

    .

    • J’en pense toujours la même chose : http://www.drgoulu.com/2011/06/11/tiede-fusion/

      L’info sur le partenariat avec NI est apparemment fausse http://www.forbes.com/sites/markgibbs/2011/11/11/national-instruments-and-cold-fusion/, ce qui commence à faire beaucoup de collaborations foireuses…

      • Bricoleur inconscient

        Bien le Bonjour Dr. Goulu,
        Je tiens à vous remercier…
        Non, pas via paypal 😉 mais pour l’énergie que vous consacrez à ce blog et toutes les valeurs que vous y communiquez. Enfin, surtout ce topic « pédagogique » qui m’a convaincu, non sans une lecture complète de ce dernier pour me décider à renoncer à cet orviétan principe; néanmoins le « Bricoleur inconscient » du début m’est resté et restera. Cela me fera moins de dépenses en ce sens, vous le saviez et davantage de temps pour mes études en électricité, ma famille, mes amis et ma musique qui me donnent autant d’énergie que de travail.
        Aplustar..

        • Ô bricoleur inconscient, votre sagesse me remplit de satisfaction bien plus que vos remerciements, qui me font tout de même plaisir aussi 😉

          Je m’en voudrais cependant de vous détourner du bricolage de haut niveau. Il est tout à fait louable et passionnant de fabriquer des machines dont la source d’énergie est difficilement identifiable, des mouvements « pseudo perpétuels » comme je les appelle. Ca fait toujours son petit effet sur les non initiés « Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie » comme disait Arthur C. Clarke …

          Après, tout dépend de ce que l’on fait de cette avance technologique. Autant j’ai du respect pour les prestidigitateurs qui l’utilisent pour émerveiller les foules qui savent bien qu’il y a un truc, autant je n’en ai aucun pour les escrocs qui exploitent l’ignorance des foules en prétendant qu’il n’y a pas de truc.

          Tous mes voeux de succès vous accompagnent, et pour vous encourager à continuer à bricoler, je vous offre ce lien ver un bricoleur de génie : http://www.drgoulu.com/2011/09/20/les-geniales-pendules-de-marcel-betrisey/

  • surunitaire

    @330006af21defeffcc96951d4d6bee98:disqus : je guette pour toi !

    Désolé Dr Goulu de ramener encore ce sujet,mais il y a du nouveau….assez incroyable…

    http://rarenergia.com.br/

    Et accessoirement, d’après mes sources,ils projettent une 3em implantation à Maituy.

  • le site http://rarenergia.com.br/ est toujours là …
    Les sommes perdues ne sont pas « englouties », elles ont servi à payer le matos et les gens qui ont fait cette sculpture rouge. J’ai vu des oeuvres d’art plus moches…
    Un « investisseur » dans le monde de l’énergie libre, ça s’appelle un pigeon.

    • surunitaire

      Non,non messieurs,le projet est toujours viable.

      Après quelques modifs très techniques le fonctionnement de l’engin ne fait aucuns doutes .

      La preuve en photo !

      http://nsa34.casimages.com/img/2013/11/03/131103084831426438.jpg

    • Electropizz

      Il est réapparu ce matin… Je me remets donc en embuscade.

      • JPL

        Personnellement, je trouverai ça adapté sur l’esplanade Beaubourg.
        Au moins ça dénoterai pas !

  • jason

    Bonjours a tous , cela fait quelque temps déjà que j’observe les testes et création de plusieurs il y en a une qui ma laisser un vide pars-que la personne ne va pas au bout de ces explication concernant les détails de sa découverte http://www.youtube.com/watch?v=Le1fa9-Y48Q dans cette vidéo ont peut voir qu’il s’aide d’un moteur et d’un générateur avec une petite diode et une petite capacité .. alors se qui me gène c que je n’est aucun moyen en m’a disposition pour pouvoir essayer quoi que se soit pour dire si cela est faisable ou non … si vous aviez des réponse a me fournir ? pourquoi pas moi je dit ? de même que le moteur minato ? pourquoi pas ? avez-vous fait l’expérience ? avez-vous étais au Japon pour voir se fameux moteur pour savoir s’il étais fonctionnel ou non ? (je compte m’y rendre pour en savoir plus dès que possible ) mon but si cela serais fonctionnel serais de pouvoir obtenir un roulement pour faire marcher un petit avion vieux coucou lol mais même si les aimants du moteur minato ont besoin d’un pulsion a la base pour obtenir se fameux roulement continue pourquoi ne pas partager l’énergie avec du solaire ? peut être que en fusionnant les deux nous pourrions obtenir se roulement perpétuel ? c juste une question et j’attends vos réponse pour l’éclairé a se sujet si je m’égare …. merci

    • Ces trucs me peuvent pas fonctionner. Ce sont soit des canulars inoffensifs, soit des arnaques. Si vous avez 100 Euros à perdre, vous pouvez acheter les petits moteurs et essayer : ça ne marchera pas et vous ne saurez pas pourquoi.
      Avec le fric, achetez vous un bouquin de physique, comme ça vous saurez pourquoi ça ne marche pas.

      • Hal

        La science avance avance par sauts, parfois une nouvelle théorie remet en cause une autre plus ancienne. Par ailleurs la science aussi fait découvrir des savoirs nouveaux pérennes. Alors comment peut-on scientifiquement à l’instant « t » faire le tri entre des vérités définitives (comme l’impossibilité du mouvement perpétuel) et des vérités provisoires ?

        • La conservation de l’énergie n’est ni une « vérité provisoire » ni une théorie : c’est une réalité expérimentale. La science ne fait pas le tri entre vérités définitives et provisoires, ce sont les expériences le font.

          Après, les expériences sont faites dans certaines conditions, avec une certaine précision, donc effectivement il arrive qu’un Einstein doive corriger les lois de Newton dans certains cas, ce qui ne veut pas dire qu’elles étaient fausses, juste imprécises. Je ne vois pas de cas dans lesquels une nouvelle théorie (de physique) validée par des expériences a remis en cause une ancienne théorie elle aussi validée par des faits.

          En attendant ce grand jour, la conservation de l’énergie est un fait établi, et aucune théorie scientifique (=testable) ne la remet en question. Pourtant des génies se sont penchés sur la question (diable de Maxwell, roue à cliquet de Feynman etc…)

          Ce qui m’énerve dans cette histoire c’est de voir sur YouTube des rigolos raconter qu’on peut violer un Principe de l’Univers avec des bouts de ficelle, et plus encore de voir des gens gober ça.

  • Papimichel

    Dr Goulu
    Décidément, je deviens accro à votre blog. Je n’avais pas compris que les débats pouvaient continuer si longtemps après la parution des articles. 277 commentaires sur celui-ci, chapeau ! Je ne les ai pas tous lus (mes journées ne font que 24 H…) Beaucoup de choses ont été dites, beaucoup d’âneries et aussi beaucoup de choses très intéressantes, même de la part de vos détracteurs. Vos réponses m’ont permis de mieux vous connaître. Au sujet du mouvement perpétuel, mes petites connaissances scientifiques me poussent à CROIRE, comme vous… (je sais, ça doit vous agacer…) qu’il est impossible. Je me « bats » régulièrement contre d’autres croyants, du genre de ceux qui se sont exprimé ici, qui aiment croire qu’un jour l’homme maîtrisera le
    mouvement perpétuel, voyagera dans le temps avec une DeLorean bricolée,
    voyagera à des vitesses supérieures à celle de la lumière afin d’aller pomper du cosmogol 999 dans des planètes lointaines… Leur faire admettre l’idée, comme vous tentez de le faire, que nous SAVONS désormais que certaines choses sont
    impossibles, est tout simplement impossible. Et ne me demandez pas de vous le
    démontrer, j’en serais fichtrement incapable. Il n’empêche, ce phénomène m’intéresse
    particulièrement.
    Quant à vous dire si ça marcherait, ou pas… l’usine à gaz de 1000 km de diamètre avec un train en sustentation… je vous avoue que c’est le cadet de mes soucis. J’aimerais savoir, oui. Par contre, je dirais NON à la construction d’une telle folie. Creuser un tore de 27 km dans la montagne pour (comme disait l’autre…) casser des blocs, c’est déjà pas mal.

    • Content que ça vous plaise 😉

      je ne clos pas les discussions après un certain temps car je ne traite pas (que) d’actualité, et certains thèmes regagnent de l’intérêt de temps à autres. Je trouve aussi intéressant de pouvoir suivre l’évolution des points de vue (y compris les miens…) sur une longue période.

      Sur le sujet du mouvement perpétuel, j’avoue avoir été totalement dépassé par les réactions. J’ai écrit cet article en une petite soirée à chaud après avoir vu l’émission d’M6, et j’étais très loin de penser que la « communauté de l’énergie libre » était si active et étendue …

      Les commentaires et investigations subséquentes m’ont permis de découvrir des choses intéressantes comme la brachistochrone encore hier, et d’écrire d’autres articles comme celui sur Tesla, qui a moins déchaîné les passions, pourtant …

      Le simple fait que je découvre de nouvelles choses suffit à me satisafaire, et si ces échanges peuvent aider certains à transformer leurs croyances en connaissances, tant mieux 😉

  • surunitaire

    Dr goulu ,merci pour votre réponse concernant  » the dominant flywheel ».

    J’avais la même sentence que la vôtre…mais la mienne n’avait pas la qualité de celle que vous donnez.

    Trêve de mains dans le dos…

    Voilà quelque chose où je vous attends au tournant …..

    Voyez vous une « surunité » en un endroit/moment ou au final dans cette démonstration de physique?

    • Ah oui merci, j’avais vu ça en cours il y a longtemps, je l’avais oublié et ça mérite un article à l’occasion.

      L’explication en français est ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Courbe_brachistochrone

      Si vous lisez la page, vous verrez que c’est justement la loi de conservation de l’énergie qui permet de déterminer la courbe (en tout cas la partie descendante) !

      Lorsque la bille remonte, elle ralentit et sa vitesse finale est exactement la même que celle de la bille de la pente douce, parce que la différence de hauteur est la même. En fait le trou peut avoir n’importe quelle forme, du moment que la bille va plus vite (horizontalement) elle va arriver avant l’autre, mais avec la courbe brachistochrone, l’écart de vitesse moyenne est maximum.

      Mais l’énergie reste désespérément constante : énergie potentielle du départ par rapport à l’arrivée = énergie cinétique de la bille à l’arrivée. Ou autrement dit, le champ gravitationnel est conservatif : la différence d’énergie entre A et B ne dépend pas du chemin suivi, juste de la différence de hauteur dans le champ …

      • surunitaire

        Dr Goulu..merci de votre explication ‘tapis rouge » ……
        Le théorème de Noether,dites vous précédemment dans un post,est la référence mathématique pour la conservation de l’énergie.
        Celui ci démontre que par l’invariance de la valeur temps,il y a toujours  » équivalence,donc symétrie….conservation cinétique »!Je suis d’accord avec ça !
        Le fait d’accepter cette vérité n’empêche pas de pouvoir en accepter une autre.
        >celle qui de part même, que la valeur temps, est le socle à tout,cette même valeur ce pose ainsi comme la partie  » à varier  » pour obtenir une différence de résultat.Que pour deux potentiels égaux mis en situation de travail différents ,finiront par donner une équivalence de résultat cinétique(jusque là rien à dire pour la thermo)…,mais que pour l’une et l’autre,l’exécution /les valeurs de travail,durant la cinétique,auront connues des différences.
        Dans le cas de nos deux billes,cela se traduit par l’arrivée en avance d’une des deux sous l’action d’une accélération due à la pente…et même si la côte opposée ralenti cette vitesse pour la ramener à équivalence de celle de l’autre bille,cela ne gomme pas une avance,finalement moyenne,conservée.
        Donc,en imaginant que nous considérions les deux billes comme un potentiel unique!(comme si une seule grosse bille)
        1er L’une à coté de l’autre sur un pente douce….elles feraient le parcourt à la même vitesse ,pour arriver ensemble….>Là,c’est l’usage standard d’un potentiel!
        2emL’une à coté de l’autre ,mais avec l’idée de dissocier ce potentiel(on coupe la grosse bille en deux) en deux parties pour se donner une chance d’une différence d’exécution……..
        et nous obtenons une asymétrie de comportement résultant d’une asymétrie de postulat (pente plus prononcée).Nous obtenons une asymétrie de vitesse!!!!!(est-ce que cela commence à vous parler par rapport à Noether???)..et de cette asymétrie de vitesse/de comportement …vous ne pensez pas que quelque chose est à en tirer,avec un grosse dose d’ingéniosité pour savoir transposition ce type de déroulement(masse/déséquilibre)autour d’un axe,,

        Cela fait longtemps,Dr goulu que je vous explique comment,tout en respectant la conservation de l’énergie(cas des 2 billes),on peut néanmoins créer une cinétique(mouvement)gratuite résultant d’une asymétrie (programmée)de comportement durant la translation.

        Pour ce cas de figure des 2 billes…sans prendre cet exemple au pied de la lettre ….
        Au lieu que 2 billes tapent en même temps une planchette butoir montée sur axe>pas de mouvement de la planchette…
        une des billes taperais d’abord..ferais incliner la planchette ..et la bille retardataire,elle,viendrait remettre la planchette en position initial…d’où un mouvement qui n’aurait pas eu lieu si…….
        Je répète….ma planchette …c’est juste pour imager,je sais tout ce qui peut être dit ….mais moi je sais comment transposer cette action autour d’un axe et faire en sorte que le mouvement de la planchette soit l’élément moteur d’une cinétique entretenue ….

        Merci donc de ce CQFD …

        • apparemment vous ne vous découragez pas facilement…

          Mais moi non plus. Ce que vous appelez « cinétique » ne correspond à rien de physique. En mécanique il y a la soit la « cinéMAtique », soit « l’énergie cinétique ».

          La cinématique est « est l’étude des mouvements indépendamment des causes qui les produisent, ou, plus exactement, c’est l’étude de tous les mouvements possibles ». Elle se recoupe pas mal avec l’idée de la mécanique avant le F=m.a de Newton et séduit encore pas mal de monde, des auteurs de jeux vidéo aux rêveurs de mouvements perpétuels …

          L’énergie cinétique est une notion apparue avec la mécanique newtonienne. En fait sa formule E=1/2.m.v^2 est une conséquence directe de F=m.a

          Donc oui, vous pouvez récupérer cette l’énergie cinétique des billes pour faire tourner une planchette grâce à une brachistochrone, mais vous ne pouvez pas faire remonter les billes en haut de la pente après ça sans leur re-fournir au moins l’énergie transmise à planchette…

          Bravo, vous avez inventé une turbine à billes 😉

  • surunitaire

    Coucou…voilà un cas très intéressant à étudier.

    Différentiel de pression par différence de portée sur lame de ressort !

    Dr Goulu….votre avis !!!

    • Goulu

      Evidemment aucune chance que ça puisse marcher. A nouveau : l’énergie, c’est une force multipliée par une distance : 1 Joule = 1 Newton x 1 mètre.

      Le gars explique que la force est plus importante d’un côté que de l’autre, mais il « oublie » que le mouvement (vertical) est aussi un peu plus petit du côté où la force est un peu plus grande !

      On fait des roues depuis des millénaires et des cames depuis des siècles, mais bizarrement il faut attendre YouTube et les micro moteur électriques pour que quelqu’un ait cette « idée »…

      En réfléchissant comment démontrer que ces trucs ne fonctionnent pas comme le disent les bandes son, je me suis dit que j’allais essayer d’utiliser une fois
      http://www.cabrillo.edu/~dbrown/tracker/ sur ce genre de vidéo… Je ne promets rien, mais ça m’inspire pas mal …

  • Goulu

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_de_Falicon_et_grotte_de_Ratapignata : « La pyramide de Falicon a été découverte en 1803 par Domenico Rossetti, (…), la pyramide aurait été édifiée entre 1803 et 1812 afin de marquer l’entrée de la grotte que Domenico Rossetti appelait « grotte du Mont-Chauve » : c’est une arnaque, et elle n’est pas enterrée.

    Sur la MHD, Searl et Haarp il y a déjà eu des commentaires sur ce sujet, cherche et tu trouveras, ça ne sert à rien de répéter les choses, elles ne deviennent pas plus vraies.

    Sur Tesla aussi : il n’y a aucun mystère sur ce que ce type génial a fait, et sur ce qu’il n’a pas fait : http://www.drgoulu.com/2012/08/19/nikola-tesla-genie-mais-connu/

    La catastrophe de Mayak a été occultée par les russes, normal c’était la guerre froide, mais maintenant on sait http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Kychtym . Et alors ? Les vieux réacteurs nucléaires sont dangereux ? Ca pour une surprise… Les vieux avions aussi sont dangereux, mais on s’est pas arrêtes à cause de quelques crashs (qui ont fait des milliers de morts au total aussi) et aujourd’hui l’avion est extrêmement sur.

    Pas besoin de la ramener sur les dieux, aucune chance de me convaincre, je suis Pastafarien.

    • HA

      J’ai un ami, que j’ai rencontré, il y a peine 1 ans, qui faisait son stage au sein d’une compagnie aérienne connue AIR FRANCE, en tant que technicien de sol, il ma fait part que durant les volles au dessus de certains pays, certain avion, publique, disposait de Leurre, et ma parlait aussi de certaines choses qui concerné le matériel de vol, car nos amis, et grand maître et expert de la finance, font des économies en faisant vollé certains matériel tel, que le systeme des trains d’attérissages usagé, et surtout le contrôleur de vole, et ainsi que le bidul pour l’altitude (je me souviens plus du nom), qui était dans certain cas usager, et parfois exéptionnellement, l’antenne radio!
      Souvenez vous de l’histoire de l’avion qui partait du Brésil, et qui c’est écrasé en atlantique, qui était dû à la coupure de la communication, une tempête ainsi qu’un directeur de vol déféctueu, mais ce n’était nullement ce qu’affirmée la thése officiel, faites confiance aux avions si vous voulez, mais faudrait-il un jour que vous comprendrez que ce monde n’est pas si blanc bleu!
      Qu’en réalitée on vous cache certains fait, afin de faire des économie – -‘
      Et pour Tesla, cherchez des documents qui on été déclassé, par le FBI, qui sont par centaine, et regardez, et vous verrez par vous, même, que MIster créateur d’ampoule, a bien saloppé toutes ces théses, mais ça, vous n’avez rien appris de tel, durant vos études, qu’il y a toujours des génies supérieurs à des regroupement de souris qui se dise scientifique, un peu comme le dessin animé Minus et Cortex XD.
      Car vous ne savez rien de ce qui vous entoure, et que vous suivez le chef du troupeau de mouton aveuglément, jusqu’au jour il se passera quelques choses de grave et la vous direz,
      « Ce n’était pas inclue dans mes calcules », car c’est tout ce que vous pouvez dire !! car vous êtes expert que dans un domaine, et pourtant la science en à plusieurs, que si il n’y a personne, pour comprendre l’ensemble de ces domaines en totalitées, afin de comprendre, la totalité, il y aura toujours des problémes, tout les meilleurs scientifique on beau étre regroupé si il n’y a pas un chef de meute compétant vous chuterez tout le temps ^^.

      Et oui encore quelques nom, qui vous ferons peut-être rire, et pourtant des noms bien plus supérieur en compréhension que le célébre P.GOULU, quenelle de 75 XD
      « Pfff, c’est qui ?? XD »
      « i don’t know »

      leur nom:

      Docteur Gernez

      Royal Rife

      Vous vous dites que nous ne pouvons pas acquérir le savoir de tout l’unvers, mais pourtant si on vous dit que ce que vous trouverez demain en science à été inventé, il y a des millions d’années, vous crirez hérésie !!!
      Et pourtant l’hitoire recommence, un peu comme si le programme d’un jeu vidéo se posé ces questions tout comme l’homme, qu’en réalité il n’a juste à revenir à la matrice principales qui là crée afin de connaître ce qu’il souhaite.
      Mais c’est loin de conception qu’a la science d’aujourd’hui à part pour la Métaphysique.
      Il n’y aura plus de science dans le futur, il y aura l’humanitée, et leur frére,
      Et oui encore je comprends pourquoi vous étes si étroitesse d’esprit, car en apprenant que vous soutenez l’imbécilité et la débilitude de la PASTAFARY, vous n’arriverez pas à trouver réellement la solution si vous restez déconnecté.
      Car vous êtes toujours dans l’obtique:
      « Je penses donc je suis »
      Philosophie de bas étage, qui vous enfermes dans une boite.

      Comme dirait les indiens: « l’homme blanc,voit toutes les choses dans des boites!! »

      bon allé,j’abandonne avec celui-ci,
      Il ne veut rien comprendre, va rejoindre tes amis, si chére à la science, car vous avez peur de rencontrer son inventeur!!
      Dommage que vous ne resterez qu’un adulte, conforme au exigeance, des sans coeur.

      AU REVOIR

      Vous n’êtes plus amoureu de la science, car sinon, vous chercherez jusqu’au bout, sans juger.
      Et vous le trouverez.
      BYE

  • Goulu

    Pour voir les commentaires les plus récents ici il suffit de choisir « Les plus récents » dans le menu des commentaires à gauche…

    Mettre des aimants en tore, en pyramide ou en paraboloïde hyperbolique ne change rien : dans un champ conservatif, le travail d’une force est nul quel que soit le chemin.

    Cher HA, la facilité avec laquelle vous pouvez affirmer vos convictions sans aucune vérification, ni lien ni même léger doute me laisse pantois…

    Les aimants n’attirent pas les électrons, on ne fait pas de la fusion avec du plutonium et les atomes ne sont pas toriques. Seules les couches électroniques 3d le sont ( voir le petit film sous http://fr.wikipedia.org/wiki/Orbitale_atomique )

    J’ai pas compris grand chose à la suite, sauf que vous détenez une information sur une prodigieuse découverte archéologique à 465 km près. Si vous étiez un peu plus précis, je pourrais peut être en parler à mon voisin

    Pour ma part, j’ai construit des pyramides dès l’âge de 5 ans, parce que c’était la forme la plus simple et stable que j’arrivais à faire avec du sable ou des petits cailloux, mais il est évident que les peuples du monde entier ont eu besoin de forces métaphysiques voire extraterrestres pour faire de même 😀

  • surunitaire

    Pour les amoureux de la série  » le monstre rouge de l’énergie  »

    Suite et fin de la saison trois >http://www.rarenergia.com.br/

    • Goulu

      le seul truc qui tend vers le mouvement perpétuel chez eux, c’est l’indicateur de chargement de la page : 42 secondes, pour 21 Mb de photos téléchargées, rien que ça c’est une arnaque … Leur page web est aussi monstrueuse et statique que leur bidule…

      Stp préserve la précieuse bande passante d’internet en ne linkant plus cette horreur jusqu’à ce qu’elle bouge, au moins. Merci.

  • Hugues Crepin

    Disons quand même que l’aimant a la propriété de d’annuler une partie de la dette d’énergie potentielle, sans travail et que des travaux avec des aimants inclinés sont plus prometteurs (mais contre d’autres aimants planes, pas contre une bille évidemment). D’autre part, dans le cadre des roues, la gravité, en utilisant les phénomènes des bras de levier peut être une forme de carburant.
    Mais aucune de ces méthodes ne correspond bien évidemment à la définition du mouvement perpétuel qui n’est possible que dans le vide absolu et sans gravité. Ce mouvement devient alors sans intérêt puisque son seul intérêt serait de produire de l’énergie or un tel moteur fonctionne parfaitement perpétuellement à vide sur son énergie initiale mais dès que l’on pomperait l’énergie, on se contenterait de pomper l’énergie initiale.

    • Goulu

      Je ne vais pas pinailler sur les termes, mais un aimant n’annule rien du tout. L’énergie potentielle (gravitationnelle) d’un caillou collé à un aimant reste la même, et celle (gravitationnelle) d’un bout de ferraille aussi, simplement le bout de ferraille a une énergie potentielle dans le champ magnétique plus basse que loin de l’aimant. Si le bout de ferraille reste collé à l’aimant, c’est parce que la force magnétique est alors plus forte que celle de la gravité.

      Il faut bien comprendre que la l’énergie potentielle est bien pratique pour les calculs, mais n’ « existe » pas. Un caillou ne sait pas combien d’énergie potentielle il a, parce que ça dépend en fait du trou dans lequel il peut tomber. Ce que nous appelons « énergie potentielle », c’est l’énergie cinétique qu’aura le caillou en tombant dans le trou, et qui vaut le travail de la force de gravité pendant la chute. L’énergie potentielle se conserve donc super bien, parce que c’est sa définition même.

      Un mouvement perpétuel consisterait à faire remonter le caillou hors du trou, donc lui rendre son énergie potentielle, en lui faisant remonter la pente par un autre chemin que celui par lequel il est descendu. Le hic, c’est que ces champs sont « conservatifs » : le travail pour aller d’un point A à un point B ne dépend pas du chemin.

      L’autre idée courante consiste à déformer le champ formant le trou pour que le caillou se retrouve en haut d’un autre trou, ce qui est techniquement plus facile avec le champ magnétique qu’avec le champ gravitationnel. C’est d’ailleurs exactement ce qu’on fait depuis Tesla dans les moteurs électriques. Là c’est plus compliqué mathématiquement, mais en gros ça revient au même : il faut dépenser autant d’énergie pour créer un trou que ce que le caillou va restituer en tombant dedans.

      J’aime bien votre gravité/carburant : effectivement, ça ne marche qu’une fois. Une fois le caillou tombé (leviers ou pas leviers), l’énergie part en chaleur comme un carburant brûlé.

  • Goulu

    J’ai hésité à valider votre commentaire, un peu à la limite de la politesse exigées sur ce blog, mais il m’a juste fait trop rire, alors non seulement je valide mais je réponds.

    Theo Jansen est génial ! J’avais deja vu sa conférence au TED (http://www.ted.com/talks/theo_jansen_creates_new_creatures.html) et admiré ses http://www.strandbeest.com/ . Je seul détail c’est que c’est écrit en grand partout qu’elles sont propulsées par le vent. Sur d’autres machines géniales fonctionnant avec le vent il y a http://www.drgoulu.com/2012/12/16/encoreplus-vite-que-le-vent/, avec une qui a vraiment l’air d’une machine surunitaire.

    Pi s’écrit avec un I dans presque toutes les langues, et il est aussi fini que 256/81 , la valeur que les Egyptiens connaissaient. Sa présence dans la pyramide de Kheops est encore plus approximative ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Pi#.CF.80_dans_l.E2.80.99art )

    Il y a de l' »énergie magnétique » partout ( https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_%C3%A9lectromagn%C3%A9tique ), et effectivement on n’en parle pas, on s’éclaire avec.

    Concernant la pensée linéaire, ou en cercle, ou en n’importe quelle forme, c’est très beau. Vous pouvez penser dans toutes les directions que vous voulez, mais ce n’est pas pour autant que l’Univers vous obéira. J’en parle beaucoup dans les commentaires ici, et aussi dans http://www.drgoulu.com/2008/08/23/suites-courbes-et-theories/ .

    Il y a une discussion sur le B2 et la MHD dans un autre commentaire. C’est très intéressant, j’en ferai un article peut-être un jour, mais personne ne dit que l’énergie vient de nulle part, à part ceux qui n’ont aucune idée de ce que c’est. ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Magn%C3%A9tohydrodynamique )

    Ca change quoi que la « turbine » tourne dans l’eau ? Mon mixer aussi tourne dans l’eau. Ce qui fournit l’énergie de mon mixer et de la turbine, c’est ce qu’il y a au bout du fil…

    Sur le nucléaire, c’est dommage, mais on aura pas le choix. http://www.drgoulu.com/2009/11/08/copenhague-shut-up-and-calculate/

    Sur la photo j’écoute et je réfléchis. Désolé, je suis comme ça sur presque toutes.

    Seules les réponses courtoises, constructives et structurées seront acceptées.

  • surunitaire

    LE MONSTRE ROUGE sort sa tête…..
    poussez madame!!!poussez!!!

    Y a des nouvelles photos de l’accouchement

    http://www.rarenergia.com.br/

  • JPL

    Hors cadre du mouvement perpétuel pur mais dans l’évocation du sur-unitaire, je viens de tomber sur un essai d’explication du fameux moteur Pantone. Cela « serait » grâce à un effet magnétique d’après son auteur :

    http://quanthommesuite.pagesperso-orange.fr/separionfluidmouv.htm

    La « publication » n’est pas récente mais toujours présente dans l’antre Pantonique.
    Quelqu’un aurait un avis sur la démonstration ?

  • Réponse aux adieux d’Ether-NL: Merci pour la page, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant rigolé, surtout quand j’ai trouvé cette pub au milieu de la page . Pas mal pour un site sur l’énergie libre 😀

    Bonne route, être spirituel sans clôture. Bravo d’avoir eu le courage de visiter le parc des ânes qui ont fabriqué internet et tout ce qui permet de vous rester le plus longtemps possible sur cette misérable planète.

  • Suite au PS de JPL et à d’autres remarques du même genre reçues par e-mail, j’ai ajouté un paragraphe « Commentaires et modération » sur la page http://www.drgoulu.com/a-propos/ qui explique mon point de vue

  • surunitairedream

    Voilà les dernières nouvelles de Notre Dame de l’énergie Libre

    Après une petite pause bien méritée de 3 mois (ben oui,il fait chaud au Brésil et les filles sont trop jolies) de nouvelles photos sont à disposition et montrent que les cloches de l’énergie gratuite vont bientôt sonner .Lol

    http://www.rarenergia.com.br/

    • Ether-NL

      http://www.dailymotion.com/video/x4izh5_voila-ce-que-hutchison-avait-decouv_tech

      voici l’effet hutchison, qui est dû à l’électromagnetisme, les fréquenses de raisonnance, ondes radio, certe un scientifique autodidacte.

      Donc expliquez moi, comment un autodidacte arrive à faire sa seul et que des groupes de scientifique « FORMATE » (je précise) n’arrive pas à reproduire de tel phénoméne?
      Peut-etre dû à leur FORMATAGE, depuis le début du commencement de leur étude.
      Ce que je veux dire, c’est qu’il y a toujours des choses que l’on nous cache, souvenez vous la bombe ATOMIC !
      Vous étes enfermé dans des théories, qui sont même baffoué par les nations, qui les on crée, et c’est une réalité,

      euh! oui, la phrase qui parle de ma vie personnel au sujet de mon éducation dû à mon orthographe, et au choses télévisuel que j’ai pus rencontré, n’a plus aucune influence, sur chacun de mes mots à leur atuel,

      Je ne suis pas scientifique mais « j’expérimente », certaines choses, comme le CAPTRET, je suis pas un pro non plus XD, mais je suis un ,jour sur un effet étrange que j’essaye mainte et mainte fois de reproduire.

      un simple circuit fermé avec 4 grosse piles de 1,5V usagé ALKALINE=4,96,lorsque j’allimentais le premier moteur j’avais pour les piles 3,96V.
      et des captret afin de recharger chaqu’une des piles, d’ou lutilité d’un condensateur détourné, grâce à un nouveau + qui est la paroit elle même, de celui-ci.

      J’allimente le premier moteur qui consomme environ 1V, (qu’avec du matériel de récupe, moteur de voiture téléguidé) qui et sur le même axe d’un autre moteur (manette PS2 le vibrateur), donc en claire je consomme de l’éléctrécité afin de produire de l’lectrécité,(la Dynamo des USINES NUCLEAIRES, qui produit de l’éléctrécité).

      Alors l’autre moteur m’affiche 3,96 V normal.
      Puis les captret sont constament en boucle avec les pile, alors l’autre moteur de 3,96V monte de pas enormément environ 4,80V environ.
      Jme disais sympas, mais pourquoi mettre le + du second moteur sur le circuit des piles avec captret sa va ptétre fonctionné, donc réponse non.(mais je laisse le file)
      Aprés jme suis dis vasy on va brancher les 2 terre que j’ai (un file de terre, qui provient d’une mutiprise, et une terre d’un bon vieu file de fer enfoncé dans la terre.

      Lorsque je prends ces 2 files de terre j’ai 120 V à 0,02 ampéres, en claire de la merde,mais jme suis dit mais sa fera du courant en plus, XD, jme disais que l’énergie éléctrique circule dans un sens pourrait peut-étre alterné par les moteur en fonction par chance.

      Donc la terre de la multi sur le circuit captret et les piles.
      et l’autre sur un condensateur toujours en captret, sur 2 led, qui consomme environ, 2 V lors d’un test de consommation des leds.

      Je prends le condensateur avec les led et je le branches, a la borne – du second moteur et la magique une lumiére bien vive, qui défonce bien les yeux, je reprendres les mesures en voltage et oui je n’ai pas regradé l’ampérage – -‘ dsl . mais le volt metre m’indiqué 20 volt, puis quelques minutes plus tard arrivé à 40 V les led grilles et le systeme reste fonctionnel avec une ampoule incondécente de 5 V, sa stagné a 39,9 V et paf sa c’est éteind, et peut-étre sa fonctionne dans les 2 sens , je me suis dis, mais comment alterné ainsi un circuit afin que le courant ne reste pas dans un sens mais en les 2 alternés, aprés j’ai totalement arrété cette expérience.

      Qui été étrange à mon goût, et plustôt amusante comme toutes expériences.

      aprés je sais que,je ne suis pas scientifique.

      Mais D.G l’autre fois tu m’as parlé de JPP, mais pas de la vidéo surprise,
      Qui parle de turbine etheré en action, dans un cas trés particulié qui concerne le déplacement dans un lquide, qui est censé retenir la retation de l’objet selon, sont imersion à 6m13

      • Ether-NL

        y a aussi le S.E.G

        • le monsieur a inventé la soucoupe volante en 1968, est capable de produire de l’électricité gratuite, et il cherche aujourd’hui quelques sous pour commercialiser son oeuvre ???

          Sérieusement, son truc est à base d’aimants permanents, donc c’est juste-encore-une-autre-version du « moteur d’Aurélien » : ça ne peut pas marcher.

          • Ether-NL

            c’est jean louis NAUDIN , le mec qui fait voler de l’alu gràce à l’électrécité et qui fait des expériences, teste pour tout.
            Ya même certain montage Captret que j’ai pratiqué, qui son fonctionnel sans pile, et la source de ces testes sont Malheureusement Youtube (c’est balo).
            Je ne dis pas que la science ne sert à rien, mais quelques fois elle essaye d’expliquer quelques choses que nous ne comprendrons pas, car l’évolution actuel, de l’homme c’est de vivre isoler des autres hommes, et c’est ça sont erreur de compréhension, primaire de toutes choses.
            Mais Hutchinson montre clairement que Tesla avait raison, nous pouvons enfin, crée des sortes de bulles d’énergie, mais ces bulles ne sont pas que crée que dans notre Dimension, elles ont accés, à certaines, autres ou les fréquences hautes sont plus facile à atteindre.
            La science n’a pas réponse à tout, car nous avons une idéologie, de séparer les choses afin de les comprendre, mais certaines énergie, fonctionne avec une multitude de critére important.
            Car expiquez moi, comment un monument en roche de type pyramidale, peut reproduire une quantité d’hertz en sont sommet, naturellement ?
            Je parles pour les Pyramides de BOSNIE, comment des hommes ont pu faire un monument plus de 220 métres de haut, plus grand que les pyramides Egyptiennes ?

            (reste coupé par Dr. G. hors sujet)

            • JPL

              Eh bien mon cher Casimir…. Il est salé ton gloubi-boulga^^

            • Ma réponse à votre gloubi-boulga (marque déposée JPL) est courte : Hutchinson est un prestigiditateur ou un escroc, Tesla n’a rien dit de tel, les Pyramides de Bosnie sont naturelles.

              Quant au reste, ceci est un blog scientifique, vos affirmations péremptoires et convictions personnelles ne m’intéressent pas. L’enchevêtrement inextricable de vos pensées rendent impossible toute discussion structurée. Lorsque par-ci par-là se trouve une information intéressante, vous ne mettez aucun lien permettant d’y remonter rapidement, et vos citations entre guillemets ne sont pas sourcées…

              De plus la discussion ici concerne le mouvement perpétuel, pas la méditation ou le grand complot mondial des Illuminatis Francs Maçons. Il y a d’autres sites pour ça.

              Vous venez chez moi, alors faites un effort, sinon au prochain commentaire de ce type, je sabre tout ce qui est hors-sujet (c’est à dire tout) et je vous exclus.

              • Ether-NL

                Glande pinéale, voilà, c’est tout ce que vous devez savoir, pour cette fin, faut pas s’arrêter à nos domaine, il faut aller plus loin.

                • Ether-NL

                  Je vous souhaites un bonjour, de france.
                  http://www.leedskalnin.com/
                  (reste coupé par Dr.G : hors sujet)

                  • Ether-NL

                    Pouvez vous vraiment lire les choses entiérement ?

                    rien que cette lettre http://www.energie-sante.net/pe/?p=259

                    Sérieusement on vous présente des choses, vous en dites le contraire, je crois que ce n’est pas un blog scientifique, donc vous rognez HAARP ?
                    Une création de vos amis, vous infectant chaque jour vers une route sans issu qui est l’extermination de notre espéce.
                    Vous ne vous faites pas vos propre opinion, en faites vous avez une épée de damoclésse au dessus de la tête., Dès que l’on vous montre ces choses qui sont vrai !! vous avez peur de chercher la vérité car elle vous effraye, car sa rognerait toute vos précieuse études, vous n’avez pas envis de perdre votre nom, en trouvant un réalité bien concréte bien ancré depuis bien des siécles, la vue de tous rogner ainsi que les plus puissant de l’argent, vous fait peur

                    Sa sera le dernier message, merci de m’avoir écouté comme même.

                    Mon proverbe:

                    « le scientifique est un âne, trés intélligent trés malin mais cloturé »

                    au revoir
                    efface ce message après lecture.

                  • JPL

                    Magnifique Glande qui serait composée de cristaux d’apatite, censé être un « module de résonance » d’ondes électromagnétiques.

                    Et curieuse coïncidence, apatite vient du grec apatan, traduction : « tromper ».

                    PS : Dr Goulu, sans vouloir vous influencer, n’auriez vous pas l’irrésistible envie de supprimer tous ces messages à l’esprit vagabond pour que ce fil garde un semblant de cohérence ?

      • Sur l’ « effet Hutchinson » je pense exactement ça : http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/hutchisonhoax.html (pas reproductible = inexistant)

        Sur le « captret » que je ne connaissais pas (merci), j’ai trouvé cette étude http://jnaudin.free.fr/captret/index.htm par quelqu’un qui me semble connaître le métier et qui dit dans les conclusions :

        Le CAPTRET ne permet pas de construire « une lampe perpétuelle »… Suite aux tests que j’ai effectués jusqu’à ce jour, le CAPTRET m’apparaît comme un dispositif permettant d’optimiser au mieux l’énergie d’un accumulateur (ou pile) et de prolonger de manière très importante son utilisation avec une LED. C’est comme une sorte de version très simplifiée du Joule thief. Le CAPTRET peut être intéressant pour faire une veilleuse de très longue durée par exemple…

        sur la turbine j’avais écrit ça dans un commentaire plus haut:

        Donc si la « turbine étherée » tourne grâce à une « énergie inconnue », il faut refaire l’expérience dans un laboratoire en conditions contrôlées plutôt que de la mettre sur YouTube avec les 10’000 autres arnaques où on ne voit même pas ce qu’il y a autour. Moi j’arrive à faire tourner ma tasse à café au bout d’un fil si on ne voit ni le sommet du fil ni le ventilateur…

        C’est très bien d’être un scientifique autodidacte. Les deux problèmes sont:

        1. que ce sera difficile d’éviter le « formattage ». D’ailleurs dans vos expériences vous mentionnez déjà des Volts et des Ampères, donc vous acceptez l’idée que les électrons existent, qu’ils se déplacent dans un conducteur etc : formattage !
        2. mais surtout, en partant de zéro, vous allez mettre 200 ans x plusieurs vies à en arriver au stade de la connaissance actuelle.

        On en rediscute après ?

  • JPL

    Ca dérape, ça dérape…

    Dr Goulu à dit : Donc causez moins, et faites plus de démonstrations de vos « mouvements perpétuels » svp.

    Il y en a bien un qui est d’ordre plus philosophique qu’énergétique, c’est la « bêtise ». Il démarre de pas grand chose, gonfle de manière exponentielle et perdure bien longtemps. Ce n’est peut être pas perpétuel mais largement sur unitaire.

    Je sais que mon intervention n’apporte pas d’eau au moulin, mais je suis toujours ce fil. C’est d’ailleurs en y entrant précédemment et à partir de vos réponses que j’ai abordé à mes heures perdues l’approche des connaissances sur le magnétisme.
    Je dois avouer que plus j’avance, et plus il faut absorber d’autres concepts, pour comprendre une seule réaction.
    La connaissance est une pyramide à l’envers, chaque compréhension nécessite celles de plusieurs autres. La première impression est que l’on n’en verra jamais le bout.
    Alors, autant apprécier ce que l’on comprend au fur et à mesure. Un peu comme le voyage n’est pas le moment à passer avant d’arriver à destination mais fait déjà parti des vacances.

    Pour tout cela, je comprends que certaine personne préfère « sauter » les étapes au risque de sombrer dans la croyance, parce que ce chemin est bien plus facile.

    • Cher JPL, vous me faites extrêmement plaisir. Je vous félicite pour votre curiosité, ingrédient de base de la culture scientifique. C’est l’espoir de susciter de temps à autres de telles démarches chez mes lecteurs qui me fait passer pas mal de temps à répondre à des commentaires parfois très obscurs…

      Effectivement, la recherche (quelle qu’en soit le « niveau ») est une activité passionnante pour certains, frustrante pour d’autres car derrière chaque porte ouverte s’en trouvent des dizaines d’autres à ouvrir, et effectivement, à titre individuel du moins, on n’en trouve jamais le bout. De plus, l’explorer « en profondeur » (en gravissant les étages de votre pyramide) exige des niveaux d’abstraction et/ou de mathématiques de plus en plus élevés, qui ne s’acquièrent pas facilement. Personnellement, j’ai remarqué que c’est souvent en explorant « en largeur » que peu à peu des pièces de puzzles s’assemblent pour révéler le passage le plus facile vers le niveau supérieur. Et je vous rejoins totalement sur le fait qu’un acte de foi permet souvent de sauter cette étape, au risque de retomber plus bas encore…

      En y repensant, la citation d’Einstein « L’escalier de la science est l’échelle de Jacob, il ne s’achève qu’aux pieds de Dieu. » me semble (une fois de plus) extrêmement bien vue, qu’il y ait un Dieu ou pas.

    • Hal

      « La connaissance est une pyramide à l’envers, chaque compréhension nécessite celles de plusieurs autres. » Bravo pour cette image ! Pour rebondir, je dirais que plus on apprend, plus l’horizon de notre ignorance s’élargit et plus on prend conscience de la complexité de la réalité.

      Pour ré-atterrir sur le sujet, je crois les hommes en général avides de gloire et de richesses. Si quelqu’un avait vraiment inventé le mouvement perpétuel, lui (si malin) ou un copieur l’aurait exploité pour devenir célèbre et/ou faire fortune.

  • surunitairedream

    Einstein disait:
    « lorsque, je n’arrivais pas a trouver une solution, je fis le vide, et le silence, et la réponse été claire »

    En imaginant que cette citation soit vraiment de l’auteur cité,cette dernière résume bien toute la différence qu’il y a entre réfléchir et penser ,entre s’écouter ou écouter.

    Ni scientifique,ni mystique ,juste d’expériences vécues j’affirme que de croire pouvoir sauter d’une question vers une réponse par ses propres ressources est vain ……comme un verre d’eau vide qui voudrait se remplir lui même sans l’aide d’une source.

    Déjà la première barrière à la vérité possible réside dans la restriction et orientation de la question…., en utilisant toujours la même base au questionnement on obtient toujours la même construction de réponse.

    Donc autant je partage l’idée que la science est reine pour l’explication,le calcul,la définition,l’application et la prévision ,mais que cette force là,qui est la sienne assurément, et aussi un obstacle majeur à L’ECOUTE ……..de,
    oui , vous savez ce truc qui fluctue à travers le temps et l’espace comme une onde radio,une résonance antérieur ou postérieur à notre « présent « ….que certain savent capter et s’inspirer pour améliorer  » l’interprétation de ce qui nous fait être  » .
    Savoir sortir du formalisme d’esprit ,à un moment donné, à toujours été le moyen à « l’eurêka » des plus grands et plus rigoureux scientifiques ,sans qu’ils s’en soient aperçus ……

    Moi même…….c’est quand j’ai cessé de  » chercher  » que j’ai commencé à voir et comprendre en ayant perdu ce dirigisme de pensée,d’esprit et d’intellect les vrais et utiles questions sont apparues sous leurs formes les plus simples qui sont un tapis rouge,de ce fait, vers des réponses des plus vraies…….mais ça pour le comprendre et le croire ,c’est comme les transmissions de pensées à grandes distances et les rêves prémonitoires,ils faut avoir vécu cela ……….moi j’ai vécu tout ça……et peut-être m’en serais je passé et me serrait il plus confortable de vivre avec le même esprit linéaire et cartésien que le Dr goulu .

    Nous ne sommes pas les dépositaires de l’intelligence/l’intelligence….. mais juste de petits interprètes et récepteurs de celle qui nous entoure,nous compose.

    • Bla bla mystique 😉 Et n’employez pas des mots que vous ne connaissez pas : je ne suis pas cartésien. « Le cartésianisme est une philosophie rationaliste et métaphysique. », « Le rationalisme est la doctrine qui pose la raison discursive comme seule source possible de toute connaissance réelle » (le fameux « Je pense, donc je suis. »). Je considère que c’est de la connerie, mais je ne le dis pas trop fort car certains scientifiques sont rationnalistes, surtout en France. Donc ne me traitez plus de cartésien, sinon censure en raison de la clause de politesse 😉

      Je l’ai dit de nombreuses fois, je suis empririste : « L’empirisme désigne un ensemble de théories philosophiques qui font de l’EXPERIENCE SENSIBLE l’origine de toute connaissances valide et de tout plaisir esthétique. L’empirisme s’oppose en particulier à l’innéisme et plus généralement au rationalisme pour qui nous disposerions de connaissance, idées ou principes a priori ».

      Autrement dit je ne sais même pas si « je pense donc je suis », je n’ai pas d’idées ou principes a priori, et le seul truc qui peut m’apporter des connaissances ou un « plaisir esthétique » c’est l’expérience. Je suis totalement insensible aux beaux discours abscons, mais immédiatement enthousiasmé par la moindre expérience nouvelle. Donc causez moins, et faites plus de démonstrations de vos « mouvements perpétuels » svp.

      Beaucoup de mystiques pensent être les premiers à réfléchir à certains sujets. Commencez par étudier les penseurs grecs, puis les autres penseurs qui ont pensé pendant des siècles à comment il fallait penser, ce qu’était la logique, comment était le temps, l’espace, la matière, la lumière, ce qui était vrai ou pas etc. parce qu’ils n’avaient pas les moyens de faire des expériences. Et après vous arriverez à ceux qui se sont aperçus que toutes ces belles pensées ne collent pas à l’expérience : Galilée, Newton, Darwin, Einstein, Heiseberg… Et là vous aurez une vraie révélation : « je pense, donc j’ai vachement du bol. »

      • D’ailleurs en stockant cette profonde pensée pour la postérité, je suis tombé sur une vraie citation d’Einstein : « La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information. »

        Bon, j’y vais peut être fort en remplaçant « information » par « bla-bla », mais l’idée y est.

  • Ether-NL

    (Dr. G: il y a mon avatar ci-contre, mais ceci est bien un commentaire de « Ether-NL » déplacé ici pour cause de mise en page)

    Et si en réalité, l’homme pouvait directement se connecter a une machine, et la faire fonctionner, rappellez-vous messieurs, nous utilisons que 10% de notre cerveau, et beaucoup d’étude, prouvée que la méditation, pouvait affluer sur ce pourcentage, car en réalité l’homme est déconnecté de sa propre nature, qui est une énergie, illimité, et qui crée tout.
    L’énergie, photonique pure!
    D’ou vient la vie?
    Rien n’est un hasard, la lune était là pour donner a l’homme l’envie d’aller plus loin, mais la science contre dit les mythes, ou plustôt les prouves à certain moment.
    Lorsqu’on se fit a la science certaine choses sont incohérente messieurs. Exemple notre planéte, car en réalité si notre terre été totalement pliene, nous aurions, tous des tremblements de terre, à l’heure actuel et nous serions tous mort!!.
    La science nous prouve que le Tor et tout, donc une énergie, que nous rescentons tous, mais que nous ne prétons guére attention.
    Un homme en à prouvé certain effet, Nikola TESLA.
    Le magnéthisme est la nature de tout (l’homme est une antenne d’ou le mouvement d’un pendule, lorsqu’il est en contact avec à même la peau d’un de notre espéce), si nous pouvions obtenir les plus hautes raisonnances, nous aurions tous des secoupes demain, car cette énergie changera, la face de l’humanité, car elle n’est pas nocive, certains étre évolué, l’utilise en ce moment même, ne vous croyez pas seul.
    Notre monde est grand, pourtant il n’y a qu’une porte d’ouverte.
    La nature de la matiére, est une choses vraiment complexe, mais ne vous arrété pas au principes, de ce Einstein (Non! POINT CARRE)
    Qui « exclut » dans sa formule, l’ether, pourtant si cela n’existé pas nous ne serions pas la.

    Souvenez vous de cette phrase:

    « La science est un outil, qui n’est que limité par sont utilisateur »

    Vous étes scientifique, recherchez au lieu, de calculer.
    Car certain effet ont beau étre calculer, rien ne vaut mieu être testé et fait, les plus grands ce sont forgés ainsi.

    L’avion B2 américain va MAC 7, comment??
    Moteur conventionnel qui récupére, l’aire venant du haut la recrachant dérriére et qui est ralentit par de l’éléctrécité, afin d’être utile, pour un moteur conventionnel.
    De plus le moteur éléctrifiant l’aire et de type magnéthique, posez vous la question comment notre sociéte ne soucis pas de ce type de technologie pour les civils??? afin d’avoir plus de sécurité!
    Car en somme, nous ne sommes que des souris pour la science.

    • La conviction avec laquelle vous affirmez une bonne dizaine de « Vérités Absolues » sans la moindre référence ni cohérence me sidère. Je sais qu’il existe plein de sites mystiques sur lesquels votre commentaire paraîtrait parfaitement normal, et je vous félicite d’avoir eu le courage de poster ici ce commentaire aussi incongru.

      Je ne vais donc pas trop m’attaquer à vos croyances, juste vous répondre sur des faits vérifiés et vérifiables:

      1. « nous utilisons que 10% de notre cerveau » est un mythe du New Age, sans aucun fondement scientifique (= expérimental)
      2. « si notre terre était totalement pleine, nous aurions tous des tremblements de terre » (j’ai corrigé l’orthographe car ça me faisait trop mal aux yeux…) La Lune est pleine, et il n’y a pas de « tremblements de lune ». J’espère que vous n’êtes pas en train de me parler de théorie de la Terre creuse tout de même …
      3. « La science nous prouve que le Tor est tout ». La science ne prouve pas grand chose. Elle décrit. Le seul Tor que je connais n’est pas mal du tout, en effet, mais loin d’être « tout »…
      4. Toutes les expériences que nous faisons depuis plus d’un siècle montrent qu’il n’y a pas d’ether et que nous sommes là quand même. En particulier, les expériences de Michelson-Morley entre 1881 et 1887 avaient justement pour but de démontrer l’existence de l’ether et n’y sont pas arrivées. Einstein a expliqué ces expériences 20 ans plus tard en montrant qu’il n’y avait pas besoin que l’espace soit rempli de quelque chose
      5. la controverse sur la paternité de la relativité restreinte a un intérêt historique, mais du point de vue scientifique ça renforce cette théorie : elle s’est imposée à peu près simultanément à plusieurs scientifiques de l’époque.
      6. La définition de la science se trouve dans tout bon dictionnaire. Ce n’est pas un « outil » et elle n’a pas d’ « utilisateurs ».
      7. Si vous voulez comprendre ce qu’a fait Tesla et ce qu’il n’a pas fait, lisez au moins mon article sur lui.
      8. Le magnétisme (sans H par pitié!) n’a plus rien de mystérieux depuis la théorie de Maxwell (1865). Ce n’est pas une énergie (mais une force ou un champ), donc il n’y aura pas de soucoupes volantes magnétiques, désolé. Mais on fait des trains à sustentation magnétique, c’est déjà pas mal, non ?
      9. Le B2 américain ne va pas à Mach 7. Même pas à Mach 1 : il n’est pas supersonique. L’avion le plus rapide est le X-43, propulsé par un statoréacteur. (Et je ne comprends rien à ce que vous voulez dire par la suite.

      Vous voyez la différence entre un commentaire « scientifique » et un « mystique » ? 10 liens de références vérifiables à zéro.

      • Ether-NL

        Si vous voyez la réalité vous ne direz, pas ce genre de chose, comme des choses explicables, car sa touche un domaine, qui n’est pas humain, l’Ether existe, j’en ai aucune preuve, mais voire des particules lumineuse, qui se balade dans l’aire, comme des fluctuations d’ondes, inter connecté, dans toutes les dimensions, c’est plustôt étrange.
        Cela n’est en sommes pas des Hallucinations, le monde et l’univers et bien plus complexe, car nous ne voyons, une face d’une piéce aux multiples facettes interdimentionnel, vous me direz fiction, mais alors expliquez moi, comment les Hopis ont pu survivre, dans les grottes qui on été creusé afin que leur existance puissent continue, car il commencait à perçevoir, ce que représentait la vie et la réalité ( le monde des esprits).
        Elle se trouve partout, mais sur une matiére inerte de notre dimension, qui dit destruction, de cette matiére dit répercution, sur l’autre dimension, la matrice nous a conçus ainsi.
        Sauf ! qu’elle a calculé, que le respect, la Prospérité, l’unité est l’engrenage fonctionnel afin d’évoluer réellement.
        En faites ce que vous desirez prouvez, c’est que l’homme est de chaire, pourtant tout nous montre que nos ancétres été bien connecté à des antités beaucoup plus élevé en résonnance car ce qui me porte beaucoup et que nous avons une âme et elle voyage, a travers le temps et l’espace, donc nie toutes les théories humaines, qui n’est que la philosophie, du monde physique, et non celle de la réalité.
        Et pour votre gouverne, le B2 est suprasonic Jean-Pierre PETIT, a beaucoup plus d’acquis sur ce sujet, je dis ça sans vous bléssé, mais si vous ignorez, certaines, choses fondée par l’un des plus grands, c’est nier directement que votre science fonctionne, et Oui Petit a prouvé comment les secoupes fonctionnent.
        Mais ce qui est triste, c’est de voire, de tel personne tel que vous, qui reste, sur des choses du passé ne se tournant pas réellement vers l’avenir, car vous avez été, formaté, comme nous tous, pour ne pas croire, que la vrai philosophie, de la vie, est que un petit receptable, peut avoir un enorme potentiel, car s’il aime, il est aimé.
        Ce n’est pas du nouvelle age, mais du nouvelle être.
        Ils y a différentes antités dans l’univers, et se déplace de dimension à l’autres, et parfois affecte des gens, surtout sur notre planéte, car nous avons oublié les vrais lois universel, qui concerne l’existence, tant que nous sommes des marionnettes des antités, négative, qui ne souhaite pas être seul dans leur désert de solitude, et de servitude.
        Ne souhaite pas la reconnexion de l’homme a sa mére, et de l’ame a son pére, car comme dirait Morphus, nous ne sommes qu’énergie,
        La matrice, la source, on besoin d’énergie pour exister, mais celle qui est positive, celle de l’amour du respect et de l’humilité ainsi qu’une prospérité, d’ou l’organe essentiel qui est le coeur.
        Mais j’avais un point de vue négative, sur vous, mais c’est plustôt drôle de voire un frére dans un bac a sable qui compte les grains de sables.
        Désolé encore pour toutes ces fautes. encore et toujours.
        Dites moi, vous savez ce qu’on dit les plus grand:

        « le silence est d’or » Pourquoi utilisé un tel phrasé?

        Einstein disait:
        « lorsque, je n’arrivais pas a trouver une solution, je fis le vide, et le silence, et la réponse été claire »

        Croyez ce que vous voulez, mais c’est ce que je sais, car il ne faut pas croire pour réellement voire, mais ce souvenir, de ce que nous étions, avant votre BIGBANG,
        l’expérience, d’être séparer, et individuel, n’est que là, afin de cerner la nature des être qui participerons à la nouvelle aire, et pour les autres, ils finiront, par vivre dans ce monde afin, de vivre travailler, sans même comprendre le vrai sens, du mot VIE.

        Je sais qu’il y a un monde au dela, tout nos être chére qui sont mort dans nos bras nous en ont tous parlé au moin une fois.
        l’homme n’est pas l’ame, il n’est qu’égo, sans la moindre état d’âme, sans celle-ci, l’homme tuerait l’humanité entiére.

        allé sinon voici 2 vidéo:

        JPP sur le B2 : http://www.youtube.com/watch?v=TzcMrl1_iP4

        et surprise =) : http://www.youtube.com/watch?v=8_JSgpkfrJY

        et oui aussi pour la lune, c’est l’une des seul planétes du systeme ou il n’y a pas aurore boréal au niveau des poles, prendre la lune comme exemple n’est pas si flagrant , donc aller Uranus, pourquoi celle-ci, elle est extrémement éloigné, et pourtant, ils ont décelé différent phénoméne.étrange.

        merci de votre écoute M G

        et de corriger…. ce n’est pas un manque de respect de mal écrire, mais je fait partit de la société qui a été élevé avec la télé avant les cours.
        Merci à vos fréres trés moderne (jules ferry, Hollande,…)
        et je ne me trompes pas sur ces mots. =)

        • Ether-NL

          et Oui encore, une chose, prendre Wikipédia, comme référence, ne signifit pas du tout comprendre le sujet, car tout ce qui est noté, sur ce site n’est que l’effort de certaines, personnes a contredire des vérités, qui sont unique, Wiki n’est pas science, elle n’en est qu’un reflet.
          Connoté, et dénoté, les phénoménes que vous voyez vraiment et vous comprendrez un jour.
          Vous étes marionnettes, et nous l’étions tous avant.

          • Si un article de la wikipédia ne vous parait pas correct, faites comme moi : complétez le ! La wikipédia n’est pas la vérité absolue, mais c’est le résultat d’un travail collaboratif entre gens qui partagent un petit nombre de principes, dont la neutralité de point de vue et c’est pour cela que je la cite. L’article sur Jean-Pierre Petit est un excellent exemple que ce système fonctionne.

        • Essayez svp de faire des commentaires plus courts, plus ciblés sur un seul thème plutôt que tout mélanger…

          Ceci n’est pas un blog de philosophie ou de mysticisme. ce n’est pas que ces sujets ne m’intéressent pas, c’est juste qu’on ne peut pas tout faire. Donc je reste au niveau purement scientifique : connaissances basées sur des faits reproductibles par l’expérience.

          Si vous ne pouvez pas imaginer des ondes lumineuses se propageant dans le vide, c’est dommage. Mais tous les télescopes spatiaux, les sondes et les satellites qu’on a envoyés montrent que c’est comme ça : il n’y a pas d’ether.

          Je ne sais pas ce que les Hopis ont de particulier pour vous. Il y a des milliers de peuples sur la terre avec au moins autant de mythes de création du monde. A ma connaissance aucun n’avait prévu le fonds diffus cosmologique.

          « suprasonic » n’est pas un mot français ni anglais. Selon la fiche du B2 sur le site de Jean-Pierre Petit (JPP) sa vitesse max est de 1093.4 km/h, soit moins que Mach 1 qui est autour de 1224 km/h : le B2 n’est pas supersonique. Il n’atteint en aucun cas les Mach 7 que vous mentionniez dans votre premier article, mais il est possible qu’il passe tout juste la vitesse du son dans certaines conditions.

          L’hypothèse de JPP n’a rien de surprenante : il est un spécialiste reconnu de la /Magnétohydrodynamique et de la Magnétoaérodynamique, et je suis certain que les militaires l’essaient dans l’eau ou sur terre, parce que je ferai de même à leur place. Il n’y a rien de magique là dedans, c’est un phénomène physique connu mais pas encore maîtrisé en particulier parce qu’il faut une source d’énergie très puissante, donc qu’à part pour des applications très spéciales on a meilleur temps de mettre un moteur classique.

          J’ai beaucoup aimé JPP, ses BD sont d’excellentes vulgarisations, je vous encourage à les lire toutes, vous allez apprendre plein de choses sur la science. J’ai personnellement un peu plus de peine à le suivre sur les thèmes OVNI et compagnie qu’il aurait du un peu mieux séparer son activité scientifique, qui je le répète, se limite à l’étude de faits expérimentaux reproductibles.

          Donc si la « turbine étherée » tourne grâce à une « énergie inconnue », il faut refaire l’expérience dans un laboratoire en conditions contrôlées plutôt que de la mettre sur YouTube avec les 10’000 autres arnaques où on ne voit même pas ce qu’il y a autour. Moi j’arrive à faire tourner ma tasse à café au bout d’un fil si on ne voit ni le sommet du fil ni le ventilateur…

          Normal qu’il n’y ait pas d’aurores sur la Lune, il n’y a pas d’atmosphère (et le champ magnétique est très faible) et normal qu’il y en ait sur Uranus.

          Je n’ai pas trouvé de référence de votre citation d’Einstein. On lui fait dire tellement de choses, à ce pauvre Albert

          Je vous remercie de votre franchise en disant « je fait partit de la société qui a été élevé avec la télé avant les cours. » : vous avez été imprégné d’un monde fantastique où tout était possible (Candy, Goldorak, Teletubbies ?) et où il y avait toujours des méchants et des gentils. Mais il n’est pas trop tard pour lire Shakespeare « Il y a plus de choses sur la terre et dans le ciel, Horatio, qu’il n’en est rêvé dans votre philosophie » (Hamlet, Acte 1 Scène V et commencer à vous intéresser à ce qu’il y a sur la terre et dans le ciel en étant juste curieux. La science n’est rien de plus que ça.

  • surunitairedream

    @jevousaime……

    Non,non….!C’est mieux comme ça !
    Faut laisser ceux qui veulent interdire interdire,au nom de toutes leurs bonnes raisons ,car il Il faut des limites pour qu’il puisse y avoir des transgressions (et désir de).

    Les scientifiques ignorent leur propre histoire……..
    Pour eux , la limite du jour de leur science a toujours valu comme limite ultime ………..jusqu’au jour où,bien sûr, un plus « ambitieux » ,moins bourgeois d’esprit et donc plus spéculatif vienne repousser la fameuse et rigolote limite .
     » je crois pas, je sais…….les lois de l’univers…. »
    Savoir,croire,…………………..croire savoir……
     » les lois de l’univers » ……l’univers parle pas donc c’est plutôt  » les lois de l’univers édictées par l’homme et vérifiées sur les mêmes bases,dans les mêmes conditions et sur les seules dimensions choisies .

     » on ne repousse pas ses limites,on les découvre « , les scientifiques ,eux , se les imposent .

    Théorème de Noether …rempart ultime….non un marche pieds,car la valeur « d’invariance » qui valide par ses conséquences de démonstration cette théorie propose aussi,si on sait sortir de cette foutue tendance à ne voir que les choses qu’ en  » l’état « sans se les imaginer  » en formation ou en devenir » une possibilité,une incitation à la recherche  » d’une variance  » permettant ainsi d’échapper à tout le reste : symétrie,équivalence………….>conservation.

    Le verre à moitié vide ou plein………>constat stérile d’état.
    à moitié BU ou REMPLI…..c’est mieux…….même résultat d’état implicite que ci dessus mais avec,là,sous entendu ….une ACTION…. »
    ON passe du tout con : quel état ? (vide /plein)(ce qui est rigolo c’est de voir l’air de se croire subtil de ceux qui tu sorte « moitié vide /plein naninana »)

    à des :quoi,qui,quand,combien,pourquoi……..

    Merde!…….oui!……sortez de vos « cartes routières » intellectuelles …..il n’y a pas plus de limites à l’interprétation des lois,à ce qu’on peut leur faire faire qu’il y a de bord à une bille .

    Ps : La roue de Costa, ne fonctionne(supposé) pas sur le principe supposé par @Sebpourlesflans ni ne fonctionne pas pour toutes les raisons dite par tous et ignoré par son constructeur.
    J’aime bien ceux qui traite de fumisterie des choses dont ils sont pas même capable de décrypter le supposé principe de fonctionnement et vont même jusqu’à expliquer comment ça marche pas………manque pas d’air certain !(pas vous doc !)

    • La roue de Costa ne fonctionne pas. Il a admis publiquement qu’elle ne tournait pas plus de quelques heures (bien sur il déclarait qu’il en fallait une plus grande pour que cela fonctionne). Tu peux retrouver ça sur Dailymotion, interview de Costa sur la radio ici et maintenant (un délice…)

      Pour le reste, j’ai beaucoup étudié le mouvement perpétuel ce qui m’a fait m’intéresser à la physique et c’est pour ça que je « sais » aussi que le MP n’est pas possible.
      Rend toi compte que créer le mouvement perpétuel, c’est créer de la matière ex-nihilo puisqu’il y a équivalence entre matière et énergie, c’est absurde. En allant plus loin dans l’absurde, imagine qu’on créé de l’énergie donc de la matière infinie ex-nihilo, cette matière s’accumulant, on se retrouve rapidement au cœur d’un trou noir puis d’un big crunch contractant tout l’univers.
      Chercher le mouvement perpétuel, c’est comme se coller des plumes sur les bras et croire que l’on peut voler en agitant les bras (note que certains ont essayés), monter sur une chaise et tirer dessus en croyant qu’elle pourra décoller.

      Je ne vais pas tenter de te démontrer pour la Xeme fois pourquoi ce n’est pas possible puisque de toute évidence tu es borné et névrosé (mais toutefois cliniquement intéressant). Je ne m’intéresse plus au MP puisque je SAIS que c’est impossible.
      Entre nous, ma nouvelle marotte, je dois bien l’avouer honteusement, c’est de chercher à démystifier et me moquer des arnaques, théories du complot, sectes, etc…
      En général, l’objectif de ces mystificateurs est d’avoir soit un intérêt pécunier soit de défendre la cause par ignorance et espérance dans un idéal. Tu fais parti de la seconde partie et j’ai le regret de te dire que malheureusement la moquerie que j’avais à ton égard (un peu comme on se moque de l’idiot du village) à fait place à de la peine devant l’étalage d’autant d’indigence intellectuelle et sociale dont tu fais la démonstration sur tous les forums ou tu interviens (ne te donne pas la peine de répondre, je n’insisterais pas pour ne pas créer un flameware stérile)

      • surunitairedream

        N’en déplaise au Dr Goulu et en me passant de ton invitation pour cela, moi,l’indigent intellectuel et social je réponds à ton analyse simpliste et de surface au non de la clairvoyance .

        Encore un qui  » SAIT  » ,décidément c’est contagieux !
        Il a rien vérifié par lui même,s’est contenté de croire à quelques théories qu’il comprend à peine….mais il sait .

        «  » » » Rend toi compte que créer le mouvement perpétuel, c’est créer de la matière ex-nihilo puisqu’il y a équivalence entre matière et énergie, c’est absurde. En allant plus loin dans l’absurde, imagine qu’on créé de l’énergie donc de la matière infinie ex-nihilo, cette matière s’accumulant, on se retrouve rapidement au cœur d’un trou noir puis d’un big crunch contractant tout l’univers. » » » » »

        Avec ça la récitation est réussie……Aller l’OM aussi ! non ?

        Pauvre être humain sous influence de tout et incapable de s’en défendre .

        >créer de la matière……..
        Une bille qui dévalerait une pente et dont nous capterions le travail fourni…………où elle est la matière créée ,là ??????????????
        La seule chose qui peut ennuyer les scientos c’est de ne pas pouvoir concevoir que l’on puisse créer une pente artificielle infinie…..mais à ma petite connaissance je ne connais aucune lois qui interdit cela ?!

        Alors,avant de répéter bêtement les bêtises des autres,beaucoup seraient bien inspirés de réfléchir(une foi n’est pas coutume) 2 minutes .

        • Je me permets de rappeler qu’un minimum de politesse est requis dans les commentaires, et aussi que ceci est un blog scientifique, donc en tant que tel destiné à partager le savoir.

          Je ne vous ai pas forcés à venir lire ce blog et je ne vais pas critiquer les mystiques chez eux, donc un peu de respect ici svp.

          Le savoir scientifique se distingue de la croyance par l’expérience : tu peux vérifier ce que t’enseignent les scientifiques dans un labo, ou dans ta vie de tous les jours. Tu as pu, j’espère, le faire directement en cours de physique. Tu peux le faire indirectement en utilisant des appareils comme le GPS, ton téléphone portable ou ton ordinateur : ils ne fonctionneraient pas si respectivement la relativité (y compris théorie de la gravitation), l’électromagnétisme (lois de Maxwell) ou la mécanique quantique (indispensable dans les semiconducteurs actuels) n’avaient ne serait.-ce qu’une toute petite bulle.

          En l’occurence, une bille qui dévale une pente a effectivement une masse qui augmente avec son énergie cinétique. C’est très difficile à mesurer à petites vitesses, mais très clair au CERN ou la force centripète que doivent exercer les aimants pour maintenir les particules dans l’accélérateur doit tenir compte de ceci, sinon les particules seraient éjectées.

          Si tu captes l’énergie cinétique de la bille (ou d’une particule), sa masse revient à sa masse au repos. Si elle continue à tourner dans ton mouvement perpétuel, non. Donc ton mouvement perpétuel créerait effectivement une masse m=E/c^2 équivalente à l’énergie produite : Seb a raison.

          Ni les scientifiques ni les lois de la physique n’interdisent rien, c’est l’Univers qui interdit certaines choses. Nous avons la chance de vivre dans un univers qui permet de prévoir un tout petit peu ce qui peut éventuellement se passer dans quelque temps ( voir http://www.drgoulu.com/2011/01/30/pourquoi-3-dimensions-1-temps/ ). Le prix à payer pour ça, ce sont les lois de conservation (théorème de Noether encore…) Il faut bien réaliser que si le principe de conservation de l’énergie n’était pas vrai, l’Univers serait très différent.

          Rien ne t’interdit de rêver à ta « rampe infinie », le problème est que le seul moyen est d’en faire une de taille finie dans un champ non conservatif, et il n’y en a pas beaucoup…

          Encore une fois : il n’y a aucun espoir ni avec la gravité, ni avec l’électromagnétisme. Feynman et Maxwell ont fait semblant de croire qu’il y avait un espoir avec la thermodynamique avec leurs mouvements du 2ème ordre. Là c’est beaucoup plus difficile de montrer que ça ne marche pas…

          • Hal

            Je ne crois pas au mouvement perpétuel. Par contre je crois qu’un jour des scientifiques trouveront le moyen d’exploiter une énergie présente dans l’univers. Une source d’énergie que l’on ne connait pas à ce jour ou que l’on connait mais que l’on n’imagine pas pouvoir maîtriser. Il y a un siècle l’énergie nucléaire était à peine connue, personne ne savait qu’elle pourrait nous fournir de l’électricité.

            • Oui mais. Il y a un siècle, on savait qu’il existait une source d’énergie intense mais qu’on ne pouvait pas expliquer, car on ne savait pas ce qui fournissait l’énergie du Soleil ou la chaleur de la Terre (qui aurait du se refroidir depuis longtemps sans la désintégration radioactive de l’uranium et du thorium principalement).

              Aujourd’hui on observe aucun phénomène qui implique une énergie « intense » inconnue. Je souligne « intense » car l’énergie sombre, les « fluctuations quantiques du vide » donnant lieu à l’effet Casimir et les ondes gravitationnelles peuvent générer de minuscules forces sur d’énormes structures

              • Hal

                Merci pour ces liens. J’avais un très vague souvenir de cette théorie sur les ondes gravitationnelles sans savoir ce qu’elle recouvrait. Mon père, dans les années 60, qui croyait possible l’existence d’extra-terrestres, imaginait qu’ils avaient conçu des machines utilisant cette « énergie » pour se déplacer dans l’espace.

  • jevousaimejadejulie

    Triste de voir des phrases du genre : « Dites NON au mouvement perpétuel » ou alors « Mais je t’en supplie, cher lecteur : tu as dit non à l’héroïne, non à la chiantologie, dis aussi NON aux mouvements perpétuels, au moins de premier ordre. »…

    Triste car en te lisant ici « On pourrait imaginer que des siècles d’échec expérimental et de réussites scientifiques à expliquer pourquoi ça ne peut pas marcher les génies amateur se découragent un peu … »

    Si tu te renseigne un peu, si tu était moins « Formaté » à ce que notre société, notre gouvernement actuel veut nous faire croire, tu verrais beaucoup plus loin, malgré tes connaissances.
    C’est facile de dire « Je connais ca, parce que ca et ca, ca donne ca etc… Pourquoi ? Parce qu’on te l’as appris ainsi, donc pour toi et tous les « intello » créés par notre société, c’est la vérité et C’EST TOUT !

    Des projets sont bien réalisés, comme le moteur MINATO https://www.youtube.com/watch?v=0rmTK1ykq2I et plein d’autre…

    Chacun, avec un peu de temps, le matériel nécessaire peut se fabriquer un ou des générateurs à mouvement permanent sans pour autant être des surdoués, sans forcément avoir de grandes connaissances !

    Je suis ouvert d’esprit, je peux comprendre et accepter toutes les critiques sur un système qui ne te conviens pas, mais de là à utiliser des mots ou des phrases qui supplie les gens de ne pas y toucher, de ne pas y croire !!!???

    Excuse-moi, mais j’y vois encore là une envie de cacher ce que la nature nous offre et que notre société à toujours voulu, encore aujourd’hui, nous cacher, faute de pouvoir s’enrichir.
    L’énergie dite « Libre » ou « Gratuite » (et c’est ce dernier mot qui fais mal à nos dirigeant) va à l’encontre de tous système gouvernemental. Il n’est pas concevable pour eux, que chacun soit autonome ! Sinon comment remplir les caisses de l’état si chaque maison s’auto-alimente énergétiquement ?

    Bien des hommes en sont mort assassinés pour avoir simplement inventé des systèmes à la porté de tous, n’utilisant aucune énergies fossile, non polluantes etc…

    Je pourrais écrire tout un article sur le sujet si j’en avais le temps.

    Alors, avec tout le respect que je te dois « Docteur Goulu » (excuse du peu) 🙂 J’aimerai que cet article soit corrigé et que tu t’exprimes en donnant simplement ton avis, aussi négatif soit-il mais, -JE T’EN SUPPLIE-, ne « supplie » pas les gens de ne rien faire. Laisse les libres de juger, laisse-les expérimenter s’il le veulent.

    Moi je n’ai rien à gagner, je ne cherche rien sauf une chose : « L’autonomie énergétique » accessible à tous, l’énergie en libre service 😉 (sur le dos de notre gouvernement biensur)

    En bon entendeur 😉

    A bientôt.

    Seb

    P.S : Excusez-moi pour les fautes

    • Toute l’ouverture d’esprit du monde ne suffit pas à changer les lois de l’Univers. Je ne veux pas répéter ce qui se trouve dans l’article ni tous les commentaires précédents, mais je ne « crois » pas que le mouvement perpétuel est impossible, je le sais. Parce que je sais ce qu’est un champ conservatif et le théorème de Noether. C’est ce savoir qui me permet de dire : ne croyez pas ce que vous voyez sur YouTube, n’investissez pas votre argent ni votre temps : c’est sans espoir.

      Maintenant si vous voulez bricoler un peu dans votre garage parce que vous êtes plus manuel que théoricien allez-y. (je l’ai fait quand j’avais 10 ans…) Vous verrez que ça ne marche pas. Aucun des montages proposés depuis Léonard de Vinci jusqu’à Minato ne fonctionne, sinon:

      1. il y en aurait partout,
      2. on aurait du changer les lois de la physique
      3. les inventeurs amélioreraient le truc qui marche au lieu de refaire tout différemment à chaque fois.

      (J’ajoute quand même la jolie roue de Minato à ma collection de jolis flops.)

      Il faut être un complotiste assez radical pour penser que les millions d’universitaires qui cherchent désespérément des sujets de recherche en faisant des milliards d’expériences ont été muselés par quelques industriels et gouvernements… Je me réjouis de lire ta liste gens qui ont été assassinés pour avoir inventé l’énergie en libre service. Logiquement il devrait y avoir Einstein dedans, pour l’énergie nucléaire (savais tu que tu as assez d’Uranium dans ton jardin pour faire un petit réacteur ?) , mais surtout pour l’effet photoélectrique à la base des panneaux solaires actuels. Mais il a reçu le Prix Nobel pour ça, certainement un moyen qu’avait trouvé le lobby du charbon pour le museler …
      (Tiens ‘vla que que je commence à écrire comme nioutaik …)

      L’énergie EST gratuite. Il y en a partout. L’Univers est rempli d’énergie. Ce qu’on paie ce n’est pas l’énergie, ce sont les hommes qui ont construit les machines qui la puisent et nous la livrent sous une forme utilisable. Pourquoi M. Minato et tous les autres ont ils breveté leur système au lieu de le publier ? Parce qu’ils veulent vendre leur arnaque, pardon… « moteur ». Il n’y a aucune raison pour laquelle un moulin à vide avec des aimants produirait de l’énergie moins chère qu’un moulin à vent avec des aimants. Mais il y en a une pour que son kWh soit infiniment plus cher : il en produit zéro !

  • Matthieu BURGUIERE

    Ma devise est simple, ce que nous imaginons (qui devient tôt ou tard réel) n’est en rien comparable à ce qui nous créé… et croire qu’une chose est impossible, c’ est être dans l’erreur, nôtre existence elle-même le prouve (conscience entre autre), l’équation résultante se nomme paradoxe, au-delà de celui-ci il y a une infinité d’autres « Oxe(s) », ce n’est pas parceque nôtre nature est incapable de les comprendre qu’ils n’existent pas…

    • Je trouve votre « simple » devise longue et compliquée, mais j’ai compris que vous êtes idéaliste (au sens philosophique)
      Bienvenue sur un blog empiriste.! Mes devises sont les citations apparaissant en bas de la colonne de droite.
      Aucune chance de nous convaincre l’un ou l’autre, mais si le débat vous intéresse, je vous propose de le continuer sous un des articles concernant la philo parce qu’ici on s’écarte du sujet abordé dans cet article.

  • Tyty

    Me revoilà…

    Je me permet de rappeler, que j’ai postulé à l’existence de l’âme comme une hypothèse et non comme un fait, pour tenter d’expliquer l’engouement des gens pour les croyances ésotériques. Ces dernières apportent une solution « toute prête » aux questions existentielles qui turlupinent nombre de personne.

    Je suis convaincu (peut-être à tord) que toute loi ou théorie est potentiellement fausse ou incomplète. Tout dépend du point de vue de l’observateur, et de sa capacité à se projeter dans un environnement différent voir improbable.
    Par exemple, la théorie de la relativité générale n’explique pas ce qu’il y avait avant le Big Bang. On postule que l’univers a surgit du néant via une explosion dont on ignore même le déclencheur.

    Si nous prenions un point de vue différent une approche différente, on pourrait postuler que l’univers dans lequel nous nous trouvons est en fait une alvéole pulmonaire d’un géant galactique qui inspire. Nous sommes depuis quelques milliards d’années temporairement dans une phase d’expansion. Le point de vue est totalement farfelu je l’avoue, mais il permet d’envisager une autre conception de l’univers qui ne serait pas issu d’un Big Bang, mais d’un cycle, qui lui même pourrait être inclus dans un autre…

    Le fait que nous appliquions la théorie de la relativité générale pour le développement technologique actuel, ne veut pas dire que cette théorie est absolue. D’ailleurs il me semble que personne n’a encore réussi à unifier les forces fondamentales et la gravité dans un model mathématique qui tient la route. Les physiciens cherchent encore le graviton qui arrangerait tout le monde et apporterais de l’eau au moulin de la théorie des cordes.

    Concernant la réalité qui serait le rêve d’une autre réalité, ou encore que notre dimension soit une partie d’une dimension plus grande, évidement rien ne peut l’affirmer. Mais l’idée est intéressante. Ce point de vue est quasiment inimaginable car il contient trop d’inconnues et révèle du pur fantasme. Nos capacités de perceptions ne sont pas adaptées à un monde qui comporterait plus de dimension. Imaginez une feuille de papier indéformable qui tenterait de devenir un cube sans en avoir jamais vu un.

    Tout ça n’aide effectivement pas à produire de l’énergie…
    En parlant d’énergie libre, la fission de l’atome, est elle considérée comme de l’énergie dite « libre » ?
    Car la fission n’est possible qu’avec des isotopes lourds et instables qui posent un problème d’équilibre des atomes. Mais théoriquement, tous les atomes sont fissibles et renferment une quantité colossale d’énergie. Tout ça nous entoure et même nous compose, leur existence n’est pas en cause, le seule problème c’est que nous n’en avons pas le contrôle total. Eux ils sont « libres », pas nous 😉

    • Bon, alors revenons un peu à la physique (= philosophie moderne 😉 ) :

      « la théorie de la relativité générale n’explique pas ce qu’il y avait avant le Big Bang » Au contraire, elle l’explique très bien : la question n’a pas de sens car il n’y avait pas de temps non plus avant le Big Bang. Je l’explique dans cet article.

      Effectivement il y a des théories qui postulent « autre chose » avant le Big Bang, comme la « mousse d’univers » qui ressemble pas mal à votre alvéole pulmonaire. Mais la relativité (toujours elle…) interdit qu’une quelconque information passe d’un univers à l’autre, ou d' »avant » le Big Bang à maintenant, donc aucune expérience ne permet de prouver ces théories, donc elles ne m’intéressent pas (encore ce foutu empirisme…). Mais ça permet en effet d’imaginer tout ce qu’on veut sans risque, puisqu’il n’y a aucun moyen non plus d’infirmer ces théories.

      La théorie des cordes est très jolie, mais elle a du plomb dans l’aile depuis que le LHC n’a pas détecté les « disparitions » d’énergie que les cordistes prévoyaient. J’avais écrit ça en 2008, il faudrait effectivement que j’en remette une couche.

      « Nos capacités de perceptions ne sont pas adaptées à un monde qui comporterait plus de dimension ». Nos perceptions non, mais les maths si, et on peut aujourd’hui être sur que nous ne sommes pas « une partie d’une dimension plus grande », car sinon l’univers serait trop différent. J’en cause là.

      Non, l’énergie des atomes n’est pas « libre ». et  » théoriquement, tous les atomes sont fissibles » n’est pas vrai. Seuls certains atomes plus lourds que le fer sont fissiles, parce qu’ils ont stocké un trop plein d’énergie lors d’une explosion de supernova ou autre cataclysme stellaire (c’est dans cet article). Les plus légers que le fer libèrent de l’énergie par fusion, comme dans les étoiles, et c’est pas facile à faire sur Terre voici pourquoi.

      L’équation E=mc^2 dit que la masse (les atomes) sont de l’énergie concentrée, en effet. le problème est qu’on peut aussi voir les atomes comme de l’énergie condensée, refroidie : les protons (noyaux d’hydrogène, première particule à avoir une masse au repos non négligeable) sont apparus quelques minutes après le Big Bang en agglomérant des quarks de haute énergie. Pour libérer cette énergie « il suffit de » les réchauffer à la même température qu’à ce moment là dans un accélérateur (mais ça coûte beaucoup plus d’énergie que ça n’en produit) ou de les mettre en contact avec des antiprotons (de l’antimatière), mais il n’y en a plus à cause de la très légère brisure de la symétrie CP dont je cause (encore…) là.

      Vous le voyez, la physique moderne est un édifice théorique validé par de très nombreuses expériences remarquablement solide et complet qui décrit (la physique n’ « explique » rien, elle décrit) une très grande partie des phénomènes observables dans la nature prodigieusement riche qui nous entoure. Mais elle n’est pas intuitive. Il faut faire un réel effort pour oublier certaines intuitions et s’en tenir aux faits expérimentaux. les grandes découvertes de la science sont pour beaucoup des remises en question d’intuitions. Voyez par exemple cet article sur Darwin

      Je vous encourage vivement à lire mes articles évidemment, mais aussi d’autres sources comme les livres de Hubert Reeves que je considère comme le meilleur vulgarisateur sur les thèmes abordés ci-dessus.

      Vous verrez alors que Shakespeare avait raison : « Il y a plus de choses dans le ciel et la terre, @Tyty, qu’il est rêvé dans votre philosophie. » (Hamlet, Acte I, Scene V)

      Je reste volontiers à votre disposition pour discuter de tous ces sujets ou d’autres, mais je préférerais que ce soit sous des articles correspondant à chaque thème plutôt qu’ici, que je souhaiterais réserver au mouvement perpétuel.

  • Bina(h)

    « Bon, on va arrêter là cette discussion qui devient plus personnelle que constructive svp. »

    Je n’ai fait que reprocher le manque de rigueur et de clarté de surunitaire en émettant mes doutes sur la légitimité de son propos. Quelqu’un qui ne pipe rien en science et/ou ingénierie n’essaye pas d’embobiner son interlocuteur avec des termes techniques qu’il ne maîtrise pas, surtout si dans le public il y a quelqu’un de la maison. La supercherie est vite découverte.

    On pourrait spéculer longtemps sur les réelles motivations de surunitaire mais cela risquerait d’être long et je doute que ça vous plaise. Ce qui est sûr c’est que ce n’est clairement pas pour faire avancer le schmilblick.

    « pourquoi certains font ils plus confiance à des pages remplies de textes ésotériques plutôt qu’au cours de physique qu’ils ont presque certainement reçu un jour ? »

    De ce que j’ai vu, ce sont le plus souvent des gens crédules désespérés qui trouvent un espoir dans quelque chose qu’ils ne comprennent pas, quitte à croire aveuglément ce qu’on leur dit, à s’y accrocher jusqu’à la mort et à renier tout ce qu’ils ont appris un jour car ça contredit leur croyance. Car sans ça, il ne leur reste plus rien et il retombe dans le désespoir.

    Comme pour les religions, une croyance est une chose, le prêchi-prêcha en est une autre. Je veux bien qu’une personne soit convaincue que c’est possible, tant qu’elle ne va pas crier sur tous les toits que ça l’est sans avoir essayé ni compris comment ça marche.

  • Bonjour,

    Merci, merci, merci à vous pour lutter contre l’obscurantisme. Il suffit de faire un article sur le mouvement perpétuel pour que tous les illuminés rappliquent et vous avez bien du courage à tenter de les raisonner.
    Malheureusement, pour certains, le problème est autant d’ordre psychanalytique que de l’ordre de l’ignorance. C’est dans la nature humaine de vouloir croire que tous les désirs peuvent être réalisables… après tout, beaucoup croient que Jésus marchait sur l’eau, multipliait les pains et j’en passe.

    Dans votre article, vous donner du crédit à la roue d’Aldo Costa. J’avoue avoir eu un moment de déception à la lecture de ce passage, on ne peut pas à la fois être aussi catégorique et entrevoir la possibilité que cette roue puisse réellement fonctionner (même d’un tout petit watt…)

    Bref, je me suis penché sur cette roue dont on entend parler depuis pas mal de temps. Je me souviens avoir déjà été intrigué il y a quelques années à la vue d’un reportage TV sur cette roue.
    Le roue se targue de pouvoir tirer son l’énergie de la pesanteur grâce à un mécanisme de déséquilibre constant de son centre de gravité. Et en vérité, un mécanisme de contrepoids fait effectivement tourner cette roue comme on le voit sur plusieurs vidéos. D’ailleurs, si on arrête la roue, elle repart toute seule.
    Mais ce qui n’est en général pas dit, c’est qu’il y a un système de ressorts qui permet de faire basculer les poids. Sans la compression des ressorts, la roue ne tourne pas. Et quand elle tourne, elle s’arrête au bout de quelques tours. C’est ballot…
    Et je parie que lorsque la roue s’arrête, les ressorts sont décomprimés.
    D’après cet article à la gloire du plus grand physicien de tous les temps :
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mouvement-perpetuel-si-c-etait-45829
    Je cite :
    « Mais voilà, la roue actuelle illustre le principe, mais s’arrête au bout de quelques tours ! Il faudrait construire une roue plus grande pour vérifier la validité de l’invention.  »
    Pas de bol.

    J’ai écouté quelques interviews d’Aldo Costa (ça vaut son pesant de cacahuètes), un gloubi-boulga constitué de mots très savants accolés les uns à la suite des autres pour donner de la crédibilité : aucune notion scientifique, un peu de relativité général, de mécanique quantique, de mots grand-guignolesque (gravitrons) et de trucs complètement farfelus qui peuvent impressionner les néophytes.
    Malgré tout, je ne pense pas qu’il y ai une démarche malhonnête de la part de Costa, d’un part car il se gargarise d’avoir trouvé le mouvement perpétuel, il croit vraiment que son invention marche (l’imbécile heureux) et d’ailleurs pourquoi se casser la tête à faire une machine aussi grande si le but est uniquement d’ordre malhonnête (comme tous les pseudos mouvements perpétuels sur Youtube)
    Le pauvre homme a réussi à faire tourner sa roue et a probablement pensé trouver le mouvement perpétuel alors qu’il n’a réalisé qu’un système qui puise indirectement son énergie de la décompression de ressorts.

    • Merci, mais je conteste donner du crédit à la roue de Costa. J’ai écrit « je range aussi dans cette catégorie (pseudo-perpétuels) la grande roue d’Aldo Costa, qui tourne réellement comme on le voit dans ce reportage. Puisque ça ne peut pas être un mouvement perpétuel, sa puissance, de l’ordre de 1 watt seulement selon ces calculs, provient de quelque part, mais je ne sais pas d’où. » après avoir défini comme « mouvements pseudo perpétuels ceux pour lesquels les sources d’énergie sont si discrètes qu’il faut une bonne analyse pour expliquer leur fonctionnement ».

      Votre hypothèse des ressorts me parait très vraisemblable, mais dans ce cas il me semble que Costa serait forcément malhonnête car il devrait forcément armer les tous les ressorts avant chaque démo…

      • C’est peut-être le fait de mettre la roue d’Aldo dans la même catégorie que le radiomètre de Crookes, la pendule Atmos ou l’oiseau buveur qui m’a fait tiquer car là ou ces 3 derniers dispositifs puisent leurs énergies des gradients de températures, la roue de Costa ne revendique rien de moins qu’être un « récupérateur gravitationnel », chose tout bonnement impossible alors que les 3 premiers dispositifs fonctionnent réellement en continu pour peu que le soleil continue à rayonner, que la terre continue à tourner et par conséquent qu’il y a ait des gradients de températures et de l’eau . Ca n’en est pas pour autant des mouvements perpétuels au sens où on l’entend généralement.

        Là où je vois des manières astucieuses de récupérer l’énergie à partir de gradients de températures (de la même manière que les éoliennes, centrales hydroélectriques), je classerais plutôt la roue d’Aldo dans la catégorie des innombrables fumisteries sur le mouvement perpétuelle qui ne peuvent fonctionner au-delà de quelques secondes, minutes ou heures lorsque l’accumulateur d’énergie (cinétique, mécanique, électrique, thermique) est vidé.

        Je ne crois pas que Costa ai caché le fait qu’il remontait ces ressorts, il appelait cela « charger la roue », il a fait des démonstrations publiques mais si elle s’arrêtait c’est selon lui parce qu’elle était trop petite et qu’il n’avait pas l’autorisation administrative d’en construire une plus grande que l’église du village (encore un coup du lobby pétrolier à n’en pas douter).
        On apprend sur son site qu’il a inventé une nouvelle constante gravitationnelle, réinventé les mathématiques et j’en passe. Mythomane narcissique dans son délire, je pense qu’il a fini par croire véritablement à son invention et il est plus probable qu’il cherche la reconnaissance qu’un intérêt pécunier et je ne sais donc pas si on peut qualifier sa démarche d’escroquerie, ça relèverait plutôt de la psychanalyse selon moi.

        • Si la roue utilise effectivement l’énergie accumulée des ressorts, alors effectivement elle n’a pas sa place dans les « pseudo-perpétuels » où je l’avais rangée car je pensais plutôt à une dilatation provoquée par le Soleil ou un truc comme ça…

  • surunitairedream

    @Tyty ,

    Vous avez bien conscience du risque à vouloir parler « d’âme » au Dr Goulu et autre,moi j’imagine déjà très facilement la réponse à votre post ….et j’en rigole à l’avance !

    Oui,l’âme qui est ni intelligence,ni esprit mais connectivité avec l’expression globale….
    Certains comme moi sont sur ce terrain et sont capables d’être réceptif à des inspirations intellectuelles et à des prémonitions.

    Prémonition..oh la la il est fou lui…et bien si vous voulez,vous les septiques,mais moi et je tiens ça de ma mère cela me fait vivre quelque fois de drôle de situations…..

    Pour conclure de ce que j’ai compris de vos propos,il est certain qu’il y a infiniment plus de chose à percevoir pour un esprit libre que de valeurs connues par une tête bien(trop) pleine.

    « Si tu veux remplir ton bol,il faut d’abord le vider »

    La solution que j’ai trouvé pour obtenir l’énergie de demain,je ne l’ai pas cherché,je l’ai écouté…

    • @Tyty a déjà tenté de m’entraîner sur le terrain de la philosophie. Ayant quand même un peu étudié Aristote et Thomas d’Aquin au collège (catholique), Sartre en réaction et Spinoza plus récemment, je pense actuellement que la philo est à la science ce que l’alchimie est à la chimie ou l’astrologie à l’astronomie : un précurseur utile pour déblayer le terrain des idées lorsqu’on a qu’un cerveau pour penser, et pas encore les moyens pour expérimenter.

      D’ailleurs Descartes, fondateur de la méthode scientifique était aussi un philosophe, tout comme Newton fondateur de la physique moderne, et de nombreux résultats scientifiques ont eu des portées philosophiques importantes, comme la découverte de l’expansion de l’Univers par exemple. Encore aujourd’hui les liens philo/sciences ne sont pas rompus. Par exemple le titre de « Docteur ès Sciences » se traduit en anglais (ou plutôt latin) par PhD : Philosophiæ doctor

      Si je reviens à vos remarques sur les insuffisances de la physique :

      1- « La physique n’apporte pas de réponse a tout, notamment le but ultime de la vie. ». Effectivement ce n’est pas son rôle. La science cherche les causes, pas les buts. C’est effectivement un point fondamental.

      2- « Parce-que certains semblent avoir vécu des expériences qui sont en contradiction avec la physique ou la science actuelle. » Ca m’intéresse toujours de savoir lesquelles, et le niveau de formation en sciences de la victime. Parce que moi ça ne m’arrive jamais…

      3- « Parce-que la physique se cantonne à l’étude de la réalité qui nous entoure, dont les frontières ne peuvent êtres franchie que par l’esprit, le rêve, l’âme… »

      Côté philosophie je dirais que je suis (entre autres) empiriste : c’est l’expérience qui permet de distinguer le vrai du faux. Dans le cas qui nous occupe, encore une fois, toutes les expériences que l’on peut faire montrent que l’énergie se conserve, donc le principe de conservation de l’énergie est vrai. Et puisque @Tyty parle de rêve, je dirais que c’est même ce qui me permet souvent de distinguer le rêve de la réalité : dans un rêve récurrent je peux sauter de plus en plus haut, de plus en plus loin sans limite d’effort ni de rupture des tibias. En vrai, je peux pas.

      Et comme je suis empiriste, non je ne peux pas imaginer que la réalité soit le rêve d’une autre réalité, l’autre côté du bocal ou quoi que ce soit de ce genre. Ni qu’on ait une âme. Mais je ne peux pas le nier non plus. De ce point de vue je suis agnostique. En fait c’est même pire que ça, je prétends que puisqu’il n’existe aucune expérience (à part la mort peut-être) qui permette d’établir une connexion entre ce monde immatériel et mon cerveau, ça n’a aucune importance que ce monde immatériel existe ou pas.

      Par contre il se pourrait que d’ici un siècle ou deux on puisse faire des expériences montrant que l’ « esprit » émane de la complexité du cerveau, par exemple en réalisant des téléchargements de l’esprit. (il faut dire que je suis aussi un peu holiste.

      Et en tout cas, ça n’aide pas à produire de l’énergie…

  • surunitairedream

    @zeusknight

    Celle qui consiste à obtenir un constant déséquilibre de deux potentiels(masse ou pression) égaux en opposition sur/autour d’un axe.
    Comment ? >en ayant trouvé la « façon »de réduire le temps de présence(par « accélération ») d’un des 2 potentiels, réduisant ainsi sa valeur de « charge d’opposition »face à l’autre.Dit autrement :par un temps d’action ,moindre, « d’influence », comparé à celui dans face pour une même distance parcourue respectivement .

    Après la « façon »,le « moyen »,celui de trouver cette « primo » force intrinsèque et gratuite qui permet cet avancement de temps,ce chevauchement/transfert d’un pôle sur/vers l’autre .
    Autrement dit : trouver l’énergie pour ce transfert/avancement qui est L’AGENT de l’extraction,par sa conséquence de mise en déséquilibre sur l’axe,de cette énergie potentiel et équilibrée initialement ,mais inerte sans cela(transfert) dans l’expression d’une cinétique résultante.
    Le moyen :au cours de la rotation de l’ensemble supportant les deux potentiels,de manières relative à la variation des positions verticales vers des positions horizontales et inversement j’obtiens une « valeur » de pression(force) provisoire que j’utilise à ces « transferts » qui sont eux aussi provisoires.
    Je parle très mal de quelque chose très bien

    • ZeusKnight

      San jamais vouloir vous manquer de respect, je suis obligé d’admettre que je n’ai encore une fois rien compris. Mais peut être pourriez vous nous montrer une machine fonctionnant sur votre principe?

      • surunitairedream

        Aucun problème ,je sais que je parle science comme une vache vaudrait parler espagnol.
        Pour une démo,désolé mais je reste dans la confidentialité pour le moment pour plusieurs bonnes raisons.
        Merci de votre intérêt et compréhension.

      • Bina

        Si tu veux le déchiffrage de son discours, en très résumé, il décrit un moteur qui serait alimenté par la pression générée lors de son propre mouvement de rotation.

        En tout cas, c’est ce que j’ai réussi à comprendre en faisant abstraction du gloubiboulga de termes savants inappropriés.

        Je trouve personnellement ridicule cette persistance à mal utiliser des termes compliqués quand, de son propre aveu, on n’y connait rien. Mais bon, ça donne l’illusion d’être intelligent, n’est-ce pas ?

        • surunitairedream

          @Bina comme binaire……

          Ben oui je comprends mieux ton post .
          Si c’est pas blanc c’est noir
          Si ça ressemble pas à du chocolat ,c’est pas du chocolat
          Et si j’arrive pas à comprendre,c’est pas moi qui suis bête mais l’autre.
          Pour les sarcasmes il y a un site pour ça :http://www.nioutaik.fr/index.php/2012/11/27/631-les-moteurs-a-energie-infinie-et-ou-energie-libre-et-ou-mouvement-perpetuel-cest-vraiment-nimporte-quoi

          • Bina(h)

            Non. Bina ou Binah, si tu préfères.

            Ne pas comprendre ne signifie pas systématiquement être bête. Cela peut venir d’un problème de compréhension de celui qui écoute ou, comme presque toujours, d’un problème d’expression de celui qui parle.
            Au passage, c’est sympathique pour ZeusKnight de dire qu’il est forcément bête de ne pas te comprendre.

            N’oublies pas que ton blabla était censé expliquer quelque chose. Pour expliquer quelque chose, il faut s’efforcer de rester simple (tu m’as donné un lien, je t’en donnes un autre : http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_KISS ). Et si l’autre ne comprend pas, il faut réessayer d’expliquer différemment, voire plus simple si possible.

            Je note que ta réaction à « je ne comprends pas » a été à chaque fois de dire que tu ne comprends même pas ce que tu dis. En gros, cela n’a servi à rien. Ton but n’est clairement pas d’apporter d’explication. Tu ne fais que noyer le poisson en croisant fort les doigts pour que ton interlocuteur oublie sa question. Aussi je te recommande d’apprendre à bien manier ce qui est communément appelé la langue de bois.

            Dans tous les cas si tu tiens à être pris au sérieux, évite de botter en touche, apporte des explications claires et assume tes erreurs.

            • Bon, on va arrêter là cette discussion qui devient plus personnelle que constructive svp. Les deux raisons pour lesquelles je ne suis pas intervenu plus tôt sont :

              1) il est proprement incroyable que j’aie parfois un accès internet là où je suis, par 70 degrés de latitude Nord

              2) j’espérais que le débat réponde à une question que je posais beaucoup plus haut : pourquoi certains font ils plus confiance à des pages remplies de textes ésotériques plutôt qu’au cours de physique qu’ils ont presque certainement reçu un jour ?

              • Tyty

                Pourquoi certains font ils plus confiance à des pages remplies de textes ésotériques plutôt qu’au cours de physique qu’ils ont presque certainement reçu un jour ?

                1- Parce-que la physique n’apporte malheureusement pas de réponse a tout, notamment le but ultime de la vie.

                2- Parce-que certains semblent avoir vécus des expériences qui sont en contradictions avec la physique ou la science actuelle.

                3- Parce-que la physique se cantonne à l’étude de la réalité qui nous entoure, dont les frontières ne peuvent êtres franchie que par l’esprit, le rêve, l’âme…

                Par exemple :
                Lorsque je dors, je rêve. Rien de ce qui se trouve dans mon rêve ne peut en sortir. Mon rêve, qui est une réalité à son propre niveau, ne peut étudier la réalité du rêveur, la frontière est infranchissable dans se sens. Dans certains cas particuliers, le rêve peut être conscient qu’il est un rêve. Ne vous est-il jamais arrivé de rêver en sachant que vous étiez dans un rêve ? Moi si.

                Concernant la réalité, la science, la physique et tout ce quelle inclut… pouvez-vous imaginer un instant que cette réalité, en somme notre monde, notre existence, n’est que le rêve d’un rêveur. Vous n’avez pas conscience que vous êtes un rêve, car vous n’êtes pas dans le cas particulier cité précédemment. Ou alors peut-être que certains le sont. Comment se réveiller ? En utilisant la science qui s’appuie uniquement sur des éléments internes au rêve ? Seul l’ésotérisme et la métaphysique envisagent une réalité plus vaste que le rêve dans lequel nous vivons.

                Cette démonstration n’affirme pas qu’il existe un niveau de réalité supérieur au notre, mais c’est une possibilité.

                Si, et j’insiste sur le « Si » cette hypothèse s’avère, alors qu’elle « chose » pourrait être susceptible de traverser la frontière entre le rêve et la réalité ?

                L’âme…?

                La physique et la science ne se préoccupent pas de l’âme. D’ailleurs, elle n’existe pas.

                Ceci explique pourquoi l’ésotérisme existe et attire tant de monde. C’est la seule qui tente de regarder ce qui se trouve derrière la vitre du bocal.

  • surunitairedream

    Fin tragique et prévisible de la saga :http://www.rarenergia.com.br/

    Depuis le 14/06 plus aucunes photos…..
    Ils ont réalisé l’impasse dans laquelle ils s’étaient engouffrés .
    Et je suis persuadé que c’est exactement pour la raison précise(que j’avais détaillais plus haut) de l’illusion intellectuelle concernant l’avantage de leur bras de déport sur lequel reposait tout leur espoir de surunité que tout ce casse la gueule.

    Moi,personnellement….ça m’arrange vraiment !

  • surunitairedream

    @Tyty

    rien à rajouter,merci et bravo pour le – comment d’oit-être l’idée de l’idée de la vie (sens large) –
    Et vous êtes pour moi en « plein sujet » plutôt que « hors ».

  • Tyty

    Ce débat est décidément très prenant. Beaucoup de débats similaires finissent en pugilat, ce n’est pas le cas ici, et c’est bien agréable.

    Je me permet de revenir globalement sur les différents post qui ont suivis le mien. Vous l’aurez sans doute compris, mon point de vue sur l’énergie libre et le mouvement perpétuel qu’elle peut induire, est très général… voir philosophique…

    Pour ma part, je m’attache beaucoup moins à l’éventuelle existence d’énergie libre ou de mouvement perpétuel, qu’a notre capacité de voir ce qu’il y a devant nous. Effectivement, tous ceux qui tendent à prendre en défaut la conservation d’énergie, se cognent dans un des murs de la « prison ». Ceci étant, la porte de la cellule est grande ouverte, faut-il juste avoir le courage et la volonté d’en sortir.

    Pour paraphraser la paraphrase : L’univers est une prison : Je n’en suis pas convaincu. L’esprit de la personne qui jauge l’univers est une prison. Les limites n’existent nul part ailleurs que dans notre esprit, lui seul fixe les limites.
    Dans l’absolu, rien n’existe la matière est désespérément conçue de vide. Nous ne pouvons appréhender la matière qu’avec de la matière. A l’heure actuelle, nous sommes de plus en plus confrontés à une nouvelle réalité : La matière (telle qu’on l’imagine) n’existe pas. Le temps est également une supercherie, il est flexible et inégal.

    Toutes nos lois et théories reposent sur l’espace dans lequel nous sommes capable d’évoluer. Avant de découvrir de nouvelles lois, ou de remettre en question celles que nous avons, ne devrions nous pas au préalable élargir notre espace de perception ?

    Nous ne sommes qu’un tas d’énergie bouillonnant en interaction permanentes les unes avec les autres. Une seule de nos larme suffirai à alimenter tout un pays en énergie, si nous savions l’utiliser (physique quantique). Si nous savions interagir avec l’énergie quelle contient. Malheureusement, il semblerai que nous soyons toujours face à notre mur de prison, les larmes aux yeux, incapables de se retourner pour changer de direction.

    L’expression de ma pensée n’est pas évidente avec des mots, cela reflète plus ou moins l’état dans lequel se trouve actuellement l’humanité. Nous fonçons dans le seul mur présent sur la planète, nous ne voulons pas changer de direction car c’est notre mur.

    Mes plus plates excuses pour le hors sujet ci-dessus.
    C’est le seul moyen plus ou moins potable que j’ai trouvé pour introduire l’idée que l’énergie libre existe, le mouvement perpétuel aussi, et que absolument tout existe même ce à quoi vous ne pensez pas encore. La réalité est comme l’univers, « infinie ».

    La limite c’est l’homme !

  • surunitairedream

    @Tyty

    Merci et un grand bravo pour ce magnifique plaidoyer à « L’ouverture » .

    Une mention toute spéciale à ce paragraphe que si, il n’est pas entendu c’est que le mal est pire encore qu’imaginé :

    « Plusieurs découvertes on révolutionné la science. Aujourd’hui, nous n’avons plus de remise en question des fondement de la science, parce-que dans la plupart des cas les scientifiques doivent se baser sur les règles existantes pour définir leur découvertes, un non sens. Si Galilée avait dû s’appuyer sur le fait que la terre est plate pour déposer un brevet prouvant qu’elle est ronde, on y serait encore… »

    Pour finir,sachez avoir entièrement raison de dire que la science actuelle ne peut pas contredire la loi de la conservation de l’énergie .
    Pour autant cette dernière ne peut pas être contredite ,effectivement,sur les éléments de bases qu’elle prends en considération de la manière qu’elle le fait jusqu’à présent , mais pourrait l’être sur le « manque » de considération de potentiel d’une de ces bases.

    J’imagine pouvoir démontrer cela d’ici quelques temps,de manières plus démonstratives que je ne suis en mesure de le faire actuellement faute d' »assez de temps »pour améliorer la première application réussie de ma théorie,et ainsi montrer en quoi il n’est point question de remettre en cause la thermodynamique mais seulement d’aboutir à sa plus complète démonstration de dimensions possible.

    Merci pour votre courageux « optimisme » intellectuel .

    • (@surunitairedream : pour répondre à un commentaire, clique sur « Répondre » sous le commentaire plutôt qu’ajouter un nouveau commentaire, ça permet de mieux suivre le fil, merci.)

      Tout en souhaitant la bienvenue @Tyty, je ne partage évidemment pas son point de vue. Il me semble qu’il parle de trop de chose trop différentes de manière trop déstructurée. En bref (parce que beaucoup de ces points ont été discutés plus haut) :

      Nietsche : la science ne parle pas de conviction, mais de faits expérimentaux visibles et reproductibles par tous. Donc je paraphraserais en « l’expérience montre que l’Univers est une prison : la liberté n’y est pas absolue. »

      Mon article se base sur la définition du mouvement perpétuel de la wikipédia explicitement linké, et qui répond aux points sur les planètes et les électrons. Mais le sujet de l’article vise plutôt les « machines à mouvement perpétuel » censées FOURNIR de l’énergie utilisable sans en puiser ailleurs. Et là, toutes les expériences réalisées depuis des siècles ont tellement donné toujours le même résultats (« ça marche pas… ») qu’à la fin on a compris, en désespoir de cause, que c’était un des murs de la prison.

      Vous pouvez l’appeler « principe de conservation » ou « conséquence du Théorème de Noether » ou même « dramatique limitation de la capacité intellectuelle du Dr. Goulu », ça n’y changera rien : vous vous casserez les dents dessus. Ce n’es pas de la conviction, ou de la croyance, c’est du savoir qui me permet de réitérer l’engagement pris auprès de @surunitairedream plus haut:

      Si votre machin tourne, venez me le montrer votre invention et après confirmation que l’énergie n’est pas fournie par l’extérieur de votre système, je me prosternerai à vos pieds, et vous lécherai la partie de votre anatomie de votre choix en implorant votre pardon et vous appelant « Maître » (et promis, ça ne fait pas partie de mes fantasmes…)

      Donc arrêtez avec vos « mais…si…peut-être… » et montrez-moi UNE seule expérience produisant plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

      @Tyty faites attention de ne pas inverser les rôles : à l’époque de Galilée, c’était la croyance qui disait que la Terre était plate, pas la science. Plusieurs expériences datant des Grecs voire des Egyptiens ( http://expositions.bnf.fr/ciel/arretsur/sciences/grec/index6.htm ) avaient déjà montré la rotondité de la Terre depuis plus de 1000 ans. C’était la foi qui ne voulait pas accepter ces résultats. Aujourd’hui la science a fait beaucoup d’expériences et de théories prouvant que les (machines à) mouvement perpétuel ne peuvent pas exister. Si vous n’y croyez pas, c’est vous qui avez un problème de croyance, pas de science 😉

      • surunitairedream

        @Docteur goulu,

        sans vouloir effacer @Tyty et avoir l’intention de prendre toute la lumière en prenant encore la parole,je constate que la pratique à la réfutation du MP vous a rendu excellent dans cet exercice.

        Excellent car je ne vois pas de meilleurs arguments et retournements de ce des autres à ce sujet que les vôtres.

        « dramatique et nécessaire (volonté choisie et fondée) limitation de sa capacité intellectuelle du Dr goulu à ce sujet » dirais-je plutôt !

        Très très bon réajustement et refondation de l’approche et de l’historique ,par sa variable dans le temps et la géographie, de la considération de la réfutation du postulat de Galilée.

        Inutile de rappeler votre « engagement » dont j’ai pris acte .
        En effet je assure que dès que possible ,sans aucun esprit de revanche,vouloir vous convaincre que vous aviez tort et en même temps en quoi vous aviez entièrement raison.
        Pourquoi vous?
        Car pour moi celui qui est capable, par sa « pointure »,de savoir dénoncer -avec autant de perspicacité d’esprit/d’intelligence et de poids de connaissances,le tout avec la maestria et le brio de l’humour et la finesse-une chose,il est le mieux placé pour en réaliser l’effectivité si on lui en fait la démonstration.

        Je laisse la parole aux autres et sachez qu’un nouveau titre dans le genre « dites OUI à l’énergie libre » me suffira .

        • Je prends ça pour un compliment, donc merci 🙂

          Je n’ai rien contre l’énergie « libre » dans la mesure où je ne sais pas ce que cette notion recouvre.

          Est-ce de l’énergie disponible partout ? Dans la mesure où on trouve de la matière (normale ou « noire ») un peu partout et que E=mc^2, je ne peux pas contester son existence. De plus l’expérience de l’effet Casimir montre qu’il existe une « énergie du vide ». Mais ça ne veut pas dire que ces énergies potentielles soient exploitables, car comme je l’explique dans un commentaire d’un article un peu oublié http://www.drgoulu.com/2007/12/16/arche-interstellaire-et-moteurs-a-antimatiere/ :

          L’énergie potentielle du vide est énorme mais on ne connait aucun « endroit » ou elle plus faible, et on est incapables de créer une différence de potentiel par laquelle cette énergie s’écoulerait et pourrait être captée. C’est un peu comme si on disait que les océans sont un réservoir gigantesque d’énergie hydraulique puisqu’ils sont à 6370 km du centre de la Terre. C’est vrai, mais comme la Terre n’est pas creuse on ne peut pas faire de tuyau ni de turbine.

          En gros, il ne suffit pas d’avoir de l’énergie « libre », il faut justement pouvoir la capturer !

          Par énergie « libre » ntendez-vous « gratuite », car mal traduite de « free energy » ? Mais oui ! l’énergie est gratuite puisqu’il n’y a que ça dans l’univers, sous diverses formes. Ce qui coûte, prend de la place et nous pète occasionnellement à la tronche, c’est justement la machine à transformer l’énergie de sa forme inutile (potentielle) à utile pour nous (fée électricité).

          Bref, je me demande si ce que vous appelez « énergie libre » n’est pas simplement ce que les physiciens appellent « énergie potentielle » ( http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_potentielle ) …

          • surunitairedream

            Dr Goulu,

            effectivement,comme vous nous le présentais si bien,il y a matière à confusion de présentation et d’interprétation dans ce domaine.
            Pour ma part il ne s’agit pas ,bien sûr,de prétendre créer de l’énergie à partir de rien car cela reviendrait à savoir créer de la matière,et comme je ne suis pas dieu(enfin ,qui sait ?)…..

            Il ne s’agit pas non plus de savoir créer ou trouver une sur-unité d’énergie ou de travail à partir d’une unité initiale; bien sûr là aussi il y a non sens.

            Maintenant parlons du champ du possible quand vous évoquez la notions de « vide » et de son possible « potentiel » mais avec son improbable capture et exploitation.
            Quand vous citez ,surtout,le fond du problème du sujet de notre débat, qui veut que pour espérer
            pouvoir capter l’énergie d’un potentiel,il convient de savoir comment créer une différence de potentiel dans le potentiel global pour créer un écoulement que j’appelle moi « un sens de fuite à une statique ».

            Donc oui,quand on parle d’énergie libre il s’agit en fait « simplement » d’un potentiel « inerte »au départ auquel on espère y apporter « vie » dans une cinétique crée par un « effet » de VIDE résultant d’un transfert partiel(valeur et temps) d’une partie du potentiel global vers l’autre.
            Par cette action on obtient une dépression de résistance (vide) d’une des deux parties (du potentiel global))en opposition l’une à l’autre d’ou résulte donc ,du coté du potentiel privilégié,suite à la faveur de ce supplément de charge ,un sens de fuite,une cinétique.

            Moi,j’aime considérer que que l’effet de vide(perte de résistance) créer sur un « coté » génère par sa conséquence un « vide » à la statique >pente/sens de fuite<

            Pour cela j'avais évoqué l'idée d'une" imprégnation gravitationnel" mais voyant qu'il s'agit plus d'une considération de statique(inertie?!) et de son contraire la cinétique je pense pouvoir dire que la quête des pros MP est donc celle d'une sur-cinétique ou sous-statique.

            Donc de ce point de vue là,comme si nous prenions l'image et l'idée d'une roue libre dévalant une pente qui en soit ne gène en rien dans son action et le travail d'on on pourrait en soutirer les lois de la thermo et reste juste(oui,je sais:juste ,facile à dire!)qu'a démontrer la possibilité de savoir perpétuer un effet de pente sans entrer en équivalence et nullité d'effet.
            A ce propos,et je pense que là se trouve le fin mot de l'histoire:la science a-t'elle démontré qu'il est impossible de pouvoir obtenir, indéfiniment, un point haut par rapport à un autre ?

            Espérant avoir éclairci une situation de postulat et chasser les malentendus à ce sujet .

            • ZeusKnight

              Je n’ai rien compris à votre définition de l’énergie libre. Vous employez un certain nombre de termes qui ne sont pas bien définis, et après avoir lu votre commentaire je dois dire que je me trouve confus.

              « un transfert partiel(valeur et temps) d’une partie du potentiel global vers l’autre. »?

              « dépression de résistance « ?

              « sur cinétique »? « sous statique »?

              bref, votre discours est ponctué d’un ensemble de terme qui sont employé apparement en dehors de leurs définition conventionnel, peut être serait il plus claire si vous preniez le temps de donner une définition plus claire de tous ceci.

              • surunitairedream

                @ZeusKnight

                désolé pour ma façon approximative et non conventionnelle de m’exprimer sur le sujet.
                Tout le paradoxe de l’histoire est que je possède très peu de connaissances scientifiques pour pouvoir mieux faire.Tout cela est encore assez confus et non encore bien défini pour moi pour pouvoir vous le retranscrire intelligiblement.
                D’où ma présence sur ce site pour affiner la définition de ce que j’ai découvert en rapport avec la vraie science.

                En donnant une image pour définir le « transfert », « la dépression de résistance » ainsi qu’une statique qui deviendrait dynamique(cinétique)il faut simplement imaginer un cercle(vertical) de potentiel global de charge et monté sur axe.
                Divisez ce dernier en deux par une vertical passant pas le centre et vous obtenez deux potentiel opposés et contraires en contrainte l’un vis à vis de l’autre par rapport au renvoi de l’axe.
                Maintenant, imaginez la possibilité de faire glisser/pivoter/chevaucher une moitié vers/sur l’autre partiellement,vous obtenez ainsi un vide (de résistance)par rapport au coté privilégié.
                d’où,donc, un équilibre initial de potentiel qui ne l’est plus et se transforme en cinétique.

                Bien entendu le fait de savoir/pouvoir faire cela sans discontinuer et de manière autonome et auto entretenue grâce à un « effet » intrinsèque obtenu du système au court de sa translation relève de l’impossibilité que tous réfutent.

                Donc pour essayer de conclure,il ne s’agissait pas de trouver une sur-unité d’énergie,mais de mouvement.
                Dans cette condition je pense pas que les lois de la thermo/conservation etc soient entamées?

                • ZeusKnight

                  Encore une fois, difficile d’imaginer votre « image », parce qu’impossible de démêler le sens des termes que vous employer. Par contre, au niveau de votre conclusion, je voudrais dire qu’il est impossible de démêler énergie et mouvement, par ce que le mouvement ne se conçois que comme un transfert d’énergie. Pas de sur unité de mouvement sans sur unité d’énergie. Donc si l’on admet que l’énergie de peux pas être « extraite » de nulle part, on ne peut pas admettre une sur unité de mouvement.

                  • surunitairedream

                    Désole mais pour moi on peut admettre une sur unité de mouvement,justement par la « mise en oeuvre » d’une énergie potentielle, initialement inerte car équilibrée.
                    C’est pour cela que je disais qu’il fallait « d’abord » viser l’idée d’un sur mouvement par une perte d’équilibre entre deux potentiels équilibrés et d’obtenir ainsi la résultante qui est l’énergie de la cinétique,plutôt que de chercher « d’amblé » une sur énergie pour créer un mouvement.

                    Il y a là une subtilité de taille,qui à fait sa différence par expérience réussie mais que j’ai du mal à bien vous présenter,désolé !

                    • ZeusKnight

                      de quelle « expérience réussie » parlez vous?

  • Tyty

    Bonjour,

    Pour commencer, je reprendrais une maxime du philosophe Friedrich Nietzsche :
    « Toute conviction est une prison. »

    A partir de la, on se rend bien compte que toute découverte est rendu difficile si l’n regarde par le mauvais coté de la lunette. En effet plus on limite notre champ de vision, ou de perception, moins on aura de chance d’appréhender les choses qui nous entourent.

    Le mouvement perpétuel existe-il ?
    Peut-être… pourquoi affirmer un « Non » aussi catégorique ? La loi de conservation de l’énergie à été établie par les hommes, et dieu sait combien ils sont imparfait. La théorie du Big Bang repose sur l’observation de univers, qui est actuellement en expansion. Nous en avons déduit que si nous remontions le temps toutes les étoiles devaient êtres rassemblées une sorte de noyaux qui a explosé.
    Cela dit, l’univers est vieux… très vieux… plusieurs milliards d’années. Toutes les années d’observations de l’être humain représente une fraction insignifiante de la vie de l’univers. A une échelle différente, on pourrait déduire, en observant pendant une nano seconde la contraction d’un battement de cœur, qu’il a commencer par rassembler les particules qui l’entoure, et finira comme un trou noir… effondré sur lui même.

    Plusieurs découvertes on révolutionné la science. Aujourd’hui, nous n’avons plus de remise en question des fondement de la science, parce-que dans la plupart des cas les scientifiques doivent se baser sur les règles existantes pour définir leur découvertes, un non sens. Si Galilée avait dû s’appuyer sur le fait que la terre est plate pour déposer un brevet prouvant qu’elle est ronde, on y serait encore…

    Ensuite, des systèmes à mouvement perpétuels, il en existe plein, de partout, sauf qu’ils ne sont pas à notre portée et que nous sommes incapable les reproduire à notre échelle, comme : Les mouvements des planètes, champs magnétique terrestre, les forces fondamentales qui font tenir les electron autour de leur noyaux… Toutes ces trucs sont des mouvements perpétuels, la science postule qu’ils ont commencés et s’arrêteront un jour, mais dans les faits elles n’en sait rien. Il fallait bien donner une définition à toutes ces observations, leur trouver un début et une fin était la solution la plus simple, car si elles étaient infinies, alors rien de tout se qui nous entoure ne serait fini. Cela induirai par ailleurs que nous sommes immortels (comme tout le reste), et soulève alors LA question de l’avant et l’après de tout à laquelle nous ne pouvons actuellement pas répondre.

    La science actuelle ne peut pas contredire la loi de conservation de l’énergie. Si cela devait arriver, cela signifierai que rien n’a jamais commencé et ne se terminera. Plus que les lois de la physique, une telle découverte remettrai en question toute la vision que nous avons de l’univers, de la vie, de notre statut d’être humain et de notre condition mortelle.

    Verra qui pourra…

  • mitchawkes

    Bonjour à tous,

    Globalement, je suis d’accord sur l’article, et notamment concernant le mouvement perpétuel. Il n’existe pas ! Même le soleil, qui reste une merveilleuse machine d’énergie, s’effondre au bout d’un moment (durée de vie) !

    Pour moi, il n’y a donc pas de débat là-dessus !!

    Par contre, concernant l’énergie du « vide », je suis plus réservé (Et là je sens que je vais me faire atomiser ^^). Simplement, je ne l’appelle pas de la même façon. C’est sûr que énergie de vide, pour certains, fait plus « tape à l’œil », que énergie sombre … quoi que…

    Personnellement, je n’aurais pas mélangé les deux sujets dans un même article ! Bref !
    Je m’excuse d’avance de ce « copier/coller ». Mais pour faire rapide (Manque de temps, présentement…) Voici quelques articles, plus ou moins récents:

    (copié/collé du contenu supprimé par Dr. Goulu pour cause de longueur et de copyright)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89vaporation_des_trous_noirs
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_du_vide
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_sombre
    http://www.lefigaro.fr/sciences/2006/11/21/01008-20061121ARTFIG90058-l_energie_du_vide_a_l_oeuvre_il_y_a_neuf_milliards_d_annees.php
    http://www.irap.omp.eu/actualites/actu-energienoire
    http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-inflation-cosmique-energie-noire-resultats-finaux-wmap-43600/

    Bien sûr, nous n’avons pas de machine permettant d’utiliser une telle énergie, cela RESTE de la THEORIE. Et je ne pense pas non plus qu’un complot mondial puisse exister là-dessus ! Encore un point sur lequel nous sommes d’accord.

    Tout ceci reste de l’ordre du débat théorique, sur beaucoup de points ! Je vous l’accorde…

    Bref ! L’exploitation d’une telle énergie (Energie du vide ou sombre), nécessiterait une énergie équivalente pour l’atteindre et l’exploiter… Donc pure perte ou plutôt, aucun bénéfice !

    Aussi, je suis tombé sur cet article :
    How NASA might build its very first warp drive
    http://io9.com/5963263/how-nasa-will-build-its-very-first-warp-drive

    Conclusion / Questionnement / Métaphysique
    Que cherchons-nous, exactement ? Un mouvement perpétuel ? En fait, non ! Car ce n’est qu’une question d’échelle de temps (notre durée de vie propre) ! Si nous arrivons à trouver un système dont la durée de vie dépasserait les 5 000 ans, voire même 500 ans, cela suffirait largement à nos besoins. Le but de la science serait donc de pister les systèmes qui, avec un minimum d’effort et d’énergie, nous alimenteraient plus de 100 ans minimum jusqu’à épuisement (effondrement du système).

    Autre point, au de-là des lois de la physique (qui ne font que constater les choses à notre échelle), pourquoi n’existe-t-il pas de mouvements perpétuels dans l’univers ? Simple ! Cela est dû à la nature même de l’univers doit évoluer ! Car si un tel système existait, nous ne serions pas là pour en parler !

    Dans l’univers, rien ne se perd ! Tout se transforme (Energie/Matière). Mais alors, le Big Bang, d’où « vient »-t-il ? D’où vient cette énergie de Planck ? Car enfin, si tout ce qui commence, doit finir, allons-nous vers la disparition de l’univers lui-même ? La matière va-t-elle disparaitre (se transformer) à un moment donné (Matière/Energie)? Et par quel mécanisme ? Trous noirs par-ci par-là ou Big Crunch final ? Les Galaxies en fuites, s’éloignant de nous de plus en plus vite, courent-elles en fait vers lors destruction, pour revivre sous forme d’énergie plus loin, ou dans un autre Univers ?

    Et si l’univers faisait partie d’un système plus vaste ?

    Car toute action entraine une réaction égale et opposée !

    mitchawkes

    PS : Concernant le champ de Higgs, je pense que l’on est sur le point de « trouver » le boson de Higgs ! Qui est pour moi, LA 4ème force ! Et non la gravité (graviton)!
    Je pense qu’effectivement, celui-ci existe pour que les particules interagissent avec le support de l’Univers. Qui en attribuant une masse à une particule, l’empêche d’être relativiste (dû à sa masse) ! Je pense donc que l’Univers n’est pas neutre et qu’il ne l’était pas avant le Big Bang ! Celui-ci doit forcément être « la boue » ralentissant tous véhicules embourbés (Particules)!

    Car enfin, comme tout artiste peignant sur une toile, l’espace, telle une toile, n’est là que pour nous montrer ce que l’Univers était, est et sera !

    • Merci de votre commentaire, mais je me suis permis de « sabrer » les copier/coller qui le rendent trop long et qui dans certains cas pouvait violer le copyright des sites d’origine. Les gens intéressés n’ont qu’à suivre les liens, c’est fait pour ça… D’autre part, la prochaine fois, essayez de faire plutôt plusieurs petits commentaires sur chaque sujet, c’est plus facile de répondre et d’avoir un dialogue suivi…

      Sur le fond, je ne vois pas où j’aurais « mélangé les deux sujets dans un même article », cet article ne parle absolument pas d’énergie du vide, ou sombre, parce qu’on ne sait pas encore véritablement ce que c’est. Comme le dit l’article de la wikipédia cité, cette notion recouvre plusieurs choses. Quand les choses deviendront plus clair, je me fendrai d’un article, promis.

      Nous connaissons déjà plusieurs sources d’énergie capables de nous approvisionner pendant des siècles, voire des millénaires, voire tout le temps : le thorium, la fusion, le solaire entre autres.

      Sur le « warp-drive » de la NASA il y a eu une courte discussion ici

      Sur vos questions philosophiques, vous trouverez plusieurs articles sur drgoulu.com, mais personnellement je pense :

      1. que les spéculations sur un univers cyclique ou multiple ne font que repousser les questions un peu plus loin
      2. qu’une théorie ne vaut pas grand chose tant qu’elle n’est pas validée par l’expérience
      3. que beaucoup de nos interrogations sont liées à l’écoulement du temps, qui nous fait distinguer les causes des conséquences et considérer le Big Bang comme un événement spécial qu’il n’est peut-être pas.
      4. Faites attention en généralisant à l’Univers des notions comme action/réaction, les lois intuitives (et vérifiées) de la mécanique ne s’appliquent pas sans autres au monde relativiste/quantique…

        Bienvenue sur ce blog !

  • surunitairedream

    Dr.goulu,

    juste pour satisfaire votre goût pour les choses simples et limpides.

    Pour voir ce qu’il y a de plus facile à comprendre et fabriquer en matière de machine à « mouvement perpétuel »

    http://www.overunity.com/13480/big-try-at-gravity-wheel/dlattach/attach/124683/image//

  • surunitairedream

    Dr.Goulu,
    bien que hors sujet en apparence ,veuillez voir cette innovation(de taille selon moi)qui éveillera votre curiosité scientifique par toute la technologie induite .
    De plus cela vous sera fort utile lors de la corvée de jardin que vous impose votre épouse chaque semaines .
    > http://www.thedealmaxximum.fr/shopping/tuyau-arrosage-xhose.html

  • JPL

    Arffff encore un message coupé en deux, je suis mauvais !

    Bref pour la suite :
    L’ernergie existe dans des proportions bien au delà de nos minuscules besoin de bipède.
    Le déplacement des planètes, du soleil dans sa galaxie, des galaxies l’une vers l’autre etc…
    Si l’on imagine ce déplacement que dans un seul référenciel, alors bien sur, aucune raison que ça fonctionne ont reste dans le même champs fermé (eh oui Dr Goulu, détrompez moi si ce n’est pas encore le cas, mais j’ai suivi la piste et un peu mieux appréhendé la conservation de l’énergie) .
    Il faudrait peut être se creuser pour savoir de quel manière l’on peut obtenir 2 points et ainsi obtenir une résistance, donc de l’energie. Mais… ce n’est hélas pas dans mes compétences, même pas l’once d’un début de base.

  • JPL

    Que tu es mauvaise langue…..

    C’est juste un coup de pub pour que leur oeuvre puisse être admirée sur l’esplanade Pompidou (Beaubourg) ^^^^

    On pourrait croire que c’est du flood, mais j’invoquerai la saine dépense « d’energie »

  • surunitairedream

    Suite du feuilleton : »Plus fort que l’énergie atomique ! > l’énergie mécanique ».

    Présentation de l’installation des barres « de variations de portées » en phase remontante .

    Par observation,veuillez noter sur les deux dernières photos,http://www.rarenergia.com.br/imagem36a.JPG
    http://www.rarenergia.com.br/imagem37a.JPG
    en comparaison à la 35 http://www.rarenergia.com.br/imagem35a.JPG
    la modification apportée en « cours de route » sur la partie gauche de l’engin . Début des ennuis pour eux ?

    • Bof … le début des ennuis, c’est de croire que ça peut marcher, donc je n’ai même pas essayé de comprendre leur sculpture. Mais effectivement, si on ne sait pas ce qu’est un champ conservatif, on peut toujours essayer la méthode Shadok …

  • JPL

    Pour les grandes orgues une idée me hante….. je n’ai pas vu de frein !
    Comme c’est censé tourner seul, ils ont pas peur que ça demarre pendant que les gars sont en train de monter les ferrailles ? Mouhahahahaha

  • JPL

    navré, la réponse s’est mal classée. Elle était en rapport avec celle de Dr Goulu du 12 mai dernier

  • JPL

    La même chose que celui qui a pris des acomptes sur un générateur, pour s’offrir des maseratis 🙂

  • surunitairedream

    http://www.rarenergia.com.br/imagem35a.JPG

    Vraiment trop belle leur machine !

    La construction avance….enfin bientôt de l’énergie écologique et rentable !

    Vendez vite vos actions de Total,d’éoliennes,de panneaux photovolt,tout cela n’aura plus aucune valeur d’ici peu !!!!!!

    C’est la Tour Effeil de la Surunité, c’est une orgue géante de l’énergie libre !!!!

    Enfin l’homme à triomphé des limites de l’homme !!!

    C’est Au bas mot…………..un Miracle!!!!!!!

    ……………………………………………………………………………………………………………………………….
    Ben quoi !Rêver,ça fait pas de mal !

  • surunitairedream

    Suite du feuilleton http://www.rarenergia.com.br/ .DU direct sur la construction de la « tour Eiffel » de l’énergie libre !
    Ca,c’est pour les « super convaincu « !

    Là,c’est mon analyse :

    J’ai analysé leur système,et ayant remarqué une grande similitude avec une de mes « propositions » passées,je suis en mesure,expérience faisant ,de savoir en quoi leur truc ne fonctionnera pas….qu’ils auraient bien été inspiré d’expérimenter en plus petit avant de se vautrer sur du « lourd ».

    Au vu de l’adjonction (récente)>d’une demi couronne reliée à l’arrière du bras de déport,j’en déduis qu’ils souhaitent dans la partir ascendante du mouvement créer une rétractation par le haut du dit bras de déport .
    Ainsi,pour eux,c’est de croire qu’une charge intériorisé par rapport à l’autre générera un couple supérieure !
    Là ou ils se plantent, c’est que si la tige de support de l’ensemble-Bras parallèle/bras déporté -effectue sur son axe inférieur(bras de bielle) un mouvement circulaire….il n’en va pas de même pour la » charge réelle »(masse)(au bout du bras,là où ils vont suspendre en verticale une masse en bout de tige libre),où plus précisément pour le point de support »réel » de cette masse,qui contrairement à l’impression optique d’écrit ,lui,un mouvement simplement vertical .

    Donc,à la verticale,contrairement qu’en situation circulaire,une « extériorité n’apporte rien de plus!!!!!
    Pour être tombé moi même dans ce/le piège qui suit,je sais que l’usage de deux bras parallèle servant d’axe/support à un bras de déport,en vue de lui conserver son horizontalité durant la rotation demande(perd)autant de force pour le maintien en horizontale qu’il en gagne par le maintien en déport du à l’horizontalité maintenue!

    Sauf si par devers ça ils savent y adjoindre une parade, par ce que je dénonce ci dessus…pour moi,c’est mal barré pour leur investissement!!!!

    Ah oui,aussi,Dr Goulu,arrêtez de me citer,pour valeur de preuve anti/mouv/perpét la Madame Noether….car je vais finir, par croire qu’il y a eu ,jadis,quelque chose entre vous deux!?
    Mais bon,aussi,cela ne me regarde pas…..coquin va !

    Aussi,ce matin,regardant sortir ma voisine sur le parking accompagnée de son fils ,j’ai été enchanté de la chose suivante : (qui prouve que l’on peu avoir sous les yeux,durant des années la solution à un problème sans pour autant avoir le déclic,et continuer à s’embêter toujours du même inconvénient) Son petit faisait ses premières armes vis à vis de l’équilibre en vélo,en toute sécurité et surtout efficacité(contrairement d’avec des roulettes)et aussi facilité(plus le papa derrière qui cours pour stabiliser le gamin/vélo)du simple fait que l’engin se propulse par les jambes au sol(je sais!c’est l’ancêtre du vélo),sans avoir de pédalier qui gêne pour ce faire.

    D’avoir pensé à proposer ce biais d’ apprenissage du vélo pour les goses,je trouve ça génial!

  • surunitairedream

    Dr, merci pour les liens qui me font dire que tout ceci n’est qu’une belle illusion de couleur rouge…

    Pour ceux qui, peut être, savent voir et comprendre mieux que moi…..
    Pour première impression :gain « supposé » basé sur principe de « levier »….>nullité d’effet donc !?

    http://www.google.com/patents/US20110209569?pg=PA1&dq=Renato+Bastos+Ribeiro&hl=en&sa=X&ei=FVyQUdP3IKW3ywH8tIG4AQ&ved=0CE0Q6AEwCA

    • Bravo pour le lien vers le « brevet », je ne l’avais pas trouvé ! Il concerne un mécanisme d’ « amplification de puissance » sensé comprimer de l’air en utilisant moins de puissance qu’un piston à bielle simple, mais ils font bien attention de ne pas prétendre qu’il en faut moins que ce qu’exige le premier principe, ni que la gravité apporte de l’énergie.

  • surunitairedream

    Question :Est-il possible de se lancer dans une construction aussi onéreuse sans une preuve préalable d’un fonctionnement certain ?:http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=3OoSQ3ZDGPQ

  • Jason

    Re,
    Je tenais a te remercier pour la formule E=h.f, je sors tout juste de la terminale et c est une equation dont je n avais encore jusque la jamais eu connaissance.

    Bon, aujourd hui je fais court (manque de temps) mais par rapport a la vitesse de la lumiere, meme si elle n a jusque la encore jamais ete depassee, une experience du CERN a quand meme causee quelques doutes… Donc je mets ca dans la categorie « a prouver » mais c est pas impossible.
    Ensuite j ai recement decouvert quelques chose d interessant par rapport au mu-metal, il me semble que ce materiaux si j ai bien compris pourait etre utile. APres je ne sais pas si tu en a entendu parler, et j aimerais avoir plus d explications par rapport a ca.
    VOila, c est tout pour aujourd hui
    Bye

  • Jason

    Salut a tous.
    Bon, y a deja pas mal de commentaires et je ne les aient pas tous lu, alors peut etre que ce que je dis a deja ete dis.
    Deja, j ai bien apprecier toutes ces explications, c est vrai que le raisonnement et assez clair, meme s il y a beaucoup de chose que tu ne tiens pas en compte et d autre incomplete.
    D abord je tiens a preciser qu en effet, tout machine a energie libre (dit a mouvement perpetuel) se basant sur la gravitation, ne fonctionnent pas. Inutile d y refflechir plus sur la roue d aldo costa et tant d autres.
    Ensuite, tu devrais faire un minimum de recherche par rapport au big bang. Toi meme tu dis que l homme ne doit pas se prendre pour dieu, et tu ne remet pas en question le fait que l univers il y a des milliards d annee avait une taille infiniment faible et une masse infini? C est tout a fait stupide! D ailleurs l erreur que font certains scientifiques et de dire que comme l univers est en expension, alors plus on remonte dans le temps et plus l univers et petit. Ce qui est vrai si l on remonte dans le temps jusqu au mur de plank (a plus de 13,6 milliards d annees).. et apres? Les meme lois s appliquent toujours? Suposons que quelqu un m observe en train d ecrire ces lignes depuis deux minutes, mais n ait aucune idee de ce que je faisais avant. Il va en deduire que je suis en train d ecrire depuis la nuit des temps? Non.
    Puis pour la fameuse formule d Einstein, fait gaffe quand meme. Apres tout celle de Newton est souvent dite fausse alors qu elle est vrai, seulement elle n est pas apliquable sur de longues distance. Celle d Einstein est donc simplement une formules plus « generale » mais d ici peu les scientifiques trouveront une formule encore plus generale.
    ( Un photons d apres la formule d Einstein ne devrait pas avoir de masse. Pourtant, E=mc2 m=E/c2. Or un photon a une energie (principe des panneaux photovoltaique). Bien sur, c2 est un chiffre TRES grand, mais ce n est pas l infini. Donc le photon devrait avoir une masse infime. Il serait donc possible de trouver une particule avec une plus petite masse et donc peut etre encore plus rapide)

    Pour ce qui est de l energie et de la masse constante dans l univers, je suis entierement d accord. Sauf que les scientifiques ont beau se lessiver les meninges, il y a dans l univers 90% de la masse et de l energie qui reste introuvable (ils appelent ca la matiere noire). D ailleurs, les vrais chercheurs sur le mouvement perpetuel le disent « ont ne cherche pas a creer de l energie a partir de rien, mais a partir de ce que nous ne voyons pas ».

    Pour finir, je tenais a preciser que meme si j ai l air de defendre l hypothese de l existance d une telle machine, je reste quand meme vraiment perplexe.
    J ai l intention d essaye d en cree une moi meme, juste pour voir, sans trucage ni rien d autre. J espere juste avoir assez de connaissance pour ne rien oublier dans mes calculs, et ne pas etre decu du resultats.
    Si j avais un conseils pour tout ceux qui veulent essayer aussi, et bien ce serait d utiliser seulement des aimants comme source d »energie » mais faites attention, ils ne doivent certainement pas etre tous circulaire et bipolaire…

    • Merci pour ce commentaire et bienvenue sur ce blog.

      Le Big Bang m’intéresse évidemment, surtout la relation entre espace et temps. Si tu lis http://www.drgoulu.com/2008/06/06/la-grande-question-du-temps/ à ce sujet, tu verras que le « Big Bang » n’est quelque chose de spécial qu’avec nos unités actuelles du temps. Il est très possible qu’une définition physique plus rigoureuse du temps lève cette « singularité ». Tu peux lire ma série http://www.drgoulu.com/tag/temps/ et en particulier http://www.drgoulu.com/2011/08/13/selon-newton-lunivers-serait-digital/ .

      Oui, les mêmes lois de la physique s’appliquent toujours, sinon il faudrait que quelque chose d’extérieur à l’Univers vienne changer les lois… Et les observations d’astres très très lointains, et jusqu’au Mur de Planck montrent que les lois n’ont pas changé. Maintenant comme tu le montres avec Newton/Einstein, la manière dont nous humains écrivons ces lois se raffine avec le temps, on s’aperçoit que certains « constantes » sont en fait des variables pilotées par d’autres lois etc. En même temps on progresse en direction de la http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_unification

      L’équation E=mc^2 ne s’applique qu’aux particules ayant une masse au repos, donc pas au photon dont l’énergie vaut E=h.f où h est la constante de Planck et f la fréquence. Les particules qui voyagent à la vitesse de la lumière n’ont pas de masse et ne peuvent pas voyager à une autre vitesse que celle de la lumière (dans leur milieu). Les particules qui ont une masse peuvent voyager à une vitesse intermédiaire entre 0 et c. Ou plutôt, le champ de Higgs les « freine » pour les empêcher d’atteindre c et c’est ce frein que nous appelons « masse ».

      Les aimants ne sont pas plus source d’énergie que la gravité : ne perds pas ton temps.

      Par contre j’aime bien ce que « disent les vrais chercheurs (lesquels ?) : on ne cherche pas a créer de l’énergie à partir de rien, mais a partir de ce que nous ne voyons pas ». J’ai rien contre. Une turbine à matière noire ou à énergie sombre ça me va. Mais mon petit doigt me dit que ce n’est pas en assemblant des pièces du bricorama en suivant l’intuition d’illuminés qu’on va y arriver. Quand on voit à quoi ressemblerait une machine à remonter le temps, ça donne une petite idée de ce qu’implique ce genre de projet…

  • surunitairedream

    Dr Goulu,
    bien joué pour les modifications apportées à votre « ring à opinions »:Tout sur une seule page et des vidéos en » direct accès »(ou alors c’est mon ex ordi qui permettait pas?).

    De mieux en mieux…!reste plus qu’à ce voir offrir un café quand on débarque ici !

    Bien qu’invitant,avec verve et brio,à travers vos argumentations, « Certains »(comme moi!)de ne pas se laisser aller à croire en une quelconque possibilité d’existence d’énergie libre,vous s’avez garder pendant vos démonstrations une certaine souplesse,ou tolérance vis à vis de la manière dont les autres savent vous entendre ou non.
    C’est appréciable!Cela ressemble à de la neutralité.Mais bon!………venant d’un Suisse,normal!

    En parlant de Suisse,je suis toujours inquiet pour vous lors de vos séjours en France,car en effet,vous n’êtes pas sans savoir que chez nous(dans le cas ou vous ne seriez pas grand)que nous adorons manger les Petits Suisses !!!Hi !Hi !

    • En fait j’ai changé d’hébergeur et le nouveau est plus performant ce qui fait que j’ai pu enlever la pagination des commentaires. C’est en effet plus clair et facile à suivre, mais je devrai peut-être remettre la pagination si il arrive encore 150 commentaires de plus ici …

      Merci pour le compliment. Mon point de vue est en effet qu’il ne sert à rien de s’énerver, chacun peut bricoler ce qu’il veut dans son garage. Mon rôle se borne à prévenir : faites ça pour vous amuser ou apprendre les dures lois de la physique, mais si vous y consacrez votre vie, votre santé et votre fortune, sachez que vous allez dans le mur…

      Effectivement, on dirait que l’Etat français a trouvé un moyen de se renflouer sur le dos des p’tits suisses : je viens de recevoir la troisième contravention pour excès de vitesse de l’année, les 3 ont un entête bleu-blanc-rouge…

  • Tabatha Braham

    Bonjour, peut-on par parler de physique quantique?
    Moi la physique quantique ça me plaît, celà explique tout.
    Tab

    • Bien sur qu’on peut parler de physique quantique. A mon humble avis elle n’explique pas tout, mais elle décrit bien le comportement des particules. Le seul rapport (éloigné) que je vous avec le mouvement perpétuel sont les machines de 2ème ordre mentionnées dans l’article : le démon de Maxwell et la roue à cliquet de Feynman. Vous en connaissez d’autres ?

  • surunitairedream

    @Docteur Goulu,

    c’est bien d’être goulu,mais de là à se jeter sur la première « contine » venue !

    Merci de vouloir préciser « un truc »…en effet!
    Merci aussi de tendre le bâton pour vous faire battre.

    Un point en moins pour vous que d’avoir voulu extrapoler et déformer honteusement le théorème de Noether(oui!poilant son nom)pour faire passer les pros/bricos de l’infini pour des « Neuneu ».

    Le théorème de Noether,justement,je le trouve très éthéré…léger.Cela démontre ce que « cela »(et pas plus) veut démontrer à partir d’une base,d’une condition
    arbitrairement définie comme unique possible:Celle de l’isotropie.
    – L’isotropie:symétrie de ratation,ou encore:homogénéité liée à l’INVARIANCE par translation dans l’espace -.
    Mon verdict: FAUX !La prétendue symétrie(équivalence) par l’ INVARIANCE(prétendue!)des translation dans l’espace,dans le temps,des charges est démontrée par un théorème sous forme de Cyllogisme, et ne vaut plus rien si on sait passer de l’Invariance à la Variance durant la translation.

    Je constate,que ne sachant plus vous défendre tout seul comme un grand,vous avez recours à une preuves « purement matheuse »(purement..oui!pure,naive,simple).
    J’adore les matheux qui avec leurs équations écrites sous forme de hiéroglyphes
    arrivent à faire dire ce qu’ils veulent à une sitation posée:genre démonstration moitié BISOUNOURS moitié Syllogisme foireux Du 1 plus 1 égal 1.

    Je conseille donc à ces personnes d’oser transgresser leurs carcans d’esprit,de commencer leurs -adolescence cognitive- en lâchant leurs « DOUDOUS » intellectuels.
    PPour finir,revenons en au début(j’aime!):La loi sur la conservation de l’énergie
    ne vaux ,ne s’applique que si il y a conservation de la quantité de mouvement ou du moment angulaire ….tout cela conditionné par la fameuse Invariance/symétrie ….obligatoire selon les Scientos…mais que moi j’arrive à rendre variante et asymétrique et sais tirer avantage de ce « manque à l’homogénéité,de ce défaut(provoqué)à l’équilibre/l’équivalence des valeurs entre elles,en un même point donné durant la translation.

    Concluage:merci au docteur Goulu d’avoir permis que les Athéniens s’atteignissent en me donnant le nom du primo coupable anti Mou/perpet:NOETHER.

    • L’isotropie n’est pas « arbitrairement définie comme unique possible », c’est effectivement l’un des très rares axiomes (au sens logique) de la physique, jamais pris en défaut par l’expérience.

      On trouve ça et là des « démonstrations » de 1+1=1 ou 3 que n’importe quel mathématicien ou logicien démonte en quelques secondes. Par contre, la démonstration de 1+1=2 de Russel en 1910 est inattaquable pour tout ceux qui ont appris que les « hiéroglyphes » définissent le langage le plus rigoureux qui soit (ou qui ont lu la BD Logicomix.

      Ca te fait peut être mal, mais le théorème de Noether est tout aussi solide que 1+1=2 et, additionné de l’axiome (physique) de l’invariance il constitue une véritable démonstration de la loi de conservation de l’énergie. (je l’ai appelé « truc » hier parce que je n’avais pas encore compris sa portée réelle, pardon Emmy…)

      Je constate en passant que le débat te fait progresser: tu es parti de « on peut faire un mouvement perpétuel avec des aimants et des masses » et là tu en es à contester l’axiome de l’isotropie… bravo sincère !

      La il te reste d’une part à creuser la phrase de la Wikipédia « Le théorème s’applique à certaines classes de théories décrites soit par un lagrangien, soit par un hamiltonien, ce qui est le cas de la plupart des théories en physique. » en particulier le « la plupart » pour identifier les processus physiques non couverts par la redoutable Noether…

      Tu pourrais aussi explorer les notions de symétrie en physique esquissées dans http://drgoulu.com/2009/04/04/miroir/ parce que les brisures de symétrie P ou CP pourraient te donner des idées de mouvements perpétuels un peu plus fûtés que ceux qu’on voit sur YouTube. Et tu verras aussi que ces découvertes ont à chaque fois apporté le prix Nobel à leurs auteurs, donc il te reste une chance pour la violation de l’isotropie. Comme ta théorie à toi est visiblement bien meilleure que celle de tous ces Bisounours de physiciens et de matheux, il ne te reste plus qu’à monter UNE expérience pour tous nous prosterner devant TOI, Maître.

      mais en attendant, on rigole bien 🙂

  • Je tombe sur un truc qui ressemble à une démonstration du principe de conservation de l’énergie : le théorème de Noether . C’est un théorème (démontré) purement mathématique mais qui a d’intéressantes conséquence en physique, dont « l’invariance par translation dans le temps entraîne la conservation de l’énergie ».

    Autrement dit, si un bidule que j’examine aujourd’hui se comporte exactement comme le même bidule examiné dans les mêmes conditions hier, alors l’énergie se conserve.

    Le théorème de Noether définissant une équivalence, la réciproque est vraie : c’est parce que l’énergie se conserve que les bidules d’aujourd’hui se comportent comme ceux d’hier. Fort, non ?

    Donc messieurs-dames les fournisseurs d’énergie libre, je comprends soudain votre gros problème : vos inventions marchent un coup quand on les filme sur YouTube, et quelques temps plus tard, elles ne marchent plus. C’est la faute à Noether ! (nom prédestiné) 🙂

  • Raymond

    Allo les septiques,
    il faudrait se rendre compte qu’on n’est plus à l’époque de se demander si le mouvement perpétuel existe, mais à l’époque où on essaie de le rendre plus rapide et plus puissant. S’il n’y aurait pas de contredisant depuis des années peut-être bien des gens pauvres dans des pays défavorisés en Afrique centrale (ou ailleurs) auraient déjà leur frigo à énergie libre, leur pompe à eau à énergie libre, leur purificateur d’eau à énergie libre, etc. et moins de mort. Faudrait arrêter de combattre le mouvement perpétuel qui existe depuis plusieurs années déjà. Honte à vous les universités qui enseignent contre le mouvement perpétuel. Il n’est pas question de contredire une certaine loi de la physique, mais il est question plutôt de l’interraction de plusieurs systèmes (gravité, magnétisme, cinétique, etc.).

    http://www.youtube.com/watch?v=QEbq9aPPaxg

    etc.

    • Alors faites-en un et essayez. Et encore mieux, vendez-le par milliers. Ou vendez l’électricité que ça produit. Pas de sous ? Venez me voir, faites-moi une démo sans bobine d’induction sous la table et j’investis.

      Les universités n’enseignent pas « contre » le mouvement perpétuel, elles enseignent la physique, qui est la Loi de l’Univers, vérifiable par toutes les expériences.

  • surunitairedream

    @Maximatiques.

    Merci et oui je pense honnêtement ce que je dis!
    Oui je suis sincère dans ce que j’avance……mais je comprends absolument que l’on puisse douter de ma bonne foi.Je réagis(en partie) à l’identique face aux prétendues trouvailles d’autres pro/énergie libre.
    Pour la défense d’un certain nombre de ces derniers,ils sont seulement de bonne foi en face d’une illusion intellectuelle qui a souvent pour cause l’ignorance d’un principe de basse;celui de l’action/réaction qui annule le bénéfice ou l’action qu’ils comptaient obtenir.
    Pour ma part,sachez que je suis loin d’être un « stupidos/supportéros/fanaticos » de l’énergie libre de la dernière pluie qui vient de voir des vidéos et des écrits ,puis s’empresse de venir dire sa conviction sur tout cela.
    En fait c’est à 8 ans que c’est installé ma primo interrogation au sujet d’une « Force Autonome ».
    (Force auto,ça c’est pour le Dr.Goulu qui a un prob avec énergie
    libre/gratuite)
    Complotiste,etc..stop!C’est pas moi,je me moque de toutes ces considérations ou positions.
    Sachez aussi que je me trouve assez ridicule à essayer d’amener ma Vérité en face de personnes de grandes pointures scientifiques et intellectuelles comme le Dr.Goulu et vous même.Tout autant convaincu que vous même de l’incongruité de ma quête ,sachant comme vous la haute improbalité d’un mouvement gratuit,j’ai néanmoins tenu bon malgré mes : » Mais pour qui tu te prends,toi,pour prétendre à une telle trangression avec tes si modestes bagages? ».
    Je me dispense de prétendre avoir la solution,car comme le dit à juste titre le Dr.Goulu:Des preuvres,des preuves,une vraie démo…..le reste ,que du blabla,des promesses et puis plus personne!
    Me faire changer d’avis,nul besoin.je suis d’accord qu’il est impossible de se soustraire aux lois de de la thermo,notamment celle le la Conservation!
    Pour autant:Par contre dans un référentiel non inertiel un corps initialement au repos peut acquérir spontanément de la vitesse[1], ce qui correspond à une acquisition d’énergie cinétique : la loi de conservation de l’énergie d’un système isolé n’est pas valable dans ce cadre
    Wikipédia
    Je propose pas plus que cela:être capable d’apporter une cinétique sur un élément en situation stable,statique par le jeux d’un déséquilibre continu, auto entretenu par une variable intrinsèque au système,et surtout sans besoin d’impulsion au départ(je précise ).
    Donc pas de réfutation à me reprocher….juste un mec qqu sait perpétuer un déséquilibre!
    Pas de preuve formelle non plus;je sais!Pour l’instant,peu pas mieux faire .
    Donc conclusion,je vous laisse libre d’interprétation en sachant bien ne pas avoir réussi à convaincre…..Moi même,sans une démo boublé du principe de base expliqué,je ne saurais y croire.

  • Maximatiques

    En effet Dr. Goulu, mon message était rapide, écrit sous le coup de l’impulsion et destiné au grand public. Mais croyez moi, étant moi-même mathématicien (probabiliste plus exactement, la logique n’est donc pas ma spécialité mais il me reste de bonnes notions), je connais le sujet. Par ailleurs le théorème d’incomplétude de Godel est un des plus beaux que les mathématiques ait produit, je suis ravi que vous le mentionniez.
    Mon parallèle était un peu faible, aussi ne digressons pas plus sur la logique fondamentale, on s’écarte du sujet.

    Maintenant voici la différence que j’estime fondamentale entre un adepte des théories du complot de l’énergie (ou de toute autre forme) et une personne raisonnable.

    Si vous me présentez une preuve d’existence d’un moteur « surunitaire », je serai convaincu et me rallierai à votre cause.
    En revanche, un « complotiste » confronté à une multitude de preuves de non-existence continuera de nier.

    Bien évidemment une preuve de non-existence ne peut être que théorique. Pour équilibrer la balance, je tiens à préciser que j’accepterai toute preuve d’existence théorique et me joindrai à votre cause de bon coeur.

    Je vous pose maintenant une question, Surunitairedream : quelle preuve faut-il vous présenter pour vous faire changer d’avis ?

    Si vous ne répondez pas à cette question, vous admettez une totale étroitesse d’esprit et perdez toute crédibilité.

    En effet, si il y a une chose que le bon sens (et l’histoire) nous apprend, c’est que les personnes qui refusent à toute encontre de changer d’avis sont rarement des gens très recommandables…

    Ah et attention, pas de réponse détournée, je veux entendre quelque chose de concret: un fait, un évènement, n’importe quoi en fait, qui serait susceptible de vous faire changer d’avis. J’ai exposé le mien (présentation d’un appareil surunitaire ou rectification des principes fondamentaux de la physique – j’ai vraiment écrit ça ? :D).
    A vous maintenant.

  • surunitairedream

    à ceux qui veulent sortir un moment de leur « rationalité »,je vous invite dans le monde de ceux qui imaginent,cherchent et inventent.

    http://www.invention-europe.com/

  • surunitairedream

    Dr.Goulu,merci pour la rectification du lien.

    A mes yeux,il est essentiel de conprendre à travers cette lecture que nous ne sommes pas si maître de notre raisonnement(beaucoup le croient)que nous le pensons,ni libre de certaines orientations données du fait de notre apprentissage ;celui-ci étant à mons sens autant un atout qu’un handicap ….

  • surunitairedream

    Influence de l’habitude sur la faculté de penser. – Les Classiques
    http://classiques.uqac.ca/classiques/maine_de_biran/influence_habitude/influence_habitude.html

    Ceci est votre dernière chance de rédemption.

    Par cette lecture,donnez vous une chance déchapper à vos ornières intellectuelles.

    • Ah, merveilleuse époque où on s’intéressait à la pensée et à ses liens avec la philiosphie à grands coups de « je pense donc je suis » etc.
      Avec cette pensée toute puissante je peux en effet imaginer une multitude de choses merveilleuses comme des machines à mouvement perpétuel.
      Mais quand je fais l’expérience, ça marche pas. A croire que ce fichu Univers n’obéit pas à ma Volonté. Ou même que ce fichu Univers n’a rien à faire de mon confort personnel.
      Alors je dois me faire une raison, c’est la http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_exp%C3%A9rimentale seule qui me permet peu à peu de comprendre le monde non en confirmant, mais en réfutant mes hypothèses erronées. Tous les écrits et tous les philosophes ne peuvent rien contre les principes de la thermodynamique. Ils ne sont ni construits ni écrits, ils SONT.

  • surunitairedream

    Apprendre la physique!Apprendre le Mandarin aussi,pourquoi pas!C’est pas pour autant un gage de capacité à la réflexion ou une garantie de valeur rajoutée à l’esprit.

    Trés bien le par-coeur,le karaoké intellectuel…à la portée de tous.
    Sa propre intelligence c’est plus dur.

    « la physique:un processus rationnel,logique….
    Tellement logique qu’elle n’est même pas capable de définir vraiment le phénomène de portance des ailes….
    Qu’est-ce qu’elle n’est pas capable de voir dans ce cas là;cette si grande science….la même chose qu’elle n’est pas capable de deviner,de présumer; la possibilité d’optenir de l’énergie libre sans contredire ses propres Principes.

    « Maîtrisez;taisez vous,aucuns intérêt,des millions de scientifiques…….Navrant et désolant ce simplisme d’arguments.Quel triste formatage de cerveau.Cela ressemble aux croyances religieuses.

    Pour info,il faut savoir que Einstein lui- même fit des recherches sur l’énergie libre et écrit « Pas impossible mais peu probable ».Lui était moins optu que vous tous,c’est bien pour cela qu’il a fait ses découvertes .En tenant le genre propos que vous tenez,vous n’avez même pas honte de vouloir être plus royaliste que le roi…..

    Maîtrisez

    • « Einstein lui- même fit des recherches sur l’énergie libre et écrit : Pas impossible mais peu probable. » Une référence serait TRES bienvenue vu qu’on lui fait dire tellement de choses à ce cher Albert…

      A part ça, je cherche toujours une définition claire de ce que vous appelez (toi et d’autres rêveurs) « énergie libre ». En anglais, « free energy » signifie à la fois énergie gratuite et énergie « disponible partout » .

      A mon avis toutes les énergies sont « gratuites » : nous ne payons pas l’énergie, mais les installations et le travail nécessaire pour la capter, transformer et transporter. Les énergies bon marché sont donc celles qui demandent le moins de travail par KWh, donc celles qui sont le plus « denses ».

      Si on parle d’énergie « disponible partout », en physique il peut effectivement exister une énergie du vide mais il n’est pas dit qu’on puisse l’utiliser (toujours ces saletés d’ « énergie potentielle » et de « force conservative » …) et encore moins que ce soit « gratuit », car elle est très peu dense.

    • Maximatiques

      La science n’est pas une religion. Rien n’est admis, tout est construit sur l’expérience et articulé par la logique. Ça vaut ce que ça vaut, et des modifications sont parfois nécessaires. Je ne nie pas ça.

      Cependant, je crois en la logique. La logique c’est ce qui lie tout ce qui nous entoure, et c’est irréfutable et j’espère que vous en conviendrez.

      Si vous croyez à l’énergie libre, vous réfutez les principes les plus élémentaires de la physique. C’est votre choix, alors allons dans ce sens, et observons un peu ce que la logique, irréfutable, implique.

      Le principe de conservation de l’énergie est ce que je définirais comme un des axiomes les plus fondamentaux. Le renier revient à globalement, se débarrasser de la physique dans son ensemble.Vous reniez arbitrairement, et sans aucun fondement autre que votre intuition et quelques textes lus sur internet, ce principe. Dans ce cas, je propose que l’on se débarrasse d’un autre principe : la gravitation.

      Après tout, en suivant votre raisonnement, ce n’est pas parce que l’on n’a que des expériences concluantes prouvant qu’à l’échelle macroscopique, deux corps possédant une masse s’attirent, et ce depuis l’existence de l’histoire humaine, que c’est vrai ? Nions donc.

      J’affirme ainsi en ce jour que deux corps ne s’attirent pas forcément du fait de leur masse. Et je maintiens que je peux construire dans mon garage, avec du bois, quelques bouts de scotch et trois trombones, une machine qui permet d’immuniser un corps massique à la force gravitationnelle.

      Vous préférez croire mon histoire ou la raison qui vous hurle que depuis votre naissance, tout ce que vous avez observé était conformément décrit par la physique ?

      Question piège : si vous répondez que vous n’y croyez pas, vous vous contredites. Si vous y croyez… et bien autant abandonner tout argument rationnel…

      PS : je m’excuse pour l’argument ad hominem dans mon précédent post, je n’avais lu qu’un seul de vos messages et vous sonniez vraiment comme un arnaqueur. Après lecture de plusieurs autres de vos messages j’ai l’impression que vous pensez honnêtement ce que vous écrivez.

      • Bien que je partage évidemment votre point de vue, je pense qu’il faut être précis. Quand vous dites « La science…est articulée par la logique », j’approuve à 100%. Quand vous dites « La logique c’est ce qui lie tout ce qui nous entoure, et c’est irréfutable et j’espère que vous en conviendrez. » et bien… je ne suis plus sur. Il y a la mécanique quantique qui bouleverse un peu la logique vrai/faux, et le théorème de Gödel qui fait de même en logique « pure ».

        Pour moi, la science est notre représentation mentale du réel. La science est basée sur la logique, mais le réel suit ses règles à lui, que la science essaie de découvrir, et qui ne sont peut être pas de la logique « binaire vrai/faux ». Et effectivement, ce sont les expériences qui mesurent la différence entre les PREDICTIONS que nous basons sur notre science « logique » et les mesures sur le réel qui ne l’est peut-être pas fondamentalement.

        Donc attention avec la notion d’axiome. Même les matheux ne sont pas très surs de certains des leurs (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Axiome_(math%C3%A9matiques_%C3%A9l%C3%A9mentaires ) . En physique, c’est pire. On ne sait pas si la mécanique quantique doit reposer sur des axiomes ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_trois_axiomes_de_la_m%C3%A9canique_quantique ) ou des postulats (http://fr.wikipedia.org/wiki/Postulats_de_la_m%C3%A9canique_quantique ), idem pour la causalité et plein d’autres notions « évidentes » (le terme le plus dangereux de la logique…) comme la causalité. En fait je découvre actuellement ce domaine en traduisant l’article http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_no-go , et c’est juste l’horreur.

        Ceci pour dire que la science a profondément remis en question ses propres bases logiques. Et ça c’est fait dans la douleur, et ce n’est peut être pas fini.

        La conservation de l’énergie n’est pas un axiome, c’est un « principe » ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_physique ), concept proche d’un postulat en maths : c’est pas démontrabale mais toutes les expériences montrent que c’est vrai. La conservation de l’énergie PREDIT que tous les bidules surunitaires ne marcheront pas, et elle a eu raison jusqu’ici.

        Les inventeurs de bidules surunitaires basent leurs inventions sur d’autres axiomes et postulats (comme l’Ether) qui prédisent que leur bidule va marcher, mais quand ils voient que ça ne marche pas, ils ne remettent pas en question les bases de leur logique, ils ajoutent des aimants…

        (Bon encore un commentaire qui pourrait devenir un article…)

  • Maximatiques

    Détrompez vous Dr.Goulu le mouvement perpétuel existe ! http://xkcd.com/1166/

    Plus sérieusement, j’admire votre patience.
    J’admire votre patience pour avoir écrit cet article, très bien argumenté et surtout très accessible pour le non-initié.

    Malheureusement, et pour rebondir sur le lien que je viens de poster, si le mouvement perpétuel n’existe pas, l’idiotie et l’obscurantisme quant à eux semblent intarissables à travers les ages.

    Il y aura toujours des gens qui tenteront d’exploiter l’ignorance et la crédulité à leur fin (je pense à ce cher monsieur « suruniatairedream » dont le discours démagogue et nauséeux au possible est digne des pires gourous), et des gens pour les suivre, par simplicité d’esprit ou plus généralement parce qu’ils n’ont jamais fait l’effort d’apprendre la physique.

    A ceux là je voudrais rappeler que la physique, ce n’est pas de la démocratie où chacun a le droit de donner son avis comme bon lui semble. La physique, c’est un processus logique, rationnel et complexe.
    La physique, pour en parler, il faut commencer par la maîtriser messieurs. Si vous refusez de vous y pencher c’est votre choix et je le respecte, chacun ses hobbies, mais dans ce cas : taisez-vous. Diantre.

    Votre avis n’a simplement aucun intérêt. Pourquoi ? Parce que vous présumez pouvoir contredire des millions de personnes qui ont dévoué leur vie à la matière avant même votre naissance, et ce en vous basant sur vos intuitions et sur des rumeurs infondées.

    Et à ceux qui vont argumenter en disant que les lois physiques sont régulièrement bouleversées par de nouvelles, je tiens à rappeler que Einstein a commencé par maîtriser la physique de son temps avant de la contredire (ou plutôt de la généraliser). Pouvez-vous en dire autant ?

  • Merci beaucoup pour ce blog passionnant ! Je viens de le découvrir et je le dévore !

    Concernant ce sujet, j’aimerais vous communiquer ce lien démontrant (non sans humour) pourquoi le mouvement perpétuel est un pis-aller : http://www.nioutaik.fr/index.php/2012/11/27/631-les-moteurs-a-energie-infinie-et-ou-energie-libre-et-ou-mouvement-perpetuel-cest-vraiment-nimporte-quoi

    Une lecture que je recommande, même si le ton employé peut paraître « peu sérieux », il n’en reste pas moins qu’il est très complet et démontre par A + B pourquoi cela n’est pas possible !

    • Bienvenue Kevin !

      Oui, j’ai déjà repéré cet article aussi hilarant que parfaitement correct. Il m’a amené plusieurs lecteurs via un lien dans leurs commentaires . J’y ai ajouté moi aussi un commentaire. Ah et je remarque à l’instant que CerberusXT a utilisé un bout de mon article pour répondre à un commentaire.

      Reste que, comme nous sommes des suppôts de la conspiration internationale du pétrole nucléaire, nous n’avons que peu de poids face aux floppées de videos sur YouTube qui montrent qu’il est plus facile d’obtenir de l’énergie libre que de faire pousser des petits pois.

      Et c’est pourquoi je suis toujours frustré qu’M6 n’ait pas rendu public pourquoi Aurélien a disparu après la première émission. Ca donne du grain à moudre aux complotistes alors qu’ils auraient pu en profiter pour faire une séquence vraiment éducative…

  • au sciecle dernier;ce qui est plus lourd que l’air ne peux pas voler;(vous pouvez répéter ça plusieurs fois aujourd’hui;si vous en avez le courage)
    je suis d’accord le mouvement perpetuel n’existe pas ;mais ça n’est pas parce qu’on ne comprend pas que ça ne fonctionne pas
    regardé les aimants permanents;il ne sont pas eternel;il se vide mais c’est long;tres long
    c’est un peu comme si vous aviez la baterie;sans avoir encore inventé le moteur electrique
    combien faut il de courant pour faire un aimant?
    un scientifique digne de ce nom;regarde et etudie;il ne cherche pas à faire coller l’experiençe à la réalité(regarde la terre est plate ;ça se voie;ou le soleil tourne autour de la terre et;;;;;;;
    et pourtant on en as fait du chemin depuis;et c’est pas finit
    il y as ce que vous savez;et c’est pas mal
    mais il y as ce qu’on ne sait pas ;et là ;bonjour l’aventure

    • J’ai déjà répondu à l’argument « ce qui est plus lourd ne peut pas voler » ici. (C’était pas au siècle dernier, mais à celui d’avant).

      Les aimants permanents sont (théoriquement) éternels : ils ne se vident pas parce qu’ils aimantent.( En pratique ils s’ « usent » principalement en raison de la température, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Curie ) Encore une fois, les aimants ne sont pas des batteries : ce sont des « cailloux » magnétiques qui tombent dans le champ magnétique comme un caillou tombe dans le champ de gravité. Et l’énergie de la chute, c’est vous qui la fournissez lorsque vous soulevez le caillou/aimant.

      Votre exemple de la terre plate et des mouvements de planètes est très bon : il ne faut pas se fier aux apparences. Il faut effectivement regarder, étudier, faire des expériences, comprendre. On a fait tout ça avec les aimants et plein d’autres objets et bidules et maintenant on SAIT que le mouvement perpétuel ne PEUT PAS exister.

      Donc il vaut mieux s’occuper des nombreuses choses qu’on ne sait pas encore plutôt que de perdre son temps sur ça, non ?

      Soyez le bienvenu sur ce blog mais svp faites un petit effort de rédaction la prochaine fois, le français de votre commentaire est un peu limite…

  • surunitairedream

    Dr.Goulu,merci pour vos conseils,votre patience et votre humour.

  • suruniatairedream

    Angelo dakota
    Bien heureux sont ceux qui croient et espérent.
    Vous avez raison de dire que la vapeur se renverse..malgré le mur de l’incrédulité du monde scientifique.
    Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre,ni pire aveugle que celui qui ne veut pas ouvrir les yeux.
    « ce sont les choses mêmes que nous pensons savoir(et comprendre)qui nous empêchent d’apprendre ce que nous devrions savoir (et comprendre) ».
    Intellectuellent et psychologiquement,Il est tellement plus facile et confortable de s’en tenir à ce qui existe…que de chercher à le dépasser.
    Malgré des siècles d’expériences qui nous prouvent que les scientifiques se sont toujours ridiculisés à brandir leurs sciences(de l’époque) et leurs limites soient-disantes non transgressables pour s’opposer à la « nouvauté » d’Idées.
    Le plus rigolo c’est de voir les scientiques qui se servent du fameux « terre plate »comme argument de décrédibilisation de l’intellect des pros -énergie libre-,alors qu’ils étaient les premiers à vouloir pendre celui qui avait eu le malheur,en son temps,de vouloir leur prouver qu’elle était ronde.
    Pour prétendre vouloir argumenter sur l’impossibilté d’une chose,il faut d’abord être certain de posséder et d’opposer toutes les valeurs possibles.
    Qui cherche trouve!-moi- je me suis donné la peine(trés grande)de trouver cette valeur(potentiel).Puis comment l’appliquer.
    Le premier principe de la thermodynamique:la conservation de l’énergie,n’est qu’axiomatique.Elle ne se prouve principalement que par elle même,donc pas vraiment prouvée,donc dépassable.
    Elle n’a vraiment de valeur que pour les gaz,mais permet sa transgression dans une solution mécanique.
    Sur une roue (à vocation surunitaire)sur-équilibrée,on peut en effet appliquer le principe de « l’imprégnation gravitationnelle »(c’est nouveau,je sais,c »est de moi!).
    Pour ce faire il convient de découvrir(c’est fait!)comment modifier l’effet de la gravité en sachant opporter une asymétrie de COMPORTEMENT vis à vis de la gravité,et savoir trouver comment,quand et dans quelle condition en tirer partie (c’est fait aussi).

    « L’homme n’est heureux que de vouloir et d’inventer »
    « Si la vérité ne triomphe pas toujours,ses adversaires finissent,eux, finissent toujours par mourrir »
    Sans intention de blesser qui que ce soit .

    Donc,cher Angelo,ne croyez plus en ceux qui vous disent »L’énergie libre!; ces nains portent quoi ? »

    • La « vapeur se renverse » depuis 3 siècles à coup de « citations célèbres non sourcées entre guillemets » et on ne voit toujours rien venir. Dans les commentaires plus haut il y a en tout cas deux annonces fracassantes de résultats spectaculaires encore cette année, et puis plus rien. Je veux bien ouvrir les yeux, mais sur quoi ? Depuis 3 siècles des rêveurs surunitaires nous annoncent avoir démontré que le champ gravitationnel n’est pas conservatif (c’est ce que vous dites dans votre commentaire) et puis on n’en entend plus jamais parler, éliminés par le cartel mondial de l’énergie, je suppose…

      Jusqu’ici vous avez fait de grandes phrases, de beaux dessins et de petits calculs, alors maintenant construisez votre bidule et confrontez le à la physique. Pas la mienne ni celle des scientifiques, LA physique de la Nature, la seule qui décide ce qui est vrai (et qui s’obstine à montrer que le principe de conservation de l’énergie est SA loi). Si votre machin tourne, venez me le montrer votre invention et après confirmation que l’énergie n’est pas fournie par l’extérieur de votre système, je me prosternerai à vos pieds, et vous lécherai la partie de votre anatomie de votre choix en implorant votre pardon et vous appelant « Maître » (et promis, ça ne fait pas partie de mes fantasmes…) Et après j’investirai tous mes sous dans votre société pour devenir multimilliardaire (ça oui).

      Mais comme ça ne marchera pas, ne venez pas pleurer, parce que je vous aurai prévenu: « combien d’hurluberlus ont passé leur vie à ruiner leur santé mentale et le porte-monnaie familial à bricoler des machines condamnées à l’immobilité perpétuelle ».

      Comme je vous aime bien, je vous offre un avertissement supplémentaire sans frais : beaucoup de rêveurs pensent que lorsqu’une petite machine ne fonctionne pas c’est parce qu’elle est trop petite et qu’il leur faut plus de sous pour en construire une plus grande. Avant de faire la même erreur, lisez Feynman, rappelez-vous que ce prix Nobel de physique a proposé une nano-machine à mouvement perpétuel du second ordre dont il a été très difficile d’expliquer pourquoi elle ne marche pas, documentez-vous sur la « loi des carrés et des cubes qui favorise les petits mécanismes par rapport aux gros et tirez-en les conséquences…

    • Angelo Dakota

      Merci a surunitairedream, le debat reste ouvert jusqu’a la confirmation d’une machine fonctionnel. Et on s’occupera du dr goulu apres. Pour l’instant c lui qui a raison.

      En israel un type a cree une machine qui fournie entre 200 et 600 litre d’eau par jour.
      Cette machine a fait l’objet d’un secret defense 2 ou 3 ans. Avant d’en entendre parler.
      Et bien sur que j’ai entendu parler d’une machine surunitaire appartenant a l’arme americaine.

      Le futur c demain. Patience Dr goulu sa viendra.
      Tout comme les OVNI made in la terre.

      (yen a deja un pas mal vous avez du en entendre parler officielement 20 fois le mur du son.)

      Bien a vous dr Goulu.

      • HA

        (Dr. Goulu a enlevé un court texte ne respectant pas les critères de respect et de politesse de ce blog, mais laissé ce lien « nouveau »)

  • Angelo dakota

    quand je regarde se qui se fait sur internet, quand je regarde le nombre de brevet, les tests qui son exposer sur internet, et meme s’il ya mensonge, au regard de la quantite, il yen a certainement un qui fonctionne.

    il est vrai que l’on parle de mouvement perpetuel, et qu’apparement vous meme avez deja realiser quelques chose a se sujet etant enfant (j’ai lu, plus haut). pour vous amuser.
    certe pas exploitable pour en tirer de l’energie. mais sa a fonctionne ou pas ?? (a l’epoque)

    est-il vrai que l’on depasse la vitesse de la lumiere ? (se qui risque de decridibiliser un grand chercheur)
    pensez vous qu’un jour on trouvera de l’energie libre ? (meme en disant non au mouvement perpetuel).

    il est claire pour vous et moi que si un appareil (quel qu’il soit) developpe plus d’energie qu’il n’en consomme, est aussi une forme de mouvement perpetuel ?

    etes-vous credible Dr Goulu…..avec vos affirmations ??
    si un jour la vapeur se renverse, je ne pourrais plus croire un seul mot de votre blog.
    et tout porte a croire que la vapeur se renverse petit a petit.

    bien a vous Dr Goulu

    • Non, non, non, ça dépend, oui et non.

      Non, ce n’est pas parce qu’il y a plein de trucs sur internet qu’il y en a un qui fonctionne. (et un brevet ne garantit pas que l’invention fonctionne)

      Non mes expériences infantiles n’ont pas marché parce qu’elles ne peuvent pas marcher, ni aucune autre du genre.

      Non on ne dépasse pas la vitesse de la lumière, et on ne la dépassera pas parce que ce n’est pas une vitesse comme les autres. C’est l’ « équerre du temps« .

      Ca dépend de ce que vous appelez l’énergie « libre » Le rayonnement du soleil est « libre ». Captez-le et il est à vous gratis. Il est possible qu’il existe de telles formes d’énergie que nous ne savons pas exploiter (comme l’ énergie sombre mais si on y arrive un jour ce ne sera pas avec des roues et des aimants. Plutôt avec des trous noirs ou autres fantaisies quantiques je pense.

      Oui, un mouvement perpétuel doit par définition produire plus d’énergie qu’il n’en consomme (et c’est pour ça qu’il ne peut pas exister : l’énergie est le truc qui se conserve le mieux dans l’Univers)

      Non, je ne suis pas plus crédible que tous les gens qui ont eu un bon cours de physique, que la wikipédia, que tous les sites et journaux scientifiques qui expliquent depuis Newton que la conservation de l’énergie est une des quelques lois fondamentales de l’Univers. Je dirais même que je suis un naïf qui pensait que le nombre de gens qui croient encore au mouvement perpétuel devait être environ égal à ceux qui croient que la Terre est plate, et que cet article n’aurait donc aucun succès. (Comme quoi il m’arrive de me tromper…)

      Je me fiche de ne pas être « crédible » parce que je ne cherche pas à ce que vous (me) croyiez. J’espère que vous parviendrez plutôt à savoir. Ca demande un effort beaucoup plus grand, il faut apprendre, comprendre et surtout faire des expériences, qui elles seules distinguent la théorie fumeuse de la dure réalité.

      Bienvenu sur mon blog !!

  • dans le point un j’ai oublié de préciser si on voulait l’exploiter, puisque là on pomperait de l’énergie j’entends, mais déjà rien que le mouvement…

  • de toute façon dans l’hypothèse qu’on puisse créer un mouvement perpétuel en tirant parti de l’electromagnétisme et de la gravité cela soulèverait deux problèmes :

    1. l’énergie potentielle ainsi créée disparaîtrait vite selon le principe de Lavoisier que vous citiez avec raison… ou alors on créérait de l’énergie ex-nihilo… à part pour ce qui a engendré le big bang et encore je suis pas assez calé je vois pas (le premier qui me cite Dieu sera crucifié avec lacet en réglisse aspergé de syrop d’érable et balancé dans un essaim d’abeilles)

    2. si les forces capables de créer de l’energie existaient… on aurait un drôle de larsen énergétique (masse énergie en boucle avec electromagnétisme qui augmente et gravité pareil) qui ferait peter l’univers non ? ou c’est un coup des abeilles mayas qui supportent mal la réglisse …

  • daddy

    si il exister vraiment que se passerai t il

  • Tout cela est vertigineux, y compris – et surtout – la profondeur des commentaires.
    Je parle bien sur de leur profondeur dans la page, si l’on regarde le petit ascenseur là à droite le long de la fenêtre du navigateur. 😉

    Mais pour être plus sérieux il me manque un moyen clair et « instinctif » de comprendre pourquoi ça ne marche pas cette histoire d’aimants orientés qui pousseraient sans fin une bille dans une roue.

    Je dis bien « instinctif » en précisant que je crois comprendre absolument la loi fondamentale de thermodynamique sus-citée qui implique la conservation de l’énergie et l’équilibre des forces, empêchant au final l’existence de tout engin réalisant un véritable mouvement perpétuel.

    Mais pour développer ce que je veux dire par « manque d’entendement instinctif » reprenons ce rail montré en haut de l’article et imaginons qu’il soit infini : la bille ne s’arrêterait donc jamais n’est-ce pas ? Bien.
    Recourbons maintenant le rail pour en faire un cercle au lieu d’une ligne infinie, le dernier aimant revenant sur le premier sans interruption, le rail de roulement à l’intérieur, et posons ce cercle à plat sur la table pour ne pas être perturbés par la gravité.
    Lançons la bille dans le rail.
    Chaque aimant attire la bille et le suivant l’attire plus loin et ainsi de suite à chaque aimant (ou à l’inverse la repousse, ce qui revient au même) et comme on le voit sur la vidéo, la bille avance. Bien…
    Mais comme il s’agit d’un cercle et que par définition il n’a pas de commencement ni de fin, qu’est-ce qui va au final finir par arrêter et immobiliser la bille ?

    • L’instinct (ou l’intuition) n’est pas toujours bon conseiller en physique. D’abord, dans l’expérience de l’inventeur de M6 les aimants ne repoussent pas la bille, ils ne font que l’attirer. Comme expliqué dans un commentaire plus haut, la bille « tombe dans un trou magnétique » (dessiné en —- sur la figure). Donc le système refermé en cercle serait l’équivalent magnétique d’un manège genre « montagnes russes » avec un grand piqué à la fin. Effectivement, s’il n’y avait aucun frottement la bille remonterait la pente et pourrait tourner « indéfiniment », mais on ne pourrait pas en tirer d’énergie non plus. En pratique, il faut fournir de l’énergie à la bille pour qu’elle remonte la pente et puisse faire un nouveau cycle.

      Avec un montage plus sophistiqué qui utiliserait la répulsion pour catapulter la bille au loin, l’équivalent est que la bille dévale une montagne. Et en bouclant la boucle, la bille va devoir remonter la montagne…

      Les aimants fascinent parce qu’ils exercent des forces d’attraction plus fortes que la gravité, et plus magiques parce qu’ils peuvent se repousser, mais ils ne fournissent aucune énergie, n’émettent ou ne rayonnent rien du tout. Ce sont juste des bout de métal dans lesquels les atomes sont mieux alignées que dans un bout de ferraille quelconque.

      • Merci pour ce bel essai Philippe, mais hélas il ne comble pas le vide sidéral de mon incompréhension.
        Pousser ou attirer comme je le disais c’est du pareil au même, et de toutes façons là n’est pas le problème principal de mon questionnement.

        Tu fais l’analogie avec un « trou » et des « montagnes russes » ok, mais ici cette analogie ne fonctionne pas dans la mesure ou effectivement dans ton exemple il faut bien finir par remonter car la gravité est finie (quand on touche terre par exemple).
        Hors là avec les magnets l’intérêt est justement de pouvoir simuler une sorte de gravité infinie : dans un cercle posé à plat sur une table la gravité s’exerçant parallèlement à l’axe du cercle elle peut être considérée comme neutre par rapport au mouvement circulaire qui nous intéresse dans la démonstration : il n’y a pas « d’arrivée » à la « chute artificielle » provoquée par l’attirance des aimants, et on peut donc considérer que la bille « tomberait » sans fin attirée par le champ magnétique d’un aimant voisin à chaque fois qu’elle passe devant l’aimant qui l’a attiré précédemment.
        Bien sûr ceci si on peut considérer que les champs magnétiques ont des orientations possibles et qu’en les plaçant en biais par rapport à la trajectoire de la bille, on peut faire en sorte que quand la bille passe devant un aimant, l’aimant voisin l’attire plus que celui devant lequel elle passe.
        Si ceci est impossible, alors là il faudra expliquer différemment pourquoi la bille roule le long du rail sur la vidéo de ton article (par exemple parce qu’elle serait entraînée par son inertie initiale produite par l’attirance des aimants du rail provoquée par l’armement de la main du lanceur ?).

        Je suis bien d’accord que l’intuition ne suffit pas toujours – même si c’est elle qui est la source de nombre de merveilleuses inventions – mais par contre une fois qu’on connaît certains phénomènes on peut arriver à les comprendre « instinctivement » plus ou moins bien…
        Et là si je comprends bien les lois fondamentales de la conservation de l’énergie, j’ai quand même beaucoup de mal à voir ce qui peut arrêter la bille qui tournerait dans son rail *si* elle est attirée à chaque fois par l’aimant suivant sur sa trajectoire.

        À moins que l’attirance de l’aimant voisin qui fait passer la bille d’un aimant au suivant et ainsi de suite sans interruption ne soit qu’une illusion de l’esprit, et que la bille s’équilibre finalement tout bêtement entre deux aimants. O:-)

        • Tu ne peux pas « simuler une gravité infinie » avec des aimants. La force d’attraction d’un aimant diminue grosso-modo comme le carré de sa distance avec le bout de ferraille (comme la gravité), et elle est maximale lorsque le bout de ferraille est collé à l’aimant (comme la gravité). La loi en « carré des distances » fait que la force génère une accélération spectaculaire à petite distance, mais quasi imperceptible à quelques dizaines de cm, du moins insuffisante pour faire bouger une bille.

          C’est pour ça que tous les dispositifs magnétiques magiques ou industriels (moteurs, dynamos, génératrices etc…) utilisent plusieurs aimants judicieusement positionnés pour que leurs champs magnétiques se combinent intelligemment à « grande » échelle. Par exemple dans cette version rotative de la rampe accélératrice, on écarte progressivement les aimants ( parce qu’on utilise la répulsion, en attraction elle tournerait dans l’autre sens)

          (le pauvre est tout triste que son bidule ne fonctionne pas…)

          Avec un nombre fini d’aimants, on ne peut pas faire un « trou magnétique infini » : si le système fait un cycle, il doit tôt ou tard se retrouver dans la configuration de départ, et c’est là que le principe de conservation de l’énergie réclame son du. En magnétisme comme en gravité, si tu descends de ton chalet dans la vallée, tu vas devoir transpirer la même eau pour remonter au chalet, quel que soit le chemin.

          C’est la dure loi des forces conservatives. Pour toute réclamation, s’adresser à Dieu Himself.

          • Oui Phi, je me suis déjà adressé à Dieu Himself et il n’arrêtait pas de digresser jusqu’à ce que je lui fasse (gentiment) remarquer que si l’Économe n’a pas révolutionné les lois de la physique, il a quand même complètement changé le quotidien de millions de personnes.
            Là il est resté sans voix.
            Et toute modestie mise à part, c’est d’ailleurs peut-être pour ça que depuis elles sont impénétrables.
            :o)

            Pour en revenir à un peu plus de sérieux tout en continuant à s’amuser dans la prise en considération de mon questionnement – à savoir comment expliquer simplement pourquoi « ça ne peut pas marcher » – je reste sur ma faim.

            Comme je te le disais question compréhension intellectuelle des lois de conservation de l’énergie ça va, je ne suis pas (encore) complètement débile, inutile donc de te répéter à l’infini !
            (tiens, ça pourrait pas faire un beau mouvement perpétuel, ça ? :o)

            Je comprends bien aussi ton exemple sur la gravité, et quand tu dis qu’on ne peux pas simuler une gravité infinie, j’entends bien aussi.
            (bref, j’ai les pieds sur terre ! :o)

            Mais reprenons notre cheminement de recherche de compréhension « instinctive ».
            Si on considère un montage comme icelui :

            On comprend donc clairement ce que ce montage cherche à faire par l’orientation des aimants en biais :
            à chaque fois qu’un élément magnétique passe devant un aimant il passe sous l’attraction de l’aimant suivant (qui est supérieure à l’aimant juste devant lui de part son orientation) et ainsi de suite…

            Ce qui permettrait de concevoir facilement qu’un tel montage ne peut pas fonctionner, c’est de savoir que cette orientation des champs magnétiques ne produit pas l’effet décrit ci-dessus, et de savoir (simplement) pourquoi.

            Allez, maintenant c’est à toi de servir 😉

  • JPL

    Excellent, j’ai tout lu (même parfois à haute voix, je suis pas adepte des sms)
    Que du bonheur

  • Découvert par des liens entrant cet article http://www.nioutaik.fr/index.php/2012/11/27/631-les-moteurs-a-energie-infinie-et-ou-energie-libre-et-ou-mouvement-perpetuel-cest-vraiment-nimporte-quoi qui dit la même chose que mon article, mais d’une manière bien plus drôle 😀

    • Yannick

      Génial l’article en lien, merci ! Et génial votre blog aussi. Cela dit, je pense que le mouvement perpetuel est possible, La preuve expérimentale ? Votre inlassable patience à répondre avec un calme constant à vos détracteurs les plus farfelus. Merci pour tout en tous cas, je reviendrai 🙂

  • JPL

    Hormis l’impossibilité clairement expliquée par le Grand Maître OOh DR Goulu, votre tube ne peut pas être construit à partir de la terre. Le seul moyen étant de commencer sa construction depuis l’espace en « descendant » sur terre. Si vous voulez en savoir plus, faite quelques recherches sur le principe de l’ascenceur spatial ou si vous préférez la version plus poétique, lisez le livre de Clarcke : les fontaines du paradis. (excellent roman d’ailleurs)

    Par contre, dans une idée qui n’a rien de perpetuelle (mais je sais pas où le poster) la production d’énergie par marée-motrice est une réalité.
    La manche à une amplitude de marée de 7M environ.
    En imaginant (très fort, parce que la construction risque d’être pour le moins compliquée) un barrage entre calais / douvre d’un coté et cherbourg / weymouth de l’autre, la masse énorme des flux issus des marées pourrait produire une quantité d’électricité non négligeable. C’est pas perpétuel dans le concept, mais d’un point de vue « commercial » ça y ressemble. Reste juste à persuader que la route maritime la plus empruntée du monde soit déviée et le construire !

    • J’ai un peu causé d’hydroliennes ici : http://drgoulu.com/2008/09/07/energie-hydrolienne/ Peut-être ne serait-il pas nécessaire de créer un barrage, mais seulement une ligne d’hydroliennes suffisamment profondes pour ne pas gêner le trafic maritime. J’ai même vu je ne sais plus où l’idée de réaliser 3 fermes d’hydroliennes déphasées de 120° par rapport au cycle de la marée pour produire du jus en continu.

      Toutefois, le potentiel de l’énergie marémotrice n’est pas aussi énorme qu’on pourrait le croire : autour de 20% de l’énergie consommée par l’humanité au max. ( http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_mar%C3%A9motrice#Potentiel ). Et, comme pour les éoliennes d’ailleurs, il faut bien réaliser que l’énergie prélevée n’est plus transmise à l’environnement : moins de courants, plus d’ensablement etc.

      Mais c’est vrai que si quelqu’un parvenait à construire un « mouvement perpétuel » utilisant la minuscule énergie de la marée, ça serait une belle réalisation … Je sais ! je sais qui mettre sur le coup : http://drgoulu.com/2011/09/20/les-geniales-pendules-de-marcel-betrisey/

      • Marcel m’a répondu par e-mail avec un article non encore publié et un lien vers http://www.leapsecond.com/hsn2006/ qui fournit plusieurs articles sur la mesure des marées. Il ressort de tout ceci que les marées sont très difficiles à mesurer en labo, alors en tirer de l’énergie est aux limites du possible.

        • JPL

          J’avoue être très étonné que ce soit plus la notion de rendement que la difficulté de construction qui vous rend septique.
          La centrale de la rance produit 500 GW/h par an et elle fonctionne maintenant depuis 35 ans.
          Son rendement est à peu près de 2.5w par m². C’est certes peu, mais sur une étendu d’importance le rapport peu être parfaitement honorable. Les éoliennes ne capte pas tout les flux d’air d’une zone.et pourtant elle existe.

          • JPL

            Navré pour la grammaire et l’orthographe, j’ai cliqué envoyer sans relire….. oups 😉

          • Mon commentaire conernait la construction d’un « petit » mécanisme utilisant la force de marée. Si vous parcourez ce blog vous verrez que je suis un fervent supporter de l’hydroélectricité, qui utilise la topographie comme un entonnoir à énergie permettant de récupérer une puissance concentrée, donc mon commentaire ne visait pas du tout la Rance. Mais.

            Mais le barrage de la Rance fonctionne grâce au phénomène de résonance qui se produit dans la Manche et qui produit des marées de plusieurs mètres alors que la force de marée directe ne produirait qu’une différence de niveau de quelques dizaines de centimètres. Pour être juste, il faudrait calculer votre rendement de 2,5 w/m2 en tenant compte non seulement de l’estuaire, mais aussi d’une fraction de la Manche.

            Quelle fraction ? Selon http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydrolienne#Potentiel , le potentiel de la côte française est d’environ 20% de 30 TWh/an, soit 6 TWh/an. Donc la centrale de la Rance (500 GWh/an) absorbe environ 10% de ce potentiel à elle toute seule…

            Il faut bien réaliser qu’en absorbant une partie de l’énergie des marées (et des courants, c’est la même…) on diminue l’amplitude des marées. Et le jour où on absorbera plus d’énergie que ce que la Lune apporte, la résonance ne fonctionnera plus et les centrales non plus…

  • scientificoloque !

    Bonjour tout ceci est extrêmement intéressant, lire tout ceci m’a bien rafraîchit la mémoire, mes vieux cours du lycée n’auront pas été vainc!!
    mais tout ceci m’a amené à une idée qui me paraît, dans mon simple esprit profane, realisable sur laquelle j’aimerais être éclairé par tes lanternes Ôôôô Dr. Goulu.

    Serait il possible de créer un tuyau qui relierait l’intérieur de notre atmosphère avec l’espace, amorcer une dépression qui aspirerait l’air vers le vide puis récupérer cet air simplement grâce à la gravité?

    ps: surunitairedream nous dit « L’intelligence n’a pas de limite…la preuve….car la connerie n’en a pas non plus! » … donc si on represente cette logique, lorsqu’une valeur tend vers l’infini, son opposé tend aussi vers l’infini ce qui me semble plutôt juste en mathématique pure, en creusant un peu je me suis posé la question est ce que ca s’applique réellement, et j’ai pensé au chaud et au froid… on ne connait aucunes limites de temperatures pour la chaleur, mais le froid en a une 0 kelvin le froid absolu, lorsque les electrons ne bougent plus… en extrapolant ce principe de chaud froid, je dirais plutot que l’intelligence n’a pas de limite, mais par contre la connerie en a bien une, et c’est la limite de la comprehension, c’est lorsque t’es vraiment trop con pour comprendre!!

    • Cher scientificoloque,

      votre long et coûteux tuyau spatial a autant de chance de fonctionner qu’un tuyau de 10m plongé verticalement dans l’eau : les deux ont une différence de pression égale à un bar entre leurs extrémités. Si votre tuyau est ouvert, l’eau (ou l’air) le remplira jusqu’à ce que le niveau attingne la surface de l’eau (ou la haute atmosphère pour l’air). Si le tuyau aquatique est bouché et plein d’air lorsque vous le plongez dans l’eau et que vous l’ouvrez brutalement, l’eau va s’y engouffrer par le bas et monter rapidement et, emportée par son élan, va éventuellement produire un petit jet momentané au dessus de la surface de l’eau. Hélas l’énergie de ce jet ne serait être supérieure à celle qu’il vous faudra dépenser pour vider le tube pour reproduire l’expérience…

      Une autre façon de comprendre ce qui ruine votre idée géniale est de considérer que le vide n’aspire rien du tout : c’est la pression d’un fluide qui lui permet de remonter dans un tube vide jusqu’au niveau où le poids de la colonne de fluide équilibre la pression régnant au bas de la colonne (9.81 m pour l’eau ou ~760 mm de mercure pour 1 bar.)

      Ne désespérez pas, comprendre les limites de l’Univers est aussi passionnant que de vouloir les repousser, mais moins frustrant. Bienvenue sur mon blog !

  • surunitairedream

    Bonjour Dr.Goulu et merci pour votre contradiction à mes illusions.En effet,c’est exactement ce qu’il me convient pour m’encourager à en rajouter une couche.
    D’abord,je suis enchanté de vous entendre « avouer admettre » un certain mérite,donc un intérêt pour la recherche surunitaire !Enfin il se démasque..!

    Pour ce qui est de la fugace et jouissive compréhension;j’attends toujours!!D’accord,je suis sans doute un peu frigide,mais nombres de vos confrères scientifiques ne m’ont pas satisfait…..par leur réponses évasives ou/et génèralistes sur le pourquoi de l’impossilbilté du fonctionnement de la roue de Maillardet ainsi que celle de worcester.(si vous pouviez créer un lien vers ces systèmes,SVP Merci: moi,je sais pas faire!)
    Je suis donc étonné de la part de ces personnes qui possèdent pourtant un immense savoir scientifique doublé d’un potentiel intellectuel supérieur (chose que j’admets,admire,jalouse un peu,mais surtout respecte beaucoup comme référence de jugement);malgré leur certitude de tout pouvoir mesurer,quantifier et expliquer;là…;pointe leur limite..;et cela me fait dire que si ils ne savent pas pourquoi une chose ne peu pas fonctionner,c’est parce que,si ils étaient suffisament fort pour trouver la réponse,ils trouveraient par voie de conséquence « comment on peu le faire fonctionner!
    Donc;conclusion:là où la science s’étale ,la perspicacité du chercheur peu faire la différence!

    Pour ce qui est de la soit disant certitude absolue que l’univers n’autorise pas le mouvement perpétuel;il a bon dos l’univers….c »est pas lui qui dit ça;c’est vous (les scientificos)qui parlez à sa place en voulant essayer de valider de manière absolue, par ce rapprochement,des principes de thermo,d’entropie,de conservation..qui ne sont,comme l’indique le mot,que des principes..!et donc….?en principe,un principe n’en n’est que un!
    Pour conclure ma piètre démonstration,j’ajoute que toute chose édifier par
    un homme un jour,peu être dénoncé par un autre un autre jour.L’intelligence n’a pas de limite…la preuve….car la connerie n’en a pas non plus!

    j’ai bien rigolé en écrivant ces queques lignes.Ne trouvez aucunes provoc de ma part,ni sous estime du corps scientifique;au contraire!Comme il est dit que trop d’impôt nuit aux recettes fiscales;peu être que trop de
    connaissances et d’intelligence nuisent à la spéculation/supposition intellectuelle?
    j’en appelle donc à tout les « con »vaincus » du mouv/perpet de voter pour Moa!
    Merde,céest l’heure,il faut que j’aille à la messe!!
    Bon début de semaine à tous..;

    J »en appelle donc à tout les convaincus du mouvement perpet de voter pour moi!!

    intellectuelle?

    • Chère rêveur surunitaire,

      toute l’intelligence de tous les penseurs du monde réunie dans la plus merveilleuse théorie scientifique qui soit peut être ruinée par une seule expérience. C’est l’expérience de Galilée qui a prouvé que les corps lourds et les légers tombent à la même vitesse.

      C’est l’ expérience de Michelson-Morley qui a montré que l’ether n’existait pas. C’est la mesure de l’éclipse de 1919 par Eddington qui a donné raison à Einstein etc.

      Or toutes les expériences menées depuis Archimède jusqu’aux milliards de collisions par seconde dans le LHC du CERN montrent que la conservation de l’énergie est absolue, parfaite (et d’ailleurs certains physiciens du CERN en sont très déçus parce qu’une petite perte d’énergie au LHC aurait pu indiquer l’existence de dimensions supplémentaires indispensable en théorie des cordes)

      Puisque vous ne semblez pas accorder de crédit à la théorie des physiciens, une construction humaine qui ne fait « que » décrire en langage mathématique ce qui a été observé expérimentalement, je ne vois plus qu’un argument a proposer:

      Si la roue de Worcester tournait en 1640, pourquoi Maillardet s’est-il fatigué à en faire une autre vers 1900 ? Et si celle-ci fonctionnait pourquoi tant de fanatiques continuent-ils à imaginer des mécanismes différents, avec ou sans aimants, plutôt que d’améliorer un système qui fonctionne comme c’est le cas du générateur électrique, du réfrigérateur ou du téléphone ? Il n’y a qu’une seule raison possible au fait que des siècles de recherche de mouvement perpétuels n’ont rien donné : ça ne marche pas.

      Mais évidemment, si vous ne comprenez pas la raison profonde pour laquelle ça ne marche pas, vous allez continuer à essayer. Et à perdre votre temps autant que si vous cherchiez à exprimer pi sous forme d’une fraction. Ce n’est pas la théorie humaine qui dit que c’est impossible. C’est l’Univers qui est fait comme ça.

  • surunitairedream

    Bonjour, encore une fois une belle illusion…
    Merci pour cette bonne explication que je confirme pour avoir moi même essayé cette piste…
    Navrant cette tendance de la part de ces personnes pourtant très ingénieuses,à vouloir faire illusion avec des systèmes non aboutis.Cela discrédite la démarche globale de la quête sérieuse et raisonable que certains comme moi s’en font.
    Evidement la part d’improbabilité de cette recherche est énorme;mais à mon sens,cette incertitude me conforte car rien n’est plus sûr que l’incertain…!

    • Je vais certainement vous provoquer un peu, mais personnellement j’apprécie plus les illusions bien faites que votre « quête sérieuse » sans aucun espoir. Des systèmes comme l’oiseau buveur, la pendule atmos, le radiomètre ou les bidules de YouTube analysés plus haut ont le mérite de provoquer la curiosité scientifique, la révision de principes physiques oubliés depuis le lycée et parfois, je l’espère, le fugace et jouissif « éclair haha » de la compréhension.

      A l’inverse, la « quête sérieuse » du mouvement perpétuel vous condamnera à la frustration de l’échec perpétuel, et peut-être un jour à la triche voire à l’escroquerie, pour n’avoir pas compris que la certitude est absolue : l’Univers n’autorise pas le mouvement perpétuel.

      A part ça il n’y a toujours personne qui a répondu à ma question de la fin de l’article sur le train qui tourne en rond sous l’effet de la force de Coriolis. Ca peut marcher, ou pas ? Ce n’est pas une question piège : je ne sais pas.

  • Christophe

    (message reçu par e-mail)
    Bonjour,
    En parcourant internet et votre blog sur lequel je suis arrivé par hasard. Je comprends votre énervement à propos des mécanismes à mouvements perpétuels.
    Mais chaque fois que j’ai vu un vidéo de mouvement perpétuel plausible sur internet, elle disparaissait quelle que mois après.
    Moralité il ne reste que des inventions saugrenues sur la toile. Je vous entant déjà…
    A vous lire, vous m’avez convaincu, je ne dépenserai pas d’argent la dedans et je ne perdrai plus mon temps à lire cà.
    Mais voici la dernière vidéo d’un montage qui m’a tout à fait l’air d’être perpétuel… Serte il ne fonctionne pas dans l’espace, mais sur terre…?

    J’attends votre critique.
    A vous lire,
    Christophe

    • Je reconnais que c’est assez bien fait car je ne vois pas d’emblée où est le moteur (sous la table ?), mais ce « mouvement perpétuel » ne peut pas plus fonctionner que les autres. Voici pourquoi:

      Pour que la roue tourne, il faut exercer un couple sur elle. Pour ça il faudrait soit que la bille soit fixée à la roue, ce qui n’est pas le cas, soit que la bille crée une force tangentielle à la roue au point de contact bille/roue.

      Or ce n’est pas le cas non plus. Puisque la bille ne bouge pas, elle est en équilibre statique entre 3 forces : son poids, la force de « réaction du support » de la roue qui est perpendiculaire à la roue au point de contact, donc dirigé vers le centre de la roue, et la force d’attraction de l’aimant. La bille se place au point où la somme de ces 3 forces s’annule comme illustré dans ce diagramme:

      De plus, aucune de ces forces ne « travaille », donc aucune énergie n’est fournie au système. D’ailleurs on voit que la bille oscille un peu (à cause de frottements lors du roulement), donc elle est bien elle-même « posée au fond d’un trou » de potentiel.

      Là encore, c’est l’aimant qui rend le système magique. Mais si on réalise que la force qu’il exerce sur la bille pourrait tout aussi bien être produite avec un ressort ou un bout de ficelle, on comprend que si ce système pouvait marcher, Alexandre le Grand aurait eu des chars à mouvement perpétuel plutôt que tractés par des chevaux.

    • Foudge

      17/07/2013 : la vidéo est toujours là, comme de milliers d’autres. La moitié de la population mondiale a au moins vu 1 fois une vidéo montrant un mouvement perpétuel, un moteur à énergie libre et/ou un moteur surunitaire/surnuméraire, même France Television a déjà diffusé un sujet sur un tel moteur !
      Le complot mondial pétrolo-atomique me parait bien peu efficace dans la protection de toutes ces informations qui doivent rester secrètes. A croire que…

  • JPL

    Je sais pas vous, mais moi, j’aime bien la Maseratti.

    Si vous cela vous tente, je me propose de préparer un design intéressant, et vous l’aspect technique pour que ça paraisse crédible.
    Ensuite nous pourrions rouler dans ces merveilleuses machines sur les routes….. d’amérique du sud 😉

    • Non merci. Je suis incapable de faire quelque chose « qui paraisse crédible » 😉 Mon ambition se limite à former une secte d’adorateurs qui se prosternent devant mon savoir, ou cliquent sur ce bouton, au choix :





      Dès que j’ai collecté assez pour une Maseratti, je vous invite à une virée…

  • thomas le coz

    Hello Dr. Goulu,

    Que pensez vous de ça ?

    • J’en pense pas grand chose, donc j’ai cherché et trouvé:

      1. que le brevet de Muammer YILDIZ, ne parle que d’arrangements d’aimants
      2. que le prof J.L. Duarte qui a apparemment organisé la démo ne l’a pas trouvé assez intéressante pour publier quoi que ce soit sur le sujet
      3. que puisqu’aucun appareil de mesure n’était branché (alors qu’on est dans une université technique réputée…) un malin a analysé le son de la vidéo dans cette intéressante discussion et dlterminé que le régime du bidule a diminué de 2.5% en 3 minutes
      4. dans la même discussion, on apprend que le moteur n’a pas été démonté complètement, laissant invisible un volume largement suffisant pour héberger une batterie conséquente
      5. que ce qui a été montré ressemble fort à un « moteur perendev », engin miraculeux capable de transformer l’argent des investisseurs en Maseratti

      Oui je sais, je suis incorrigible…

      • thomas le coz

        Ahah merci pour ces précisions et recherches que je reconnais ne pas avoir fait…

  • JPL

    Merci pour vos encouragements, mais aussi pour votre altruisme.

    Je commence à mieux appréhender le phénomène, notamment la conservation de l’énergie.
    Si j’en reviens à la base de ce topic, le Sieur Aurélien, crée un mouvement unique en « apportant » donc un travail à sa bille au départ et en jouant sur des pôles de même nature (nord nord ou sud sud) utilise leur faculté de répulsion pour arriver à la fin de course, où de nouveau le travail doit être effectué pour revenir au point de départ.
    Que la course soit linéaire ou rotative, il y a toujours une quantité de travail à fournir pour y revenir. Même avec zéro frottement, on ne peut obtenir que le mouvement lui-même.

    Cela revient à une œuvre d’art où, si elle est rigoureusement inutile, elle devient absolument indispensable ! Le tout dans l’absolu, vu que les frottements vont freiner l’énergie de départ jusqu’ à son arrêt.

    Maintenant, imaginons que nos aimants en opposition fassent monter un poids de 1kg sur une hauteur de 5m le long d’un rail à faible frottement jusqu’ à une bascule où la gravité le fait revenir à son point de départ.

    Si je ne me viande pas dans les calculs, la vitesse acquise au bout des 5m de chute libre sera donc de 9,8m/s
    On obtient : ½ x 1kg x 9,8² = 48 joules

    Pour obtenir 1 kw d’énergie, il faudrait donc monter 20 fois ce poids d’ 1 Kg chaque seconde à une hauteur de 5m, et appliquer ensuite un ratio de rendement. A moins qu’ il ne me manque encore une étape.
    Je ne sais pas si c’est techniquement faisable, mais ce n’est surement pas économiquement viable.

    • Exact, l’énergie potentielle dans le champ de gravité terrestre n’est pas terrible. Mais c’est tout de même grâce à elle que fonctionnent les plus gros systèmes de stockage d’énergie que sont les STEP. Mais il faut beaucoup, beaucoup de milliers de tonnes d’eau.

      Mais je vois que vous conservez toujours un espoir de tricher avec la conservation de l’énergie. Abandonnez ! Il n’y a aucun moyen de réaliser la « bascule » qui sortirait votre poids du fond du trou magnétique pour qu’il puisse ensuite tomber dans le champ de gravité sans en payer le prix en énergie. John Wilkins a essayé la version simple en 1861 : et il y a eu une multitude de variations depuis. Toutes sont vouées à l’échec car un aimant ne fournit pas d’énergie, la Terre non plus, donc rien ne peut effectuer une trajectoire cyclique dans un mix quelconque des champs gravité+électomagnétique sans apport d’énergie extérieure.

      En passant, en cherchant l’illustration je suis tombé sur cet article que je trouve très bien.

  • JPL

    Merci beaucoup pour cette explication. Je commence « presque » à comprendre. Je dis presque parce que je me trouve dans la situation décrite par Coluche où il annonçait que les réponses de certaines personnes, faisaient en oublier la question ;-))) J’exagère, bien sûr, mais je trouve toujours ça drôle.
    Cependant, à vous lire, une autre incompréhension à germé, sur l’énergie zéro de l’attraction.
    Un barrage hydroélectrique ne fonctionne que parce que l’attraction permet à l’eau de chuter. On récupère la force que la masse d’eau à acquis lors de sa chute pour faire tourner une turbine. Cette eau retourne ensuite à la mer, l’énergie émise par le soleil la fait s’élevée, il pleut et le cycle recommence. C’est donc bien deux énergies (soleil et attraction) combinées qui permettent de récupérer cette force.
    Dans le cas de nos aimants par exemple, qu’est ce qui coince ? par rapport au principe de l’eau, Comment se fait il que leur magnétisme ne peut pas élever une masse quelconque que la gravité terrestre ferait redescendre. Comment donc la combinaison ne peut elle pas se reproduire ?

    Pour vous, cela semble si évident, et pour moi si flou, mais j’ai le même problème à expliquer aux gens qui ne le pratique pas, les interactions des flux financiers. Comme quoi, nous sommes bien le résultat de nos propres orientations.

    • Bravo pour vos efforts. Continuez !

      Faites bien attention aux termes « énergie » et « force ». Dans votre cycle de l’eau, La Terre exerce toujours la même force sur une goutte d’eau, qu’elle soit dans la mer, en train de s’élever dans un nuage, en train de retomber ou de couler dans une rivière. En effectuant un cycle dans le champ (conservatif) de la gravité terrestre, la Terre ne fournit ni aucune énergie à la goutte. C’est uniquement de l’énergie solaire qui est transférée à la goutte en l’échauffant ainsi que l’air environnant, ce qui la fait monter lorsque la poussée (=force) d’Archimède devient supérieure au poids (=force) de la goutte.. Lorsque l’ascension se termine, la goutte a accumulé de l’énergie solaire sous forme d’énergie potentielle. En tombant, cette énergie devient de l’énergie cinétique et de l’énergie thermique par frottement avec l’air. Au moment du choc avec le sol, l’ énergie cinétique est transmise au sol avec une onde de choc qui fait « plic! » et un peu de chaleur.

      Si la goutte est tombée en altitude et arrive dans un barrage, la turbine ne récupérera que l’énergie potentielle correspondant à la hauteur de la conduite forcée, puis la goutte fera du bruit dans la rivière, érodera les berges et chauffera les poissons jusqu’à la mer où elle arrivera avec exactement la même énergie qu’au départ, en ayant perdu lors de la descente toute l’énergie solaire accumulée lors de sa montée.

      Mais revenons à nos aimants. Si vous arrivez à soulever un bout de ferraille avec un aimant (permanent), c’est que la force créée par l’aimant sur la ferraille est supérieure au poids de la ferraille. En « tombant vers le haut » dans le champ magnétique, la ferraille augmente légèrement son énergie potentielle dans le champ de gravité, mais la diminue encore plus dans le champ magnétique. Pour faire retomber la ferraille, il faudrait soit couper le champ magnétique, soit écarter la ferraille suffisamment de l’aimant. Et dans les deux cas il faut de l’énergie pour le faire (on peut supprimer l’aimantation d’un aimant permanent en le chauffant) Les champs magnétiques sont difficiles à calculer, mais je peux vous dire d’emblée le résultat : pour que la ferraille retombe, il faut fournir exactement l’équivalent de l’énergie cinétique qu’avait la ferraille en venant se coller contre l’aimant.

      C’est vrai qu’il y a un petit truc troublant si on compare un aimant permanent et un électro-aimant : un aimant permanent a un champ magnétique constant qu’on peut stopper en fournissant de l’énergie, alors que pour une électro-aimant il faut dépenser de l’énergie pour créer le champ. Mais c’est cohérent avec ce que je disais dans le commentaire précédent : ce sont les variations du champ électromagnétque qui nécessitent de l’énergie.

  • JPL

    Très cher Mr Goulu (on ne se connait pas encore, mais j’aime bien le pseudo) pourriez vous me délecter en termes profanes, la raison de l’impossibilité d’un mouvement circulaire de répulsion de champs ?
    N’ayant aucune notion suffisante de physique, je n’arrive pas à conceptualiser l’idée, dans un sens comme dans l’autre. cad pourquoi le système pourrait avoir une continuité, et à l’inverse, pourquoi devrait il avoir une fin.
    Si je me réfère au 1er principe de thermodynamique, certes, je ne peux obtenir une énergie à partir de rien. Mais si j’ai un mouvement cinétique au départ, pourquoi ne serait il pas possible de l’accélérer (vitesse ou couple) par les champs émis d’un aimant ou d’un solénoïde ?
    De là la vrai question est : Le champs émis par un aimant est il une force ? et est elle de nature électronique ?
    En bref, pourriez vous expliquer, à un non initié, ce que la science des uns peut répondre à la croyance des autres (bon ok, sur cette dernière phrase, la réponse est déjà comprise dans la question, mais pour les autres, sincèrement, je n’arrive pas à démêler)
    Merci d’avance pour le temps que vous voudrez bien prendre à la réponse.

    • JPL

      En relisant ce que j’ai écrit, je m’aperçois que je n’ai vraiment pas été clair (déjà que je ne suis pas doué, si en plus je ne sais pas m’exprimer, c’est pas gagné)
      Je vais donc présenter ma question par l’exemple :
      Si l’on prend un aimant tout ce qu’il y a de plus ordinaire. On a donc un champs qui passe d’un pôle à l’autre, donc un champs fermé, jusque là tout va bien. Maintenant on approche un autre aimant ou simplement un morceau de métal. Le champs va être perturbé. Dans le cas du métal, le champs va se concentrer autour du métal pour se reformer comme s’il était lui même un aimant.
      Peut on considérer qu’il y a une translation et donc une cinétique (même minime) de la force du champs? et peut on le considérer également comme une énergie ?

      • Le fer est un matériau ferromagnétique » : « Un matériau ferromagnétique plongé dans un champ magnétique génère un nouveau champ magnétique au sein de celui-ci. Ce phénomène est plus communément appelé aimantation. » Par rapport à ma réponse précédente mais néanmoins ci-dessous, ça change la forme du trou, donc la variation du champ émet une onde électromagnétique d’une certaine énergie qui pourrait être non négligeable par exemple en cas de collision de magnetars

        Mais pour exploiter cette énergie plus d’une fois, il faut d’abord la fournir pour remettre les corps dans leurs position initiale…

    • Très cher JPL,
      Bienvenue sur mon blog. Répondre en détail à toutes vos questions demanderait plusieurs articles que j’écrirai peut-être un jour. Je me permets donc de vous répondre de façon très résumée, voire abrupte, dans le désordre, et en utilisant une analogie magnétisme/gravité qui a ses limites. Vous voudrez bien me pardonner tout ça…

      • « Le champs émis par un aimant est il une force ? » Non, un aimant (permanent) n’émet rien du tout, pas plus que la Terre n’émet de la gravité. Une force peut-être vue de façon « classique » comme provenant de l’interaction entre 2 objets (Terre-Lune, aimant-bout de ferraille) ou de façon « moderne » comme l’interaction entre un objet et un champ (masse-champ gravitationnel, aimant-champ électromagnétique)
      • « est elle de nature électronique ? » Non, aucune particule n’est échangée entre 2 aimants (permanents), pas plus qu’entre la Terre et la Lune. Le champ électromagnétique » agit sur les particules chargées électriquement (protons, électrons). Le vecteur « magnétique » du champ en chaque point de l’espace est proportionnel à la VARIATION du champ électrique, et vice-versa (merci Mr. Maxwell). Donc le champ magnétique est généré par le déplacement de charges électriques (les électrons qui tournent en rond dans un solénoïde ou autour des atomes bien alignés d’un aimant permanent. A l’inverse, le déplacement d’aimants peut induire un courant électrique, donc un déplacement d’électrons.
      • « si j’ai un mouvement cinétique au départ, pourquoi ne serait il pas possible de l’accélérer (vitesse ou couple) par les champs émis d’un aimant ou d’un solénoïde ? » Mais c’est parfaitement possible, et c’est d’ailleurs ce que font des millions de moteurs électriques en ce moment même. Le truc est que s’il n’y a pas besoin d’énergie pour maintenir un champ magnétique constant, il en faut pour le faire varier et transmettre ainsi de l’énergie d’un corps à un autre via le champ électromagnétique
      • « Si je me réfère au 1er principe de thermodynamique, certes, je ne peux obtenir une énergie à partir de rien » C’est très juste, mais la thermodynamique n’est qu’un cas particulier. La conservation de l’énergie est un principe plus général
      • « je n’arrive pas à conceptualiser l’idée, dans un sens comme dans l’autre. cad pourquoi le système pourrait avoir une continuité, et à l’inverse, pourquoi devrait il avoir une fin. » Un bout de ferraille « tombe » dans le champ magnétique comme un caillou tombe dans le champ de la gravité. Les deux peuvent éventuellement orbiter ou osciller dans le « trou » creusé par la masse ou l’aimant dans le champ correspondant, mais en aucun cas « remonter plus haut » dans ces champs de forces conservatives Je peux peut-être clarifier ceci en parlant un peu plus de cette figure de l’article: La courbe inférieure représente le trou dans le potentiel du champ magnétique créé par l’arrangement d’aimants d’Aurélien. La bille lâchée à gauche « tombe » dans le trou en roulant vers la droite exactement comme si elle était sur une rampe ayant la forme de la courbe, sur une planète à forte attraction. Une fois au fond du trou elle oscille (ça se voit sur la video) et s’arrête à cause des frottements. On ne peut recommencer que si quelque chose (les muscles de l’expérimentateur dans ce cas) fournit l’énergie nécessaire pour remonter la pente. Comme les aimants creusent un trou dans un champ « plat » (s’il n’y avait pas d’aimant), la profondeur du trou est identique à gauche ou à droite : le fait de boucler le dispositif n’empêche pas qu’il faille remonter la pente…
      • « mouvement circulaire de répulsion de champs »Je ne vois pas vraiment à quoi vous faites allusion, mais la répulsion magnétique n’est qu’une question de signe dans le champ électromagnétique. C’est spectaculaire parce qu’il n’y a pas d’équivalent avec la gravité, mais il n’y a pas moyen d’en tirer plus d’énergie qu’avec l’attraction : zéro.
  • Tony

    Je trouve que vous tenez là un discours bien extrémiste! En utilisant le mot « perpétuel » vous mettez clairement en avant le faite que l’énergie dégagée par les aimants n’est pas infini et vous avez raison. Mais utiliser ce terme pour en développer le discours ci-dessus me rappel les manoeuvres de politiciens.
    Oui l’énergie des aimants n’est pas infini, mais il me parait tout de même évident qu’entrainer la rotation d’un axe grâce aux aimants est aujourd’hui une des façons les moins polluantes en terme de production et d’utilisation. Je ne suis ni physicien ni mécanicien mais je suis assez cultivé pour savoir que la rotation d’un axe peut être exploitée de diverse manières, y compris celles qui nous apporteraient une quasi-autonomie énergétique.

    Il me semble tout aussi évident que l’exploitation de ces énergies mettrai fin au système actuel qui régis notre société : consommation => croissance => consommation => croissance … , qui soit dit en passant, entame une phase d’agonie au travers des endettements des pays du monde entier.

    La question que vous auriez du aborder dans cet article est « comment le système pourrai continuer à fonctionner en exploitant ces énergies propres ne rentrant pas dans le cycle de consommation? »

    Vous paraissez être une personne intelligente et j’ai du mal à comprendre votre démarche en publiant un tel discours..

    • le terme « mouvement perpétuel » a une définition précise que l’on trouve par exemple dans la wikipédia : « ‘idée d’un mouvement (généralement périodique), au sein d’un système, capable de durer indéfiniment sans apport extérieur d’énergie ou de matière, ni transformation irréversible du système »

      Si je suis « extrémiste », alors on est plusieurs. Environ 100% des physiciens vous diront qu’un aimant de ne « dégage » aucune énergie, et qu’aucune expérience ni phénomène naturel n’a jamais montré le contraire. Un aimant déforme le champ électromagnétique (voir cette magnifique vidéo), mais le champ électromagnétique est un champ conservatif : le travail (=énergie) le long de tout chemin fermé dans un champ conservatif est nul. En terme « pratique », ça signifie qu’en déplaçant autant de bouts de ferraille et d’aimantse que vous voudrez arrangés comme vous voudrez, vous allez devoir dépenser autant d’énergie pour les remettre dans la position initiale que ce que les aimants vous auront fourni.

      Effectivement, la « rotation d’un axe peut être exploitée de diverses manières ». Le seul problème c’est d’entraîner la rotation de l’axe…

      La raison pour laquelle j’ai écrit cet article est purement altruiste et figure dans le texte :  » il ne faut pas laisser croire au public qu’il existe la moindre possibilité qu’un truc pareil existe. Il en va de la santé mentale des spectateurs : combien d’hurluberlus ont passé leur vie à ruiner leur santé mentale et le porte-monnaie familial à bricoler des machines condamnées à l’immobilité perpétuelle. »

      Bienvenue sur mon blog, Tony, et bravo de vous intéresser à la physique. Mais si vous voulez vous attaquer à un gros défi, visez par exemple la machine a voyager dans le temps. Elle n’est pas exclue théoriquement ( http://drgoulu.com/2008/12/24/la-nature-du-temps-2/ ) et certains physiciens ont même une petite idée de comment la faire ( http://drgoulu.com/2006/06/16/comment-contruire-un-machine-a-voyager-dans-le-temps/ ). Alors que le mouvement perpétuel est absolument interdit. exclu. Il y a même des travaux qui montrent que si on arrivait à faire une machine à remonter le temps, on ne pourrait pas l’utiliser pour faire un mouvement perpétuel, alors…

  • Monsieur Troll

    (partie censurée car impolie et non constructive) Tu m’as convaincu, moi aussi je vais dire NON au mouvement perpétuel tout comme je vais dire NON aux appareils volants et NON à la possibilité d’aller dans l’espace.

    • Je ne censure pas souvent des commentaires, mais le ton de celui de Monsieur Troll n’était pas acceptable pour moi. Et comme c’est mon blog, j’y applique ma loi : respect et dialogue constructif.

      J’ai cependant sauvé de la poubelle sa dernière phrase car elle présente un argument qu’on entend souvent : des scientifiques ont dit qu’il était impossible de voler, donc c’est la preuve qu’ils radotent, donc leurs lois ne valent pas tripette et on peut faire tout ce qu’on veut.

      La seule source que j’aie retrouvé à ce sujet c’est Lord Kelvin a dit en 1895 « La réalisation d’une machine volante plus lourde que l’air est impossible ». Il s’est planté. Mais il faut aussi être juste : il n’a pas prétendu que voler était impossible pour une quelconque raison théorique, il a dit qu’il ne voyait pas comment réaliser un avion, probablement car le rapport poids/puissance des moteurs à vapeur de l’époque était insuffisant.

      Il savait bien que les oiseaux existent, et il connaissait certainement les avions en papier et d’autres jouets volants. Peut-être même avait il entendu parler des vols planés d’Otto Lilienthal.

      . Kelvin a décrit correctement le zéro absolu des températures, qui est une véritable limite physique absolue : rien ne peut être plus froid que 0 K. Ce n’est pas une « loi de Kelvin » ou quelque chose de discutable : c’est comme ça. A son époque, l’avion se heurtait à une limite technologique : on savait que c’était possible, mais on ne savait pas comment faire. Ca fait une énorme différence qu’il faut absolument comprendre.

      Quand les scientifiques disent « le mouvement perpétuel est impossible », ce n’est pas parce qu’on ne sait pas comment faire, c’est parce qu’on sait que ça viole le principe de conservation de l’énergie qui est con, mais il est comme ça.

  • armand

    La nature dr,connaissez vous la pierre philosophale? Et les alchimistes??? Pas d’énergie libre sans conscience de l’espace temps.je pense que dans les mois qui viennent vous aurez plus de réponses sur le générateur magnétique autonome.(je travaille sur le sujet depuis 3 ans.

  • Il y a un ptikékchose qui devrait faire réfléchir ceux qui croient á la possibilité du « mvmt perpétuel »: on sait que le plus grand des inventeurs, c`est la nature (Dieu, pour les croyants), or personne n`a encore dégotté une forme de vie sur Terre qui puisse faire fonctionner son organisme sans puiser l`énergie dans son environnement extérieur; si le mvmt perpétuel était possible, la nature l`aurait inventé et il y aurait des bestioles (meme éventuellement tres petites) capables de fonctionner le temps de leur vie en « circuit fermé », pas vrai? Ergo…

  • jojo

    Bonjour,
    Vous me répondez : »Défense d’écrire un nouveau commentaire avant »
    Vous refuser le débat juste car je n’utilse pas les bons termes (force et énergie ….)
    Je comprends par cela que j’ai gagné cette petite joute verbale !!!
    En employant une métaphore :
    Le preux chevalier que vous êtes avec son armure, son cheval
    , son épée (tous cela symbolisant votre bagage, cad votre doctorat), ne souhaite pas rivaliser/échanger avec un simple garçon d’écurie (cad juste un Bac F3… et très loin) ?
    Je gagne donc par abandon de votre part !!!
    Mais,
    Il est vrai qu’il est plus simple d’être JUGE et PARTI… DR et modérateur…
    Je vous laisse réfléchir à cela « seul », car vous n’oserez pas mettre mon commentaire sur votre blog…

    Respectant la politesse, quoi que peut-être !!!
    Cdlt.

    • Comment ça je refuse le dialogue ? Ce blog est fait pour ça, et je vous ai informé par e-mail que vos commentaires seraient publiés automatiquement, donc je ne censure rien du tout. Pour info, il y a eu plus de 10’000 commentaires sur ce blog et je n’ai jusqu’ici censuré que les publicités et une poignée d’insultes vraiment gratinées.

      Non vous n’avez pas gagné. Restez dans le sujet au lieu de retourner au moyen âge avec votre histoire de chevalier et d’armure. Ce blog est un blog scientifique (pourquoi), technique (comment) et économique (combien). Il ne parle pas de sujets simples, il y a la télé et les journaux pour ça. Je fais des efforts en apprenant des trucs pour l’écrire, il est destiné à des gens prêts à faire des efforts pour apprendre des trucs en le lisant. Je fais volontiers encore des efforts d’explication pour ceux-là justement pour que la science ne reste pas confinée aux scientifiques. Si des lecteurs ne font pas cet effort, tant pis. Ce n’est pas moi qui vous a attiré sur ce blog, mais votre curiosité, alors assumez !

      Etant suisse je ne connais pas votre « Bac F3 », mais d’après cette description je pense que vous avez reçu une fois les bases nécessaires. Si vous ne vous rappelez plus la différence entre force/travail/énergie/puissance, ça vous reviendra vite en révisant. Mais on ne peut communiquer que si les mots ont la même définition des deux côtés, sinon il est difficultesque de se compréhensionner.

      Bon, revenons à nos moutons : qu’est-ce qui vous dérange tellement dans le fait que l’univers autorise les forces permanentes gratuites, mais pas de créer de l’énergie ?

      Et si vous n’avez pas encore révisé force/énergie, il y a autre chose qui m’intéresse : pourquoi êtes vous plus convaincu par Léon Raoul Hatem que par votre Bac F3 ?

      • Narco

        moi je n’est fait aucune étude j’ai aucun bagages scientifique mais depuis tout petit tout celas m’intéresse et je ne voie pas pourquoi on devrais avoir obligatoirement des bagages scolaire ou U pour comprendre juste un peu de bon sens et de curiosité suffis non?

        • Narco

          dsl de ne donner aucun avis car comme je vous les dit plus haut moi et les études sa fait deux donc j’ai peur de me ridiculiser car je n’arrive pas a retranscrire par écrire mais idées mais celas ne veux pas dire que je ne comprend rien 😉

        • Foudge

          Malheureusement non, il y a des choses qui sont réellement contre-intuitive. Avoir un bagage scientifique (que ce soit à l’école ou non) est une base nécessaire. Autres qualités nécessaires : la rigueur du raisonnement.
          La curiosité c’est bien, c’est ça qui va te pousser à apprendre toujours plus. Quant au bon sens, il faut s’en méfier : c’est bien pour éviter de faire des erreurs triviales, pour le reste… Je dirais même que se baser QUE sur le bon sens, c’est le meilleur moyen de faire ou raconter ou de croire des conneries.

  • jojo

    Bonjour,

    M GOULU,
    Vous mentionnez Dr Goulu. Pouvez-vous me dire en quoi vous êtes Docteur ?

    Conçernant la raison 1 : En quoi Dieu est-il conçerné ? on parle de science ?
    Conçernant la raison 2 : Einstein a été en désaccord avec Tesla sur l’Ether/Quantum . il a passé la fin de sa vie a reconnaître son erreur.
    pour moi, il n’y a pas d’erreur, juste le fait que la science doit être remise en question a chaque instant. Merci M Einstein.
    Conçernant la raison 3 : si 2 scientifiques ont dit non, alors c’est non !!!
    cela n’a rien de scientifique.

    QUETSION ?
    je mets 1 caillou sur 1 tableau métallique (vertical)=> il tombe (le couillon)
    je mets 1 aimant sur 1 tableau métallique (vertical)=> il ne tombe pas (le pas couillon)
    ne faut-il pas une « énergie » quelque part pour que l’aimant tienne sur le tableau ?
    (et ne pas utiliser le terme « colle », cela ne fait pas très science)

    ERASO,
    Bravo pour ta tenacité, et bonne lecture de RL HATEM que je vois dans tes propos.
    Pour ma part, nous REvivons l’époque de « Galillé/l’héliocentrisme « …

    et Bravo à Aurélien qui a relancé le débat ouvert depuis 1 siècle….
    Voilou.
    Cdlt

    Cdlt.

    • Bonjour Jojo.

      Vous pouvez trouver trace de mon doctorat en 2 clicks à partir de http://drgoulu.com/a-propos/ .

      Comme indiqué dans l’article, les 3 « raisons » que j’appelle des explications sont « destinées à différentes configurations mentales ». Choisissez votre préférée. Pour moi:

      1. Il n’y a pas fondamentalement d’opposition Dieu / science. Il faut juste s’entendre sur la définition de ces termes. Puisqu’on va reparler d’Einstein, il n’était pas athée et c’est en me documentant sur http://drgoulu.com/2008/05/15/le-dieu-deinstein/ que j’ai découvert Spinoza. Je pense que beaucoup de scientifiques peuvent accepter sa définition de Dieu
      2. A quoi faites-vous allusion en disant qu’Albert « a passé la fin de sa vie a reconnaître son erreur. » ? Référence siouplait. Comme je l’ai écrit dans http://drgoulu.com/2012/08/19/nikola-tesla-genie-mais-connu/ , Tesla n’était pas un théoricien mais un inventeur génial. Ses inventions utilisent la théorie de l’électromagnétisme de Maxwell (qui ne fait pas appel à l’ether). Mais comme tous les gens de son époque il ne pouvait pas imaginer un espace vide et a « cru » à l’ether, et ne pouvait donc pas accepter les théories d’Einstein. Mais il n’était pas pour autant un théoricien de l’ether : il n’y a aucun lien de http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ther_(physique) vers http://fr.wikipedia.org/wiki/Nikola_Tesla ou vice-versa .Ce qui départage une bonne théorie d’une moins bonne, c’est l’expérience. Ort depuis 1919 , toutes les expériences effectuées sont conformes à la relativité. Toutes, y compris les mesures GPS à chaque instant. La relativité est probablement la théorie la mieux vérifiée expérimentalement, et depuis plus de 100 ans. Par contre, les spéculations de Tesla (relatées entre autres dans cet article que je vais lire en détail) se sont avérées expérimentalement fausses.
      3. Mais tout ça n’a rien à voir avec la thermodynamique. Les deux scientifiques que je cite ne sont cités que « par exemple », parce qu’ils se sont particulièrement cassés la tête à imaginer des mouvements perpétuels très sophistiqués pour lesquels il a fallu beaucoup réfléchir (et expérimenter) pour trouver pourquoi ils ne marchent pas. Sinon il y a des centaines de bricoleurs qui passent leur vie à monter des trucs qui ne marchent pas, mais ne savent pas pourquoi…

      Par exemple parce que (comme vous…) ils ne savent pas la différence entre force et énergie. Pour répondre à votre question : non, il ne faut aucune énergie pour qu’un aimant reste collé posé dans un minimum de champ magnétique contre un tableau. Pas plus que pour qu’il reste au sol. Zéro énergie. Il faut seulement une force. Je l’explique dans l’article, relisez ce passage et la page wikipédia ou un livre de mécanique élémentaire jusque vous ayez pigé la différence entre force et énergie. Défense d’écrire un nouveau commentaire avant 😉

      J’ai écrit à M6 pour savoir pourquoi Aurélien n’est pas réapparu lors des émissions suivantes. Ils n’ont pas (encore) répondu, mais je vois 2 possibilités:

      1. il a été enlevé et lobotomisé par le lobby mondial de l’énergie
      2. M6 s’est aperçu que non seulement il avait piqué le brevet de Hartman de 1977 [2], mais que l’émission qui fait e=m6 aurait l’air très bête de se faire ainsi piéger
  • thomas le coz

    Bonjour ! Merci d’avoir publier mon commentaire 🙂
    Je n’ai pas le temps de faire une réponse complète pour le moment (je suis au travail) mais en ce qui concerne Tesla et le mouvement perpétuel, vous dites dans vôtre article :

    « Et que ce soit dans cette conférence ou d’autres publications je n’ai jamais trouvé de référence explicite à de la « free energy », que ceci soit traduit par « énergie gratuite » ou par « énergie libre ». Tesla était un trop bon physicien pour croire aux chimères du mouvement perpétuel, contrairement à beaucoup de ceux qui le citent actuellement. »

    Permettez moi d’attirer votre attention sur un passage de son livre autobiographique « Mes Inventions » (disponible sur amazon.fr pour environs 5 euros) qui parle explicitement du mouvement pérpetuel :

    « Tandis qu’il faisait les démonstrations, la machine fonctionnant comme un moteur, les
    balais posèrent problème en lançant des étincelles ; je fis alors remarquer que
    l’on pouvait faire fonctionner un moteur sans ces dispositifs. Là-dessus, il
    déclara que j’avais tort, et il nous gratifia d’un cours particulier sur le sujet,
    à la fin duquel il observa : « M. Tesla est peut-être capable de faire de grandes
    choses, mais il lui est impossible de réussir sur ce point. Cela reviendrait à
    convertir une force d’attraction constante, comme celle de la gravité, en
    mouvement de rotation, en d’autres termes en mouvement perpétuel, ce qui
    est inconcevable. » Toutefois, l’intuition est quelque chose qui transcende la
    connaissance. Nous possédons sans doute certains nerfs plus fins qui nous
    permettent de percevoir la vérité lorsque la déduction logique, ou tout autre
    effort volontaire du cerveau, est infructueuse. J’en fus troublé pendant
    quelque temps, impressionné par l’autorité du professeur, mais je fus bientôt
    convaincu que j’avais raison, et je me mis au travail avec toute l’ardeur et la
    confiance sans bornes de la jeunesse.
    […]
    Je commençai à imaginer une machine à courant continu, à visualiser son
    fonctionnement et je suivis le flux changeant du courant électrique dans
    l’armature. Ensuite, j’imaginai une machine à courant alternatif ) et je suivis son processus de fonctionnement de la même manière.
    Pour finir, je visualisai des systèmes comprenant des moteurs et des
    générateurs qui fonctionneraient de différentes manières. Les images que je
    voyais étaient parfaitement claires et tangibles. Tout le temps que je devais
    encore passer à Graz fut consacré à des efforts intenses mais stériles dans
    ce sens, et je commençais à baisser les bras, pensant que le problème était
    insoluble.
    […]
    Ce fut alors que je fis ma plus grave dépression nerveuse
    […]
    Peut-on imaginer qu’une telle épave physique se
    transformerait en un homme d’une ténacité et d’une force étonnantes,
    capable de travailler pendant trente huit ans sans pratiquement s’arrêter un
    seul jour, et toujours se sentir jeune et fort dans son corps comme dans son
    esprit ? Tel est mon cas. Un puissant désir de vivre et de continuer de
    travailler, associé à l’aide d’un ami et athlète dévoué, permirent ce miracle.
    Ma santé revint et avec elle la force mentale. Lorsque je ré-attaquai le
    problème, je regrettai presque que la bataille fût sur le point de se terminer.
    Il me restait tellement d’énergie. Lorsque je m’attelai à la tâche, ce n’était
    pas avec le type de résolution que les hommes prennent généralement ; pour
    moi, il s’agissait d’un voeu sacré, c’était une question de vie ou de mort. Si je
    devais échouer, je savais que je périrais. Maintenant, j’avais l’impression que
    j’avais gagné la bataille. La solution se trouvait dans les recoins les plus
    profonds de mon esprit, mais je ne pouvais pas encore lui permettre de
    s’exprimer librement. Je me souviendrai toujours de cet après-midi où je me
    promenai avec un ami dans les jardins publics en récitant de la poésie. À cet
    âge-là, je connaissais plusieurs livres par coeur et étais capable de les réciter
    mot pour mot. L’un d’eux était le Faust de Goethe. Le soleil était en train de
    se coucher quand je me remémorai ce passage grandiose :

     »Et le soleil descend dans le jour accompli ;
    Il fuit pour engendrer mille formes nouvelles.
    Ah ! pour l’accompagner que n’ai-je donc des ailes
    Qui m’enlèvent bien loin de ce sol avili !
    Beau rêve dont déjà s’éteignent les accords.
    Pourquoi faut-il que ne réponde
    À l’aile de l’esprit aucune aile du corps ! »

    Lorsque je prononçai ces mots évocateurs, une idée me vint comme le flash
    d’un éclair et la vérité me fut instantanément révélée. Avec un bâton, je
    dessinai dans le sable les diagrammes que mon compagnon comprit sur-lechamp ; je devais les présenter six ans plus tard à l’Institut américain des
    ingénieurs en électrotechnique. Les images que je voyais étaient claires et
    nettes et avaient la solidité du métal et de la pierre, si bien que je lui dis :
    « Vois ce moteur, et regarde comment je vais l’inverser. » Je ne peux pas vous
    décrire mes émotions. Pygmalion, lorsqu’il vit sa statue se mettre à bouger ne
    pouvait pas avoir été plus ému que moi. J’aurais donné mille secrets de la
    nature que j’avais découverts accidentellement pour celui que je venais de lui
    extorquer contre toute attente, et au péril de ma vie. »

    (ces passages se trouvent entre la page 44 et 47 de son livre autobiographique)

    Comme dit plus haut, je ne suis pas physicien ni scientifique, mais dans ce cas là, c’est un peu sa parole contre la votre 🙂

     » vous confondez les limites technologiques (que je passe aussi mon temps à repousser comme ingénieur) et les limites physiques comme la vitesse de la lumière ou la conservation de l’énergie qui sont d’une nature fondamentalement différente : ce sont les briques de construction de l’Univers. »

    Il est probable que je confonde certains concepts ou que je les comprenne mal (le contraire m’étonnerait à vrai dire) ; néanmoins, à partir du moment ou l’on fait une distinction entre l’infiniment grand et l’infiniment petit pour expliquer le monde qui nous entoure, on ne peut que se tromper car dans les faits une telle frontière n’existe tout simplement pas.

    Si l’on sait d’avance que notre vision du monde est biaisé, comment accorder du crédit aux limites « absolu » de la physique ; Cela ne veut pas dire qu’on doit les ignorer (puisque cela semble marcher à notre échelle, ça reste pratique) , mais un peu de nuances et d’humilité serait la bienvenue.

    Le fait est que depuis environs 2 siècles, on a trouvé beaucoup plus de choses que pendant 2000 ans ; c’est très bien, mais cela nous montre aussi qu’on absolument aucun recul sur nos découvertes. Entre la domestication de l’atome il y a 50 ans et maintenant, on en est à imaginer des mondes composé d’une dizaine de dimensions uniquement parce qu’il est plus simple d’empiler des rustines sur un modèle établis que de reprendre le problème à la racine.

    Si l’esprit scientifique était ouvert à la critique, comment expliquez vous que toutes les personnes qui ont tenté de remettre en question les théorie d’Einstein ont été systématiquement ridiculisé (alors que l’on sait tous que les théorie d’Einstein sont fausse du fait de l’incompatibilité entre micro et macro).

    Le plus frustrant dans tout ça , c’est que beaucoup de scientifiques d’avant les théories d’Einstein essayait de penser le monde de manière unifié. Lakhovsky par exemple pensait le monde exclusivement à l’échelle des ondes et pouvait appliquer ses raisonnement autant dans le micro que dans le macro. Je ne comprend pas pourquoi on a accepté si facilement les théories d’Einstein (j’ai tendance à penser que cela vient plus de la flemme des physicien de vérifier tout ses calculs qu’autre choses). Tesla quant à lui s’appuyait sur d’anciens textes Sanskrit et pensait également le monde de manière unifié.

    J’attend avec impatience la conférence de presse de la fondation Keshe qui aura lieu après demain (le 21 septembre) et qui devrait présenter au moins 2 modèles de moteurs à énergie libre destiné à une utilisation domestique (il y a un générateur de 4kw à 5000 euros, et un autre de 10kw à 20 000 euros).

    http://www.keshefoundation.org/en/shop/product/view/2/3
    Si cette annonce n’est pas un fake (j’ai de sérieux doute à ce sujet tellement ce qu’ils annoncent parait énorme), ce sera une gifle monumentale pour la physique telle qu’elle est définie aujourd’hui.

    Réponse dans 2 jours 🙂

    • Heu, je m’excuse mais je ne vois absolument pas de référence « explicite » ni implicite d’ailleurs au mouvement perpétuel dans l’extrait que vous citez. L’extrait commence par  » la machine fonctionnant comme un moteur, les balais posèrent problème en lançant des étincelles ; je fis alors remarquer que l’on pouvait faire fonctionner un moteur sans ces dispositifs ». Donc, avec ma compréhension limitée du vocabulaire du XIXème siècle, je comprends que Tesla raconte là son invention du moteur synchrone sans balais (http://fr.wikipedia.org/wiki/Machine_%C3%A9lectrique#Historique )

      Ca finit avec « Vois ce moteur, et regarde comment je vais l’inverser » : Effectivement, Tesla s’aperçoit qu’en faisant tourner son moteur mécaniquement, il produit de l’électricité : il vient d’inventer la génératrice ! Mais je regrette, je ne vois pas la moindre allusion à l’idée que l’énergie puisse provenir de nulle part. Comme je l’explique dans l’article http://drgoulu.com/2012/08/19/nikola-tesla-genie-mais-connu/ que je vous recommande une fois encore (et où vous auriez du poster cette partie de votre commentaire), les nombreuses inventions de Tesla sont des applications de l’électromagnétisme dont la théorie (due à Maxwell) était toute fraîche, ce qui a pu faire paraître ses travaux comme magiques au public de son époque. Mais aucune de ses inventions ne viole de règle actuelle ou passée de la physique, il ne s’est heurté qu’aux limites technologiques de son époque. Et accessoirement, il n’a pas accordé autant d’attention au « combien » qu’Edison.

      L’autre article que je vous ai recommandé ( http://drgoulu.com/2008/08/23/suites-courbes-et-theories/ ) explique que la « théorie d’Einstein », comme vous la nommez, n’est pas « fausse » parce qu’elle ne s’applique pas au monde quantique. Elle est incomplète comme l’était la théorie de Newton qui ne marche pas aux hautes vitesses ou près des grosses masses, mais parfaitement exacte dans son domaine d’application. La relativité est vérifiée avec une incroyable précision dans une multitude d’expériences chaque jour, la mécanique quantique aussi, c’est juste « entre les deux » qu’il manque une colle théorique. Les seules « expériences » que je connaisse qui ne sont pas expliquées par l’une ou l’autre de ces théories sont la matière noire et l’énergie sombre. Donc oui, il manque des pièces de puzzle, mais elles ne remettent pas en question celles connues.

      Un argument des physiciens que je développerai un jour dans un article est qu’on est capable de calculer ou simuler l’évolution d’un Univers ayant des lois différentes de celles du notre. Et on voit ainsi qu’un univers ou n’importe quoi irait plus vite que la lumière, ou où l’énergie ne serait pas conservée évoluerait très différemment du notre.

      Je ne connaissais pas ce monsieur Keshe, alors j’ai trouvé son brevet ici http://open-source-energy.org/rwg42985/geert8550/EP1770717A1.pdf . En fait c’est un réacteur à fusion thermonucléaire, donc rien à voir avec un « mouvement perpétuel ». Ca marche dans le Soleil, donc ce sont des limites technologiques qui nous empêchent de le faire sur Terre et même si le brevet de M. Keshe me parait un peu « exotique », il y a peut-être de bonnes idées à creuser, à voir. Mais il n’est de loin pas seul sur le coup, voir par exemple http://drgoulu.com/2011/06/11/tiede-fusion/

  • thomas le coz

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ce blog et cette conversation (qui commence à dater) ; je suis développeur informatique mais je n’ai pas fait d’étude scientifique ; je vous pris donc d’excuser l’éventuelle naïveté de mes propos.

    J’aimerais réagir à certaines réponses de Dr Goulu que j’ai trouvé choquante, mais quitte à reprendre le fil de la conversation en arrière, autant commencer par le dernier post.

    « La version « automatique » du système ne peut pas fonctionner car la roue ne peut pas fournir ce travail. »
    C’est ça l’argument massue qui est sensé me convaincre que le mouvement perpétuel ne peut pas exister ? « La roue ne peut pas fournir ce travail », Pourquoi ne le pourrait elle pas ?

    J’ai plus l’impression que vous partez du résultat « le mouvement perpétuel n’existe pas » et que vous modifiez les paramètre de l’expérience afin que celle ci donne le résultat voulue.

     » je ne sais pas comment il a fait, mais ce que sais c’est que si tu essaie de reproduire l’expérience, ça ne marchera pas »
    Vous ne savez pas comment il a fait (alors qu’il le met en évidence de manière très pédagogique) mais vous savez que ça ne marchera pas. Je serais curieux de connaitre le raisonnement scientifique qui mène à cette conclusion.

    Un peu plus haut, vous dites
    « montre-moi une seule expérience où l’énergie globale de l’Univers n’est pas conservée, et je changerai d’avis.  »
    La vidéo au dessus nous prouve exactement le contraire. Quand une expérience ne rentre pas dans le moule scientifique communément admis, on le rejette systématiquement comme un déchet car il est toujours plus facile de remettre en question les autres que soi-même. Vous voulez des exemples ?

    Le plus célèbre est sans aucun doute Nikola Tesla que très peu de gens connaissent ou alors ils connaissent vaguement son nom mais ignorent complètement que les station de rechargement par induction de leur téléphone datent de plus d’un siécle. On réinvente aujourd’hui l’énergie par induction car on a enfin trouvé un moyen de le vendre : on l’utilise à très courtes porté sur des appareils unique pour sortir du problème « ou va t on placer le compteur ? », soulevé par JP Morgan et Westinghouse au début du siècle.

    Mais dans un autre domaine et de la même époque, on peut trouver Georges Lakhovsky qui a inventé de nombreux appareils médical qui permettaient, entre autre, de soigner le cancer et de rajeunir les cellules. Il considérait chaque cellule du corps comme un circuit oscillant (car l’agencement des corps conducteurs d’électricité et des corps non conducteurs au sein de la cellule sont comparable à un circuit oscillant, en électricité) ; il considérait que chaque cellule oscillait sur une fréquence qui lui était propre, et qu’elle pouvait de fait entrer dans un état de résonance (état qu’il postulait être l’état le plus favorable en terme de santé pour la cellule).
    Il a donc fabriqué un oscillateur-à-longueur-d’ondes multiples (c’est le nom officiel de l’appareil) dont le but était de faire rentrer en résonnance l’intégralité des cellules du patient, en même temps. Lakhovsky a écrit en tout un vingtaine de livre sur le sujet dont le dernier s’appelle « La Cabale » dans lequel il décrit l’acharnement de quelques un à vouloir un préserver un système économique avant d’être scientifique.
    Si le sujet vous interesse, je ne peux que vous conseiller d’acheter l’un de ses livre « Oscillation cellulaire – ensemble de recherches experimentales – » que l’on peut trouver relativement facilement sur PriceMinister pour une 20-30 euros.
    (il coute un peu cher ici, mais on le trouve facilement pour moins, au pire je pourrais vous envoyer le mien si le sujet vous interesse mais pas au point de payer pour ça (car vous ne trouverez rien sur internet, c’est trop vieux) , http://www.priceminister.com/offer/buy/65523850/L-oscillation-Cellulaire-Ensemble-De-Recherches-Experimentales-Livre.html )
    Malgré de nombreux succès (documenté dans ses livres ou dans ceux écrits sur lui (celui là est le mieux : http://www.amazon.fr/vie-ondes-Lakhovsky-Oscillation-radiations/dp/B0060ITT6M ) ), une vingtaine de livres sur le sujet, un laboratoire à Paris avec une forte demande (notamment à l’étranger), qui le connait ? Qui a déjà entendu parler de ses inventions (qui sont d’une simplicité complètement hallucinante ? on croirait voire des appareil du futur tellement ils sont épuré à l’extrème, et beau en plus) ? Absolument personne.
    Pourquoi ? Peut être parce que sa machine proposait une solution un peu trop radicale dans un peu tout les domaines pour un coût presque nulle, que cet homme était juif, qu’il est mort mystérieusement et qu’en lendemain de la guerre on est rentré dans une ère ou la rentabilité est le maitre mot.

    Dans encore un autre domaine, on peut trouver Stanley Meyer qui a inventé de nombreux moteurs qui fonctionnaient à l’eau du robinet. On pourrait penser instinctivement que si quelqu’un faisait ce genre de découverte, il deviendrait l’un des hommes les plus riches du monde , et lui aussi le pensait au début (il le dit dans l’une de ses vidéos 🙂 ), mais 20 ans plus tard et même jusqu’a sa mort, bien qu’il ai profité des années pour améliorer encore plus son système, aucune banque ni personne n’a voulu financé le développement industriel de son invention. Les scientifiques l’ont ridiculisé avec la même arrogance que Dr Goulu , ils ne savaient pas comment ça fonctionnait donc ça ne pouvait pas exister. C’est aussi simple que ça.

    Pour revenir au mouvement perpétuels (et donc aux machines « sur-unitaire ») , vous allez sans doute être surpris mais il existe de nombreuses manière d’en créer , beaucoup ont déjà été breveté , en voici quelques unes (en français, il y en a plein d’autres en anglais) :

    http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=FR&NR=2399757A2&KC=A2&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR

    http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=FR&NR=2363929A1&KC=A1&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR

    http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=WO&NR=0152390A1&KC=A1&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR

    D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi Kev a évoqué Tesla en disant qu’il n’avait jamais réussi à en réaliser un alors qu’il dit explicitement le contraire dans son livre autobiographique « Mes inventions ».

    « la physique n’est PAS intuitive »
    Dites ça à Feinman, Tesla et les autres. Qu’elle ne le soit pas pour vous ne veut pas dire qu’elle le ne l’est pas pour tout le monde. Seriez vous capable de faire le dixième de ce qu’a fait Tesla avec son intuition avec votre raison ?

    Que dites vous des soins procurés par les Chamanes d’amazonie péruvienne dont, je vous le rappelle, étaient basés un peu plus de 80% de nos médicament occidentaux au début des années 1980 ; dans les années 60, les « scientifiques » venaient par paquet à la rencontre de ces tribus qui vivaient dans la boue mais qui avaient une connaissance de la nature et une maîtrise stupéfiante (sans mauvais jeux de mots) de la médecine par les plantes (la « recette » permettant de fabriquer du curare par exemple exige l’utilisation de nombreuses plantes et un timing rigoureux, ou allait il chercher tout ça ? Ca ne se fait pas au hasard , il y a plus de 40 000 espèces de plantes en amazonie péruvienne, et certaines plantes n’agissent que de manière combiné avec d’autres bien précise ( si cela vous intéresse, vous trouverez toute l’enquête d’un anthropologue sur la question dans le livre « le serpent cosmique » , ce livre est énormément « sourcés » et documentés, les informations sont facilement vérifiables).

    Le livre « Le Tao de la physique » pourrait également être une source d’inspiration pour vous, vous constateriez que vos soi disant découverte ne datent pas d’hier comme vous semblez le penser.

    « Non, la science n’est pas une croyance. Non non et non. »
    D’après le wikipédia, « La croyance est le fait de tenir quelque chose pour vrai, et ceci indépendamment des preuves éventuelles de son existence, réalité, ou possibilité. »

    L’exemple de la vidéo de la roue avec les aimants et ta réactions « je ne sais pas comment ça marche , mais je sais que ca ne peut pas marcher » est typiquement une réaction de croyant face à une question scientifique 🙂

    « avant de se lancer dans un moteur à énergie du vide ou une nouvelle théorie de la gravitation, il faut maîtriser les bases de ce qu’on sait depuis 1,2 ou 3 siècles »
    Etre élitiste et se reposer sur ses laurier, c’est tout ce que vous savez faire ?
    Quand on voit que vous avez besoin de construire des machines de 27 km de diamètre pour valider une (partie) de vos théorie (qui étaient donc bancale avant ?) , on peut se permettre de douter de la manière dont vous abordez les problèmes en générale. Ca ne me parait pas trés subtile si vous voulez mon avis : prendre des particules , les projeter a des vitesse faramineuse pour qu’elle explose en petit morceaux C’est ça le niveau de l’élite scientifique, casser un bloc en deux blocs plus petit, on espérant (à chaque fois) trouver un truc plus petit ? Pas de quoi être fier franchement.

    « À la différence des dogmes (~ croyances ndG), qui prétendent également dire le vrai, la science est ouverte à la critique et les connaissances scientifiques, ainsi que les méthodes, sont toujours ouvertes à la révision. De plus, les sciences ont pour but de comprendre les phénomènes, et d’en tirer des prévisions justes et des applications fonctionnelles ; leurs résultats sont sans cesse confrontés à la réalité. » (citation de wikipedia que tu as mise plus haut,je considère donc que tu la valides)

    Cette définitions est à la fois vrai et fausse.
    Elle est vraie dans le sens que qualifierais  » d’absolu  » ; un sens qui n’est valable que dans le cas d’une idée, d’une vue de l’esprit.
    Feinman lui même disait qu’aucun physicien ne comprenait la physique quantique, ça ne nous a pas empêché de lui donner un nom et donc de se l’approprier comme si le terrain était déjà conquis. Mais en fait, et le CERN nous le prouve, on est sure de rien, ce n’est que de la croyance (et beaucoup d’orgueil).

    D’un coté on nous dit que la vitesse de la lumière infranchissable, il me parait pourtant assez facile de prouver avec un raisonnement élémentaire qu’on la dépasse sans doute (nous tous, et tout ce qui existe) en permanence. La limite de la vitesse de la lumière n’existe que parce qu’on a mis une frontière (à cause des équations fausse d’Einstein) entre l’infiniment grand et l’infiniment petit. Pourtant, il est évident que tout les gros corps sont fait de petits corps et que de fait les lois de la physique devraient être compatible. Mais elles ne le sont pas , et on se sent alors obligé de fixer des régler (genre la vitesse de la lumière infranchissable…) pour que notre petit système de compréhension du monde n’explose pas à la face de nos physicien.

    Si je ne trace pas de limite entre le micro et le macro, que je prend un électron quelque part dans l’un de mes pieds alors que je suis en train de courir, je suppose que sa vitesse est déjà phénomale, mais peu importe en fait, car cet electron se trouve dans mon pied qui lui bouge, et mon pied sur trouve sur la terre qui tourne sur elle meme à une certaine vitesse, et autours du soleil à une autre vitesse, lui même tournant à une vitesse différente autours de la galaxie, qui tourne elle-même etc…
    Si on se base à l’échelle de notre électron de départ et que l’on compare sa position entre chaque moment t et t-1, et en prenant en compte le déplacement de tout les objets de notre écosystème (et pas uniquement ceux plus petit que nous, comme si on était le centre de tout), un électron va sans (aucun) doute beaucoup beaucoup plus vite que 300 000 km/seconde.

    « L’Homme n’a certes pas tout découvert, mais pendant les 2 derniers siècles il a découvert certaines limites absolues »
    Certaines limites absolues…. Mais qu’est ce que ça veut dire….?
    Je ne sais plus quel philosophe disait « La science dépend de l’actuellement possible » mais force est de constater qu’il avait raison.
    Ne pensait on pas avoir découvert la particule ultime en découvrant les minuscules cellules ? On s’est ensuite aperçu qu’on s’était trompé, en fait il existe des atomes beaucoup plus petit. Cette fois, c’est certain « LA » particule la plus petite ! Ah mince non, les électrons sont en fait beaucoup plus petit , mais cette fois c’est sure de sure, c’est la limite de l’univers, on a enfin touché le fond !!! Ah non mince, il y a aussi ça ! et ça ! et ça !
    Tiens et si on fabriquait un anneau géant de 27km de diamètre uniquement pour vérifier une équation qui émettait l’hypothèse que, peut être, on s’était trompé et qu’il existait encore une particule encore plus petite « the god particle » 🙂
    Je suis prêt à parier ma vie que si on construit un accélérateur de particule de la taille de l’équateur, on trouvera des particules beaucoup plus petites que le boson de higgs, et que si un jour on va sur Jupiter et qu’on y construit un accélérateur encore plus grand, on trouvera des chose encore plus petites.
    Je ne suis pas physicien , loin de là, mais affirmer qu’on a découvert certaines limites absolu alors qu’on a , au contraire, passer notre temps à les repousser en déclarant qu’a chaque fois ça y était…C’est vraiment délirant.

    Je vais conclure avec une citation de Lakhovsky que j’aime beaucoup
    « La science nous prouve à posteriori qu’on avait tort de douter apriori »

    • Merci pour votre commentaire fleuve, et bienvenue sur mon blog qui répond tout entier à vos remarques. Il y a entre autres un article sur Tesla, sur la validation des théories, sur les brevets (et le fait que breveter une invention ne suppose pas qu’elle fonctionne) etc , donc je ne m’étale pas ici.

      Mais je pense humblement que vous ne distinguez pas encore le « pourquoi » du « combien » : vous confondez les limites technologiques (que je passe aussi mon temps à repousser comme ingénieur) et les limites physiques comme la vitesse de la lumière ou la conservation de l’énergie qui sont d’une nature fondamentalement différente : ce sont les briques de construction de l’Univers.

      C’est ne pas le reconnaître qui est arrogant, pauvre mortel 😉

  • Dju
    • J’avoue que c’est très bien fait. La roue est effectivement une variante de la rampe d’Aurélien, et on peut assez facilement comprendre comment elle marche : l’aimant tenu par l’opérateur attire légèrement plus fort la paire d’aimants « écartés » que celle « resserrés », ce qui fait tourner la roue. Evidemment, lorsque la roue passe des aimants les plus écartés à ceux les plus serrés, il faut momentanément couper (ou diminuer) l’effet en éloignant l’aimant, ce qui veut dire que l’opérateur doit effectuer un travail = force + déplacement. Il faudrait faire le calcul, mais le principe de conservation de l’énergie donne le résultat : ce travail doit au minimum être égal à celui nécessaire pour faire tourner la roue.

      La version « automatique » du système ne peut pas fonctionner car la roue ne peut pas fournir ce travail. Il peut y avoir un deuxième barreau magnétique sous la table, ou un moteur dans le cylindre, je ne sais pas comment il a fait, mais ce que sais c’est que si tu essaie de reproduire l’expérience, ça ne marchera pas. Mais je le répète avec respect : c’est très bien fait.

      • aye aye … je sent la mauvaise foi 🙂
        je trouve que c’est completement automatiser quoi demander de plus ?
        certainement probleme de couple mais pourquoi vous ne qualifiez pas cette petite invention comme mouvement perpetuel ?
        pensez vous qu’il ya quelque chose de cache la dessous ?
        Alors on est un monde de niait.

        • Oui, je l’ai dit clairement et je le répète : il y a quelque chose de caché là dessous.
          Je ne sais pas si « niais » s’applique à quelqu’un qui fait plus confiance à une vidéo postée par un inconnu sur YouTube qu’à un cours de physique.
          Mais peut-être que vous n’avez juste pas bien compris le principe de conservation de l’énergie.
          Alors pour réviser, refaites l’expérience, vous verrez bien !
          (Oui, j’ai personnellement construit des mouvements perpétuels de ce genre en lego quand j’avais 10 ans environ…)

  • Dayne qc

    Bonjour.. j’ai vue tres peu de commentaire a propo de l’espace temp dans se blog..cela pourrais p-e eclaire les personne qui prend les planetes pour des aimants..

  • Philippe

    Excusez moi Dr Goulu mais je suis nouveau et je prends le train en marche. Vous dites plus haut que M6 a déclaré que l’invention d’Aurélien n’en était pas une. Je n’ai pas vu l’émission mais seulement l’extrait figurant sur Youtube dans lequel il s’était qualifié.
    A-t-il ensuite été disqualifié ? Ont-ils fait appel aux ingénieurs de l’INPI pour vérifier que son truc n’était pas brevetable ? Sa supercherie a-t-elle été dévoilée ?
    Ou puis-je avoir ces informations car toute trace de sa participation à l’émission semble avoir été effacée sur le site de l’inventeur. Il ne figure ni dans les qualifiés ni dans les recalés.
    J’ai besoin de savoir car je bosse depuis un certain temps déjà sur les moteurs magnétiques et si j’y crois encore, malgré les principes de physique connus actuellement qui conduisent à avoir de sérieux doutes, je suis au moins sûr d’une chose, c’est que la vérité c’est pas de son coté qu’elle viendra… même si Marcel Pagnol a dit (je le cite) : » Tout le monde savait que c’était impossible, un imbécile est venu qui ne le savait pas et il l’a fait. »

    • Bonjour Philippe, et bienvenue sur ce blog.

      Je ne sais pas plus que vous ce qu’est devenu Aurélien et son « invention ». C’est moi qui dis (pas M6) que ce n’était pas une invention puisque ça a été fait avant (cf références [1] et [2]), mais surtout que ce gadget ne peut en aucun cas être transformé en « moteur magnétique », et ça je le dis aussi à vous car vous avez l’air « récupérable » : décidez si vous voulez devenir sculpteur de mobiles ou physicien, mais abandonnez tout espoir de « moteur magnétique » avant de devenir dingue et/ou fauché. Pagnol était un artiste et il parlait de ce que tout le monde savait être impossible, mais comme indiqué plus haut, l’univers est basé sur quelques « principes » qui dépassent le « savoir ». Il y a des choses qui SONT comme ça et on y peut rien.

      Comme indiqué dans l’article, quand j’ai vu l’émission et les réactions des « experts », j’ai pensé que c’était un canular organisé par M6, mais comme vous je ne sais pas du tout ce qui s’est passé ensuite. J’avais envoyé un tweet pour le demander, mais comme je n’ai pas de réponse, je vais contacter l’émission.

  • Eraso

    La gravité seul ne peux expliquer la rotation des planetes autour du soleil. Les données sont incomplete, il manque un petit truc.
    Le magnétisme déja donne plus de cohérence au phénomène. Car si comme tu dit il n’y a que la gravité qui fait tourner les planetes, logiquement elles devraient se coller non? Il manque une donnée dans ton explication non? Le magnétisme peut etre?

    • Marcellus Wallace

      Ce qui permet d’expliquer la rotation des planètes est la conservation du mouvement.
      Un exemple simple ?

      Le patinage artistique : la patineuse qui tourne sur elle-même bras tendus est capable d’accélérer sa vitesse de rotation simplement en ramenant ses bras le long du corps. Ca je ne l’invente pas, il suffit de regarder les JO d’hiver.

      De la même façon un nuage stellaire est considérablement plus grand que l’orbite des planètes. Les poussières et gaz tombent naturellement vers le centre de gravité du nuage, mais pas de façon radiale, puisque les molécules ont une vitesse initiale. Cela revient à dire d’une certaine façon qu’elles tournent autour. En se rapprochant, elles tournent de plus en plus vite, comme la patineuse.

      Cela devrait finir par ne former qu’une seule boule, un seul astre central.
      Cependant, les gaz rassemblés au milieu tournent très vite et s’échauffent (frottements, pression…) suffisamment pour déclencher une réaction de fusion.

      Cette réaction crée énormément de chaleur et finit par repousser le gaz qui ne peut plus s’approcher en deçà d’une certaine distance. Au delà de cette distance, les gaz et poussière continuent de s’agglomérer pour former les premières planètes. Le nuage n’étant pas parfaitement homogène, les zones où les poussières sont en excès forment les germes des futures planètoïdes.

      Ceux-ci se rentrent dedans bien sûr, et d’ailleurs la théorie largement admise quant à la genèse de la Lune est qu’un planétoïde de la taille de Mars a percuté la proto-Terre.

      Je le dis sans méchanceté, car je le constate également chez mes élèves : la mécanique et la notion de conservation de l’énergie est contre-intuitive.
      Dans le monde qui nous entoure, quand on fait rouler une bille, elle finit toujours par s’arrêter. Notre cerveau est programmé pour trouver cela normal. Il est donc difficile de comprendre qu’un objet lancé avec une vitesse initiale ne s’arrêtera JAMAIS s’il n’est soumis à aucune force.
      La technique permet de fabriquer des système où les frottements sont tellement faibles qu’ils semblent ne jamais s’arrêter ce qui pousse notre cerveau à conclure qu’un « moteur » doit les actionner. On peut avoir cette impression quand on regarde la roue d’un vélo de course tourner par exemple. Aucun système ne crée de l’énergie, il ne fait que la prendre quelque part.

      C’est une erreur de s’imaginer que les planètes devraient s’arrêter de tourner en 4 milliards d’années. Sans frottement, elles tourneront sans cesse.

      PS : Je précise qu’une théorie valable en science, permet non seulement d’expliquer un phénomène observé, mais surtout d’en prévoir d’autres.
      Kev parlait du BigBang. Il n’y a pas de scientifique qui s’est levé un matin en se disant « tiens, et si l’Univers avait été créé à partir d’une explosion énorme ? cool ! »
      On a d’abord commencé par observé que toutes les galaxies avaient tendance à s’éloigner les unes des autres, en dehors de celles suffisamment proches pour être en interaction gravitationnelle comme Andromède et la Voie Lactée.
      Si les galaxies s’éloignent, c’est que dans le passé, elles étaient plus proches. On a pensé qu’elles s’étaient croisées, par coincidence. On a aussi fait l’hyupothèse qu’elles étaient toutes regroupées en un point donné, dans lequel l’énergie concentrée devait être immense. Cette explosion originelle, si elle avait eu lieu devrait être encore détectable sous la forme de ce que l’on appelle le fond diffus cosmologique.
      Et bien ce fond diffus a été détecté par les premiers radioastronomes sans même comprendre ce qu’il représentait.
      Ainsi, cette théorie du Big Bang explique l’existence de ce fond diffus et prévoit même sa valeur, ce dont aucune théorie avant lui n’était capable. C’est donc une théorie utile… jusqu’à ce que l’on trouve mieux, c’est à dire une autre théorie qui expliquerait non seulement ce que la théorie du Big Bang permet de prévoir, mais aussi ce qu’elle ne pourrait pas prévoir !

      • Merci beaucoup Marcellus pour cette réponse très précise et détaillée. Et FELICITATIONS : c’est le 10’000 ème commentaire sur ce blog, et je suis tellement heureux de la qualité des dicussions en général et de celle-ci en particulier que j’ai décidé de vous offrir un livre. N’importe lequel. Enfin presque : celui de votre choix pour autant qu’il soit doté d’un numéro ISBN et qu’il soit disponible en ligne. Si vous avez un compte chez Amazon ou autre qui permette de faire des cadeaux indiquez-le moi, ou votre adresse postale, avec évidemment le livre que vous souhaitez.
        BRAVO et MERCI !
        (message envoyé aussi par e-mail à Marcellus)

      • Je profite du texte très complet de Marcellus pour rappeler deux articles de ce blog sur des sujets qu’il aborde:

        http://drgoulu.com/2008/08/22/naissance-des-etoiles-et-mecanique-des-fluides/ qui montre de magnifique simulations calculant comment un nuage de gaz se condense en corps célestes

        http://drgoulu.com/2008/08/23/suites-courbes-et-theories/ qui cause du point super important que Marcellus aborde dans son « PS » : la bonne théorie, c’est celle qui permet de prévoir un fait pas encore connu ou mesuré, non prévu par les théories précédentes.

        Tiens, j’ai écrit ces deux articles deux jours consécutifs ! les deux sujets devaient être légèrement moins liés dans mon esprit que dans celui de Marcellus 😉

    • Jason

      Mwouai… ou alors l effet centrifige, non? xDD

  • Eraso

    lol tous comme le mouvement perpetuelle.

  • Eraso

    Mais explique la vraiment ^^

    Trouve une explication concrète 🙂

    Peux importe la puissance du big bang, si c’est que ca qui a donné la vitesse aux planetes, elles auraient deja du ralentir

    Les gens disent que ce qui sont pro énergie perpetuelle ne donnent pas de choses concrète, mais moi je constate le contraire. Tu te base sur des notions incomplete que des chercheur tiennent pour aquis. Ce qui me fait ne pas douter du mouvement perpetuelle

    • C’est très bien expliqué sur de nombreux sites, à commencer par wikipedia.

    • Foudge

      La planète Terre ralentie. Le jour s’allonge de 1,64 milliseconde par siècle, et l’année d’environ 125 microseconde par siècle. Il y a aussi un éloignement de 4mm/an, etc.

      La perpétualité des choses qui nous entourent était à la mode au début du XXème siècle.

  • C’est la deuxième loi de Newton.
    Et les forces mises en jeu lors de ce qu’on appelle le big bang étaient incommensurablement plus grandes que la force qui attire deux planètes.

  • Eraso

    A oué, explique moi cette loi alors 🙂
    qu’est qui a donné l’énergie aux planète pour qu’elles tournent depuis autent de temps?

    Juste l’énergie du big bang à suffit à donner autent de puissance? J’en doute fort, sinon il y aurais une baisse de vitesse.

  • Eraso

    A peux de chose près? Un peux farfelu comme explication. Les planètes auraient du arrété de tourner depuis bien longtemps si ils n’avaient pas de mouvement perpetuelle.
    La science dit que les planétes tournent car une force innitiale les a lancé au début. Laissez moi en rigoler, et voir la l’absurdité et la limite de la science. C’est un faux paradigme. Tous comme des lois telle la gravité, qui est juste que sous certaines condition.

    Mais l’être humain est hélas, bloqué dans ce qu’il pense etre la seul vérité possible.

    Le système magnétique donne aux planete l’énergie necessaire à la rotation autour du soleil, et les moteurs magnétiques sont tous simplement capable de capter la meme énergie que les planete prennent. Dans le moteur magnétique les aiment tournent grace à une alternance de pole nord pole sud, exactement pareil que pour les planete. Un coup c’est la face nord qui est face au soleil, d’un coup ca sera le sud. (l’axe de rotation de la terre, n’est pas droite, elle est incliné pour qu’elle puisse se faire) et c’est ce qui fait tourner les planète. Le moteur magnétique fonctionne pareil, grace à une alternance de face nord et sur

    Ceux qui croient à l’énergie libre, ont tous simplement analisé les mouvement basique que la nature perpétue depuis ca création.

    Ce qui ne croient pas à cette énergie, c’est eux les ignorants pour moi. Mais je le comprent par tous l’énergie gaspillé par l’humanité à la décrédibiliser.

    Vous etes les meilleurs alliers des pétroliers et vendeurs d’électricité. Ils vous adorent, mais faut savoir si vous etes de leur coté, ou du coté de l’humanité, qui devrait avoir droit à ne pas payé ces gros groupes pour rien, tous en détruisant notre planète.

    Il est temps de se poser les bonnes question. A qui profite le crime?

    • A peu de chose près, parce qu’il y a des effets qui ont une influence mineure (typiquement le fait que la planète aura plus la forme d’une patate que d’un sphère et qu’elle tourne sur son axe). Sur un temps réellement infini, il est envisageable que la planète sorte de sa trajectoire. Mais sur plusieurs millions d’années, les lois de la physique (par ailleurs au programme du second cycle) fonctionnent très bien.
      Pour le reste : lol.

    • Jason

      Excuse moi de te contredire meme si moi aussi je crois parfois a l existance du mouvement perpetuel. Mais l univers a une energie constante et une dimensions variable. Trop de gens croient au Big bang, mais il serait plus probable que l univers ne fait que « rebondir » (c est a dire, grandir puis retrecir), et il finira par trouver un etat stable. Apres si les planetes et les etoiles se deplacent depuis si longtemps c est parce que 1/ elle possede une energie ENORME! 2/ Il y a peu de force de frottement et 3/ tu ne vois que celles qui tournent encore, justement parce que celle qui ne tournaient plus se sont ecrasees comme des meteorites.

  • Eraso

    Faut se renseigné un peux. Si le mouvement perpetuelle étais impossible, comment expliquez vous que les planètes tournent autour du soleil depuis des million d’années?

    Je suis bien curieux de le savoir. Comment les électron sont en mouvement depuis la création de l’univers?

    Que ceux qui croient pas au mouvement perpetuelle, m’explique cela, je suis tous ouï 🙂

    • Le « mouvement perpétuel » est possible si l’énergie n’est pas dissipée. C’est le cas à peu de choses près pour une planète autour d’une étoile ou d’une pierre lancée dans l’espace. Ces deux corps sont toujours en mouvement dans le référentiel de départ.

      Mais pour faire un moteur, il faut bien récupérer de l’énergie, sous une forme ou sous une autre. En freinant la planète autour de son étoile, ou en ralentissant la pierre, on pourrait récupérer de l’énergie pour éventuellement en faire autre chose. Mais il arrivera un moment ou la planète « tombera » dans son étoile, et la pierre sera immobile.

  • Eraso

    J’ai mis un exemple simple, juste pour montrer que c’est possible.
    Tapez sur internet John Seal moteur magnétique, et vous aurez des vidéo de moteur magnétique antigravité (qui est la technologie OVNI, mais qui en faite est humaine) M. seal à certifié avoir une 60 ène OVNI en orbite autour de la planete. Mais comme par hasard, cette home a fait de la prison, pour soit disant utilisation froduleuse d’électricité, et toute ces recherches ont été brulé pendant qu’il été en taule.
    Ces machines avaient deja été dérobé à son bureau pendant qu’il faisais une conférence ailleur.

    Je ne comprend pas l’énergie que perde les gens à discrédité cette technologie, alors qu’elle est bien réél, et suffit de s’adresser aux bonnes personnes pour en avoir la preuve.

    Ya deja des moteur surunitaire en vente sur notre terre d’ailleur, alors que la science continue à dire que ce n’est pas possible.

    Les partisans de l’énergie libre sont t’il des hérétiques, ou c’est les autres qui sont des ignorants?

    • Oui, c’est exact, c’est un complot qui vise à cacher la technologie OVNI. Mais chut, il ne faudrait pas que d’autres le découvrent, sinon les puissants de ce monde seraient dans l’obligation de nous faire un lavage spatio-temporel quantique du cerveau.

      Non mais qu’est-ce que vous croyez? Que la communauté scientifique est formée d’ânes grincheux complètement niais?
      L’homme n’a pas fini de tout découvrir, mais les équations et postulats qui servent en mécanique fonctionnent beaucoup mieux que le « n’importe quoi ».

      Croire en un principe parce que quelques illuminés ont posté des vidéos sur youtube, c’est de l’obscurantisme. Autant croire un prestidigitateur.
      A noter qu’un OVNI est par définition un « objet », il s’agirait plutôt de technologie alien…

  • lauraneb

    fut une epoque où il était impossible de dire que la terre était ronde…
    comme pretendre le contraire de « il faut plus d’energie à l’entrée qu’à la sortie du syteme »…j’arrete là pour ne pas finir sur le bucher de l’heresie mecanique…

    c’est le mouvement de l’aimant qui fait tourner la roue, pas le monsieur….

  • Eraso

    En attendant, comme indiqué plus haut, la conservation de l’énergie est un « principe » : à toi de prouver le contraire par une seule expérience.

    En disant ce ci cela prouve que tu ne sais meme pas quel est le principe de l’énergie libre.
    As tu déja entendu parler de la mathématique quantique? Avant d’étudier dans ce domaine, la science dit que ce mouvement perpetuelle est impossible. Mais pas dans les mathématique quantique.
    Dans le mouvement perpetuelle, l’énergie ne viens pas de nul part, il est tiré du mouvement des électrons qui sont partous autour de nous. Et ces mouvements, constituants toute matière autour de nous, et par conséquent illimité à nos yeux, tellement le potentiel d’énergie tend vers l’infini.

    Tu veux une expérience simple qui prouve que cette énergie libre existe? Dit moi au bout de combien de temps la roue dans la vidéo s’arretera de tourner. Des milliers d’années :p CQFD

    • ton2lavega

      … sauf que votre soi-disant moteur ne convertit pas d’énergie d’une forme à une autre, et ne produit rien. Il utilise l’énergie impulsée par les bras du monsieur et la dissipe simplement moins vite qu’un autre système. Si vous désirez utiliser ce truc pour faire tourner une roue, autant mettre une manivelle et laisser directement un humain la tourner, ça ira plus vite et ce sera plus efficace.

      Si vous êtes dans l’espace intersidéral et que vous lancez un caillou droit devant vous, il va continuer sur sa trajectoire rectiligne pendant des milliers, voire des millions d’années. Est-ce que ça veut dire que vous pouvez récupérer son énergie cinétique ? Oui, mais cette énergie correspond à égale à celle que vous avez dépensée au moment du lancer. Mais ce n’est pas parce que votre caillou va continuer sur sa lancée indéfiniment qu’il fabrique de l’énergie, ça n’a rien à voir.

      Vous manipulez des superlatifs et parlez de « mathématique quantique », mais vous utilisez un exemple vidéo qui n’a rien d’extraordinaire et qui est parfaitement expliqué par des modèles physiques du 19ème siècle.

  • nevereven

    Dans les « pseudos perpétuels » je propose « le vol de gradient » (dynamic soaring). Accepté ?

    Sinon pour rebondir sur le débat science/religion. Pendant longtemps on ne distinguait pas les 2 (qu’on mélangeait aussi à la philo). D’ailleurs le PhD est étymologiquement un diplôme en « philosophie ». Ensuite il faut remarquer que parmi les plus grands scientifiques, beaucoup étaient croyants (voire complètement mystiques comme Newton ou Kepler). Je pense qu’il y a qqchse dans le cerveau humain qui force à interpréter et interroger le monde et que science et religion relèvent toutes les 2 de cette admiration de la nature, de cette fascination et de cette volonté de comprendre et d’expliquer. Enfin si quand elle est enseignée la science n’est pas présentée comme un dogme il n’empêche que lorsqu’elle « se fait » (dans les labos) elle est entourée de croyances, d’espoirs, d’intuition, parfois de prophéties et souvent même d’entêtement. Avant de prétendre démontrer et expliquer « le monde » il faut déjà « croire » qu’il est démontrable et explicable (malgré les mises en grade de Gödel ^_^). Quand la science devient la quête de la vérité ultime et absolue de l’univers elle devient une sorte de religion. D’un autre côté, réduire la science à sa partie uniquement rationnelle (petites mains dans un labo, calculer pour calculer cf théorie des cordes…), et lui enlever toute sa partie émotionnelle et même un peu folle (cf Dirac et l’anti-matière qui savait qu’une équation était juste parce qu’elle était belle) revient à ne regarder qu’un côté de la montagne. La science ça se comprend mais ça se ressent aussi ! « Talent hits a target no one else can hit; Genius hits a target no one else can see » Pour voir ce que les autres n’ont pas vu il faut dépasser le cadre rationnel. Les génies sont ceux qui ont osé croire au-delà de la raison.

  • Zeus

    D’accord, si on fait bien la distinction entre une loi et un principe. En même temps, c’est bien cette distinction qui est essentiel ici, non?

  • Zeus

    Concernant la preuve de l’inexistence de l’énergie libre, j’ai envie de dire tout simplement qu’il est impossible de prouver que quelque chose n’existe pas.

    • Il existe de très nombreuses preuves de non-existence en maths. Par exemple il n’existe pas de nombre entier qui soit à la fois pair et impair (démonstration facile). Pour revenir à notre problématique, si on pouvait démontrer rigoureusement que l’ensemble de ce qui est « énergie » et l’ensemble de ce qui est « libre » (à définir avec précision svp) sont disjoints, alors on aura prouvé que l’énergie libre n’existe pas.

      En attendant, comme indiqué plus haut, la conservation de l’énergie est un « principe » : à toi de prouver le contraire par une seule expérience.

  • Kev

    J’oubliais quelque chose : je parlais de certains points de la science, ceux que l’on admet, comme le Bigbang, qui n’est pas vérifiable : ta définition de la science est bien juste, mais il y a certaines choses que l’ont ne devrait pas appeler science lorsque une conclusion relève de très peu de faits. Et pour l’empirisme, il est vrai que toute théorie doit être vérifiée par l’expérience, mais la simple expérience ne suffit pas.

    Wikipédia (encore !! :p) :

    « Le rationalisme, cependant, nous le verrons plus bas sous sa forme critique, ne répudie pas l’expérience sensible mais la soumet à des formes a priori qui la rendent possible et en organisent le donné. »

    « Le rationalisme critique, issu de l’entreprise kantienne, peut se caractériser par trois traits :

    – Le renoncement à ses prétentions dogmatiques et métaphysiques.
    – L’intégration de l’expérience au sein d’une dialectique expérimentale.
    – La reconnaissance par la raison elle-même de ses limites et de son historicité. »

    Ne t’inquiète donc pas, je ne dénigre pas entièrement l’expérience ! ;p

  • Kev

    Je n’aime justement pas les théories empiristes, ayant un esprit peut être trop mathématique, j’apprécie les démonstrations pures et dures, bien que dans certaines domaines elle soient difficiles a mettre en place … Donc les « principes » me donnent des boutons :p

    Je précise que je n’ai aucune croyance dans l’énergie libre !! Je ne renie simplement pas le fait qu’elle existe potentiellement. Et je serais convaincu qu’elle n’existe pas lorsque l’on me le démontrera concrètement, et non avec des exemples. Je ne vais pas pour autant la cherchée, je suis au courant que de nombreux génies comme Tesla l’on vainement cherchée, mais j’aime beaucoup ses travaux, et comme il l’a dit :

    « Dans quelques générations nos machines seront propulsées par cette énergie disponible à tout endroit de l’univers.[…] Dans l’espace il y a une forme d’énergie. Est-elle statique ou cinétique ? Si elle est statique, toutes nos recherches auront été vaines. Si elle est cinétique – et nous savons qu’elle l’est – ce n’est qu’une question de temps, et l’humanité aura mis en harmonie ses techniques énergétiques avec les grands rouages de la nature »

    Donc je n’exclus pas non plus le fait que cette énergie est peut-être inexploitable. Je voulais juste dire qu’admettre qu’elle n’existe pas, l’affirmer, me paraît inadmissible lorsque l’on pense comme Descartes, ce qui est mon cas. Actuellement, il serait donc impossible pour moi de « dire non au mouvement perpétuel » … par soucis de rationalisme, je remettrais toute théorie, même celle-là, en cause.

    • vpo

      Vous dites : « Et je serais convaincu qu’elle n’existe pas lorsque l’on me le démontrera concrètement, et non avec des exemples. »

      La charge de la preuve revient à celui qui affirme que quelque chose existe.

      Connaissez-vous la licorne rose invisible ? Elle existe mais on ne peut pas la voir c’est tout. « Et je serais convaincu qu’elle n’existe pas lorsque l’on me le démontrera concrètement, et non avec des exemples. »
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Licorne_rose_invisible

  • Kev

    Et hop, un petit tour sur Google :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Th%C3%A9orie_scientifique_obsol%C3%A8te

    Dr. Goulu, tu a peut-être un esprit très cartésien, mais n’oublie pas que la Science reste une croyance. Elle cherche à trouver la vérité, comme le veut la Religion : deux sciences, deux époques. Donc, comme il l’a été dit précédemment, la démonstration qui permet de « prouver » qu’une telle machine n’existerais pas se base sur des suppositions, qu’il faudrait elles même démontrer, etc … on tombe alors dans la philosophie :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Scepticisme_%28philosophie%29

    Si tu pense pouvoir connaître la vérité, alors je t’en pris, montre la nous. Mais pour cela, démontre-la. Comme il a été dit précédemment, il faut pour cela le doute, suivant le cogito de Descartes, et une vérité indubitable : la tienne ne l’est pas, mais tu est pourtant persuadé de détenir la vérité : tu n’est pas moins fanatique que ceux que tu critique, l’Homme qui croit au Big Bang n’est pas moins fanatique que celui qui croît au monde crée en 7 jours : ce sont juste deux fanatiques de deux époques différentes. Évidemment, les principes que tu a énoncé n’ont jamais été défaits. Pour le moment. Nous avons mis du temps avant de comprendre que le soleil ne tournais pas autour de la terre, malgré les apparences. Il nous en a fallu aussi pour savoir que la terre est ronde, avant de réussir à en faire le tour. Donc ta vérité sera vrai un temps, ne dénigre pas les autre … 🙂

    Ps : moi aussi je pense que rechercher la solution à une énergie libre dans la mécanique classique est probablement impossible, mais les lois changent dans la mécanique quantique par exemple, bien que le principe de conservation existe quand même … Peut-être à une échelle plus petite ? ;p

    En tout cas, sujet super intéressant, je trouve sa bien d’avoir des points de vues qui s’oppose, ne changez pas !

    • Non, la science n’est pas une croyance. Non non et non. Puisque tu aimes la Wikipédia (moi aussi) : la science est:

      L’ensemble de connaissances, d’études d’une valeur universelle, caractérisées par un objet (domaine) et une méthode déterminés, et fondées sur des relations objectives vérifiables.

      À la différence des dogmes (~ croyances ndG), qui prétendent également dire le vrai, la science est ouverte à la critique et les connaissances scientifiques, ainsi que les méthodes, sont toujours ouvertes à la révision. De plus, les sciences ont pour but de comprendre les phénomènes, et d’en tirer des prévisions justes et des applications fonctionnelles ; leurs résultats sont sans cesse confrontés à la réalité.

      Côté philosophie, je suis empiriste, donc assez éloigné de Descartes qui était rationnaliste. Ce qui définit le vrai (pour moi), c’est l’expérience encore plus qu’une preuve théorique (où on n’est pas sur que la théorie soit bonne tant qu’on ne l’a pas vérifiée par l’expérience)

      Tu as raison, les principes de la thermodynamique ne sont pas des prouvés comme des théorèmes. Ce sont des « principes » comme je l’ai souligné dans l’article:

      On nomme principe physique une loi physique apparente, qu’aucune expérience n’a invalidée jusque là bien qu’elle n’ait pas été démontrée, et joue un rôle voisin de celui d’un postulat en mathématiques.

      Des millions de milliards de faits expérimentaux montrent chaque seconde (au CERN entre autres) que l’énergie se conserve. (Ceci pose d’ailleurs un sérieux problème à la théorie des cordes, qui postulait que des particules partiraient, avec leur énergie, dans des dimensions cachées. Mais pour moi, si la théorie des cordes étaient vérifiées ça ne poserait aucun problème : il suffirait de compter l’énergie des dimensions cachées dans l’énergie totale.)

      Pour moi, parce que je suis empiriste, ceci vaut autant de preuves, mais comme je suis scientifique, je suis ouvert à la réfutabilité de Karl Popper : montre-moi une seule expérience où l’énergie globale de l’Univers n’est pas conservée, et je changerai d’avis. Donc c’est à toi de prouver que j’ai tort, pas à moi de prouver que j’ai la science à raison.

      Et toi, quel fait faudrait-il pour que tu réfutes ta croyance en l’existence d’énergie libre ?

    • Jason

      Respect! j aurais franchement pas su mieux dire!

  • Romain Barse

    (reçu par e-mail)
    Ce qui m’énerve, c’est le débat que créé la confrontation entre ce qui y croient et ceux qui démentent.
    Car titré son article NON au mouvement perpétuel je trouve ça un peu grossier, maladroit et exagéré.
    Ce n’est pas comme ceux qui luttent contre le nucléaire ou la LGV par exemple et eux ont le droit, et c’est logique, de dire Non au nucléaire ou Non à la LGV, etc… car ils défendent leur territoire et leur lieu de vie : la Terre.
    Vous avez déjà vu quelqu’un manifester dans la rue contre le mouvement perpétuel ?
    Toute personne à le droit de croire en une nouvelle énergie qui préserve l’environnement.
    Qui sait, l’Homme n’a pas encore tout découvert…

    • Vous êtes sur un blog scientifique, donc il y a forcément confrontation entre « ceux qui y croient » et ceux qui savent.

      Les scientifiques défendent aussi leur territoire (la science) et leur lieu de vie : le cerveau. Ca me fait mal de voir des gens polluer ça avec des illusions et des sornettes. Donc je ne manifeste pas dans la rue, mais ici et je le répéterai sur internet chaque fois que j’en aurai l’occasion  » Dites NON au mouvement perpétuel ».

      L’Homme n’a certes pas tout découvert, mais pendant les 2 derniers siècles il a découvert certaines limites absolues. Je n’ai rien contre ceux qui rêvent de les franchir en écrivant des livres de S.-F. par exemple. Et toute personne peut croire à ce qu’elle veut, c’est dans les Droits de l’Homme.

      Ce qui m’énerve moi, c’est l’ignorance. Que des gens perdent le précieux temps de leurs vies à poursuivre un but inatteignable, par ignorance. Que des gens, comme vous apparemment, aient un espoir là où il n’y en a pas, par ignorance. Et encore plus que des charlatans s’enrichissent grâce à cette ignorance.

      Arrêtez de croire. Lisez http://drgoulu.com/2012/06/16/fables-scientifiques/ , les livres de Hubert Reeves (bien écolo comme vous aimez) et de Richard Feynman et passez dans le camp de ceux qui construisent l’avenir par le rêve et le savoir.

      A part ça réfléchissez à l’environnement dans un monde où l’énergie serait illimitée, gratuite et non polluante : voyages ultra bon marchés, arrosage des déserts, 12 canaux de Panama et de Suez parallèles, montagnes rasées pour qu’on puisse mieux les cultiver, ou climatisées pour qu’on puisse y skier toute l’année… Réfléchissez vraiment bien à ça et vous comprendrez pourquoi les écolos veulent l’énergie la plus chère possible …

      • Hem

        « Vous êtes sur un blog scientifique, donc il y a forcément confrontation entre « ceux qui y croient » et ceux qui savent. »

        Quel humilité…

        De tout temps les « savants », les « scientifiques » ont cru savoir, jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’ils avaient tort grâce à une nouvelle découverte (faite souvent par quelqu’un qui avait été discriminé par ces « célèbres » et « vénérés » scientifiques.

        Maxence plus haut dit « Mais surtout, je crois qu’il manque la base du raisonnement scientifique : le doute. »

        Doutez de ses certitudes peut-être bien utile…La vérité est changeante selon le point de vue (la somme des connaissances). Il ne faudrait pas penser qu’on sait tout…c’est très limitant.

        Mais il faut également savoir dire que cette expérience ne fonctionne pas et pourquoi, on est d’accord 😉
        C’est pas pour blesser, c’est pour faire avancer 😉

        • Mais où donc avez-vous vu chez moi une échelle de valeur entre croyance et savoir ? C’est vous qui la faites, pas moi 😉

          Ce blog est consacré à promouvoir l’approche scientifique des problèmes, parce que c’est la mienne. Il en existe plein d’autres sur toutes les croyances possibles, celui-ci se limite à ce que l’on sait, sans aucun jugement de valeur de ma part.

          Le doute est à la base de la démarche scientifique, mais attention à ne pas l’utiliser à l’envers svp. Si on doute en permanence que 2+2=4, on n’avance pas. Le doute est permis, voire encouragé quelqu’un affirme des choses sans preuves expérimentales (la Terre est au centre de l’univers, il doit y avoir de l’Ether dans l’espace, on peut produire de l’énergie à partir de rien etc.) Mais quand toutes les expériences que l’on peut faire montrent que ces affirmations sont fausses, le doute doit devenir vachement plus motivé que « oui mais si j’essaie un truc dans mon garage, pourquoi ça marcherait pas ? »

          Et là je vais vous peut-être vous surprendre : la grosse différence entre une hypothèse scientifique et une hypothèse métaphysique est que l’hypothèse scientifique est toujours « réfutable » : effectivement, si un seul bidule surunitaire fonctionnait, ça foutrait tout par terre.

          En fait les conséquences seraient colossales: en vertu du théorème de Noether qui est purement mathématique est aussi bien démontré que 2+2=4, ça signifierait que les expériences de physique en sont pas invariantes dans le temps, donc qu’en faisant 2x la même expérience (déterministe) à deux dates différentes, on n’obtient pas exactement la même chose.

          Donc j’en reviens à ce que je disais dans le commentaire plus haute : ce qui m’énerve, c’est l’ignorance de ceci, qui résulte en des milliers d’années de vie humaine perdues à faire des expériences qui re-re-revérifient en permanence ce que l’on sait déjà : l’énergie se conserve. Pour attaquer ce principe autrement qu’à la Shadok (« plus ça rate plus ça a de chances de réussir la prochaine fois »), il vaut mieux commencer par bien connaitre la physique…

          Or je note que jusqu’ici aucun des nombreux commentateurs de ce billet n’a ne serait-ce qu’entr’ouvert une des portes que j’ai pourtant indiquées:

          1) le « train de Coriolis » de la fin de l’article peut-il fonctionner?

          2) Imaginer une machine à mouvement perpétuel de 2ème ordre

          3) la machine à remonter le temps est peut être possible. Permettrait-elle de violer la conservation de l’énergie ? (la réponse de la science est non)

          4) puisque la conservation de l’énergie est liée à l’invariance dans le temps par le théorème de Noether, peut-on imaginer un système qui utiliserait une variabilité dans le temps liée à l’expansion de l’Univers pour violer la conservation de l’énergie ?

          Voilà des questions sur lesquelles on pourrait avancer. Au lieu de ça vous me filez des photos et des vidéos de bidules aimantés que vous n’avez même pas faits vous-mêmes…

          • Hem

            Il n’était pas question d’échelle de valeur (ni de jugement) mais d’une réaction à une affirmation : ceux qui savent (la vérité). Mais peut-être ai-je mal interprété il est vrai. J’ai peut-être inconsciemment fait le lien avec votre titre « dite non… ».

            Combien de vérités ont été balayées par une nouvelle découverte ? La vérité n’est pas immuable, 2+2 font 4 jusqu’à preuve du contraire, comme le monde était plat.. jusqu’à preuve du contraire.

            Alors oui, il faut travailler avec ses vérités « jusqu’à preuve du contraire », mais sans « fermer la porte ».

            Il me semble que la science (de manière générale et pas sur cette expérience précisément) à parfois tendance à rejeter/dénigrer ce qu’elle ne peut pas expliquer. C’est dommage et limitant de mon point de vue.

            Je suis sans doute hors sujet par rapport à cette page, mais ça m’a fait réagir parce que je pense que les prochaines grandes découvertes viendraient plus rapidement si les différentes approches arrêtaient de se limiter et communiquaient avec les autres.

            Encore faut-il tenter de se parler et de se comprendre. (Valable pour toutes les approches)

            Il y a certainement de grandes inventions qui sont sorties de « j’essaie un truc dans mon garage ».

            Il est bon de pouvoir confronter les idées et bravo à vous pour laisser cette opportunité sur votre blog.

            Bon, désolé pour le hors sujet et je m’en vais parcourir votre blog très instructif.

          • Fred

            Wow une démarche scientifique… La terre est au centre de l’Univers comment fait-on en 2013 pour affirmer cela malgré toute l’infos qu’on a, a ce sujet… Selon le modèle standard, on ne connaît au plus que 5 % de la matière de l’Univers1 ; le reste se composerait de 25 % de matière noire et de 70 % d’énergie noire. Selon le modèle alternatif avec antimatière soutenu notamment par Gabriel Chardin et Stephen Hawking, la quantité de matière présente dans l’Univers est quinze fois plus abondante que dans le modèle conventionnel2. Le roi de la casse merci Wiki pour cette double casse ! Les scientifiques me font rire, ils pensent détenir la vérité en se basant sur des faits de leur science infuse… La terre est plate, le système solaire possède 9 planète, il n’y a que la voie lactée, la thérorie du bing bang, la théorie de l’extension de la matière, il n’y a aucune forme de vie ailleurs que sur terre, la chimio avec la protéine WNT16B, les aliments protecteurs du cancer une semaine et donneurs de cancer l’autre semaine et j’en passe blablabla… La science est bonne jusqu’au moment ou quelqu’un la remet en question (l’évolution le démontre) et l’homme avec son ego aime tellement ça se complaire dans ce qu’il croit être une vérité absolue !

            • Beaucoup (trop) de choses dans ce commentaire, mais essayons.

              La terre est au centre de l’Univers OBSERVABLE par définition http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Univers _ observable. Leçon no 1 : être précis dans les termes.

              En sciences il existe une seule et unique source de vérité : l’expérience. Ce sont des expériences (mesures de la vitesse de rotation des galaxies entre autres) qui ont conduit en effet à plusieurs hypothèses plus ou moins contradictoires. Ces théories deviendront des vérités scientifiques, ou pas, une fois qu’elles auront été vérifiées expérimentalement. D’ici là on traite leurs auteurs avec respect svp merci.

              Les scientifiques ne détiennent pas la vérité, ils la cherchent, d’ailleurs on les appelle des « chercheurs » et quand ils trouvent quelque chose ils l’écrivent dans un livre pour que vous puissiez l’étudier, et refaire les expériences si vous le souhaitez. Pour la science infuse, il faut infuser longtemps.

              Sur les anciennes vérités qui ne le sont plus, il faut distinguer celles qui ont été vérifiées par l’expérience et les autres. La rotondité de la Terre à été mesurée environ 200 ans avant le petit Jésus http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ratosth%C3%A8ne ceux qui ont cru que la Terre était plate après ça n’ont juste pas lu le livre.

              Sinon, la science est limitée par les possibilités techniques d’observation qui font que certaines découvertes raffinent, ou précisent les précédentes (en astrophysique particulièrement) mais là découverte des galaxies lointaines ne rend pas fausses celles sur le système solaire.

              En sciences du vivant, l’expérimentation est très difficile et sont résultat n’est souvent que statistique. Il est très possible qu’une substance favorise certains cancers et en défavorise d’autres, deux chercheurs publiant des résultats contradictoires peuvent avoir tous deux raison. C’est pas grave, des recherches futures raffineront.

              Il y a effectivement de temps en temps une découverte d’un gars qui bouleverse totalement ce que tout le monde considérait comme établi (mais qui n’était pas vérifié expérimentalement) : Galilée, Darwin, Schrödinger, Einstein, Gödel. Lire et voir http://www.drgoulu.com/2009/03/25/pourquoi-on-aime-le-joli-le-sexy-le-sucre-et-le-drole/ sur Darwin par exemple.

              De ces baffes (que la science à intégrées parce que validées par l’expérience) la science à appris à se méfier des choses « évidentes » pour les humains. Il faut TOUT vérifier par l’expérience.

              Toutes les expériences reproductibles valident la conservation de l’énergie. Si vous voulez prouver le contraire, il vous suffit de faire une seule expérience. Mais aucune des découvertes mentionnées plus haut ne s’est faite en bricolant au hasard. Malgré tout, pour découvrir quelque chose de nouveau, il faut commencer par apprendre les connaissances déjà existantes, et ça s’appelle la science…

      • Julien Bernard

        En tout cas toi visiblement y a une force perpétuelle qui t’empêche de redescendre sur terre…

        Ta pseudo vérité scientifique est juste basée sur des éléments de connaissances actuels, imagine un peu dans quel monde on vivrait si les grands inventeurs/scientifiques de toutes les époques avaient un jour dit «&nbs