Physique


Pourquoi on ne peut plus mesurer la vitesse de la lumière   Modifié récemment

Sur Quora, il y a souvent des questions stupides. Par exemple, quelqu’un a récemment demandé “Pourquoi on ne peut techniquement pas mesurer la vitesse de la lumière ?“. Au moment où j’hésitais entre “downvoter” la question ou répondre “pfff, ben bien sur qu’on peut!” en étalant ma science sur Ole Rømer (découvert grâce au livre “Longitude“) puisque tout le monde connait déjà l’expérience de Fizeau, je suis tombé sur cette réponse qui me colle une baffe : depuis 1983, on ne peut plus mesurer la vitesse de la lumière !





Applications des éléments du tableau périodique 1

Ce tableau périodique des éléments de Keith Enevoldse indique une utilisation typique de chaque élément. Voici celles que je ne connaissais pas





Solutions admissibles 7

Chaque fois que je tombe sur des théories physiques un peu exotiques comme la Métrique d’Alcubierre, le Big Bounce ou les trous de ver, je repense à une anecdote survenue lors d’un examen de physique au Collège Lycée de l’Abbaye de St-Maurice.





Comment voir avec ses oreilles

Découvert avec stupéfaction l’existence de l’écholocation humaine : quelques aveugles sont capables de se repérer dans l’espace et de détecter des obstacles d’après les échos de petits sons qu’ils émettent, souvent des claquements de langue.





Fusion thermonucléaire amusante 2

Grâce à cet article sur la fusion, je viens de découvrir une variante addictive et nucléaire du fameux jeu 2048 à la mode il y a deux ans : Fe[26].

Ce jeu permet de se familiariser avec la nucléosynthèse stellaire : il s’agit de provoquer la fusion nucléaire d’atomes de plus en plus lourds à partir de l’Hydrogène, jusqu’à fabriquer un atome de Fer





Einstein et les ondes gravitationnelles

En recherchant où et quand Einstein avait prévu l’existence des ondes gravitationnelles dont tout le monde parle, je suis tombé non seulement sur son article en allemand de 1918, mais aussi sur un court article qui en retrace l’historique. En fait, Einstein s’était planté deux ans plus tôt dans un autre article.





La physique par les objets quotidiens 1

Pour Noël, la Boutique Science et Vie m’a gentiment offert un exemplaire du livre Cédric Ray, Jean-Claude Poizat “La physique par les objets quotidiens” (2007) Belin ISBN:9782701145525 disponible chez eux.





La Renaissance du temps 2/2 1

Beaucoup trop longtemps après la première partie publiée lors de la semaine thématique sur le temps du Café des Sciences, voici la fin du compte rendu consacré à la seconde partie du livre “grand public” de Lee Smolin sur le temps.

Dans cette seconde partie, Smolin plaide en faveur de la réalité du temps et présente sa propre conception du temps. Petit rappel en préambule : Smolin est un cosmologiste reconnu qui a travaillé pendant des décennies avec les plus grands sur ce sujet, donc avant de le traiter d’hurluberlu aux idées délirantes, rappelez-vous qu’il peut vous asséner des piles d’articles “peer reviewed” et des tableaux noirs pleins de formules pour défendre son point de vue.





La Renaissance du Temps 1/2 29

A l’occasion de la semaine thématique sur le temps du C@fé des Sciences, voici un compte rendu du livre “grand public” de Lee Smolin, physicien théoricien passionné par ce sujet. Je n’ai pas réussi à résumer en un seul article ce livre de 300 pages extrêmement denses en informations et idées étonnantes.
Donc voici ce que j’ai retenu de la première partie du livre intitulée “Le poids : la mort du temps”, dans laquelle Smolin décrit comment le temps a progressivement quasiment disparu de la physique au point que de nombreux scientifiques le considèrent comme une illusion ou une émergence.
Un second article couvrira très bientôt la seconde partie “Lumière : la renaissance du temps” dans laquelle Smolin plaide en faveur de la réalité du temps et présente sa propre conception du temps, dont les implications sont stupéfiantes.





Générateur de brouillard 10

La veille du massacre de Charlie Hebdo, j’ai assisté à la démonstration d’un système de sécurité assez étonnant : un générateur de brouillard. En une dizaine de secondes il remplit une salle d’un brouillard tellement épais qu’il est impossible d’y voir à plus de 20 cm, la lumière tellement diffusée qu’on n’arrive plus à se repérer.