Pourquoi Comment Combien le blog du Dr. Goulu
le blog du Dr. Goulu

Le cadran des trois neufs

horloge3x9(Mises à jour du 4+5 juin: Bravo à ced, Danakh et Groug dont les commentaires m’ont convaincu que j’aurais du réutiliser mon code… Je me vois contraint de mettre à jour l’article avec leurs découvertes. Et j’en profite pour tester MathJax pour le rendu des formules. C’est nettement plus joli qu’avant, non ?)

Emmanuel m’a envoyé la photo ci-contre en me demandant si on peut graduer ainsi un cadran d’horloge avec d’autres chiffres que le 9.

Ce qu’il y a d’assez fort, c’est que chaque heure du cadran est obtenue avec trois 9, sauf le 1 qui en n’en utilise que deux. Pourtant il existe une solution avec trois 9 ( \(1=9^{9-9}\) ), donc on va considérer considérer que le jeu consiste à obtenir les 12 heures du cadran en utilisant trois fois les mêmes chiffres, et les opérations suivantes:

  • les 4 opérations de base
  • la racine carré et la racine x-ième
  • la factorielle (il y a d’ailleurs une erreur : \(5= \sqrt{9}!-9/9\) et pas \(\sqrt{9!}-9/9\) comme sur la photo)
  • le développement décimal périodique noté \(\overline{.x}\) et valant x/9. Et oui,  \(\overline{.9} = 1\) (voir Développement décimal de l’unité)
  • la concaténation. C’est un peu tiré par les cheveux mais on accepte xx = 11*x

Avec ceci on peut mettre au point quelques recettes pour obtenir certaines “heures” facilement:

  1. \(1 = x^{x-x}\)
  2. \(2 = (x+x)/x\)
  3. \(x-1 = x-x/x\)
  4. \(x = \sqrt[x]{x^x}\), parmi plusieurs autres possibilités
  5. \(x+1 = x+x/x\)
  6. \(11 = xx/x\), où xx désigne la concaténation de deux x
  7. \(3x = x+x+x\)
  8. \(9-x = x/\overline{.x} -x\)
  9. \(x+3 = x+\sqrt{x/\overline{.x}}\)
  10. \(x-3 = x-\sqrt{x/\overline{.x}}\) (trouvé par ced…)
  11. \(9 = \sqrt{x*x}/\overline{.x}\) (bravo ced !)
  12. \(2x = x+\sqrt{x*x}\) (encore ced !)
  13. \(3 =  \sqrt{\sqrt{x*x}/\overline{.x}}\) (bien vu Danakh)

Voici le tableau indiquant les heures que je suis parvenu les commentateurs et moi-même avons pu définir avec trois et uniquement trois utilisations de chaque chiffre. Les lettres entre parenthèses rapportent aux recettes ci-dessus et les formules sont les solutions “hors-recettes” que j’ai trouvées :

x/heure 1 2 3 4 5 6 7 8 9
1 (a) (a) (a) (a) (a) (a) (a) (a) (a)
2 (b) (b) (b) (b) (b) (b) (b) (b) (b)
3 (g) (e) (d) (c) (m) (h) (m) (m) \(\sqrt{9}+9-9\)
4 (i) (l) (e) (d) (c) \(\sqrt{6*6}*\overline{.6}\) (j) \(8-\sqrt{8+8}\) \(\sqrt{9}+9/9\)
5 \(\sqrt{1/\overline{.1}}! -1\)  (i) \(3!-3/3\) (e) (d) (c) (j) \(\sqrt{9}!-9/9\)
6 \((1+1+1)!\) (g) \(3!+3-3\) \((4-4/4)!\) (e) (d) (c) \(8-\sqrt{\sqrt{8+8}}\) (j)
7  (h) \(3!+3/3\) \((4!+4)/4\) (e) (d) (c) \(9-\sqrt{9}+\overline{.9}\)
8 (h) \(2*2*2\) \((3!/3)^3\) \(4!-4*4\) (i) \((6+6)*\overline{.6}\) (e) (d) (c)
9 (k) (k) (g) (k) (k) (k) (k) (e) (d)
10 \(11-1\) \(4+4+\sqrt{4}\) (l) \(6+6*\overline{.6}\) (i) \(8+\sqrt{\sqrt{8+8}}\) (e)
11 (f) (f) (f) (f) (f) (f) (f) (f) (f)
12 \(11+1\) \((2+2)!/2\) \(3*3+3\) (g) \(5!/(5+5)\) (l) \(8+\sqrt{8+8}\) \(9+9/\sqrt{9}\)

Grâce aux contributions de géniaux et persévérants commentateurs, de nombreuses cellules ont pu être remplies:

En remplaçant un seul chiffre par deux grâce à \(x = \sqrt{x*x}\) comme remarqué par ced, on peut remplir la ligne 9 et plusieurs autres cases en utilisant trois répétitions de x au lieu de deux. Et Danakh a complété la ligne du 3 en ajoutant une racine…

Donc à part le cadran du 9 les seuls autres cadrans possibles avec 3 répétitions sont:

En autorisant quatre répétitions, on peut:

  • remplir les lignes 8 et 10 grâce aux recettes \(8 = x/\overline{.x} – x/x\)  et \(10 = x/\overline{.x} + x/x\), ce qui complète le cadran du 2 et celui du 3
  • et celui du 5 avec 7 = 5+(5+5)/5

Il faut quand même qu’on vous laisse un os à ronger… Combien de répétitions faut-il pour le cadran du 7 ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

22 commentaires sur “Le cadran des trois neufs”