Photomontages mathématiques


Comment faire des photos telles que celles-ci ?

Lost in Time par diogosousa sur flickr

“Gaby fountain drosted” par ocelotan sur flickr

C’est l'effet Droste, du nom de la marque de cacao hollandais qui l’utilisa sur ses publicités dès 1904. Il est très probable que le petit Maurits Cornelis Escher né aux Pays-Bas en 1898 l’ait remarqué puisqu’il utilisa abondamment cet effet dans ses oeuvres.

C’est pas facile à dessiner, alors à photographier … mais je viens de découvrir qu’un même logiciel permet de produire cet effet, mais aussi les “planetoïdes“, et bien d’autres trucages encore : MathMap.

C’est un plugin pour Gimp, le “PhotoShop gratuit”. MathMap est développé par Mark Probst de l’Université de Vienne pour Linux et Mac OSX, mais il existe aussi une version Windows ici. Si vous avez un Mac, il existe une application autononome qui ne nécessite pas Gimp.

MathMap utilise un langage de script assez simple permettant de déformer une image en “mappant” les coordonnées de l’image de départ  sur celle d’arrivée comme on le voit sur ces exemples. Pour l’effet Droste, le code est nettement plus compliqué, surtout pour permettre d’ajuster les paramètres en fonction de la photo à traiter.

Encore quelques liens utiles et vous pourrez transformer votre belle-mère en spirale diabolique:

  • Bonjour, merci. Un autre logiciel qui permet d’explorer ce genre d’effet, avec la webcam en plus comme source d’images:

    http://math.univ-lyon1.fr/~mercat/WebCamConf.jar

    Cordialement, Christian Mercat, Université Claude Bernard Lyon 1, IREM de Lyon

  • j2b

    On peut retrouver un filtre permettant de faire cela également sur After Effects and Photoshop CS4. Voir
    http://www.subblue.com/projects/droste

  • Laura

    Super! c’est interessant mais ça a l’air dur à faire… J’éssaierai quand même!

  • zulunation

    Bonjour,
    juste une toute petite remarque, le procédé qui consiste à retrouver dans une ou plusieurs partie du dessin l’intégralité de celui-ci (on connait bien la boite de fromage fondu “la vache qui rie”) s’appelle “Droste Effect” en rappel à la boite de cacao mais en anglais uniquement, en français cela s’appelle une “mise en abyme”.
    C’est d’abord à la littérature que l’on doit ce procédé et c’est Gides qui inventé l’expression “mise en abyme” – avec “Paludes” où il raconte qu’il écrit “Paludes” – pour évoquer un texte dans un texte, :
    Big fleas have little fleas
    Upon their back to bite ’em
    And little fleas have lesser fleas
    And so ad infinitum.

    les grosses puces ont des petites puces
    sur leur dos pour les mordre
    et les petites en ont d’encore plus petites
    et ainsi de suite à l’infini

    La “mise en abyme”, au sens esthétique ou graphique, joue sur le principe d’invariance d’échelle : les mêmes éléments structurants se trouvent reproduits et rétrécis à mesure que l’on s’approche de l’oeuvre, effet qui est parfois renforcé par une séparation des plans. On peut y voir là comme une sorte de “Fractale”, mais c’est exclusivement sur l’invariance d’échelle que s’appuie la transposition du concept mathématique au concept esthétique et sur rien d’autre de ce que sont les “fractales” mathématiquement parlant.