Pourquoi Comment Combien le blog du Dr. Goulu
le blog du Dr. Goulu

Légendes scientifiques

Grates and Rails par Your Guide

Comment a été défini l’écartement des rails de chemin de fer ?

Vous avez certainement déjà appris dans une conversation de machine à café ou par un mail fort instructif que les 1435 mm correspondent à l’écartement des roues des char romains, eux mêmes définis par l’attelage de deux cheveaux, et que cette dimension se retrouve jusque sur la navette spatiale. Et bien c’est une “légende urbaine“, une histoire qui se perpétue et s’impose comme une vérité, mais ne repose sur rien de solide. En fait, les chars romains avaient un écartement entre 1372 et 1448 mm, et l’écartement des voies de 4 pieds et  8.5 pouces a plus probablement été choisi simplement en partant d’une largeur des wagons de 5 pieds.

Autre légende urbaine, celle prouvant que “le verre n’est pas à proprement parler un solide” mais un liquide très visqueux par le fait que les vitres des bâtiments très anciens seraient plus épaisses en bas qu’en haut. Le fait est statistiquement réel, mais l’explication est fausse : ce sont les anciens procédés de fabrication du verre qui ne permettaient pas une épaisseur régulière. De plus, le verre est défini comme un “solide amorphe”, c’est à dire non cristallin, mais un solide tout de même.

D’autres messages sont inquiétants : “si vous mangez un bol de pépins de pommes, vous êtes sûr de mourir d’un arrêt cardiaque”. Il n’existe aucune source confirmant la présence de bêta bloquants dans les pépins de pomme. Par contre ils contiennent un peu de cyanure mais il faudrait apparemment en manger des kilos pour commencer à ressentir les effets.

D’autres e-mails transmis par vos amis soucieux d’étaler leur savoir scientifique propagent en fait des demi vérités, comme celle qui prétend que la format de papier A4 est défini par une proportion que “les anciens le trouvaient harmonieux”. Or le rapport largeur/longueur du format A4 vaut √2/2 simplement parce que c’est  le seul qui permette de doubler la largeur pour obtenir un format (A3) dans le même rapport. Ca n’a rien à voir avec le nombre d’or cher aux Grecs.

Autre vérité  assorties d’une explications incorrecte : “On est plus grand au réveil qu’au coucher” . Ce n’est pas du aux “articulations qui se détendent” mais aux disques intervertébraux qui se gorgent d’eau pendant la nuit.

Mais parfois ces messages contiennent des réalités intéressantes, comme le fait quele claquement du fouet est un bang supersonique ou qu’un stylo à bille pressurisé a été mis au point pour les missions Apollo.

En attendant que l’on trouve un moyen de purger l’internet de toutes les bêtises qui s’y trouvent, il n’y a qu’une solution : vérifier les informations qu’on reçoit avant de les transmettre. Le site www.hoaxbuster.com est un excellent outil qui permet de trier l’ivraie du bon grain dans au moins 90% des cas.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 commentaires sur “Légendes scientifiques”