Légendes scientifiques 12


Grates and Rails par Your Guide

Comment a été défini l’écartement des rails de chemin de fer ?

Vous avez certainement déjà appris dans une conversation de machine à café ou par un mail fort instructif que les 1435 mm correspondent à l’écartement des roues des char romains, eux mêmes définis par l’attelage de deux cheveaux, et que cette dimension se retrouve jusque sur la navette spatiale. Et bien c’est une “légende urbaine“, une histoire qui se perpétue et s’impose comme une vérité, mais ne repose sur rien de solide. En fait, les chars romains avaient un écartement entre 1372 et 1448 mm, et l’écartement des voies de 4 pieds et  8.5 pouces a plus probablement été choisi simplement en partant d’une largeur des wagons de 5 pieds.

Autre légende urbaine, celle prouvant que “le verre n’est pas à proprement parler un solide” mais un liquide très visqueux par le fait que les vitres des bâtiments très anciens seraient plus épaisses en bas qu’en haut. Le fait est statistiquement réel, mais l’explication est fausse : ce sont les anciens procédés de fabrication du verre qui ne permettaient pas une épaisseur régulière. De plus, le verre est défini comme un “solide amorphe”, c’est à dire non cristallin, mais un solide tout de même.

D’autres messages sont inquiétants : “si vous mangez un bol de pépins de pommes, vous êtes sûr de mourir d’un arrêt cardiaque”. Il n’existe aucune source confirmant la présence de bêta bloquants dans les pépins de pomme. Par contre ils contiennent un peu de cyanure mais il faudrait apparemment en manger des kilos pour commencer à ressentir les effets.

D’autres e-mails transmis par vos amis soucieux d’étaler leur savoir scientifique propagent en fait des demi vérités, comme celle qui prétend que la format de papier A4 est défini par une proportion que “les anciens le trouvaient harmonieux”. Or le rapport largeur/longueur du format A4 vaut √2/2 simplement parce que c’est  le seul qui permette de doubler la largeur pour obtenir un format (A3) dans le même rapport. Ca n’a rien à voir avec le nombre d’or cher aux Grecs.

Autre vérité  assorties d’une explications incorrecte : “On est plus grand au réveil qu’au coucher” . Ce n’est pas du aux “articulations qui se détendent” mais aux disques intervertébraux qui se gorgent d’eau pendant la nuit.

Mais parfois ces messages contiennent des réalités intéressantes, comme le fait quele claquement du fouet est un bang supersonique ou qu’un stylo à bille pressurisé a été mis au point pour les missions Apollo.

En attendant que l’on trouve un moyen de purger l’internet de toutes les bêtises qui s’y trouvent, il n’y a qu’une solution : vérifier les informations qu’on reçoit avant de les transmettre. Le site www.hoaxbuster.com est un excellent outil qui permet de trier l’ivraie du bon grain dans au moins 90% des cas.

  • Lam Son

    La légende relative au verre donne une explication presque juste d’un fait faux.

    Comme le prétend la légende, le verre est en effet un liquide extrêmement lent. “Extrêmement” ça veut dire des dizaines d’ordres de grandeur en plus pour la viscosite et donc des dizaines d’ordres de grandeur en moins pour la vitesse d’écoulement.

    Du coup, il faudrait non pas un siècle, mais peut-être des millions d’années avant de voir du verre de vitre couler à température ambiante. Il faut donc bien mettre en cause les défauts de fabrication des vieilles vitres pour expliquer leur forme.

    Mais alors, pourquoi un liquide devient si lent ? Et bien c’est une question encore sans réponse. La physique de la transition vitreuse est une énigme sur laquelle les chercheurs (dont moi) se cassent encore les dents.

    • pour moi, le verre est un “solide amorphe”, mais il est vrai que la frontière avec les solides et les liquides est floue. cette page me parait très intéressante sur ce sujet : http://fsp-faq.ifrance.com/usenet-sci-faq/glass-fr.html

      • Lam Son

        Une très bonne revue pour y comprendre quelque chose. La première moitié est géniale de pédagogie pour le néophyte et la seconde parvient à faire passer des théories indigestes même pour le spécialiste. http://arxiv.org/abs/0903.4264

  • La dernière idiotie qui se propage par mail ces temps concerne la planète Mars. NON, désolé, elle n’apparaitra pas aussi grosse que la Lune dans le ciel

    Mais que cherchent donc les auteurs de pareils canulars ?

  • Marc Nicole

    A visiter aussi http://www.snopes.com/ où j’ai pu demystifier la légende écrite sur le journal gratuit 20minutes comme quoi le père noël moderne est une invention de coca-cola. Mon fils en était parfaitement sûr, du haut de ces 10 ans, vu que deux prof d’école lui avait cité la même source !! (http://www.snopes.com/holidays/christmas/santa/cocacola.asp)

    Comme quoi on a pas attendu internet pour faire de belles légendes urbaines et que j’aurais même tendence à penser qu’Internet est au contraire la meilleure antidote aux légendes, vu qu’avec relativement peu d’effort on trouve des sources bien documentées.

    De toutes façons les légendes existerons toujours vu que:
    1) elles sont souvent issues d’une simplification d’une histoire vraie, mais plus complexe, plus nuancée
    2) on aime tous rêver un peu éveillé.

    le point 1) mériterait du reste d’être développé tant il est vrai que c’est un phénomène aussi très fréquent dans le management. On a souvent besoin d’une anecdote courte pour faire comprendre une réalité plus complexe. Cet exemple est alors souvent repris à l’envie (car simple à comprendre) et devient une généralité masquant la réalité, jusqu’au point où une annecdote devient LA raison d’une grande décision. J’ai l’impression que l’on pourrait aussi étudier les “legendes d’entreprises”.

    A part cela merci pour l’article, qui finalement ne me dit toujours pas pourquoi une distance si étrange entre deux rails (à part que les anglais ne sont historiquement pas choqué par des mesures compliquées et bourrées de fractions)

    Marc

  • Merci pour cet amusant article tordant le cou à quelques fausses vérités.
    Cela me fait penser aux “Miscellanées de M. Schott”.

    Je salue également ce beau rêve de vouloir épurer Internet des idioties qu’on y trouve.
    Qui disait que “deux choses sont infinies, l’univers et la bêtise” ? 😉

  • Bravo pour cet article.

    On trouvera (en anglais) d’autres mythes scientifiques sur le site http://www.snopes.com/science/science.asp

  • Pour le nombre d’or, il y a quand même une histoire de rapport un peu similaire à ce que tu dis sur l’A4/A3 : si tu prends une feuille ayant comme rapport longueur sur largeur le nombre d’or, que tu colles le long du côté long un carré ayant pour côté la longueur (logique), la feuille obtenue a aussi comme rapport longueur sur largeur le nombre d’or.
    (autrement dit si tu appelle L la longueur et l la largeur, L/l=(l+L)/L=phi, et tu retrouves une équation définissant le nombre d’or phi=1+1/phi, qui a d’ailleurs le côté amusant de pouvoir s’itérer en phi=1+1/(1+1/(1+1/(1+…), développement du nombre d’or en fraction continue)

    • @Tom : oui, le “nombre d’or” qui vaut (1+racine(5))/2 est très intéressant, il permet de construire des rectangles d’or avec la propriété que tu mentionnes, des spirales logarithmiques, des pentagone et des Panthéons, mais pas des feuilles A4 😉

  • Nox

    Héhé, les bon vieux hoaxbuster !
    Pour compléter je conseille l’excellent site “Tatoufaux” :
    http://tatoufaux.com/
    Il y a des idées reçues sympas et un niveau de preuve agrémenté des sources…