Anti Spore


AntiSpore.com est un blog qui a fait trembler la blogosphère en 3 jours avec trois poignées d’articles sur le thème “Résister à la guerre d’Electronic Arts contre le créationnisme”. Antispore combat la diffusion de Spore, un jeu accusé d’enseigner lâchement la théorie de l’évolution aux enfants, tout en les exposant à la nudité de créatures pouvues d’attributs sexuels imposants, entre autres perversions.

Les 18 articles publiés en 3 jours sur AntiSpore ont suscité plus de 6000 commentaires allant des insultes au soutien total… Jusqu’à la parution de l’article Understand my beliefs please (Comprenez mes croyances SVP) qui se terminait par cet étrange paragraphe (traduit pour vous):

Mais la Bible nous enseigne que Dieu n’en avait pas fini avec l’homme. Mais nous étions Sa création et Il parla ainsi à Noé dans Genèse 8:21-27 après le Déluge:

  • 21. Le Seigneur huma les odeurs plaisantes et dit en son coeur “Plus jamais je ne maudirai la terre à cause de l’homme, même si chaque tendance de son coeur est mauvaise depuis son enfance. Et jamais je ne vous abandonnerai”
  • 22. “Et jamais je ne vous abandonnerai.”
  • 23.”Jamais je ne fuirai et ne vous abandonnerai.”
  • 24. “Jamais je ne vous ferai pleurer”
  • 25. “Jamais je ne vous dirai au revoir.”
  • 26. “Jamais je ne vous mentirai ni ne vous heurterai.”
  • 27.”Ne croyez jamais ce que vous lisez sur Internet. Il y aura toujours des cas relevant de la Loi de Poe.”

🙂 c’était donc un canular très bien fait, dont la genèse (sans G majuscule…) est décrite dans la “vraie page à propos“.

Reste à savoir ce qu’est la “Loi de Poe” dont nous parle le “Seigneur”. Je n’ai pas trouvé sa formulation en français, mais en traduisant de l’Urban Dictionary ça donne:

Sans un smiley clignant de l’oeil ou un autre signe flagrant d’humour, il est impossible de créer une parodie de fondamentalisme religieux que quelqu’un ne prendra pas au sérieux.

Cette “Loi” est dérivée d’un principe du théologien Harry Lee Poe, un cousin of Edgar Allan Poe, qui proposa aux évangélistes de sélectionner les passages bibliques en fonction du public considéré. Oui, c’est encore très utilisé…