Des p'tits trous noirs


“Chuis le poinçonneur galactique … j’fais des trous,  des trous noirs, encore des trous noirsdes trous d’première classe, des trous d’seconde classe … ”

Le petit dernier s’appelle XTE J1650-500 et a la bonne idée de tourner autour d’une autre étoile pas trop loin dans notre Voie Lactée, ce qui a permis de déterminer sa masse : 3.6x celle du Soleil seulement, ce qui en fait le plus petit trou noir connu. C’est intéressant pour vérifier expérimentalement la limite d’Oppenheimer-Volkoff qui fixe théoriquement à 3.3 masses solaires la limite entre étoile à neutron et trou noir.

Les petits trous noirs ont aussi un “effet de marée” plus intense que les grands : la force d’attraction varie énormément avec la distance, ce qui fait par exemple que vos pieds seraient attirés beaucoup plus fortement que votre tête en passant à proximité, donc que tout en tombant vers le trou noir, vous seriez étiré en forme de spaghetti …

source : Scientific American : “The Smallest Known Black Hole:” article agrémenté de cette belle vue d’artiste, hélas peu relativiste.