Pourquoi Comment Combien le blog du Dr. Goulu
le blog du Dr. Goulu

Racistes, les Tetes à Claques ?

L’affaire a largement débordé le Québec, terre natale des géniales Têtes à Claques qui font marrer tous les francophones munis d’une connexion internet et d’un décodeur d’accent intégré (j’en ai déjà parlé ici) : plusieurs groupes de lutte contre les discriminations comme La ligue des Noirs du Québec emmenés par Québec Pluriel ont exigé le retrait du sketch “Le Cannibale” au motif qu’il était raciste, et menacé de poursuivre les auteurs en Justice.

Après avoir consulté plusieurs sites relatant l’histoire et constaté qu’il y avait des commentaires réellement racistes, que je n’aurais jamais toléré sur ce blog, j’ai décidé d’écrire plutôt directement à “Québec Pluriel”, et j’ai reçu leur réponse.

Voici cet échange:

Bonjour de Suisse,

J’approuve de tout cœur votre lutte pour l’intégration et contre les discriminations, mais je pense vraiment que vous faites fausse route en vous attaquant à des humoristes comme les « têtes à claques ». Même si je comprends que vous puissiez être choqués par un sketch que personnellement je n’ai pas trouvé très drôle, vous devez accepter que la liberté d’expression est une valeur fondamentale de nos sociétés et qu’aucune forme de censure n’est admissible. Je doute beaucoup qu’une quelconque cour de justice occidentale considère que ce sketch comporte une composante raciste.

Votre action a eu le mérite de faire parler de vous, j’ai même visité votre site. Restez-en là car la poursuite de ceci pourrait vous causer plus de tort que de publicité. Voir par exemple les musulmans européens qui ont poursuivi des dessinateurs de presse qui avaient caricaturé Mahomet…

Avec mes meilleures salutations

Voici leur réponse du 11 mai :

Allo la Suisse!!!

Merci de votre contribution. Nous espérons en effet venir à nouveau sur une note plus rassembleuse. Mais nous avons d’abord signalé la chose à Mr Beaudet pendant 10 jours et il nous a ignoré. Voilà pourquoi nous l’avons rendu publique. Nous partons du principe que nous sommes tous des québécois et il faut respecter le bagage historique de chacun avant d’entamer un rapprochement ou une promotion de la diversité. On ne rigole pas des tragédies ni des camps de concentration…ni de Kunta Kinté. Mais nous sommes ouverts et nous avons fait face à un mur (Mr Beaudet et Bell canada). Je vous joins notre lettre ouverte….et merci encore..

DEVOIR DE MÉMOIRE OU DEVOIR D’OUBLI

En concevant en 1883 les plans de l’Assemblée nationale dans la ville de Québec, Eugène Étienne Taché, architecte et sous-ministre des Terres de la Couronne, (1836-1912), fit graver dans la pierre de la façade, sous ce qui représentait les armoiries du Québec« je me souviens… » en hommage aux hommes et aux femmes qui ont marqué l’histoire du Québec.

Et s’il est vrai que de la mémoire surgit la force des peuples, je me souviens de la traite et de l’esclavage des Noirs. De ces 15 à 30 millions de noirs, qui, à partir du XVe siècle, ont été déplacés aux Amériques, aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe. Je me souviens particulièrement de Kunta Kinté, de ses gémissements de douleurs et de son obsession de liberté.

Kunta Kinté capturé en Afrique, aux abords de la rive gambienne en 1767 et vendu comme esclave aux Etats-Unis. Fruit de la septième génération, Alex Haley fit connaître au monde entier le nom de Kunta Kinté à travers le document classé historique Racines dans lequel, il raconte l’incroyable histoire d’un homme épris de liberté. Cette liberté même à laquelle nous aspirons tout un chacun.

En visionnant le clip le cannibale, aurais je du me prévaloir de mon droit au devoir d’oubli, car réveiller cette part d’ombre en chacun de nous a susceptiblement…crée un profond malaise. Cependant dit avec humour !!! On peut dire beaucoup de choses qu’on ne pourrait pas dire autrement. L’humour est très efficace et nous en convenons. Il permet une mise à distance de la réalité et un certain décalage car on ne se prend pas au sérieux, tout en disant des choses sérieuses.

Nous Québécois nous l’avons bien compris : « D’après mon expérience, toutes les personnes ayant visionné le site des têtes à claques, en sortent avec un sentiment : La joie, tout simplement, la joie d’avoir pu se divertir un peu au cours de la journée…. Lorsque qu’on visionne des clips, comme celui du “cannibale”, tout ce qu’on en retient, c’est qu’on a rit. C’est tout. » Jonathan Houde

Je n’ai pas ri! Le racisme canadien serait il différent du racisme québécois qui lui-même serait différent de celui des noirs? Pourtant, La seule façon de ne pas aggraver les conflits inter communautés, c’est de ne pas mettre en concurrence des souffrances et entrer dans une compétition entre victimes…ou peut être devons nous garantir la liberté d’expression par le silence ?

Je suis d’un Québec pluriel et puissent les descendants des peuples colonisateurs et ceux des peuples colonisés ne jamais oublier le message de pardon et de fraternité de ceux qui ont tant lutter et souffert pour être maître de leur destinée. L’horreur est humaine, l’erreur aussi mais c’est de la solidarité que naîtra l’harmonie et peut-être un débat social ouvert sur l’avenir.

Pluriellement vôtre!

envoyé cette brève réponse le 12 mai:

Merci de votre réponse Mélanie.

Je l’ai trouvé très intéressante et complète me suis permis de la publier sur mon blog (https://www.drgoulu.com/2007/05/12/racistes-les-tetes-a-claques/ )

Comme je vous l’ai dit, je suis d’accord à 100% avec votre point de vue, mais vouloir restreindre la liberté d’expression des autres pour défendre la votre est contre productif.

J’habite à 5 km de « Ferney Voltaire », nommée en l’honneur de celui qui a dit “je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.” tout en critiquant clairement l’esclavage. Réfléchissez-y.

Amitiés transatlantiques

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.