Pourquoi Comment Combien le blog du Dr. Goulu
le blog du Dr. Goulu

La ruée vers l’apaisement

Ma réponse à l’article “La ruée vers l’apaisement” de Ludovic Monnerat, qui s’indigne que les pays européens reconnaissent le nouveau gouvernement palestinien dans lequel figure le Hamas “terroriste” qui refuse de reconnaître Israël.

Le Hamas est peut-être “terroriste” (quelle est votre définition de ce terme, M. Monnerat ?), mais il demeure qu’il a été élu dans un vote régulier par la population palestinienne.

L’arrêt du soutien occidental à la mise en place d’un Etat Palestinien suite à cette élection revient à définir des limites à la démocratie qu’on impose entre autres conditions pour une aide…

Ce comportement a eu des effets désastreux par le passé, comme en Algérie après la victoire du FIS en 1992, ou même celle de Mossadeq en Iran en 1953 qui a indirectement conduit jusqu’à la situation actuelle dans ce pays et dans toute la région.

Comme l’ont montré entre autres Nelson Mandela de l’ANC en Afrique du Sud et Menahem Begin, ex-premier ministre israélien (petit rappel tiré de la Wikipedia : “Il planifia notamment le dynamitage du luxueux hôtel King David à Jérusalem qui tua 91 personnes, militaires et civils”), un “terroriste” peut devenir un chef d’Etat respecté et recevoir le Prix Nobel de la Paix à l’occasion …

Obliger le Hamas à reconnaitre Israël est une démarche qui ne fait que renforcer son aile “extrémiste”, ce qui est peut-être le but recherché par certains. Reconnaitre la légitimité du Hamas dans le gouvernement palestinien et inciter Israël au dialogue même avec des gens qui ne le “reconnaissent” pas, c’est renforcer son l’aile politique, et la reprise de discussions diplomatiques plutôt que la poursuite d’une confrontation armée.

Mais j’oubliais, ce site s’intéresse justement aux conflits armés…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.