Les énergies renouvelables en Suisse 2


Des articles et reportages récents prétendent que la Suisse a “perdu son avance” dans le domaine des énergies renouvelables. Or la Suisse est depuis longtemps un champion de hydro-électricité qui produit 60% de l’électricité du pays !

Qu’est-ce que l’énergie “renouvelable” ?

Les medias suisses ne mentionnent souvent que le solaire, l’éolien, la biomasse et éventuellement la géothermie dans cette catégorie.

Partout ailleurs dans le monde, l’énergie hydroélectrique est considérée a juste titre comme renouvelable, puisqu’elle n’épuise aucune ressource naturelle. En fait, tout comme le solaire ou l’éolien, elle capte une part de l’énergie solaire, par l’intermédiaire des phénomènes météorologiques créant les précipitations sur nos Alpes.

En fait, l’énergie hydroélectrique représente 90% des énergies renouvelables de la planète ! Comme 20% de l’énergie mondiale provient de sources renouvelables actuellement, l’hydro-électricité représente environ 18% de la production mondiale d’énergie, et le solaire+éolien+autres, 2% au total.

la Suisse “en avance” ou pas ?

Avec moins de 1% de solaire+éolien, la Suisse est effectivement à la moitié de la moyenne mondiale, loin derrière les pays à soleil et à vent. Mais avec son eau, qui produit 60% de son électricité, elle est au triple de la moyenne mondiale de l’énergie renouvelable, devant tous les pays européens !

La Suisse a été est est encore leader dans le domaine de l’hydro-électricité. Les ingénieurs en barrages, mais aussi les turbines et conduites forcées made in Switzerland sont exportées dans le monde entier.

Lors que je vois à la télévision un ingénieur spécialiste du solaire prétendre que l’hydro-électricité est une technologie des années soixante, j’aimerais lui demander quelle autre source d’énergie offre un rendement supérieur à 85% ? Un très bon panneau solaire restitue sous forme d’électricité 15% de la lumière reçue, une éolienne 20% de l’énergie de l’air qui la traverse. Les centrales thermiques (nucléaires, à gaz, charbon ou pétrole) ne restituent en électricité que 40% de la chaleur dégagée.

Le rendement est un point clé, souvent omis des raisonnements énergétiques : un bon rendement c’est une installation nécessitant peu d’espace au sol et rejetant peu d’énergie sous forme parasite (chaleur, bruit) dans l’environnement, et surtout un prix de l’énergie bas. Si le KWh éolien ou solaire sont si chers, c’est parce qu’ils sont péniblement extraits de l’énergie solaire. L’énergie hydro-électrique est 5x moins chère que le solaire, et elle a justement un rendement 5x meilleur.

La souplesse de son utilisation et d’autres avantages font de l’hydro-électricité une source d’énergie idéale que la Suisse aurait grand tort de négliger.

Références

  1. “Le rendez-vous Manqué”, TSR émission Territoires 21 du 22/12/2004
  2. Tribune de Genève, 6/5/2005 p. 7
  3. journal RSR le 25/1/2005 à 9h
  4. http://www.energies-renouvelables.org/observer/html/inventaire/Fr/conclusion.htm
  5. http://www.2100.org/Energie98.pdf
  6. Wikipedia:Energie Renouvelable
  7. http://culturesciencesphysique.ens-lyon.fr/Entree_par_theme/Elec/Eau
  • Pingback: Rentabilité des éoliennes « Dr. Goulu()

  • J’ai envoyé ce texte au courrier des lecteurs de la Tribune de Genève, le 7 mai 2005, mais il n’a pas été publié…

    Dans son article du 6 mai, page 7, Antoine Grosjean reprend un crédo courant concernant “le retard pris par notre pays dans le domaine des énergies renouvelables”. Pourtant la Suisse est parmi les leaders dans ce domaine grâce à ses 60% d’électricité produits grâce à son eau. L’hydro-électricité est reconnue partout comme une source d’énergie renouvelable, et c’est logique : si l’on compte le soleil et le vent, pourquoi pas l’eau ? Outre un rendement élevé qui conduit à des coûts de production beaucoup plus bas que le solaire et l’éolien, l’hydro-électricité a deux avantages décisifs qui en font une source d’énergie extrêmement importante :

    1. la production peut être ajustée à la demande par une simple vanne. Quand il y a du soleil, on n’a pas besoin de lumière…
    2. Quand les autres sources d’électricité produisent trop de courant, on peut repomper de l’eau dans nos barrages. L’hydro-électricité est actuellement le seul moyen de stocker la surproduction temporaire d’énergie pour la récupérer plus tard avec un bon rendement.

    D’accord pour mettre des panneaux solaires où il y a du soleil, des éoliennes où il y a du vent, mais n’oublions pas que l’eau est et restera longtemps la principale énergie renouvelable, spécialement en Suisse.