Comment

Les questions des ingénieurs commencent par « Comment »


Einsum 3

L’autre jour, j’ai rencontré Einstein se promenant incognito dans un bout de code.
D’abord je n’ai rien compris à une ligne de Python trouvée dans un algo de traitement d’image:

norms = np.einsum(‘ij,ij->i’, X, X)

Alors je suis allé voir la doc de la fonction einsum de NumPy à laquelle je n’ai rien compris non plus, sauf que le bout du nez d’Albert commençait à apparaître via une mystérieuse « convention de sommation d’Einstein » qui serait « est un raccourci de notation utile pour la manipulation des équations concernant des coordonnées ».

Einstein_laughing

rp_histogramme.jpg

Avalanches et goniomètre à infrasons

Dans la liste « Réalisations » de mon CV se trouve une ligne « Téléopération d’un goniomètre à infrasons » sur laquelle je ne pouvais pas être très bavard car il s’agissait d’un projet militaire top secret m’avait-on dit. Mais maintenant que je trouve des informations publiques [1, 2] sur le net concernant cette réalisation étonnante (à laquelle je n’ai contribué que 3 semaines ), j’ose en dire un peu plus.


SmokeCloak_interno

Générateur de brouillard 10

La veille du massacre de Charlie Hebdo, j’ai assisté à la démonstration d’un système de sécurité assez étonnant : un générateur de brouillard. En une dizaine de secondes il remplit une salle d’un brouillard tellement épais qu’il est impossible d’y voir à plus de 20 cm, la lumière tellement diffusée qu’on n’arrive plus à se repérer.


Interstellar 13

Je suis ressorti mitigé de la séance d’ « Interstellar ». C’est un beau spectacle, on ne s’ennuie pas, on en a pour son argent, rien à dire. C’est un film de science-fiction, donc il peut y avoir plus de fiction que de science, ce n’est pas ce qui m’a dérangé outre mesure. Ce qui m’a déçu, c’est le peu d’attention apporté à la partie « science ».

rp_5f420c10981c7f1b7e590e9cfe0c547f.jpg

rp_15786846832_406cc5f5b4_z_d.jpg

La tête dans les étoiles 2

Le MOOC « Introduction à l’Astrophysique » de l’EPFL
Je voulais depuis longtemps suivre un MOOC, pour voir à quoi ça ressemble. Voyant que le Laboratoire d’astrophysique de l’EPFL propose le premier cours d’introduction à l’astrophysique en français sur edX, je me suis immédiatement inscrit et je le suis assidûment depuis deux mois en y consacrant une bonne soirée par semaine.