Billets de l'auteur : Dr. Goulu


L’adaptation à l’altitude

Cette année, les Goulus ont visité les Andes en passant trois semaines à plus de 3000 m d’altitude, en y montant avec le mythique « train de Tintin » qui passe par un col situé à 4800 m, la hauteur du Mont-Blanc.

Là nous avons pu constater que nous avions la chance de ne pas être trop atteints par le mal aigu des montagnes, juste un peu essoufflés et somnolents. Par contre bon nombre de passagers ne se sentaient pas bien du tout, et une dizaine ont même du être secourus par l’infirmière du train, bien pourvue en bouteilles d’oxygène… Mais nous avons aussi remarqué que cette infirmière, le personnel du train et les autres indigènes que nous avons vu travailler à plus de 4000 m étaient en pleine forme, eux.

Est-ce juste une question d’habitude ou d’entraînement ?

Plage de Copacabana

Pour la Science de Juillet

L’été, il arrive que je lise Pour la Science un peu distraitement, lunettes de soleil sur le nez et bière à la main. Mais cette année c’est différent : le numéro 441 de juillet est passionnant du début à la fin. Dans ce numéro:
- L’intelligence des céphalopodes
- La réionisation
- L’effet Google
- Ramanujan et les partitions
- Y’a-t-il masse et masse ?
- Energies renouvelables

2eb219eeb35e739edb66cdbae7b9ad9e

fsdad

La ChemCam de Curiosity 6

Vu la photo ci-contre dans un article consacré au robot Curiosity sur Mars. C’est juste un forage sur Mars… Mais qu’est-ce donc que cette ligne de points noirs ? Il s’agit de traces de mesures faites par la « ChemCam », un dispositif digne d’un Maître Jedi.


Bure, plongée dans l’éternité 10

Avec quelques autres membres du C@fé des Sciences, j’ai été invité par l’ANDRA à visiter leur Laboratoire de Bure. Ils y étudient et préparent le site « Cigéo » pour le stockage des déchets nucléaires français, en particulier les Déchets HA-VL à haute activité et vie longue. Par « vie longue », comprenez « mortels pendant environ un million d’années » …

rp_f273d2cd56cda1d649c313aece98efc9.jpg