2012, Mayas, Kaya et cure-dents 17


Les Mayas se sont plantés : leur fin du monde n’arrivera pas en 2012 puisqu’elle a déjà eu lieu autour de 909, et d’une façon peu hollywoodienne : abandon des villes étalé sur des décennies, dénatalité, le tout causé par une crise peu claire combinant peut-être surpopulation, surexploitation des sols et variations climatiques… Des dangers ô combien plus rationnels que « l’ennemi interieur« .

De ce point de vue, l’ONU semble viser juste en décrétant 2012 « Année internationale de l’énergie durable pour tous« , vaste programme qui comprend trois « objectifs majeurs » à réaliser d’ici 2030:

  1. « Doubler la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial », ce qui signifie en clair diviser par 2 le premier facteur de la géniale équation de Kaya :
  2. « Doubler le taux d’amélioration de l’efficacité énergétique ». C’est moins clair, mais si j’ai bien compris, on veut diviser par 2 aussi le 2ème facteur.
  3. « Assurer l’accès universel aux services énergétiques modernes ». Ce louable objectif est en fait un moyen d’assurer un niveau de vie équitable aux humains, et comme les Indiens, les Chinois et les Africains ont plus envie d’imiter notre mode de vie que nous le leur (et en plus ils sont démocratiquement majoritaires…),  ça revient grosso-modo à quadrupler le 3ème facteur.

La solution onusienne à l’équation de Kaya consiste donc, d’ici 2030, et en supposant une POPulation constante:

  1. à quadrupler le PIB mondial pour satisfaire l’objectif 3. Ca revient à une croissance économique moyenne de 8 % par an pour les prochaines 18 années. « Optimiste » diront certains.
  2. à doubler la production d’énergie TEP pour satisfaire l’objectif 2. Ca correspond pas mal aux prévisions.
  3. à doubler cette production en ne recourant pratiquement qu’aux énergies renouvelables pour satisfaire l’objectif 1. Là on nage en plein océan utopique

Rappelez-vous qu’ériger une éolienne ou poser un panneau solaire ne fait que produire un peu d’énergie de plus, mais ne réduit pas du tout les émissions de CO2. Pour diminuer les émissions de CO2 il faut supprimer des centrales à charbon, des voitures à essence ou des chauffages à gaz, et on n’en prend pas le chemin.

En plus il y a un hic : on vient d’être 7 milliards, mais on sera environ 8.5 milliards en 2030. Cent milllions d’êtres humains de plus arrivent chaque année pour rendre le problème plus difficile intéressant. Mais aucun « objectif majeur de limitation de la population » n’est énoncé, aucune « Année internationale du contrôle des naissances » n’est prévue par l’ONU : le 4ème facteur de l’équation de Kaya est ignoré, occulté des débats, pourtant  il est aussi important que les autres, et contrôlable à l’aide de petits bouts de caoutchouc…

Le futur s’avère donc passionnant, et comme disait Woody Allen : « l’avenir m’intéresse beaucoup car c’est là que j’ai l’intention de passer le reste de mes jours. »

Ce qui est déjà sur, c’est qu’en 2012 il y aura 5 mercredis en février, ce qui n’est plus arrivé depuis 1984, 3 vendredi 13 ce qui est plus fréquent et nous fait une belle jambe, mais surtout le 6 juin il y aura un transit de Vénus à ne pas rater, le prochain étant prévu pour 2117

Transit de Vénus de 2004 filmé dans l’UV par la NASA (cliquer pour la vidéo)

A part ça, le nombre 2012 a 101 propriétés, ce qui le classe dans le haut de la bande des faiblement minéralisés. Parmi ces propriétés j’ai été intrigué par celle de la « séquence des cure-dents E« . Elle est définie par le nombre de pièces en « E » disposés à chaque étape du processus itératif représenté sur la figure ci-dessous :

illustration des premiers termes de la séquence A161328 : 1, 4, 9, 16, 29, … 2012 est le 42ème terme

On parle de cure-dents car il s’agit d’une des variations de plusieurs problèmes de disposition de cure-dents sur une nappe étudiés par des matheux qui ne savaient pas quoi faire d’autre [ David Applegate, Omar E. Pol and N. J. A. Sloane, « The Toothpick Sequence and Other Sequences from Cellular Automata« , avril 2010, arXiv:1004.3036v2 math.CO] , mais nous autres informaticiens allons surement réussir à en faire quelque chose de joli, non ? Oui, c’est un challenge : celui qui fera la première représentation de 2012 en cure-dents E référencée dans les commentaires aura droit à des félicitations publiques.

A vous chers lecteurs et amis, je vous souhaite de découvrir plein de choses intéressantes et surprenantes en 2012, mais surtout la bonne santé et la quiétude nécessaires pour en profiter.

Meilleurs voeux à tous !

Laissez un commentaire

17 Commentaires on "2012, Mayas, Kaya et cure-dents"


Invité
3 ans 8 mois plus tôt

J’ai un résultat pour l’itération 42 qui me parait pas mal – en tout cas pour les petites itérations, ça correspond bien!
Je l’ai mis là : http://yfrog.com/hs7rvup
Vous pouvez vérifier l’itération 5 ici : http://yfrog.com/nxibep

En tout cas je me suis bien amusé avec ça!

Invité
tshirtman
3 ans 8 mois plus tôt

Hum, j’ai du mal comprendre le problème car dès la troisième génération, j’obtiens quelque chose de différent…

Bon, j’ai simplifié la représentation graphique (non isométrique) mais c’est un détail, ce
que je ne comprends pas, c’est pourquoi on ajoute pas de cure dent sur tous les bouts… mon approche est probablement trop naive, aussi, car mon ordi peine dès la 11-12 eme génération… (et le résultat n’est pas spécialement joli).

Invité

[…] Transit de Vénus de 2004 filmé dans l'UV par la NASA (cliquer pour la vidéo) Ce qui est déjà sur, c'est qu'en 2012 il y aura 5 mercredis en février , ce qui n'est plus arrivé depuis 1984, 3 vendredi 13 ce qui est plus fréquent et nous fait une belle jambe, mais surtout le 6 juin il y aura un transit de Vénus à ne pas rater, le prochain étant prévu pour 2117 2012, Mayas, Kaya et cure-dents | Pourquoi Comment Combien […]

Invité
3 ans 8 mois plus tôt

Meilleurs voeux à toi aussi !

Invité
Grummfy
3 ans 8 mois plus tôt

Il faut quand même noté que les Maya n’ont jamais dit que se serait la fin du monde, ça c’est ce qui a été interprété sous prétexte que ce calendrier se finirait vers le mois de décembre 2012 (ou en 2220 selon d’autres calcul) . Mais plutôt la fin d’une période, d’un cycle (qui sont nombreux dans ce calendrier là).