Hubble v.2.009

Les premières images prises par le télescope Hubble après son récent lifting ont été publiées, et elles sont... (insérez votre liste de superlatifs favoris ici, moi je n'en ai plus)

La video Hubblecast No 30 (sur YouTube) montre et décrit (en anglais) toutes ces nouvelles images. J'en ai choisi une par instrument embarqué sur ce fantastique satellite:

STIS

On commence par le préféré du "Bad Astronomer". Le "Space Telescope Imaging Spectrograph" a été installé en 1997 sur Hubble, et est tombé en panne en 2004. Sa réparation justifiait presque à elle seule la mission de la navette en mai 2009. STIS peut analyser la lumière provenant de nuages de gaz pour déterminer leur composition chimique.

Le montage ci-dessous montre une image d'Eta Carina, une grosse étoile en fin de vie à 7500 années-lumière dont j'ai déjà parlé ici, et le spectre mesuré par STIS le long de la ligne noire au centre de l'image. On sait ainsi qu'Eta Carina crache dans l'espace des gigatonnes de fer et de nickel qu'elle a produit et qui l'asphyxient. Combien de temps arrivera-t-elle à briller avant d'exploser en supernova ? Quelques années ? quelques décennies ou quelques siècles (mais pas beaucoup plus) ? On en saura plus sur la mort des étoiles grâce à STIS.

COS

Le "Cosmic Origins Spectrograph" est un instrument qui vient d'être installé sur Hubble. Il est destiné à mesurer la composition de l'espace intergalactique, mais il peut aussi être utilisé comme spectrographe sur des sources très peu lumineuses.

COS a été braqué sur les restes d'une supernova ayant explosé il y a 3000 ans à 170'000 années-lumière d'ici. Grâce à COS, on sait maintenant que cet événement a produit du carbone et de l'oxygène en quantités astronomiques.

WFC-3

A ceux qui préfèrent de belles images avec beaucoup de pixels, la "Wide Field Camera 3" n'apporte que du bonheur. Jusqu'ici les photos de Hubble avaient 1600x1600 pixels, maintenant WFC-3 photographie dans le visible et l'ultraviolet en 4096x4096 et dans l'infrarouge en 1024x1024. Rincez-vous l'oeil avec les Nébuleuses de la Carène et du Papillon ou ce quintette de galaxies

De plus, l'élargissement du spectre capté offre de nouvelles possibilités, comme de classer les étoiles d'un seul coup d'oeil sur des photos comme celle-ci, où on a rendu rouge l'infrarouge et bleu l'ultraviolet :

étoiles jeunes et vieilles dans lamas du Centaure (cliquez dessus et visitez limage zoomable...)

ACS

Le dernier des 4 instruments de Hubble est tout neuf. La "Advanced Camera for Surveys" est en fait une combinaison de 3 appareils:

  1. Une caméra à large champ permettant d'observer une "grande" portion du ciel englobant plusieurs galaxies
  2. Une caméra à haute résolution permettant de détailler une toute petite portion de ciel, comme le centre d'une galaxie. On espère même pouvoir distinguer des planètes extrasolaires avec cette caméro, qui a été équipée d'un coronographe pour éviter d'être ébloui par une étoile...
  3. La Solar Blind Camera observe dans l'ultraviolet sans être influencée par la lumière solaire.

ACS a débuté sa prometteuse carrière en photographiant les magnifiques lentilles gravitationnelles Abell 370, à 6 milliards d'années lumière d'ici.

Quoi ? vous ne savez pas ce qu'est une lentille gravitationnelle ? Pourtant j'en avais parlé ici ...

Voir aussi :

Comment, Pourquoi | , , , , , . permalink.
  • http://xenius.arte.tv Pierre Girard

    Merci pour tous ces détails sur les nouveaux instruments embarqués sur Hubble !
    Mes « superlatifs » : époustouflant, et surtout incroyablement prometteur.