Encore une sonde sur Mars… 5


Phoenix s’est posé la nuit dernière sur Mars. Pour le commun des mortels c’est juste une info passagère dans les journaux et au TJ. Pour d’autres, c’est un moment critique qui ponctue des années de travail:

ça fait plaisir à voir non ? Pour mémoire, Mars est à 15 minutes-lumière de la Terre. Lorsque l’équipe reçoit des infos sur la descente de la sonde vers la planète, elle est déjà tranquillement posée, ou écrasée. On ne peut absolument plus rien corriger par télécommande. Quelle serait votre réaction comme membre de l’équipe : enthousiasme, ou fatalisme ?

Dans le même genre, même si vous ne comprenez pas l’anglais, regardez l’émotion d’un pro de l’astronomie à propos de l’incroyable photo de Phoenix descendant sous ses parachutes, prise par une autre sonde qui orbitait autour de Mars depuis quelques années :

Les prochains qui vont être contents (ou pas) ce sont toutes les équipes qui ont préparé les expériences scientifiques de Phoenix. Parmi eux, les suisses de Nanosurf grâce à qui on va obtenir des analyses de la composition des roches martiennes précises au niveau atomique. J’en reparle dès que ça marche.

  • Sylvie

    Bonjour Dr Goulu. Dites-moi, pourquoi nourrir le projet bizarre d’envoyer des gens sur mars, alors qu’on pourrait tout d’abord créer une base sur la lune (la base Alpha de « cosmos 1999 ») pour tester les réactions des hommes et l’efficacité du matériel et des installations ?

    • Dr. Goulu

      Excellente question, Sylvie. J’irais même plus loin : pourquoi envoyer des hommes sur des cailloux stériles alors que des sondes automatiques peuvent faire le même travail mieux, moins cher, et avec beaucoup moins de risques ?

      J’aborde ce sujet dans http://www.drgoulu.com/2009/07/18/pour-quoi-retourner-sur-la-lune/ et dans http://www.drgoulu.com/2012/09/05/un-petit-pas-pour-lhomme/

      Je pense qu’on retournera sur la Lune peut-être pour faire du tourisme, plus tard pour extraire de l’Helium-3, et dans très longtemps pour construire un gros vaisseau spatial. Je ne vois pas du tout ce qu’on irait faire sur Mars.

      • Gérald

        Dois-je en déduire que vous ne prenez pas au sérieux les « projets » (j’ajoute les guillemets non pour m’exprimer moi-même mais simplement parceque un « vrai » projet doit avoir une date de début… et une date de fin) de terraformation de mars?

      • Gerald

        Excusez-moi, je n’avais pas bien lu votre intervention.
        Vous parliez de « l’intérêt ». Le seul, à cours terme (à très long terme l’augmentation du rayonnement du Soleil ne nous laisse, à ce que j’ai compris « que » moins d’un milliard d’années) c’est une course un peu folle: aprés avoir détruit notre planète, nous détruirions les autres. Un plan sympa, non?

  • dans le meme genre d’image de nos propres machines sur mars, il y avait aussi la photo du rover quand il attendait au bord du cratere Victoria. J’ai trouve que les vues des grandes etendues avec seulement ses traces de roues etaient tres emouvantes